231217


Tiens on n’est pas censé boire de l’eau après avoir mangé
une banane. Et tartiner son foie gras aussi ça ne se
fait pas. Ou boire l’eau de mer de son huître
bruyamment. Ou parler de sa digestion
à table. Il y a tout un tas de trucs
à savoir. Mais les huîtres
une fois que tu leur as
retiré l’eau elles font
de l’eau encore. On
appelle ça sa
seconde
eau.
C’
est
si délicieux
à boire (disent ceux
et celles qui savent), elle est
beaucoup plus fine que la première. Et
ayons conscience que les huîtres elles entendent
ce qu’on dit d’elles. Voire même carrément les navires
dans l’océan voguer (ça les fatigue alors). Elles en deviennent moins
bonnes. En ville il y a un gros trou boueux désormais à la place de l’ancien
immeuble du Progrès. On s’y était introduit clandestinement avec d’autres pour
remuer des containers de papiers oubliés et des bris de verre pleins de pisse. Moi j’ai
déjà dû, cette histoire, la raconter quelque part, un jour. Est-ce que c’est mieux qu’il n’y ait rien
plutôt qu’un truc en ruine ? J’imagine bien qu’un jour ou l’autre, ils mettront quelque chose. Qui ça ils ? Il
faudrait bien pouvoir toujours s’introduire quelque part clandestinement quand on a douze treize ans pour faire n’importe quoi et mettre même sa vie en danger. Étions-nous en danger ? Ça nous passait au-dessus cette histoire de danger, il y avait des conneries à être faites, on est là pour les faire. C’est tout. 570 mots pour Eff à la nuit tombée (c’est donc tôt). Cette histoire de cravates qui s’écrit lentement dans ma tête ; mais j’ai besoin que ça aille vite, tu comprends ? Que ce soit fulgurant. Ce qui m’apparaissait hier comme une idée épique qui faisait battre mon cœur dans une gorge et dans des tempes comme plus miennes, déformées par l’excitation de tenir un truc fort, c’est devenu aujourd’hui une espèce de machin mais moisi. Roller caoster, mec. Dans Ni enfant, ni rossignol que je lis d’une main, l’autre écrivant à C. qui n’avait que deux ans à la sortie de la PS2 (rends-toi compte) : Une géométrie du corps tout en angles saillants, en pointes. Chaque membre du danseur semble prêt de se disloquer. Bruits d’osselets et de branches qui craquent, faits avec la bouche.

<  -  >

Partager

Révisions

8 révisions

231217, version 9 (23 janvier 2018)

Adolescence, St-Etienne, C., Virginie Gautier
jpg/dsc_0493.jpg
Tiens on n’est pas censé boire de l’eau après avoir mangé une banane. Et tartiner son foie gras aussi ça ne se fait pas. Ou boire l’eau de mer de son huître bruyamment. Ou parler de sa digestion à table. Il y a tout un tas de trucs à savoir. Mais les huîtres une fois que tu leur as retiré l’eau elles font de l’eau encore. On appelle ça sa seconde eau. C’ est si délicieux à boire (disent ceux et celles qui savent), elle est beaucoup plus fine que la première. Et ayons conscience que les huîtres elles entendent ce qu’on dit d’elles. Voire même carrément les navires dans l’océan voguer (ça les fatigue alors). Elles en deviennent moins bonnes. En ville il y a un gros trou boueux désormais à la place de l’ancien immeuble du Progrès. On s’y était introduit clandestinement avec d’autres pour remuer des containers de papiers oubliés et des bris de verre pleins de pisse. Moi j’ai déjà dû, cette histoire, la raconter quelque part, un jour. Est-ce que c’est mieux qu’il n’y ait rien plutôt qu’un truc en ruine ? J’imagine bien qu’un jour ou l’autre, ils mettront quelque chose. Qui ça ils ? Il faudrait bien pouvoir toujours s’introduire quelque part clandestinement quand on a douze treize ans pour faire n’importe quoi et mettre même sa vie en danger. Étions-nous en danger ? Ça nous passait au-dessus cette histoire de danger, il y avait des conneries à être faites, on est là pour les faire. C’est tout. 570 mots pour Eff à la nuit tombée (c’est donc tôt). Cette histoire Cette histoire de cravates qui s’écrit lentement dans ma tête ; mais j’ai besoin que ça aille vite, tu comprends ? Que ce soit fulgurant. Ce qui m’apparaissait hier Ce qui m’apparaissait hier comme une idée épique qui faisait battre mon cœur dans une gorge et dans des tempes comme plus miennes, déformées par l’excitation de tenir un truc fort, c’est devenu aujourd’hui une espèce de machin mais moisi. Roller caoster, mec. Dans [Ni enfant, ni rossignol->http://www.jocaseria.fr/Catalogue/Livres/Fiche%20livre/nienfantnirossignol.html] Dans Ni enfant , ni rossignol que je lis d’une main, l’autre écrivant à C. qui n’avait que deux ans à la sortie de la PS2 (rends-toi compte) : Une géométrie du corps tout en angles saillants, en pointes. Chaque membre du danseur semble prêt de se disloquer. Bruits d’osselets et de branches qui craquent, faits avec la bouche.

231217, version 8 (22 janvier 2018)

Tiens on n’est pas censé boire de l’eau après avoir mangé une banane. Et tartiner son foie gras aussi ça ne se fait pas. Ou boire l’eau de mer de son huître bruyamment. Ou parler de sa digestion à table. Il y a tout un tas de trucs à savoir. Mais les huîtres une fois que tu leur as t’as retiré l’eau , elles font de l’eau encore. On appelle ça sa seconde eau. C’ est si délicieux à boire (disent ceux et celles qui savent), elle est beaucoup plus fine que la première. Et ayons conscience que les huîtres elles entendent ce qu’on dit d’elles. Voire même carrément les navires dans l’océan voguer (ça les fatigue alors or elles se fatiguent ). Elles deviennent moins bonnes. En ville il y a un gros trou boueux désormais à la place de l’ancien immeuble du Progrès. On s’y était introduit clandestinement avec d’autres pour remuer des containers de papiers oubliés et des bris de verre pleins de pisse. Moi j’ai déjà dû, cette histoire, la raconter quelque part, un jour. Est-ce que c’est mieux qu’il n’y ait rien plutôt qu’un truc en ruine ? J’imagine bien qu’un jour ou l’autre, ils mettront quelque chose. Qui ça ils ? Il faudrait bien pouvoir toujours s’introduire quelque part clandestinement quand on a douze treize ans pour faire n’importe quoi et mettre même sa vie en danger. Étions-nous en danger ? Ça nous passait au-dessus cette histoire de danger, il y avait des conneries à être faites, on est là pour les faire. C’est tout. 570 mots pour Eff à la nuit tombée (c’est donc tôt). Cette histoire de cravates qui s’écrit lentement dans ma tête ; mais j’ai besoin que ça aille vite, tu comprends ? Que ce soit fulgurant. Ce qui m’apparaissait hier comme une idée épique qui faisait battre mon cœur dans une gorge et dans des tempes comme plus miennes, déformées par l’excitation de tenir un truc fort, c’est devenu aujourd’hui une espèce de machin mais moisi. Roller caoster, mec. Dans Ni enfant, ni rossignol que je lis d’une main, l’autre écrivant à C. qui n’avait que deux ans à la sortie de la PS2 (rends-toi compte) : Une géométrie du corps tout en angles saillants, en pointes. Chaque membre du danseur semble prêt de se disloquer. Bruits d’osselets et de branches qui craquent, faits avec la bouche.

231217, version 7 (20 janvier 2018)

Tiens on n’est pas censé boire de l’eau après avoir mangé une banane. Et tartiner son foie gras aussi ça ne se fait pas. Ou boire l’eau de mer de son huître bruyamment. Ou parler de sa digestion à table. Il y a tout un tas de trucs à savoir. Mais les huîtres une fois que t’as retiré l’eau, elles font de l’eau encore. On appelle ça sa seconde eau. C’ est si délicieux à boire (disent ceux et celles qui savent), elle est beaucoup plus fine que la première. Et ayons conscience il faut savoir que les huîtres elles entendent ce qu’on dit d’elles. Voire même carrément les navires dans l’océan (or là elles se fatiguent). Elles deviennent moins bonnes. En ville il y a un gros trou boueux désormais à la place de l’ancien immeuble du Progrès. On s’y était introduit clandestinement avec d’autres pour remuer des containers de papiers oubliés et des bris de verre pleins de pisse. Moi j’ai déjà dû, cette histoire, la raconter quelque part, un jour. Est-ce que c’est mieux qu’il n’y ait rien plutôt qu’un truc en ruine ? J’imagine bien qu’un jour ou l’autre, ils mettront quelque chose. Qui ça ils ? Il faudrait bien pouvoir toujours s’introduire quelque part clandestinement quand on a douze treize ans pour faire n’importe quoi et mettre même sa vie en danger. Étions-nous en danger ? Ça nous passait au-dessus cette histoire de danger, il y avait des conneries à être faites, on est là pour les faire. C’est tout. 570 mots pour Eff à la nuit tombée (c’est donc tôt). Cette histoire de cravates qui s’écrit lentement dans ma tête ; mais j’ai besoin que ça aille vite, tu comprends ? Que ce soit fulgurant. Ce qui m’apparaissait hier comme une idée épique qui faisait battre mon cœur coeur dans une gorge et dans des tempes comme plus miennes, déformées par l’excitation de tenir un truc fort, c’est devenu aujourd’hui une espèce de machin mais moisi. Roller caoster, mec. Dans Ni enfant, ni rossignol que je lis d’une main, l’autre écrivant à C. qui n’avait que deux ans à la sortie de la PS2 (rends-toi compte) : Une géométrie du corps tout en angles saillants, en pointes. Chaque membre du danseur semble prêt de se disloquer. Bruits d’osselets et de branches qui craquent, faits avec la bouche.

231217, version 6 (30 décembre 2017)

Tiens on n’est pas censé boire de l’eau après avoir mangé une banane. Et tartiner son foie gras aussi ça ne se fait pas. Ou boire l’eau de mer de son huître bruyamment. Ou parler de sa digestion à table. Il y a tout un tas de trucs à savoir. Mais les huîtres une fois que t’as retiré l’eau, elles font de l’eau encore. On appelle ça sa seconde eau. C’ est si délicieux à boire (disent ceux et celles qui savent), elle est beaucoup plus fine que la première. Et il faut savoir que les huîtres elles entendent ce qu’on dit d’elles. Voire même carrément les navires dans l’océan (or là elles se fatiguent). Elles deviennent moins bonnes. En ville il y a un gros trou boueux désormais à la place de l’ancien immeuble du Progrès. On s’y était introduit clandestinement avec d’autres pour remuer des containers de papiers oubliés et des bris de verre pleins de pisse. Moi j’ai déjà dû, cette histoire, la raconter quelque part, un jour. Est-ce que c’est mieux qu’il n’y ait rien plutôt qu’un truc en ruine ? J’imagine bien qu’un jour ou l’autre, ils mettront quelque chose. Qui ça ils ? Il faudrait bien pouvoir toujours s’introduire quelque part clandestinement quand on a douze treize ans pour faire n’importe quoi et mettre même sa vie en danger. Étions-nous en danger ? Ça nous passait au-dessus cette histoire de danger, il y avait des conneries à être faites, on est là pour les faire. C’est tout. 570 mots pour Eff à la nuit tombée (c’est donc tôt). Cette histoire de cravates qui s’écrit lentement dans ma tête ; mais j’ai besoin que ça aille vite, tu comprends ? Que ce soit fulgurant. Ce qui m’apparaissait hier comme une idée épique qui faisait battre mon coeur dans une gorge et dans des tempes comme plus miennes à moi , déformées par l’excitation de tenir un truc fort, c’est devenu aujourd’hui une espèce de machin mais moisi. Roller caoster, mec. Dans Ni enfant, ni rossignol que je lis d’une main, l’autre écrivant à C. qui n’avait que deux ans à la sortie de la PS2 ( , rends-toi compte)  : Une géométrie du corps tout en angles saillants, en pointes. Chaque membre du danseur semble prêt de se disloquer. Bruits d’osselets et de branches qui craquent, faits avec la bouche.

231217, version 5 (24 décembre 2017)

Tiens on n’est pas censé boire de l’eau après avoir mangé une banane. Et tartiner son foie gras aussi ça ne se fait pas. Ou boire l’eau de mer de son huître bruyamment. Ou parler de sa digestion à table. Il y a tout un tas de trucs à savoir. Mais les huîtres une fois que t’as retiré l’eau, elles font de l’eau encore. On appelle ça sa seconde eau. C’ est si délicieux à boire (disent ceux et celles qui savent), elle est beaucoup plus fine que la première. Et il faut savoir que les huîtres elles entendent ce qu’on dit d’elles. Voire même carrément les navires dans l’océan (or là elles se fatiguent). Elles deviennent moins bonnes. En ville il y a un gros trou boueux désormais à la place de l’ancien immeuble du Progrès. On s’y était introduit clandestinement avec d’autres pour remuer des containers de papiers oubliés et des bris de verre pleins de pisse. Moi j’ai déjà dû, cette histoire, la raconter quelque part, un jour. Est-ce que c’est mieux qu’il n’y ait rien plutôt qu’un truc en ruine ? J’imagine bien qu’un jour ou l’autre, ils mettront quelque chose. Qui ça ils ? Il faudrait bien pouvoir toujours s’introduire quelque part clandestinement quand on a douze treize ans pour faire n’importe quoi et mettre même sa vie en danger. Étions-nous en danger ? Ça nous passait au-dessus cette histoire de danger, il y avait des conneries à être faites, on est là pour les faire. C’est tout. 570 mots pour Eff à la nuit tombée (c’est donc tôt). Cette histoire de cravates qui s’écrit lentement dans ma tête ; mais j’ai besoin que ça aille vite, tu comprends ? Que ce soit fulgurant. Ce qui m’apparaissait hier comme une idée épique qui faisait battre mon coeur dans une gorge et dans des tempes comme plus à moi, déformées par l’excitation de tenir un truc fort, c’est devenu aujourd’hui une espèce de machin moisi. Roller caoster, mec. Dans Ni enfant, ni rossignol que je lis d’une main, l’autre écrivant à C. qui n’avait que deux ans à la sortie de la PS2, rends-toi compte : Une géométrie du corps tout en angles saillants, en pointes. Chaque membre du danseur semble prêt de se disloquer. Bruits d’osselets et de branches qui craquent, faits avec la bouche.

231217, version 4 (24 décembre 2017)

Tiens on n’est pas censé boire de l’eau après avoir mangé une banane. Et tartiner son foie gras aussi ça ne se fait pas. Ou boire l’eau de mer de son huître bruyamment. Ou parler de sa digestion à table. Il y a tout un tas de trucs à savoir. Mais les huîtres une fois que t’as retiré l’eau, elles font de l’eau encore. On appelle ça sa seconde eau. C’ est si délicieux à boire (disent ceux et celles qui savent), elle est beaucoup plus fine que la première. Et il faut savoir que les huîtres elles entendent ce qu’on dit d’elles. Voire même carrément les navires dans l’océan (or là elles se fatiguent). Elles deviennent moins bonnes. En ville il y a un gros trou boueux désormais à la place de l’ancien immeuble du Progrès. En ville un moment pour chercher des cadeaux d’anniversaire pour L. , que je verrai mercredi. On s’y était Il y a un gros trou boueux désormais à la place de l’ancien immeuble du Progrès dans quoi l’on s’était introduit clandestinement avec d’autres pour remuer des containers de papiers oubliés et des bris de verre pleins de pisse. Moi j’ai J’ai déjà dû, cette histoire, la raconter quelque part, un jour . Est-ce que c’est mieux qu’il n’y ait rien plutôt qu’un truc en ruine ? J’imagine bien qu’un jour ou l’autre, ils mettront quelque chose. Qui ça ils ? Il faudrait bien pouvoir toujours s’introduire quelque part clandestinement quand on a douze treize ans pour faire n’importe quoi et mettre même sa vie en danger. Étions-nous en danger ? Ça nous passait au-dessus cette histoire de danger, il y avait des conneries à être faites, on est là pour les faire. 570 mots pour Eff à la nuit tombée (c’est donc tôt). Cette histoire de cravates qui s’écrit lentement dans ma tête ; mais j’ai besoin que ça aille vite, tu comprends ? Que ce soit fulgurant. Ce Mais ce qui m’apparaissait hier comme une idée épique qui faisait battre mon coeur dans une gorge et dans des tempes comme plus à moi , déformées par l’excitation de tenir un truc fort , c’est est devenu aujourd’hui une espèce de machin moisi. Roller caoster , mec et N . Dans Ni enfant, ni rossignol que je lis d’une main, l’autre écrivant à C. qui n’avait que deux ans à la sortie de la PS2 Ni enfant , rends-toi compte ni rossignol : Une géométrie du corps tout en angles saillants, en pointes. Chaque membre du danseur semble prêt de se disloquer. Bruits d’osselets et de branches qui craquent, faits avec la bouche.

231217, version 3 (23 décembre 2017)

En ville un moment pour chercher des cadeaux d’anniversaire pour L. et N., que je verrai mercredi. Il y a un gros trou boueux désormais à la place de l’ancien immeuble du Progrès dans quoi l’on s’était introduit clandestinement avec d’autres pour remuer des containers de papiers oubliés et des bris de verre pleins de pisse. J’ai déjà dû, cette histoire, la raconter quelque part. Est-ce que c’est mieux qu’il n’y ait rien ? J’imagine bien qu’un jour ou l’autre, ils mettront quelque chose. Qui ça ils ? 570 mots pour Eff à la nuit tombée (donc tôt). Cette histoire de cravates qui s’écrit lentement dans ma tête ; mais j’ai besoin que ça aille vite, tu comprends ? Que ce soit fulgurant. Mais ce qui m’apparaissait hier comme une idée épique est devenu aujourd’hui une espèce de machin moisi. Ni enfant, ni rossignol : Une géométrie du corps tout en angles saillants, en pointes. Chaque membre du danseur semble prêt de se disloquer. Bruits d’osselets et de branches qui craquent, faits avec la bouche.

231217, version 2 (23 décembre 2017)

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |