100917


J’étais comme un point sur une feuille blanche, immobile et verrouillé, mais ce point contenait un cercle qui ne demandait qu’à s’élargir. La force qui m’emprisonnait pouvait aussi me porter. Il suffisait qu’elle s’exprime durablement.

Philippe Rahmy, Monarques, La table ronde

Couru avec H. 40min36, 7km21, sur le Natalon. Un jogger à la foulée tordue, tache d’encre entre les omoplates. Peu de chiens. Le cadavre d’un pigeon, la tête arrachée à son corps tout en sang. 641 mots pour Eff.

<  -  >

{Partager}
{Révisions}

7 révisions

100917, version 8 (10 octobre 2017)

Croquis, H., Philippe Rahmy, Simeon ten Holt, Courir
<blockquote> J’étais comme un point sur une feuille blanche, immobile et verrouillé, mais ce point contenait un cercle qui ne demandait qu’à s’élargir. La force qui m’emprisonnait pouvait aussi me porter. Il suffisait qu’elle s’exprime durablement.

Philippe Rahmy, [Monarques->http://www.gallimard.fr/Catalogue/Table-Ronde/Vermillon/Monarques]Philippe Rahmy , Monarques La table ronde

</blockquote>

Couru avec [H H .->mot59] ). 40min36, 7km21, sur le [Natalon->https://www . Natalon . youtube.com/watch ?v=iZbInCgB_Kg]. Un jogger à la foulée tordue, tache d’encre entre les omoplates. Peu de chiens. Le cadavre d’un pigeon, la tête arrachée arraché à son corps tout en sang. Procès Pistorius, [Day 6, Part 2->https://www.v=G8xlFVC6WjQ]. Cross examination de M. Baba par M. Roux (suite). M. Roux fait lire à M. Baba sa déposition à la police le lendemain (?) de l’incident. Il précise bien que M. Pistorius lui a dit que lui était ok et non pas everything, comme l’indique maintenant M. Baba. M. Baba prend note de ça. Re-examination par M. Nel. S’agit-il de la seule déposition effectuée à la police ? Non, il a également fait une déposition auprès du Captain Vanart (?M. Nel n’a pas la transcription de cette déposition, M. Roux la lui fournit. Dans cette seconde déposition, il indique bien que M. Pistorius dit everything is ok. Mais (M. Roux), de l’aveu même de M. Baba, il était dans un tel état émotionnel ce soir-là qu’il n’était pas capable de se souvenir comment précisément M. Pistorius avait descendu les escaliers avec le corps de Reeva dans les bras. Nouveau témoin, le professeur Simon. Le professeur Simon s’apprêtant à témoigner sur la nature très réelle et graphique des blessures infligées à la victime, M. Nel demande à ce que certaines parties de son témoignage ne soient pas diffusées. Un représentant des médias demande à ce que la presse puisse avoir accès à ce témoignage tout en acceptant de ne pas dévoiler des éléments (photos notamment) comme ce fut le cas jusqu’ici, au nom de la liberté d’expression. L’avocat de M. Simon est contre, par respect pour la victime et ses proches. M. Nel demande à ce que la cour interdise la retransmission en direct de cette audience sans interdire aux journalistes leur présence dans la salle. Les médias en ligne (Twitter) sont un problème. La presse demande à pouvoir diffuser en différé certains extraits après accord des deux parties (procureur et défense). 641 mots pour Eff.

jpg/dsc_0021.jpg

100917, version 7 (9 octobre 2017)

<blockquote> J’étais comme un point sur une feuille blanche, immobile et verrouillé, mais ce point contenait un cercle qui ne demandait qu’à s’élargir. La force qui m’emprisonnait pouvait aussi me porter. Il suffisait qu’elle s’exprime durablement.

Philippe Rahmy, Monarques La table ronde

</blockquote>

Couru avec H. 40min36, 7km21, sur le Natalon. Un jogger à la foulée tordue, tache d’encre entre les omoplates. Peu de chiens. Le cadavre d’un pigeon, la tête arraché à son corps tout en sang. Procès Pistorius, Day 6, Part 2. Cross examination de M. Baba par M. Roux (suite). M. Roux fait lire à M. Baba sa déposition à la police le lendemain (?) de l’incident. Il précise bien que M. Pistorius lui a dit que lui était ok et non pas everything, comme l’indique maintenant M. Baba. M. Baba prend note de ça. Re-examination par M. Nel. S’agit-il de la seule déposition effectuée à la police ? Non, il a également fait une déposition auprès du Captain Vanart (?). M. Nel n’a pas la transcription de cette déposition, M. Roux la lui fournit. Dans cette seconde déposition, il indique bien que M. Pistorius dit everything is ok. Mais (M. Roux), de l’aveu même de M. Baba, il était dans un tel état émotionnel ce soir-là qu’il n’était pas capable de se souvenir comment précisément M. Pistorius avait descendu les escaliers avec le corps de Reeva dans les bras. Nouveau témoin, le professeur Simon. Le professeur Simon s’apprêtant à témoigner sur la nature très réelle et graphique des blessures infligées à la victime, M. Nel demande à ce que certaines parties de son témoignage ne soient pas diffusées. Un représentant des médias demande à ce que la presse puisse avoir accès à ce témoignage tout en acceptant de ne pas dévoiler des éléments (photos notamment) comme ce fut le cas jusqu’ici, au nom de la liberté d’expression. L’avocat de M. Simon est contre, par respect pour la victime et ses proches. M. Nel demande à ce que la cour interdise la retransmission en direct de cette audience sans interdire aux journalistes leur présence dans la salle. Les médias en ligne (Twitter) sont un problème. La presse demande à pouvoir diffuser en différé certains extraits après accord des deux parties (procureur et défense). 641 mots pour Eff.Morphine : tout est raté ce soir.

100917, version 6 (9 octobre 2017)

<blockquote> J’étais comme un point sur une feuille blanche, immobile et verrouillé, mais ce point contenait un cercle qui ne demandait qu’à s’élargir. La force qui m’emprisonnait pouvait aussi me porter. Il suffisait qu’elle s’exprime durablement.

Philippe Rahmy, Monarques La table ronde

</blockquote>

Couru avec H. 40min36, 7km21, sur le Natalon. Un jogger à la foulée tordue, tache d’encre entre les omoplates. Peu de chiens. Le cadavre d’un pigeon, la tête arraché à son corps tout en sang. Procès Pistorius, Day 6, Part 2. Cross examination de M. Baba par M. Roux (suite). M. Roux fait lire à M. Baba sa déposition à la police le lendemain (?) de l’incident. Il précise bien que M. Pistorius lui a dit que lui était ok et non pas everything, comme l’indique maintenant M. Baba. M. Baba prend note de ça. Re-examination par M. Nel. S’agit-il de la seule déposition effectuée à la police ? Non, il a également fait une déposition auprès du Captain Vanart (?). M. Nel n’a pas la transcription de cette déposition, M. Roux la lui fournit. Dans cette seconde déposition, il indique bien que M. Pistorius dit everything is ok. Mais (M. Roux), de l’aveu même de M. Baba, il était dans un tel état émotionnel ce soir-là qu’il n’était pas capable de se souvenir comment précisément M. Pistorius avait descendu les escaliers avec le corps de Reeva dans les bras. Nouveau témoin, le professeur Simon. Le professeur Simon s’apprêtant à témoigner sur la nature très réelle et graphique des blessures infligées à la victime, M. Nel demande à ce que certaines parties de son témoignage ne soient pas diffusées. Un représentant des médias demande à ce que la presse puisse avoir accès à ce témoignage tout en acceptant de ne pas dévoiler des éléments (photos notamment) comme ce fut le cas jusqu’ici, au nom de la liberté d’expression. L’avocat de M. Simon est contre, par respect pour la victime et ses proches. M. Nel demande à ce que la cour interdise la retransmission en direct de cette audience sans interdire aux journalistes leur présence dans la salle. Les médias en ligne (Twitter) sont un problème. La presse demande à pouvoir diffuser en différé certains extraits après accord des deux parties (procureur et défense). 641 mots pour Eff. Morphine : tout est raté ce soir.

100917, version 5 (11 septembre 2017)

<blockquote> J’étais comme un point sur une feuille blanche, immobile et verrouillé, mais ce point contenait un cercle qui ne demandait qu’à s’élargir. La force qui m’emprisonnait pouvait aussi me porter. Il suffisait qu’elle s’exprime durablement.

Philippe Rahmy, Monarques La table ronde

</blockquote>

Couru avec H. 40min36, 7km21, sur le Natalon. Un jogger à la foulée tordue, tache d’encre entre les omoplates. Peu de chiens. Le cadavre d’un pigeon, la tête arraché à son corps tout en sang. Procès Pistorius, Day 6, Part 2. Cross examination de M. Baba par M. Roux (suite). M. Roux fait lire à M. Baba sa déposition à la police le lendemain (?) de l’incident. Il précise bien que M. Pistorius lui a dit que lui était ok et non pas everything, comme l’indique maintenant M. Baba. M. Baba prend note de ça. Re-examination par M. Nel. S’agit-il de la seule déposition effectuée à la police ? Non, il a également fait une déposition auprès du Captain Vanart (?). M. Nel n’a pas la transcription de cette déposition, M. Roux la lui fournit. Dans cette seconde déposition, il indique bien que M. Pistorius dit everything is ok. Mais (M. Roux), de l’aveu même de M. Baba, il était dans un tel état émotionnel ce soir-là qu’il n’était pas capable de se souvenir comment précisément M. Pistorius avait descendu les escaliers avec le corps de Reeva dans les bras. Nouveau témoin, le professeur Simon. Le professeur Simon s’apprêtant à témoigner sur la nature très réelle et graphique des blessures infligées à la victime, M. Nel demande à ce que certaines parties de son témoignage ne soient pas diffusées. Un représentant des médias demande à ce que la presse puisse avoir accès à ce témoignage tout en acceptant de ne pas dévoiler des éléments (photos notamment) comme ce fut le cas jusqu’ici, au nom de la liberté d’expression. L’avocat de M. Simon est contre, par respect pour la victime et ses proches. M. Nel demande à ce que la cour interdise la retransmission en direct de cette audience sans interdire aux journalistes leur présence dans la salle. Les médias en ligne (Twitter) sont un problème. La presse demande à pouvoir diffuser en différé certains extraits après accord des deux parties (procureur et défense). 641 mots pour Eff.

100917, version 4 (10 septembre 2017)

Couru avec H. 40min36, 7km21, sur le Natalon. Un jogger à la foulée tordue, tache d’encre entre les omoplates. Peu de chiens. Le cadavre d’un pigeon, la tête arraché à son corps tout en sang. Procès Pistorius, Day 6, Part 2. Cross examination de M. Baba par M. Roux (suite). M. Roux fait lire à M. Baba sa déposition à la police le lendemain (?) de l’incident. Il précise bien que M. Pistorius lui a dit que lui était ok et non pas everything, comme l’indique maintenant M. Baba. M. Baba prend note de ça. Re-examination par M. Nel. S’agit-il de la seule déposition effectuée à la police ? Non, il a également fait une déposition auprès du Captain Vanart (?). M. Nel n’a pas la transcription de cette déposition, M. Roux la lui fournit. Dans cette seconde déposition, il indique bien que M. Pistorius dit everything is ok. Mais (M. Roux), de l’aveu même de M. Baba, il était dans un tel état émotionnel ce soir-là qu’il n’était pas capable de se souvenir comment précisément M. Pistorius avait descendu les escaliers avec le corps de Reeva dans les bras. Nouveau témoin, le professeur Simon. Le professeur Simon s’apprêtant à témoigner sur la nature très réelle et graphique des blessures infligées à la victime, M. Nel demande à ce que certaines parties de son témoignage ne soient pas diffusées. Un représentant des médias demande à ce que la presse puisse avoir accès à ce témoignage tout en acceptant de ne pas dévoiler des éléments (photos notamment) comme ce fut le cas jusqu’ici, au nom de la liberté d’expression. L’avocat de M. Simon est contre, par respect pour la victime et ses proches. M. Nel demande à ce que la cour interdise la retransmission en direct de cette audience sans interdire aux journalistes leur présence dans la salle. Les médias en ligne (Twitter) sont un problème. La presse demande à pouvoir diffuser en différé certains extraits après accord des deux parties (procureur et défense). 641 mots pour Eff.

100917, version 3 (10 septembre 2017)

Couru avec H. 40min36, 7km21, sur le Natalon. Un jogger à la foulée tordue, tache d’encre entre les omoplates. Peu de chiens. Procès Pistorius, Day 6, Part 2. Cross examination de M. Baba par M. Roux (suite). M. Roux fait lire à M. Baba sa déposition à la police le lendemain (?) de l’incident. Il précise bien que M. Pistorius lui a dit que lui était ok et non pas everything, comme l’indique maintenant M. Baba. M. Baba prend note de ça. Re-examination par M. Nel. S’agit-il de la seule déposition effectuée à la police ? Non, il a également fait une déposition auprès du Captain Vanart (?). M. Nel n’a pas la transcription de cette déposition, M. Roux la lui fournit. Dans cette seconde déposition, il indique bien que M. Pistorius dit everything is ok. Mais (M. Roux), de l’aveu même de M. Baba, il était dans un tel état émotionnel ce soir-là qu’il n’était pas capable de se souvenir comment précisément M. Pistorius avait descendu les escaliers avec le corps de Reeva dans les bras. Nouveau témoin, le professeur Simon. Le professeur Simon s’apprêtant à témoigner sur la nature très réelle et graphique des blessures infligées à la victime, M. Nel demande à ce que certaines parties de son témoignage ne soient pas diffusées. Un représentant des médias demande à ce que la presse puisse avoir accès à ce témoignage tout en acceptant de ne pas dévoiler des éléments (photos notamment) comme ce fut le cas jusqu’ici, au nom de la liberté d’expression. L’avocat de M. Simon est contre, par respect pour la victime et ses proches. M. Nel demande à ce que la cour interdise la retransmission en direct de cette audience sans interdire aux journalistes leur présence dans la salle. Les médias en ligne (Twitter) sont un problème. La presse demande à pouvoir diffuser en différé certains extraits après accord des deux parties (procureur et défense).

100917, version 2 (10 septembre 2017)

{Commentaires}

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

{Autres articles}


Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |