120718


Truc qui reviendra le plus : oui, il y a ça aussi qu’il faut que je fasse. Plusieurs fois aujourd’hui. Puis retrouver T. mais pas au Pouchla finalement, c’était plus un de ces soirs à se poser en terrasse dans la lueur finissante, soit, pourquoi pas après tout, alors nous remonterons la rue Montorgueuil en quête d’un bar où les bières sont pas chères, et on allait de rue en rue pour ça jusqu’à ce que fatalement on se rende compte qu’on avait bien passé la soirée toute entière à chercher un endroit idéal qui bien entendu n’existait pas (ce sera soit trop cher, soit trop plein, soit trop bruyant ou quoi) et qu’on en était encore à marcher au moment de se quitter, quelque part au fin fond du dix-neuvième, après avoir parlé de tout : de Mbappé, de Messi, de Morphine(s) et de flux narratifs, de duel au paintball sur le toit de ces trains en mouvement, de filles et de mecs de dix-sept ans qui publient leur premier livre alors qu’ils sont encore ados avant de finir comme tout le monde dans une émission de télé-réalité glauque, d’interfaces robotisées permettant de s’en tenir à des protocoles de communications standardisés entre les êtres, de nos trucs respectifs, comme on dit, en cours d’écriture, de manuscrits étranges, de refus d’éditeurs, de taux sur les droits numériques et de voyages à l’autre bout du globe, heureux. C’était mais tellement tellement ça.

<  -  >

Partager

Révisions

9 révisions

120718, version 10 (14 août 2018)

Truc qui reviendra le plusici ( ici voulant dire aujourd’hui )  : oui ah oui , il y a ça aussi qu’il faut que je fasse. Plusieurs fois aujourd’hui . Puis retrouver [T T .->mot503] mais pas au Pouchla finalement, c’était plus un de ces soirs à se poser en terrasse dans la lueur finissante, soit, pourquoi pas après tout, alors nous remonterons la rue Montorgueuil en quête d’un bar où les bières sont pas chères, et on allait de rue en rue pour ça jusqu’à ce que fatalement on se rende compte qu’on avait bien passé la soirée toute entière à chercher un endroit idéal qui bien entendu n’existait pas (ce sera soit trop cher, soit trop plein, soit trop bruyant ou quoi) et qu’on en était encore à marcher au moment de se quitter, quelque part au fin fond du dix-neuvième, après avoir parlé de tout : de Mbappé, de Messi, de Morphine(s) et de flux narratifs, de duel au paintball sur le toit de ces trains en mouvement, de filles et de mecs de dix-sept ans qui publient leur premier livre alors qu’ils sont encore ados avant de finir comme tout le monde dans une émission de télé-réalité glauque, d’interfaces robotisées permettant de s’en tenir à des protocoles de communications standardisés standardisées entre les êtres, de nos trucs respectifs, comme on dit, en cours d’écriture, de manuscrits étranges, de refus d’éditeurs, de taux sur les droits numériques et de voyages à l’autre bout du globe, heureux. C’était mais tellement tellement ça.
Adolescence, Paris, Football, ///, T.
jpg/dsc_0169-2.jpg

120718, version 9 (13 août 2018)

Truc Le truc qui reviendra le plus ici (ici voulant dire aujourd’hui) : ah oui, il y a ça aussi qu’il faut que je fasse. Plusieurs fois. Puis retrouver T. mais pas au Pouchla finalement, c’était plus un de ces soirs à se poser en terrasse dans la lueur finissante, soit, pourquoi pas après tout, alors nous remonterons la rue Montorgueuil en quête d’un bar où les bières sont pas chères, et on allait de rue en rue pour ça jusqu’à ce que fatalement on se rende compte qu’on avait bien passé la soirée toute entière à chercher un endroit idéal qui bien entendu n’existait pas (ce sera soit trop cher, soit trop plein, soit trop bruyant ou quoi) et qu’on en était encore à marcher au moment de se quitter, quelque part au fin fond du dix-neuvième, après avoir parlé de tout : de Mbappé, de Messi, de Morphine(s) et de flux narratifs, de duel au paintball sur le toit de ces trains en mouvement, de filles et de mecs de dix-sept ans qui publient leur premier livre alors qu’ils sont encore ados avant de finir comme tout le monde dans une émission de télé-réalité glauque, d’interfaces robotisées permettant de s’en tenir à des protocoles de communications standardisées entre les êtres, de nos trucs respectifs, comme on dit, en cours d’écriture, de manuscrits étranges, de refus d’éditeurs, de taux sur les droits numériques et de voyages voyage à l’autre bout du globe, heureux. C’était mais tellement ça.

120718, version 8 (6 août 2018)

Le truc qui reviendra le plus ici (ici voulant dire aujourd’hui)  : ce sera ah oui, il y a ça aussi qu’il faut que je fasse. Plusieurs Et plusieurs fois. Puis retrouver T. mais pas au Pouchla finalement, c’était plus un de ces soirs à se poser en terrasse dans la lueur finissante, soit, pourquoi pas après tout, alors nous remonterons la rue Montorgueuil en quête d’un bar où les bières sont pas chères, et on allait de rue en rue pour ça jusqu’à ce que fatalement on se rende compte qu’on avait bien passé la soirée toute entière à chercher un endroit idéal qui bien entendu n’existait pas (ce sera soit trop cher, soit trop plein, soit trop bruyant ou quoi) et qu’on en était encore à marcher au moment de se quitter, quelque part au fin fond du dix-neuvième, après avoir parlé de tout : de Mbappé, de Messi, de Morphine(s) et de flux narratifs, de duel au paintball sur le toit de ces trains en mouvement, de filles et de mecs de dix-sept ans qui publient leur premier livre alors qu’ils sont encore ados avant de finir comme tout le monde dans une émission de télé-réalité glauque, d’interfaces robotisées permettant de s’en tenir à des protocoles de communications standardisées entre les êtres, de nos trucs respectifs , comme on dit , en cours d’écriture , de manuscrits étranges, de refus d’éditeurs, de taux sur les droits numériques et de voyage à l’autre bout du globe, heureux . C’était mais tellement ça.

120718, version 7 (3 août 2018)

Le truc qui reviendra le plus ici (ici voulant dire aujourd’hui) ce sera ah oui, il y a ça aussi qu’il faut que je fasse. Et plusieurs fois. Puis retrouver T. mais pas au Pouchla finalement, c’était plus un de ces soirs à se poser en terrasse dans la lueur finissante, soit, pourquoi pas après tout, alors nous remonterons la rue Montorgueuil en quête d’un bar où les bières sont pas chères, et on allait va de rue en rue pour ça jusqu’à ce que fatalement on se rende compte qu’on avait bien passé la soirée toute entière à chercher un endroit idéal qui bien entendu n’existait pas (ce sera soit trop cher, soit trop plein, soit trop bruyant ou quoi) et qu’on en était encore à marcher vers ailleurs au moment de se quitter, quelque part au fin fond du dix-neuvième, après avoir parlé de tout : de Mbappé, de Messi, de Morphine(s) et de flux narratifs, de duel au paintball sur le toit de ces trains en mouvement, de filles et de mecs de dix-sept ans qui publient leur premier livre alors qu’ils sont encore ados avant de finir comme tout le monde dans une émission de télé-réalité glauque, d’interfaces robotisées permettant de s’en tenir à des protocoles de communications standardisées entre les êtres, de manuscrits étranges, de refus d’éditeurs, de taux sur les droits numériques et de voyage à l’autre bout du globe. C’était mais tellement ça.

120718, version 6 (1er août 2018)

Le truc qui reviendra le plus ici (ici voulant dire aujourd’hui) ce sera ah oui, il y a ça aussi qu’il faut que je fasse. Et plusieurs fois. Puis retrouver T. mais pas au Pouchla finalement, c’était plus un de ces soirs à se poser en terrasse dans la lueur finissante finissant , soit, pourquoi pas après tout, alors nous remonterons la rue Montorgueuil en quête d’un bar où les bières sont pas chères, et on va de rue en rue pour ça jusqu’à ce que fatalement on se rende compte qu’on avait bien passé la soirée toute entière à chercher un endroit idéal qui bien entendu n’existait pas (ce sera soit trop cher, soit trop plein, soit trop bruyant ou quoi) et qu’on en était encore à marcher vers ailleurs au moment de se quitter, quelque part au fin fond du dix-neuvième, après avoir parlé de tout : de Mbappé, de Messi, de Morphine(s) et de flux narratifs, de duel au paintball sur le toit de ces trains en mouvement, de filles et de mecs de dix-sept ans qui publient leur premier livre alors qu’ils sont encore ados avant de finir comme tout le monde dans une émission de télé-réalité glauque, d’interfaces robotisées permettant de s’en tenir à des protocoles de communications standardisées entre les êtres, de manuscrits étranges, de refus d’éditeurs, de taux sur les droits numériques et de voyage à l’autre bout du globe. C’était mais tellement ça.

120718, version 5 (29 juillet 2018)

Le truc qui reviendra le plus ici (ici voulant dire aujourd’hui) ce sera ah oui, il y a ça aussi qu’il faut que je fasse. Et plusieurs fois. Puis retrouver T. mais pas au Pouchla finalement, c’était plus un de ces soirs à se poser en terrasse dans la lueur finissant, soit, pourquoi pas après tout, alors nous remonterons la rue Montorgueuil en quête d’un bar où les bières sont pas chères ( c’était son critère , pas le mien ), et on va de rue en rue pour ça jusqu’à ce que fatalement on se rende compte qu’on avait bien passé la soirée toute entière à chercher un endroit idéal qui bien entendu n’existait pas (ce sera soit trop cher, soit trop plein, soit trop bruyant ou quoi) et qu’on en était encore à marcher vers ailleurs au moment de se quitter, quelque part au fin fond du dix-neuvième, après avoir parlé de tout : de Mbappé, de Messi, de Morphine(s) et de flux narratifs, de duel au paintball sur le toit de ces trains en mouvement, de filles et de mecs de dix-sept ans dix-ans qui publient leur premier livre alors qu’ils sont encore ados avant de finir comme tout le monde dans une émission de télé-réalité glauque, d’interfaces robotisées permettant de s’en tenir à des protocoles de communications standardisées entre les êtres, de manuscrits étranges, de refus d’éditeurs, de taux sur les droits numériques et de voyage à l’autre bout du globe. C’était mais tellement ça.

120718, version 4 (13 juillet 2018)

120718 130718

120718, version 3 (13 juillet 2018)

Le truc qui reviendra le plus ici (ici voulant dire aujourd’hui) ce sera ah oui, il y a ça aussi qu’il faut que je fasse. Et plusieurs fois. Puis retrouver T. mais pas au Pouchla finalement, c’était plus un de ces soirs à se poser en terrasse dans la lueur finissant, soit, pourquoi pas après tout, alors nous remonterons la rue Montorgueuil en quête d’un bar où les bières sont pas chères (c’était son critère, pas le mien), et on va de rue en rue pour ça jusqu’à ce que fatalement on se rende compte qu’on avait bien passé la soirée toute entière à chercher un endroit idéal qui bien entendu n’existait pas (ce sera soit trop cher, soit trop plein, soit trop bruyant ou quoi) et qu’on en était encore à marcher vers ailleurs au moment de se quitter, quelque part au fin fond du dix-neuvième, après avoir parlé de tout : de Mbappé, de Messi, de Morphine(s) et de flux narratifs, de duel au paintball sur le toit de ces trains en mouvement, de filles et de mecs de dix-ans qui publient leur premier livre alors qu’ils sont encore ados avant de finir comme tout le monde dans une émission de télé-réalité glauque, d’interfaces robotisées permettant de s’en tenir à des protocoles de communications standardisées entre les êtres, de manuscrits étranges, de refus d’éditeurs, de taux sur les droits numériques et de voyage à l’autre bout du globe. C’était ça.
130718

120718, version 2 (12 juillet 2018)

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |