131017


Nous quittons l’espace vierge qui nous a accueillis pendant dix jours... Et pendant ces dix jours, nous nous sommes tant et tant gorgés de cet espace, que je me demande comment nous n’avons pas explosé : nous l’absorbions sans retenue, comme l’air qu’on respire, pour longtemps, pour des années. Et lorsque, après trois ans, je suis revenu à Kolgouev, j’ai compris à quel point cet espace basique, matriciel s’était imprimé en moi, et qu’il y avait bien des choses auxquelles, désormais, je n’avais plus besoin de prêter attention : je pouvais tranquillement m’attacher à des détails et photographier ceux qui me faisaient signe : « buisson de saule après la neige », « lentille » (un petit lac qui reposait dans la toundra à la veille de l’été, encore recouvert d’une lentille de glace), « minerai des marais » (ça, c’était au moment du dégel. Quand j’étais petit, on nous disait, en cours d’histoire, que nos ancêtres extrayaient le fer d’un certain « minerai des marais » que j’étais curieux de découvrir et que j’ai vu là — dépôts rouge brun d’une rouille absolument pure, véritables chaudrons creusés dans une terre saturée de rouille elle aussi, tiges de plantes durcies de rouille transformant les marécages en jugnles brun métallisé, coulées de rouille, légères suspensions de rouille au fond des marais criblés de bulles de gaz : des dizaines, des centaines de tonnes de rouille) ; « poisson sur la neige » (les écailles argentées du lazazret scintillant d’un éclat particulier sur la neige tardive et granuleuse) ; « gouttes » (impressionnant talus de neige avec des gouttes au bord des surplombs), et « horizon lointain ».

Vassili Golovanov, Éloge des voyages insensés, Verdier, traduction Hélène Châtelain, p. 327

Ce site, il tombe en morceaux. Il faudrait tout reprendre, tout refaire de zéro. Mais le temps, l’énergie, ça me manque. Toute cette semaine je n’aurai rien retranscrit du procès Pistorius. Ça n’avance pas, c’est tout. Et j’en serai à me demander si les œufs ça donne la migraine. Il fait anormalement beau et chaud ici. Idem en Haute Loire où j’ai mis une option sur le Docteur Jivago. Mais au moment de l’écrire je ne sais plus ce que j’ai fait ou pas aujourd’hui. The Dodo : Five of the best naked pets on the internet. L’équipe : L’évolution des crampons de Lionel Messi. 769 mots pour Eff. Plutôt bien. Bonne impression je veux dire. Mais c’est peut-être le pire moment possible pour donner tes impressions, juste après l’accalmie du clavier. Et tu es le dernier type sur terre capable de porter un jugement clair sur ce qui en sort. Le rouleau de La route : la fin a été mangée par un chien. Celle qui a été reconstruite et recréée pour l’édition du rouleau original n’a pas beaucoup d’intérêt.

<  -  >

{Partager}
{Révisions}

7 révisions

131017, version 8 (13 novembre 2017)

Migraine, Football, Spip, Jack Kerouac, Vassili Golovanov, Boris Pasternak
<blockquote> Nous quittons l’espace vierge qui nous a accueillis pendant dix jours... Et pendant ces dix jours, nous nous sommes tant et tant gorgés de cet espace, que je me demande comment nous n’avons pas explosé : nous l’absorbions sans retenue, comme l’air qu’on respire, pour longtemps, pour des années. Et lorsque, après trois ans, je suis revenu à Kolgouev, j’ai compris à quel point cet espace basique, matriciel s’était imprimé en moi, et qu’il y avait bien des choses auxquelles, désormais, je n’avais plus besoin de prêter attention : je pouvais tranquillement m’attacher à des détails et photographier ceux qui me faisaient signe : « buisson de saule après la neige », « lentille » (un petit lac qui reposait dans la toundra à la veille de l’été, encore recouvert d’une lentille de glace), « minerai des marais » (ça, c’était au moment du dégel. Quand j’étais petit, on nous disait, en cours d’histoire, que nos ancêtres extrayaient le fer d’un certain « minerai des marais » que j’étais curieux de découvrir et que j’ai vu là — dépôts rouge brun d’une rouille absolument pure, véritables chaudrons creusés dans une terre saturée de rouille elle aussi, tiges de plantes durcies de rouille transformant les marécages en jugnles brun métallisé, coulées de rouille, légères suspensions de rouille au fond des marais criblés de bulles de gaz : des dizaines, des centaines de tonnes de rouille) ; « poisson sur la neige » (les écailles argentées du lazazret scintillant d’un éclat particulier sur la neige tardive et granuleuse) ; « gouttes » (impressionnant talus de neige avec des gouttes au bord des surplombs), et « horizon lointain ».

Vassili Golovanov, Éloge des voyages insensés, Verdier, traduction Hélène Châtelain, p. 327

</blockquote>

Ce site, il tombe en morceaux. Il faudrait tout reprendre, tout refaire de zéro. Mais le temps, l’énergie, ça me manque. Toute cette semaine je n’aurai rien retranscrit du procès Pistorius, tant pis . Ça n’avance pas, c’est tout. Et j’en serai à me demander si les œufs ça donne la migraine. Il fait anormalement beau et chaud ici. Idem en Haute Loire où j’ai mis une option sur le Docteur Jivago. Mais au moment de l’écrire je ne sais plus ce que j’ai fait ou pas aujourd’hui. The Dodo : Five of the best naked pets on the internet. L’équipe : L’évolution des crampons de Lionel Messi. 769 mots pour Eff. Plutôt bien. Bonne impression je veux dire. Mais c’est peut-être le pire moment possible pour donner tes impressions, juste après l’accalmie du clavier. Et tu es le dernier type sur terre capable de porter un jugement clair juste sur ce qui en sort. Le rouleau de La route : la fin a été mangée par un chien. Celle qui a été reconstruite et recréée pour l’édition du rouleau original n’a pas beaucoup d’intérêt.

131017, version 7 (12 novembre 2017)

<blockquote> Nous quittons l’espace vierge qui nous a accueillis pendant dix jours... Et pendant ces dix jours, nous nous sommes tant et tant gorgés de cet espace, que je me demande comment nous n’avons pas explosé : nous l’absorbions sans retenue, comme l’air qu’on respire, pour longtemps, pour des années. Et lorsque, après trois ans, je suis revenu à Kolgouev, j’ai compris à quel point cet espace basique, matriciel s’était imprimé en moi, et qu’il y avait bien des choses auxquelles, désormais, je n’avais plus besoin de prêter attention : je pouvais tranquillement m’attacher à des détails et photographier ceux qui me faisaient signe : « buisson de saule après la neige », « lentille » (un petit lac qui reposait dans la toundra à la veille de l’été, encore recouvert d’une lentille de glace), « minerai des marais » (ça, c’était au moment du dégel. Quand j’étais petit, on nous disait, en cours d’histoire, que nos ancêtres extrayaient le fer d’un certain « minerai des marais » que j’étais curieux de découvrir et que j’ai vu là — dépôts rouge brun d’une rouille absolument pure, véritables chaudrons creusés dans une terre saturée de rouille elle aussi, tiges de plantes durcies de rouille transformant les marécages en jugnles brun métallisé, coulées de rouille, légères suspensions de rouille au fond des marais criblés de bulles de gaz : des dizaines, des centaines de tonnes de rouille) ; « poisson sur la neige » (les écailles argentées du lazazret scintillant d’un éclat particulier sur la neige tardive et granuleuse) ; « gouttes » (impressionnant talus de neige avec des gouttes au bord des surplombs), et « horizon lointain ».

Vassili Golovanov, Éloge des voyages insensés, Verdier, traduction Hélène Châtelain, p. 327

</blockquote>

Ce Le site, il tombe en morceaux. Il faudrait tout reprendre, tout refaire de zéro. Mais pas le temps, pas l’énergie, ça me manque rien . Toute cette semaine je n’aurai rien retranscrit du procès Pistorius, tant pis ça ne fait rien . Ça n’avance pas, c’est tout. Et j’en serai à me demander si les œufs ça donne la migraine. Il fait anormalement beau et chaud ici. Idem en Haute Loire où j’ai mis une option sur le Docteur Jivago. Mais au moment de l’écrire je ne sais plus ce que j’ai fait ou pas aujourd’hui. The Dodo : Five of the best naked pets on the internet. L’équipe : L’évolution des crampons de Lionel Messi. 769 mots pour Eff. Plutôt bien. Bonne impression je veux dire. Mais c’est peut-être le pire moment possible pour donner tes impressions, juste après l’accalmie du clavier. Et tu es le dernier type sur terre capable de porter un jugement juste sur ce qui en sort provient . Le rouleau de La route : la fin a été mangée par un chien. Celle qui a été reconstruite et recréée pour l’édition du rouleau original n’a pas beaucoup d’intérêt.

131017, version 6 (10 novembre 2017)

<blockquote> Nous quittons l’espace vierge qui nous a accueillis pendant dix jours... Et pendant ces dix jours, nous nous sommes tant et tant gorgés de cet espace, que je me demande comment nous n’avons pas explosé : nous l’absorbions sans retenue, comme l’air qu’on respire, pour longtemps, pour des années. Et lorsque, après trois ans, je suis revenu à Kolgouev, j’ai compris à quel point cet espace basique, matriciel s’était imprimé en moi, et qu’il y avait bien des choses auxquelles, désormais, je n’avais plus besoin de prêter attention : je pouvais tranquillement m’attacher à des détails et photographier ceux qui me faisaient signe : « buisson de saule après la neige », « lentille » (un petit lac qui reposait dans la toundra à la veille de l’été, encore recouvert d’une lentille de glace), « minerai des marais » (ça, c’était au moment du dégel. Quand j’étais petit, on nous disait, en cours d’histoire, que nos ancêtres extrayaient le fer d’un certain « minerai des marais » que j’étais curieux de découvrir et que j’ai vu là — dépôts rouge brun d’une rouille absolument pure, véritables chaudrons creusés dans une terre saturée de rouille elle aussi, tiges de plantes durcies de rouille transformant les marécages en jugnles brun métallisé, coulées de rouille, légères suspensions de rouille au fond des marais criblés de bulles de gaz : des dizaines, des centaines de tonnes de rouille) ; « poisson sur la neige » (les écailles argentées du lazazret scintillant d’un éclat particulier sur la neige tardive et granuleuse) ; « gouttes » (impressionnant talus de neige avec des gouttes au bord des surplombs), et « horizon lointain ».

Vassili Golovanov, Éloge des voyages insensés, Verdier, traduction Hélène Châtelain, p. 327

</blockquote>

Le site, il tombe en morceaux. Il faudrait tout reprendre, tout refaire de zéro. Mais pas le temps, pas l’énergie, rien. Toute cette semaine je n’aurai rien retranscrit du procès Pistorius, ça ne fait rien. Ça n’avance pas, c’est tout. Et j’en serai à me demander si les œufs ça donne la migraine. Il fait anormalement beau et chaud ici. Idem en Haute Loire où j’ai mis une option sur le Docteur Jivago. Mais au moment de l’écrire je ne sais plus ce que j’ai fait ou pas aujourd’hui. The Dodo : Five of the best naked pets on the internet. L’équipe : L’évolution des crampons de Lionel Messi. 769 mots pour Eff. Plutôt bien. Bonne impression je veux dire. Enfin pour ce que j’en sais. Mais c’est C’est peut-être bien le pire moment possible pour donner tes impressions, juste après l’accalmie du clavier. Et tu es le dernier type sur terre capable de porter un jugement juste sur ce qui en provient. Le rouleau de La route : la fin a été mangée par un chien. Celle qui a été reconstruite et recréée pour l’édition du rouleau original n’a pas beaucoup d’intérêt.

131017, version 5 (14 octobre 2017)

<blockquote> Nous quittons l’espace vierge qui nous a accueillis pendant dix jours... Et pendant ces dix jours, nous nous sommes tant et tant gorgés de cet espace, que je me demande comment nous n’avons pas explosé : nous l’absorbions sans retenue, comme l’air qu’on respire, pour longtemps, pour des années. Et lorsque, après trois ans, je suis revenu à Kolgouev, j’ai compris à quel point cet espace basique, matriciel s’était imprimé en moi, et qu’il y avait bien des choses auxquelles, désormais, je n’avais plus besoin de prêter attention : je pouvais tranquillement m’attacher à des détails et photographier ceux qui me faisaient signe : « buisson de saule après la neige », « lentille » (un petit lac qui reposait dans la toundra à la veille de l’été, encore recouvert d’une lentille de glace), « minerai des marais » (ça, c’était au moment du dégel. Quand j’étais petit, on nous disait, en cours d’histoire, que nos ancêtres extrayaient le fer d’un certain « minerai des marais » que j’étais curieux de découvrir et que j’ai vu là — dépôts rouge brun d’une rouille absolument pure, véritables chaudrons creusés dans une terre saturée de rouille elle aussi, tiges de plantes durcies de rouille transformant les marécages en jugnles brun métallisé, coulées de rouille, légères suspensions de rouille au fond des marais criblés de bulles de gaz : des dizaines, des centaines de tonnes de rouille) ; « poisson sur la neige » (les écailles argentées du lazazret scintillant d’un éclat particulier sur la neige tardive et granuleuse) ; « gouttes » (impressionnant talus de neige avec des gouttes au bord des surplombs), et « horizon lointain ».

Vassili Golovanov, Éloge des voyages insensés, Verdier, traduction Hélène Châtelain, p. 327

</blockquote>

Le site il tombe en morceaux. Il faudrait tout reprendre, tout refaire de zéro. Mais pas le temps, pas l’énergie, rien. Toute cette semaine je n’aurai rien retranscrit du procès Pistorius, ça ne fait rien. Ça n’avance pas, c’est tout. Et j’en serai à me demander si les œufs ça donne la migraine. Il fait anormalement beau et chaud ici. Idem en Haute Loire où j’ai mis une option sur le Docteur Jivago. Mais au moment de l’écrire je ne sais plus ce que j’ai fait ou pas aujourd’hui. The Dodo : Five of the best naked pets on the internet. L’équipe : L’évolution des crampons de Lionel Messi. 769 mots pour Eff. Plutôt bien. Bonne impression je veux dire. Enfin pour ce que j’en sais. C’est peut-être bien le pire moment possible pour donner tes impressions, juste après l’accalmie du clavier. Et tu es le dernier type sur terre capable de porter un jugement juste sur ce qui en provient. Le rouleau de La route : la fin a été mangée par un chien. Celle qui a été reconstruite et recréée pour l’édition du rouleau original n’a pas beaucoup d’intérêt.

131017, version 4 (14 octobre 2017)

Le site il tombe en morceaux. Il faudrait tout reprendre, tout refaire de zéro. Mais pas le temps, pas l’énergie, rien. Toute cette semaine je n’aurai rien retranscrit du procès Pistorius, ça ne fait rien. Ça n’avance pas, c’est tout. Et j’en serai à me demander si les œufs ça donne la migraine. Il fait anormalement beau et chaud ici. Idem en Haute Loire où j’ai mis une option sur le Docteur Jivago. Mais au moment de l’écrire je ne sais plus ce que j’ai fait ou pas aujourd’hui. The Dodo : Five of the best naked pets on the internet. L’équipe : L’évolution des crampons de Lionel Messi. 769 mots pour Eff. Plutôt bien. Bonne impression je veux dire. Enfin pour ce que j’en sais. C’est peut-être bien le pire moment possible pour donner tes impressions, juste après l’accalmie du clavier. Et tu es le dernier type sur terre capable de porter un jugement juste sur ce qui en provient. Le rouleau de La route : la fin a été mangée par un chien. Celle qui a été reconstruite et recréée pour l’édition du rouleau original n’a pas beaucoup d’intérêt.

131017, version 3 (13 octobre 2017)

Le site il tombe en morceaux. Il faudrait tout reprendre, tout refaire de zéro. Mais pas le temps, pas l’énergie, rien. Toute cette semaine je n’aurai rien retranscrit du procès Pistorius, ça ne fait rien. Ça n’avance pas, c’est tout. Et j’en serai à me demander si les œufs ça donne la migraine. Il fait anormalement beau et chaud ici. Idem en Haute Loire où j’ai mis une option sur le Docteur Jivago. Mais au moment de l’écrire je ne sais plus ce que j’ai fait ou pas aujourd’hui. The Dodo : Five of the best naked pets on the internet. L’équipe : L’évolution des crampons de Lionel Messi. 769 mots pour Eff. Plutôt bien. Bonne impression je veux dire. Enfin pour ce que j’en sais. C’est peut-être bien le pire moment possible pour donner tes impressions, juste après l’accalmie du clavier. Et tu es le dernier type sur terre capable de porter un jugement juste sur ce qui en provient.

131017, version 2 (13 octobre 2017)

Le site il tombe en morceaux. Il faudrait tout reprendre, tout refaire de zéro. Mais pas le temps, pas l’énergie, rien. Toute cette semaine je n’aurai rien retranscrit du procès Pistorius, ça ne fait rien. Ça n’avance pas, c’est tout. Et j’en serai à me demander si les œufs ça donne la migraine. Il fait anormalement beau et chaud ici. Idem en Haute Loire où j’ai mis une option sur le Docteur Jivago. Mais au moment de l’écrire je ne sais plus ce que j’ai fait ou pas aujourd’hui. The Dodo : Five of the best naked pets on the internet.
Guillaume Vissac
{Commentaires}

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

{Autres articles}


Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |