270318


J’abats dans le timer du four. Je suis dans ce tic. Le son je veux dire. Autant que dans l’Afforisme II qui me sert pour cet Eff que je fais (677 mots avant que la nuit tombe). Sur mon bureau des feuilles volantes qui disent des chiffres, des prix, des poids, des codes-barres, des dates, des heures, et est-ce que ça me parle tout ça ? Ça n’a pas besoin de me parler. Hier en sortant de La tempête j’ai noté cette phrase [1] dont j’aimerais me servir pour clore ce passage dans Eff où ils attendent que quelque chose se passe sans bouger pendant que lui, de dos, il joue du piano mais sans le son. Bien sûr, il faut trouver quelque chose à mettre avant. Mais j’ai encore un jour ou deux pour ça (ici aussi, on est dans de la nuit tombante). Fort heureusement il y a toujours quelqu’un de par le vaste monde qui publie quelque part la vidéo de quelqu’un aidant un porc-épic à traverser un champ de neige pour adoucir ta journée (ouf).

27 avril 2018
par Guillaume Vissac
Journal
#Simeon ten Holt

[1Et des cœurs cadencés à son pouls, pas au nôtre.

<  -  >

Partager

Révisions

5 révisions

270318, version 6 (27 avril 2018)

Simeon ten Holt
J’abats dans le timer du four. Je suis dans ce tic. Le son je Je veux direle son . Autant que dans l’[Afforisme II->https://www.youtube.com/watch?v=i66qUcygjdk] Autant que dans l’Afforisme II qui me sert pour cet Eff que je fais (677 mots avant que la nuit tombe). Sur mon bureau des feuilles volantes qui disent des chiffres, des prix, des poids, des codes-barres, des dates, des heures, et est-ce que ça me parle tout ça ? Ça n’a pas besoin de me parler. Hier Hier en sortant de La tempête j’ai noté cette phrase [1] dont j’aimerais me servir pour clore ce passage dans Eff où ils attendent que quelque chose se passe sans bouger pendant que lui, de dos, il joue du piano mais sans le son. Bien sûr, il faut trouver quelque chose à mettre avant. Mais j’ai encore un jour ou deux pour ça (ici aussi, on est dans de la nuit tombante). Fort heureusement il y a toujours quelqu’un de par le vaste monde qui publie quelque part la vidéo de quelqu’un aidant un porc-épic à traverser un champ de neige pour adoucir ta journée (ouf).

[1Et des cœurs cadencés à son pouls, pas au nôtre.

270318, version 5 (23 avril 2018)

J’abats dans le timer du four. Je suis dans ce tic. Je veux dire le Dans ce son. Autant que dans l’Afforisme II l’Afforisme II qui me sert pour cet Eff que je fais (677 mots avant que la nuit tombe). Sur mon bureau des feuilles volantes qui disent des chiffres, des prix, des poids, des codes-barres, des dates, des heures, et est-ce que ça me parle tout ça ? Ça n’a pas besoin de me parler. Hier en sortant de La tempête j’ai noté cette phrase [2] dont j’aimerais me servir pour clore ce passage dans Eff où ils attendent que quelque chose se passe sans bouger pendant que lui, de dos, joue du piano mais sans le son. Bien sûr, il faut trouver quelque chose à mettre avant. Mais j’ai encore un jour ou deux pour ça (ici aussi, on est dans de la nuit tombante). Fort heureusement il y a toujours quelqu’un de par le vaste monde qui publie quelque part la vidéo de quelqu’un aidant un porc-épic à traverser un champ de neige pour adoucir ta journée (ouf).

[2Et des cœurs cadencés à son pouls, pas au nôtre.

270318, version 4 (7 avril 2018)

J’abats dans le timer du four. Je suis dans ce tic. Dans ce son. Autant que dans l’Afforisme II qui me sert pour cet Eff que je fais (677 mots avant que la nuit tombe). Sur mon bureau des feuilles volantes qui disent des chiffres, des prix, des poids, des codes-barres, des dates, des heures, et est-ce que ça me parle tout ça ? Ça n’a pas besoin de me parler. Hier en sortant de La tempête j’ai noté cette phrase [3] dont j’aimerais me servir pour clore ce passage dans Eff où ils attendent que quelque chose se passe sans bouger pendant que lui, de dos, joue du piano mais sans le son. Bien sûr, il faut trouver quelque chose à mettre avant. Mais j’ai encore un jour ou deux pour ça (ici aussi, on est dans de la nuit tombante). Fort heureusement il y a toujours quelqu’un de par le vaste monde qui publie quelque part la vidéo de quelqu’un aidant un porc-épic à traverser un champ de neige pour adoucir illuminer ta journée (ouf).

[3Et des cœurs cadencés à son pouls, pas au nôtre.

270318, version 3 (27 mars 2018)

J’abats dans le timer du four. Je suis dans ce tic. Dans ce son. Autant que dans l’Afforisme II qui me sert pour cet Eff que je fais (677 mots avant que la nuit tombe). Sur mon bureau des feuilles volantes qui disent des chiffres, des prix, des poids, des codes-barres, des dates, des heures, est-ce que ça me parle tout ça ? Ça n’a pas besoin de me parler. Hier en sortant de La tempête j’ai noté cette phrase [4] dont j’aimerais me servir pour clore ce passage dans Eff où ils attendent que quelque chose se passe sans bouger pendant que lui, de dos, joue du piano mais sans le son. Bien sûr, il faut trouver quelque chose à mettre avant. Mais j’ai encore un jour ou deux pour ça (ici aussi, on est dans de la nuit tombante). Fort heureusement il y a toujours quelqu’un de par le vaste monde qui publie quelque part la vidéo de quelqu’un aidant un porc-épic à traverser un champ de neige pour illuminer ta journée (ouf).

[4Et des cœurs cadencés à son pouls, pas au nôtre.

270318, version 2 (27 mars 2018)

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |