011017


Octobre encore. Couru sous le crachin et avec H. Trois tours du lac sur le Canto Ostinato synthé. 6km72. 38min20. Des chiens mouillés (mais heureux) courant avec leurs maîtres et des envies d’ailleurs. Eff, total à fin septembre : 267 000 mots. On est à 2000 mots d’Ulysse (faire sauter la moitié). Kerouac : Nous étions trois enfants de la terre, qui essayions de nous affirmer, la nuit, contre des impostures séculaires, dans le noir. Douleurs après avoir couru dans le dos et à gauche. C’est un nœud quelques centimètres au-dessus de l’omoplate, dans le creux, sous l’épaule. Ça tire. 518 mots forcés pour Eff encore, sur les Circle songs de Francesco Tristano. Je suis encore sur ce Morphine 01 à réécrire. Ça prendra beaucoup de temps, le nez perdu dans le vide, à regarder le chauffage se déclencher dans l’immeuble sans que je le sache encore. Ou bien passer à Bercy sans parvenir à mettre les petites billes dans les trous pour que ça prenne, mentalement, et un jeu à 50 balles c’est trop encore, surtout pour un truc auquel tu joueras pas avant au moins trois mois, je suis revenu comme ça dans l’immeuble, sans, et c’est à cet instant que je vais comprendre. Il y a un truc qui s’appelle Neue Meister Live in Berlin, j’écoute ça. On m’a envoyé par la pensée, il y a quelques jours, un film. Ça s’appelle Ulysse’s Gaze. C’est un très beau film et onirique, mélancolique, brumeux. Il y a cette scène un peu avant la fin, à Sarajevo, pendant la guerre. Les jours de brume sont les seuls où la population peut vivre normalement, alors il y a de la musique en pleine rue, des concerts, des pièces de théâtre qui se jouent. C’était beau. J’apprendrai sur Twitter la mort de Philippe Rahmy. Très triste. J’avais eu l’occasion de correspondre un peu avec lui, nous parlions de porter le très beau Architecture nuit en papier pour publie. Beaucoup de respect pour son œuvre et pour son écriture. Je parle souvent de SMS de la cloison quand il s’agit de présenter les spécificité de ce qu’il s’agit souvent de nommer l’écriture numérique. Mouvement par la fin, c’est un livre vers quoi je reviens si souvent. Là où il est, ce livre, je n’ai qu’à tendre le bras pour l’atteindre. Et c’est sur Allegra que j’ai commencé à écrire les premiers brouillons d’Eff, il y a plus de deux ans. Monarques il y a quelques semaines. Je devais justement le recontacter depuis des jours, au sujet d’Architecture nuit, mais aussi pour lui dire combien Monarques m’avait touché. Je n’ai pas arrêté de remettre au lendemain, faute de temps me disais-je. J’y repensais encore avant-hier pour je ne sais quelle raison.

<  -  >

{Partager}
{Révisions}

12 révisions

011017, version 13 (2 novembre 2017)

Publie.net, Mort, Paris, H., Philippe Rahmy, ///, Sébastien Ménard, Jack Kerouac, Jeroen van Veen, Simeon ten Holt, Courir, Francesco Tristano
Octobre L’octobre encore. Couru sous le crachin et avec [H H .->mot59] Trois tours du lac sur le Canto Ostinato synthé. 6km72. 38min20. Des chiens mouillés (mais heureux) courant avec leurs maîtres et des envies d’ailleurs. Eff, total à fin septembre : 267 000 mots. On est à 2000 mots d’[Ulysse->http://www.fuirestunepulsion.net/ulysse/] (faire On est à 2000 mots d’Ulysse ( faire sauter la moitié). Kerouac : Nous étions trois enfants de la terre, qui essayions de nous affirmer, la nuit, contre des impostures séculaires, dans le noir. Douleurs après avoir couru dans le dos et à gauche. C’est un nœud quelques centimètres au-dessus de l’omoplate, dans le creux, sous l’épaule. Ça tire. 518 mots forcés pour Eff encore, sur les Circle songs de Francesco Tristano. Je suis encore sur ce Morphine 01 à réécrire. Ça prendra beaucoup de temps, le nez perdu dans le vide, à regarder le chauffage se déclencher dans l’immeuble sans que je le sache encore. Ou bien passer à Bercy sans parvenir à mettre les petites billes dans les trous pour que ça prenne, mentalement, et un jeu à 50 balles c’est trop encore, surtout pour un truc auquel tu joueras pas avant au moins trois mois, je suis revenu comme ça dans l’immeuble, sans, et c’est à cet instant que je vais comprendre. Il y a un truc qui s’appelle Neue Meister Live in Berlin, j’écoute ça. On m’a envoyé par la pensée, il y a quelques jours, un film. Ça s’appelle Ulysse’s Gaze. C’est un très beau film et onirique, mélancolique, brumeux. Il y a cette scène un peu avant la fin, à Sarajevo, pendant la guerre. Les jours de brume sont les seuls où la population peut vivre normalement, alors il y a de la musique en pleine rue, des concerts, des pièces de théâtre qui se jouent. C’était beau. J’apprendrai sur Twitter la mort de [Philippe Rahmy->https://www Philippe Rahmy .rahmyfiction.net]. Très triste. J’avais eu l’occasion de correspondre un peu avec lui, nous parlions de porter le très beau [Architecture nuit->https://www Architecture nuit en papier pour publie .publie.net/livre/architecture-nuit-philippe-rahmy/] en papier pour publie. Beaucoup de respect pour son œuvre et pour son écriture. Je parle souvent de [SMS de la cloison->https://www.publie.net/livre/sms-de-la-cloison/] Je parle souvent de SMS de la cloison quand il s’agit de présenter les spécificité de ce qu’il s’agit souvent de nommer l’écriture numérique. [Mouvement par la fin->http://www.cheyne-editeur.com/index.php/grands-fonds/149-mouvement-par-la-fin], Mouvement par la fin , c’est un livre vers quoi je reviens si souvent. Là où il est, ce livre, je n’ai qu’à tendre le bras pour l’atteindre. Et c’est sur [Allegra->http://www.gallimard.fr/Catalogue/Table-Ronde/Vermillon/Allegra] Et c’est sur Allegra que j’ai commencé à écrire les premiers brouillons d’Eff, il y a plus de deux ans, sur sa parole claire comme dirait Fred Griot . [Monarques->http://www.gallimard.fr/Catalogue/Table-Ronde/Vermillon/Monarques] Monarques il y a quelques semaines. Je devais justement le recontacter depuis des jours, au sujet d’[Architecture nuit->https://www d’Architecture nuit , mais aussi pour lui dire combien Monarques m’avait touché .publie.net/livre/architecture-nuit-philippe-rahmy/], mais aussi pour lui dire combien [Monarques->http://www.gallimard.fr/Catalogue/Table-Ronde/Vermillon/Monarques] m’avait touché. Je n’ai pas arrêté de remettre au lendemain, faute de temps me disais-je. J’y repensais encore avant-hier J’y repensais encore avant-hier pour je ne sais quelle raison.

011017, version 12 (1er novembre 2017)

L’octobre encore Revoilà l’octobre . Couru sous le crachin et avec H. Trois tours du lac sur le Canto Ostinato au synthé. 6km72. 38min20. Des chiens mouillés (mais heureux) courant avec leurs maîtres et des envies d’ailleurs. Eff, total à fin septembre : 267 000 mots. On est à 2000 mots d’Ulysse (faire sauter la moitiéau moins devra sauter ). Kerouac : Nous étions trois enfants de la terre, qui essayions de nous affirmer, la nuit, contre des impostures séculaires, dans le noir. Douleurs après avoir couru dans le dos et à gauche. C’est un nœud quelques centimètres au-dessus de l’omoplate, dans le creux, sous l’épaule. Ça tire. 518 mots forcés pour Eff encore, sur les Circle songs de Francesco Tristano. Je suis encore sur ce Morphine 01 à réécrire. Ça prendra beaucoup de temps, le nez perdu dans le vide, à regarder le chauffage se déclencher dans l’immeuble sans que je le sache encore. Ou bien passer à Bercy sans parvenir à mettre les petites billes dans les trous pour que ça prenne, mentalement, et un jeu à 50 balles c’est encore trop encore , surtout pour un truc auquel tu joueras pas avant au moins trois mois, c’est un remake de Metroid , je suis revenu comme ça dans l’immeuble, sans, et c’est à cet instant que je vais comprendreque le chauffage est revenu . Il y a un truc qui s’appelle Neue Meister Live in Berlin, j’écoute ça. On m’a envoyé par la pensée, il y a quelques jours, un film. Ça s’appelle Ulysse’s Gaze. C’est un très beau film et onirique, mélancolique, brumeux. Il y a cette scène un peu avant la fin, à Sarajevo, pendant la guerre. Les jours de brume sont les seuls où la population peut vivre normalement, alors il y a de la musique en pleine rue, des concerts, des pièces de théâtre qui se jouent. C’était beau. J’apprendrai sur Twitter la mort de Philippe Rahmy. Très triste. J’avais eu l’occasion de correspondre un peu avec lui, nous parlions de porter le très beau Architecture nuit en papier pour publie. Beaucoup de respect pour son œuvre et pour son écriture. Je parle souvent de SMS de la cloison quand il s’agit de présenter les spécificité de ce qu’il s’agit souvent de nommer l’écriture numérique. Mouvement par la fin, c’est un livre vers quoi je reviens si souvent. Là où il est, ce livre, je n’ai qu’à tendre le bras pour l’atteindre. Et c’est sur Allegra que j’ai commencé à écrire les premiers brouillons d’Eff, il y a plus de deux ans, sur sa parole claire comme dirait Fred Griot . Monarques il y a quelques semaines. Je devais justement le recontacter depuis des jours, au sujet d’Architecture nuit, mais aussi pour lui dire combien Monarques m’avait touché. Je n’ai pas arrêté de remettre au lendemain, faute de temps me disais-je. J’y repensais encore avant-hier pour je ne sais quelle raison.

011017, version 11 (31 octobre 2017)

Revoilà l’octobre. Couru sous le crachin et avec H. Trois trois tours du lac sur le Canto Ostinato au synthé. 6km72. 38min20. Des chiens mouillés (mais heureux) courant avec leurs maîtres et des envies d’ailleurs. Eff, total à fin septembre : 267 000 mots. On est à 2000 mots d’Ulysse (mais bien garder en tête que la moitié au moins devra sauter). . Kerouac : Nous étions trois enfants de la terre, qui essayions de nous affirmer, la nuit, contre des impostures séculaires, dans le noir. Douleurs après avoir couru dans le dos et à gauche. C’est un nœud quelques centimètres au-dessus de l’omoplate, dans le creux, sous l’épaule. Ça tire. 518 mots forcés pour Eff encore, sur les Circle songs de Francesco Tristano. Je suis encore sur ce Morphine 01 à réécrire. Ça prendra beaucoup de temps, le nez perdu dans le vide, à regarder le chauffage se déclencher dans l’immeuble sans que je le sache encore. Ou bien passer à Bercy en y pensant sans parvenir à mettre les petites billes dans les trous pour que ça prenne, mentalement, et un jeu de 3DS à 50 balles c’est encore trop, surtout pour un truc jeu auquel tu joueras pas avant au moins trois mois, c’est un remake de Metroid, je suis revenu comme ça dans l’immeuble, sans, et c’est à cet instant que je vais comprendre que le chauffage est revenu. Il y a un truc qui s’appelle Neue Meister Live in Berlin, j’écoute ça. On m’a envoyé par la pensée, il y a quelques jours, un film. Ça s’appelle Ulysse’s Gaze. C’est un très beau film et onirique, mélancolique, brumeux. Il y a cette scène un peu avant la fin, à Sarajevo, pendant la guerre. Les jours de brume sont les seuls où la population peut vivre normalement, alors il y a de la musique en pleine rue, des concerts, des pièces de théâtre qui se jouent. C’était beau. J’apprendrai sur Twitter la mort de Philippe Rahmy. Très triste. J’avais eu l’occasion de correspondre un peu avec lui, nous parlions de porter le très beau Architecture nuit en papier pour publie. Beaucoup J’ai tellement de respect pour son œuvre et pour son écriture. Je parle souvent de SMS de la cloison quand il s’agit de présenter les spécificité de ce qu’il s’agit souvent de nommer l’écriture numérique. Mouvement par la fin, c’est un livre vers quoi je reviens si souvent. Là où il est, ce livre, je n’ai qu’à tendre le bras pour l’atteindre. Et c’est sur Allegra que j’ai commencé à écrire les premiers brouillons d’Eff, il y a plus de deux ans. Monarques il y a quelques semaines. Je devais justement le recontacter depuis des jours, au sujet d’Architecture nuit, mais aussi pour lui dire combien Monarques m’avait touché. Je n’ai pas arrêté de remettre au lendemain, faute de temps me disais-je. J’y repensais encore avant-hier pour je ne sais quelle raison.

011017, version 10 (30 octobre 2017)

Revoilà l’octobre. Couru sous le crachin et avec H. trois tours du lac sur le Canto Ostinato au synthé. 6km72. 38min20. Des chiens mouillés (mais heureux) courant avec leurs maîtres et des envies d’ailleurs. Eff, total à fin septembre : 267 000 mots. On est à 2000 mots d’Ulysse (mais bien garder en tête que la moitié au moins devra sauter. Kerouac : Nous étions trois enfants de la terre, qui essayions de nous affirmer, la nuit, contre des impostures séculaires, dans le noir. Douleurs après avoir couru dans le dos et à gauche. C’est un nœud quelques centimètres au-dessus de l’omoplate, dans le creux, sous l’épaule. Ça tire. 518 mots forcés pour Eff encore, sur les Circle songs de Francesco Tristano. Je suis encore sur ce Morphine 01 à réécrire récrire . Ça prendra beaucoup de temps, le nez perdu dans le vide, à regarder le chauffage se déclencher dans l’immeuble sans que je le sache encore. Ou bien passer à Bercy en y pensant sans parvenir à mettre les petites billes dans les trous pour que ça prenne, mentalement, et un jeu de 3DS à 50 balles c’est encore trop, surtout pour un jeu auquel tu joueras pas avant au moins trois mois, c’est un remake de Metroid, je suis revenu comme ça dans l’immeuble, sans, et c’est à cet instant que je vais comprendre que le chauffage il est revenu. Il y a un truc qui s’appelle Neue Meister Live in Berlin, j’écoute ça . . J’écoute ça. On m’a envoyé par la pensée, il y a quelques jours, un film. Ça s’appelle Ulysse’s Gaze. C’est un très beau film et onirique, mélancolique, brumeux. Il y a cette scène un peu avant la fin, à Sarajevo, pendant la guerre. Les jours de brume sont les seuls où la population peut vivre normalement, alors il y a de la musique en pleine rue, des concerts, des pièces de théâtre qui se jouent. C’était beau. J’apprendrai sur Twitter la mort de Philippe Rahmy. Très triste. J’avais eu l’occasion de correspondre un peu avec lui, nous parlions de porter le très beau Architecture nuit en papier pour publie. J’ai tellement de un respect immense pour son œuvre et pour son écriture. Je parle souvent de SMS de la cloison quand il s’agit de présenter les spécificité de ce qu’il s’agit souvent de nommer l’écriture numérique. Mouvement par la fin, c’est un livre vers quoi je reviens si souvent. Là où il est, ce livre, je n’ai qu’à tendre le bras pour l’atteindre. Et c’est sur Allegra que j’ai commencé à écrire les premiers brouillons d’Eff, il y a plus de deux ans. Monarques il y a quelques semaines. Je devais justement le recontacter depuis des jours, au sujet d’Architecture nuit, mais aussi pour lui dire combien Monarques m’avait touché. Je n’ai pas arrêté de remettre au lendemain, faute de temps me disais-je. J’y repensais encore avant-hier pour je ne sais quelle raison .

011017, version 9 (15 octobre 2017)

Revoilà l’octobre. Couru sous le crachin et avec H. trois tours du lac sur le Canto Ostinato au synthé. 6km72. 38min20. Des chiens mouillés (mais heureux) courant avec leurs maîtres et des envies d’ailleurs. Eff, total à fin septembre : 267 000 mots. On est à 2000 mots d’Ulysse (mais bien garder en tête que la moitié au moins devra sauter. Kerouac : Nous étions trois enfants de la terre, qui essayions de nous affirmer, la nuit, contre des impostures séculaires, dans le noir. Douleurs après avoir couru dans le dos et à gauche. C’est un nœud quelques centimètres au-dessus de l’omoplate, dans le creux, sous l’épaule. Ça tire. 518 mots forcés pour Eff encore, sur les Circle songs de Francesco Tristano. Je suis encore sur ce Morphine 01 à récrire. Ça prendra beaucoup de temps, le nez perdu dans le vide, à regarder le chauffage se déclencher dans l’immeuble sans que je le sache encore. Ou bien passer à Bercy en y pensant sans parvenir à mettre les petites billes dans les trous pour que ça prenne, mentalement, et un jeu de 3DS à 50 balles c’est encore trop, surtout pour un jeu auquel tu joueras pas avant au moins trois mois, c’est un remake de Metroid, je suis revenu comme ça dans l’immeuble, sans, et c’est à cet instant que je vais comprendre que le chauffage ( trop chaud ) il est revenu. Il y a un truc qui s’appelle Neue Meister Live in Berlin. J’écoute ça. On m’a envoyé par la pensée, il y a quelques jours, un film. Ça s’appelle Ulysse’s Gaze. C’est un très beau film et onirique, mélancolique, brumeux. Il y a cette scène un peu avant la fin, à Sarajevo, pendant la guerre. Les jours de brume sont les seuls où la population peut vivre normalement, alors il y a de la musique en pleine rue, des concerts, des pièces de théâtre qui se jouent. C’était beau. J’apprendrai sur Twitter la mort de Philippe Rahmy. Très triste. J’avais eu l’occasion de correspondre un peu avec lui, nous parlions de porter le très beau Architecture nuit en papier pour publie. J’ai un respect immense pour son œuvre et son écriture. Je parle souvent de SMS de la cloison quand il s’agit de présenter les spécificité de ce qu’il s’agit souvent de nommer l’écriture numérique. Mouvement par la fin, c’est un livre vers quoi je reviens si souvent. Là où il est, ce livre, je n’ai qu’à tendre le bras pour l’atteindre. Et c’est sur Allegra que j’ai commencé à écrire les premiers brouillons d’Eff, il y a plus de deux ans. Monarques il y a quelques semaines. Je devais justement le recontacter depuis des jours , au jours,au sujet d’Architecture nuit, mais aussi pour lui dire combien Monarques m’avait touché. Je n’ai pas arrêté de remettre au lendemain, faute de temps me disais-je. J’y repensais encore avant-hier.

011017, version 8 (1er octobre 2017)

Revoilà l’octobre. Couru sous le crachin et avec H. trois tours du lac sur le Canto Ostinato au synthé. 6km72. 38min20. Des chiens mouillés (mais heureux) courant avec leurs maîtres et des envies d’ailleurs. Eff, total à fin septembre : 267 000 mots. On est à 2000 mots d’Ulysse (mais bien garder en tête que la moitié au moins devra sauter. Kerouac : Nous étions trois enfants de la terre, qui essayions de nous affirmer, la nuit, contre des impostures séculaires, dans le noir. Douleurs après avoir couru dans le dos et à gauche. C’est un nœud quelques centimètres au-dessus de l’omoplate, dans le creux, sous l’épaule. Ça tire. 518 mots forcés pour Eff encore, sur les Circle songs de Francesco Tristano. Je suis encore sur ce Morphine 01 à récrire. Ça prendra beaucoup de temps, le nez perdu dans le vide, à regarder le chauffage se déclencher dans l’immeuble sans que je le sache encore. Ou bien passer à Bercy en y pensant sans parvenir à mettre les petites billes dans les trous pour que ça prenne, mentalement, et un jeu de 3DS à 50 balles c’est encore trop, surtout pour un jeu auquel tu joueras pas avant au moins trois mois, c’est un remake de Metroid, je suis revenu comme ça dans l’immeuble, sans, et c’est à cet instant que je vais comprendre que le chauffage (trop chaud) il est revenu. Il y a un truc qui s’appelle Neue Meister Live in Berlin. J’écoute ça. [On->http://diafragm.net] m’a envoyé par la pensée, il y a quelques jours, un film. Ça s’appelle [Ulysse’s Gaze->https://www.youtube.com/watch?v=hO3b-bHmu1Q]. C’est un très beau film et onirique, mélancolique, brumeux. Il y a cette scène un peu avant la fin, à Sarajevo, pendant la guerre. Les jours de brume sont les seuls où la population peut vivre normalement, alors il y a de la musique en pleine rue, des concerts, des pièces de théâtre qui se jouent. C’était beau. J’apprendrai sur Twitter la mort de Philippe Rahmy. Très triste. J’avais eu l’occasion de correspondre un peu avec lui, nous parlions de porter le très beau Architecture nuit en papier pour publie. J’ai un respect immense pour son œuvre et son écriture. Je parle souvent de SMS de la cloison quand il s’agit de présenter les spécificité de ce qu’il s’agit souvent de nommer l’écriture numérique. Mouvement par la fin, c’est un livre vers quoi je reviens si souvent. Là où il est, ce livre, je n’ai qu’à tendre le bras pour l’atteindre. Et c’est sur Allegra que j’ai commencé à écrire les premiers brouillons d’Eff, il y a plus de deux ans. Monarques il y a quelques semaines. Je devais justement le recontacter depuis des jours,au sujet d’Architecture nuit, mais aussi pour lui dire combien Monarques m’avait touché. Je n’ai pas arrêté de remettre au lendemain, faute de temps me disais-je. J’y repensais encore avant-hier.

011017, version 7 (1er octobre 2017)

Revoilà l’octobre. Couru sous le crachin et avec H. trois tours du lac sur le Canto Ostinato au synthé. 6km72. 38min20. Des chiens mouillés (mais heureux) courant avec leurs maîtres et des envies d’ailleurs. Eff, total à fin septembre : 267 000 mots. On est à 2000 mots d’Ulysse (mais bien garder en tête que la moitié au moins devra sauter. Kerouac : Nous étions trois enfants de la terre, qui essayions de nous affirmer, la nuit, contre des impostures séculaires, dans le noir. Douleurs après avoir couru dans le dos et à gauche. C’est un nœud quelques centimètres au-dessus de l’omoplate, dans le creux, sous l’épaule. Ça tire. 518 mots forcés pour Eff encore, sur les Circle songs de Francesco Tristano. Je suis encore sur ce Morphine 01 à récrire. Ça prendra beaucoup de temps, le nez perdu dans le vide, à regarder le chauffage se déclencher dans l’immeuble sans que je le sache encore. Ou bien passer à Bercy en y pensant sans parvenir à mettre les petites billes dans les trous pour que ça prenne, mentalement, et un jeu de 3DS à 50 balles c’est encore trop, surtout pour un jeu auquel tu joueras pas avant au moins trois mois, c’est un remake de Metroid, je suis revenu comme ça dans l’immeuble, sans, et c’est à cet instant que je vais comprendre que le chauffage (trop chaud) il est revenu. Il y a un truc qui s’appelle Neue Meister Live in Berlin. J’écoute ça. J’apprendrai sur Twitter la mort de Philippe Rahmy. Très triste. J’avais eu l’occasion de correspondre un peu avec lui, nous parlions de porter le très beau Architecture nuit en papier pour publie. J’ai un respect immense pour son œuvre et son écriture. Je parle souvent de SMS de la cloison quand il s’agit de présenter les spécificité de ce qu’il s’agit souvent de nommer l’écriture numérique. Mouvement par la fin, c’est un livre vers quoi je reviens si souvent. Là où il est, ce livre, je n’ai qu’à tendre le bras pour l’atteindre. Et c’est sur Allegra que j’ai commencé à écrire les premiers brouillons d’Eff, il y a plus de deux ans. Monarques il y a quelques semaines.

011017, version 6 (1er octobre 2017)

Revoilà l’octobre. Couru sous le crachin et avec H. trois tours du lac sur le Canto Ostinato au synthé. 6km72. 38min20. Des chiens mouillés (mais heureux) courant avec leurs maîtres et des envies d’ailleurs. Eff, total à fin septembre : 267 000 mots. On est à 2000 mots d’Ulysse (mais bien garder en tête que la moitié au moins devra sauter. Kerouac : Nous étions trois enfants de la terre, qui essayions de nous affirmer, la nuit, contre des impostures séculaires, dans le noir. Douleurs après avoir couru dans le dos et à gauche. C’est un nœud quelques centimètres au-dessus de l’omoplate, dans le creux, sous l’épaule. Ça tire. 518 mots forcés pour Eff encore, sur les Circle songs de Francesco Tristano. Je suis encore sur ce Morphine 01 à récrire. Ça prendra beaucoup de temps, le nez perdu dans le vide, à regarder le chauffage se déclencher dans l’immeuble sans que je le sache encore. Ou bien passer à Bercy en y pensant sans parvenir à mettre les petites billes dans les trous pour que ça prenne, mentalement, et un jeu de 3DS à 50 balles c’est encore trop, surtout pour un jeu auquel tu joueras pas avant au moins trois mois, c’est un remake de Metroid, je suis revenu comme ça dans l’immeuble, sans, et c’est à cet instant que je vais comprendre que le chauffage (trop chaud) il est revenu. Il y a un truc qui s’appelle Neue Meister Live in Berlin. J’écoute ça.

011017, version 5 (1er octobre 2017)

Revoilà l’octobre. Couru sous le crachin et avec H. trois tours du lac sur le Canto Ostinato au synthé. 6km72. 38min20. Des chiens mouillés (mais heureux) courant avec leurs maîtres et des envies d’ailleurs. Eff, total à fin septembre : 267 000 mots. On est à 2000 mots d’Ulysse (mais bien garder en tête que la moitié au moins devra sauter. Kerouac : Nous étions trois enfants de la terre, qui essayions de nous affirmer, la nuit, contre des impostures séculaires, dans le noir. Douleurs après avoir couru dans le dos et à gauche. C’est un nœud quelques centimètres au-dessus de l’omoplate, dans le creux, sous l’épaule. Ça tire . 518 mots forcés pour Eff encore, sur les Circle songs de Francesco Tristano.

0 | 10 | Tout afficher

{Commentaires}

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

{Autres articles}


Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |