210218


Ça me gave les courges et les citrouilles. Ça me gave le céleri. Ça me gave les œufs. Il faut les faire ces trucs. Ça me gave Pyeongchang. Ça me gave qu’on ne précise pas que ce n’est pas l’édition complète des Mille et une nuits mais qu’une sélection. Elle me gave cette femme qui lit comme ça, avec son monocle. Ça me gave devoir trouver une autre édition lue quelque part et de recoller les morceaux. Faire la jonction. Ça me gave cette femme pour cette association qui n’arrêtera pas d’appeler une fois par jour depuis des jours pour parler à H. alors qu’il n’est pas là, elle ne peut pas l’appeler sur son portable ? Mais ça, pour le lui dire, il faudrait que je décroche. Ça me gave décrocher. Ça me gave le radiateur de la chambre, là, qui fuit. Qui décidera de fuir. Ça me gave de ne pas recevoir les bouquins dont je demande des retraits dans le bon ordre et d’être à flux tendu comme ça. Ça me gave la tension. Voilà. Voilà où je veux en venir. Ces mots pour Eff, aussi, ils me gavent : 570 et pour quoi ? C’était meubler ce que je fais.

<  -  >

Partager

Révisions

8 révisions

210218, version 9 (24 mars 2018)

Publie.net, Vide, H.
jpg/dsc_0804.jpg
Ça me gave les courges et les citrouilles. Ça me gave le céleri. Ça me gave les œufs. Il faut les faire ces trucs. Ça me gave Pyeongchang. Ça me gave qu’on ne précise pas que ce n’est pas l’édition complète des Mille et une nuits mais qu’une sélection. Elle me gave cette femme qui lit comme ça, avec son monocle. Ça me gave devoir trouver une autre édition lue quelque part et de recoller les morceaux. Faire la jonction. Ça me gave cette femme pour cette association qui n’arrêtera pas d’appeler une fois par jour depuis des jours pour parler à [H H .->mot59] alors qu’il n’est pas là, elle ne peut pas l’appeler sur son portable ? Mais ça, pour le lui dire, il faudrait que je décroche. Ça me gave décrocher. Ça me gave le radiateur de la chambre, là, qui fuit. Qui décidera de fuir. Ça me gave de ne pas recevoir [les bouquins->https://www.publie.net] Ça me gave de ne pas recevoir les bouquins dont je demande des retraits dans le bon ordre et d’être à flux tendu comme ça. Ça me gave la tension. Voilà. Voilà où je veux en venir. Ces mots pour Eff, aussi, ils me gavent : 570 et pour quoi ? C’était meubler ce que je fais.

210218, version 8 (22 mars 2018)

Ça me gave les courges et les citrouilles. Ça me gave le céleri. Ça me gave les œufs. Il faut les faire ces trucs. Ça me gave Pyeongchang. Ça me gave qu’on ne précise pas que ce n’est pas l’édition complète des Mille et une nuits mais qu’une sélection. Elle me gave cette femme qui lit [comme ça->article3945] comme ça , avec son monocle . , avec son monocle. Ça me gave devoir trouver une autre édition lue quelque part et de recoller les morceaux. Faire la jonction. Ça me gave cette femme pour cette association qui n’arrêtera pas d’appeler une fois par jour depuis des jours pour parler à H. alors qu’il n’est pas là, elle ne peut pas l’appeler sur son portable ? Mais ça, pour le lui dire, il faudrait que je décroche. Ça me gave décrocher. Ça me gave le radiateur de la chambre, là, qui fuit. Qui décidera de fuir. Ça me gave de ne pas recevoir les bouquins dont je demande des retraits dans le bon ordre et d’être à flux tendu comme ça. Ça me gave la tension. Voilà. Voilà où je veux en venir. Ces mots pour Eff, aussi, ils me gavent : 570 et pour quoi ? C’était meubler ce que je fais.

210218, version 7 (18 mars 2018)

Ça me gave les courges et les citrouilles. Ça me gave le céleri. Ça me gave les œufs. Il faut les faire ces trucs. Ça me gave Pyeongchang. Ça me gave qu’on ne précise pas que ce n’est pas l’édition complète des Mille et une nuits mais qu’une sélection. Elle me gave cette femme qui lit comme ça, avec son monocle . Ça me gave de devoir trouver une autre édition lue quelque part et de recoller les morceaux. Faire la jonction. Ça me gave cette femme pour cette association qui n’arrêtera pas d’appeler une fois par jour depuis des jours pour parler à H. alors qu’il n’est pas là, elle ne peut pas l’appeler sur son portable ? Mais ça, pour le lui dire, il faudrait que je décroche. Ça me gave décrocher. Ça me gave le radiateur de la chambre, là, qui fuit. Qui décidera de fuir. Ça me gave de ne pas recevoir les bouquins dont je demande des retraits dans le bon ordre et d’être à flux tendu comme ça. Ça me gave la tension. Voilà. Voilà où je veux en venir. Ces mots pour Eff, aussi, ils me gavent : 570 et pour quoi ? C’était meubler ce que je fais.

210218, version 6 (17 mars 2018)

Ça me gave les courges et les citrouilles. Ça me gave le céleri. Ça me gave les œufs. Il faut les faire ces trucs. Ça me gave Pyeongchang. Ça me gave qu’on ne précise pas que ce n’est pas l’édition complète des Mille et une nuits mais qu’une sélection. Elle me gave cette femme qui lit comme ça. Ça me gave de devoir trouver une autre édition lue quelque part et de recoller les morceaux. Faire la jonction. Ça me gave cette femme pour cette association qui n’arrêtera pas d’appeler une fois par jour depuis des jours pour parler à H. alors qu’il n’est pas là, elle ne peut pas l’appeler sur son portable ? Mais ça, pour le lui dire, il faudrait que je décroche. Ça me gave décrocher. Ça me gave le radiateur de la chambre, là, qui fuit. Qui décidera de fuir. Ça me gave de ne pas recevoir les bouquins dont je demande des retraits dans le bon ordre et d’être à flux tendu comme ça. Ça me gave la tension. Voilà. Voilà où je veux en venir. Ces mots pour Eff, aussi, ils me gavent : 570 et pour quoi ? C’était C’est meubler ce que je fais.

210218, version 5 (4 mars 2018)

210218, version 4 (21 février 2018)

Ça me gave les courges et les citrouilles. Ça me gave le céleri. Ça me gave les œufs. Il faut les faire ces trucs. Ça me gave Pyeongchang. Ça me gave qu’on ne précise pas que ce n’est pas l’édition complète des Mille et une nuits mais qu’une sélection. Elle me gave cette femme qui lit comme ça. Ça me gave de devoir trouver une autre édition lue quelque part et de recoller les morceaux. Faire la jonction. Ça me gave cette femme pour cette association qui n’arrêtera pas d’appeler une fois par jour depuis des jours pour parler à H. alors qu’il n’est pas là, elle ne peut pas l’appeler sur son portable ? Mais ça, pour le lui dire, il faudrait que je décroche. Ça me gave décrocher. Ça me gave le radiateur de la chambre, là, qui fuit. Qui décidera de fuir. Ça me gave de ne pas recevoir les bouquins dont je demande des retraits dans le bon ordre et d’être à flux tendu comme ça. Ça me gave la tension. Voilà. Voilà où je veux en venir. Ces mots pour Eff, aussi, ils me gavent : 570 et pour quoi ? C’est meubler ce que je fais.

210218, version 3 (21 février 2018)

Ça me gave les courges et les citrouilles. Ça me gave le céleri. Ça me gave les œufs. Il faut les faire ces trucs. Ça me gave Pyeongchang. Ça me gave qu’on ne précise pas que ce n’est pas l’édition complète des Mille et une nuits mais qu’une sélection. Elle me gave cette femme qui lit comme ça. Ça me gave de devoir trouver une autre édition lue quelque part et de recoller les morceaux. Faire la jonction. Ça me gave cette femme pour cette association qui n’arrêtera pas d’appeler une fois par jour depuis des jours pour parler à H. alors qu’il n’est pas là, elle ne peut pas l’appeler sur son portable ? Mais ça, pour le lui dire, il faudrait que je décroche. Ça me gave décrocher. Ça me gave le radiateur de la chambre, là, qui fuit. Qui décidera de fuir. Ça me gave de ne pas recevoir les bouquins dont je demande des retraits dans le bon ordre et d’être à flux tendu comme ça. Ça me gave la tension. Voilà. Voilà où je veux en venir.

210218, version 2 (21 février 2018)

Ça me gave les courges et les citrouilles. Ça me gave le céleri. Ça me gave les œufs. Il faut les faire ces trucs. Ça me gave qu’on ne précise pas que ce n’est pas l’édition complète des Mille et une nuits mais qu’une sélection. Elle me gave cette femme qui lit comme ça. Ça me gave de devoir trouver une autre édition lue quelque part et de recoller les morceaux. Faire la jonction. Ça me gave cette femme pour cette association qui n’arrêtera pas d’appeler une fois par jour depuis des jours pour parler à H. alors qu’il n’est pas là, elle ne peut pas l’appeler sur son portable ? Mais ça, pour le lui dire, il faudrait que je décroche. Ça me gave décrocher. Ça me gave le radiateur de la chambre, là, qui fuit. Qui décidera de fuir. Ça me gave de ne pas recevoir les bouquins dont je demande des retraits dans le bon ordre et d’être à flux tendu comme ça. Ça me gave la tension. Voilà. Voilà où je veux en venir.
Guillaume Vissac

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |