040718


541 mots d’Eff aujourd’hui. Ça a encore du sens de le noter chaque jour ? C’est que j’ai peur d’arrêter si je ne fais pas cet effort... Aujourd’hui, c’est du vide ce que je fais. Contre-productif. Et ça ne mène à rien. Je poursuivrai quand même, à cause de la contrainte. L’otite de Tartelette ne s’est pas arrangée malgré des soins pendant quinze jours. Le tympan est atteint. Et nous revoilà donc d’année en année à revivre les mêmes scènes dans nos vies. Ces bêtes-là supportent mal l’anesthésie. Et quelle que soit notre décision (l’éventuelle opération), l’éviter pendant l’été.

<  -  >

Partager

Révisions

9 révisions

040718, version 10 (7 août 2018)

541 mots d’Eff aujourd’hui. Ça a encore du sens de le noter chaque jour ? C’est que j’ai peur d’arrêter si je ne n’en fais pas cet effort le compte ... Aujourd’hui, c’est du vide ce que je fais. Contre-productif C’est contre-productif . Et ça ne mène à rien. Je poursuivrai quand même, précisément à cause de la contrainte. L’otite de Tartelette L’otite de Tartelette ne s’est pas arrangée malgré des soins pendant quinze jours. Le tympan est atteint. Et nous revoilà donc d’année en année à revivre les mêmes scènes dans nos vies : ces bêtes-là supportent mal l’anesthésie . Ces bêtes-là supportent mal l’anesthésie. Et quelle que soit notre décision ( l’éventuelle quant à une éventuelle opération), , l’éviter pendant l’été.
Vide, Lapin
jpg/dsc_0160.jpg

040718, version 9 (6 août 2018)

541 mots d’Eff aujourd’hui. Ça a encore du sens de le les noter chaque jour ? C’est que j’ai peur d’arrêter de l’écrire si je n’en fais pas le compte... Aujourd’hui, c’est du vide ce que je fais. C’est complètement mais complètement contre-productif. Et ça ne mène à rien. Je poursuivrai Mais je poursuis quand même, précisément à cause de la contrainte. L’otite de Tartelette ne s’est pas arrangée malgré des soins pendant quinze jours. Le tympan est atteint. Et nous revoilà donc d’année en année à revivre les mêmes scènes dans nos vies : l’opérer , ne pas l’opérer  ? ces bêtes-là supportent mal l’anesthésie . Ces bêtes-là supportent mal l’anesthésie. Et quelle Quelle que soit notre décision quant à une éventuelle opération , l’éviter pendant l’été.

040718, version 8 (5 août 2018)

541 mots d’Eff aujourd’hui. Ça a encore du sens de les noter chaque jour ? C’est que j’ai peur d’arrêter de l’écrire si je n’en fais pas le compte décompte ... Aujourd’hui, c’est du vide ce que je fais. C’est complètement mais complètement contre-productif. Et ça ne mène à rien. Mais je poursuis quand même, à cause de la contrainte. L’otite de Tartelette ne s’est pas arrangée malgré des soins pendant quinze jours. Le tympan est atteint. Et nous revoilà donc d’année en année à revivre les mêmes scènes dans nos vies : l’opérer, ne pas l’opérer ? Ces bêtes-là supportent mal l’anesthésie. Quelle que Quoi qu’il en soit notre décision , l’éviter pendant l’été.

040718, version 7 (3 août 2018)

541 mots d’Eff aujourd’hui. Ça a encore du sens de les le noter chaque jour ? C’est que j’ai peur d’arrêter de l’écrire si je n’en fais pas le décompte... Je n’ai rien à y mettre aujourd’hui. Aujourd’hui , c’est C’est du vide ce que je fais. C’est complètement mais complètement contre-productif. Et ça ne mène à rien. Mais je poursuis quand même, à cause de la contrainte. L’otite de Tartelette ne s’est pas arrangée malgré des soins pendant quinze jours. En réalité, c’est pire. Le tympan est atteint. Et nous revoilà donc d’année en année à revivre les mêmes scènes dans nos vies : faut-il l’opérer, ne pas l’opérer alors même que ces bêtes supportent si mal l’anesthésie ? Ces bêtes-là supportent mal l’anesthésie. Quoi qu’il en soit, l’éviter pendant l’été.J’aurais aimé que le vétérinaire d’il y a deux ans nous avertisse de ça avant d’en tuer un autre.

040718, version 6 (2 août 2018)

541 mots d’Eff aujourd’hui. Ça a encore du sens de le noter chaque jour ? C’est que j’ai peur d’arrêter de l’écrire si je n’en fais pas j’arrête le décompte... Je n’ai rien à y mettre aujourd’hui. C’est du vide ce que je fais. C’est complètement mais complètement contre-productif. Et ça ne mène à rien. Mais je poursuis quand même, à cause de la contrainte. L’otite de Tartelette ne s’est pas arrangée malgré des soins pendant quinze jours. En réalité, c’est pire. Le tympan est atteint. Et nous revoilà donc d’année en année à revivre les mêmes scènes dans nos vies dilemmes : faut-il l’opérer alors même que ces bêtes supportent si mal l’anesthésie ? Quoi qu’il en soit, l’éviter pendant l’été. J’aurais aimé que le vétérinaire d’il y a deux ans nous avertisse de ça avant d’en tuer un autre.

040718, version 5 (1er août 2018)

541 mots d’Eff aujourd’hui. Ça a encore du sens de le noter chaque jour ? C’est que j’ai peur d’arrêter de l’écrire si j’arrête le décompte... . Je n’ai rien à y mettre aujourd’hui. C’est du vide ce que je fais. C’est complètement mais complètement contre-productif. Et ça ne mène à rien. Mais je poursuis quand même, à cause de la contrainte. L’otite de Tartelette ne s’est pas arrangée malgré des soins pendant quinze jours. En réalité, c’est pire. Le tympan est atteint. Et nous revoilà donc d’année en année à revivre les mêmes dilemmes : par exemple faut-il l’opérer alors même que ces bêtes supportent si mal l’anesthésie ? Quoi qu’il en soit, l’éviter pendant l’été. J’aurais aimé que le vétérinaire d’il y a deux ans nous avertisse de ça avant d’en tuer un autre.

040718, version 4 (29 juillet 2018)

541 mots d’Eff aujourd’hui. Ça a encore du sens de le noter chaque jour ? C’est que j’ai peur d’arrêter de l’écrire si j’arrête le décompte. Je n’ai rien à y mettre aujourd’hui. C’est du vide ce que je fais. C’est complètement mais complètement contre-productif, ça . Et ça ne mène à rien. Mais je poursuis quand même, à cause de la contrainte. L’otite de Tartelette ne s’est pas arrangée malgré des soins pendant quinze jours. En réalité, c’est pire. Le Et le tympan est atteint. Et nous revoilà donc d’année en année à revivre les mêmes dilemmes : par exemple faut-il l’opérer alors même que ces bêtes supportent si mal l’anesthésie ? Quoi qu’il en soit, l’éviter pendant l’été. J’aurais aimé que le vétérinaire d’il y a deux ans nous avertisse de ça avant d’en tuer un autre.

040718, version 3 (23 juillet 2018)

541 mots d’Eff aujourd’hui. Ça a encore du sens de le noter chaque jour ? C’est que j’ai peur d’arrêter de l’écrire si j’arrête le décompte. Je n’ai rien à y mettre aujourd’hui. C’est du vide ce que je fais. C’est complètement mais complètement contre-productif, ça. Et ça ne mène à rien. Mais je poursuis quand même, à cause de la contrainte. L’otite de Tartelette ne s’est pas arrangée malgré des soins pendant quinze jours. En réalité, c’est pire. Et le tympan est atteint. Et nous revoilà donc d’année en année à revivre les mêmes dilemmes : par exemple faut-il l’opérer alors même que ces bêtes supportent si mal l’anesthésie ? Quoi qu’il en soit, l’éviter pendant l’été. J’aurais aimé que le vétérinaire d’il y a deux ans nous avertisse de ça avant d’en tuer un autre.

040718, version 2 (4 juillet 2018)

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |