300818


J’aime pas, quand je lis un manuscrit, découvrir le résumé ou l’argumentaire qu’a pu en faire l’auteur.e avant. En général, j’attends d’être au beau milieu du truc pour revenir dessus et me dire, ah, donc ça parle de ça. Parfois, ça ne coïncide pas. Je veux dire, le texte tel qu’il est présenté et le texte lui-même. D’autres fois encore, je prends prétexte avec soulagement de tel ou tel écueil durant la lecture pour motiver un refus, et ça me donne l’impression de refuser une prise sous garantie. Une prise sous garantie de quoi ? Cette phrase de Mahigan, sur Twitter, qui est d’une justesse dingue : on a parfois l’envie – l’envie non : la rage – de brouiller notre phrase, d’opacifier notre prose, de tout poétiser, de passer plusieurs couches de couleur – ou plutôt, de gâcher la peinture, de ruiner la surface du tableau, pour crever cet œil transparent qui nous fait horreur.

<  -  >

Partager

Révisions

7 révisions

300818, version 8 (30 septembre 2018)

Publie.net, Mahigan Lepage
jpg/dsc_0441.jpg
J’aime pas, quand je lis un manuscrit, découvrir le résumé ou l’argumentaire qu’a pu en faire l’auteur.e avant. En général, j’attends d’être au beau milieu du truc pour revenir dessus et me dire, ah, donc ça parle de ça. Parfois, ça ne coïncide pas. Je veux dire, le texte tel qu’il est présenté et le texte lui-même. D’autres fois encore, je prends prétexte avec soulagement de tel ou tel écueil durant la lecture pour motiver un refus, et j’aime pas ressentir ça  : ça me donne l’impression de refuser une prise sous garantie. Une prise sous garantie de quoi ? Cette phrase de [Mahigan->https://www Mahigan , [sur Twitter->https://twitter .mahigan.com], [sur Twitter->https://twitter.com/mahiganL/status/1035136737817886721], qui est d’une justesse dingue : on a parfois l’envie – l’envie non : la rage – de brouiller notre phrase, d’opacifier notre prose, de tout poétiser, de passer plusieurs couches de couleur – ou plutôt, de gâcher la peinture, de ruiner la surface du tableau, pour crever cet œil transparent qui nous fait horreur.

300818, version 7 (29 septembre 2018)

J’aime pas, quand je lis un manuscrit, découvrir le résumé ou l’argumentaire qu’a pu en faire l’auteur.e avant. En général, j’attends d’être au beau milieu du truc pour revenir dessus et me dire, ah, donc ça parle de ça. Parfois, ça ne coïncide pas. Je veux dire, le texte tel qu’il est présenté et le texte lui-même. D’autres fois encore, je prends prétexte avec soulagement de tel ou tel écueil durant la lecture pour motiver un refusde ma part , et j’aime pas ressentir ça : ça me donne l’impression de refuser une prise sous garantie. Une prise sous garantie de quoi ? Cette phrase de Mahigan, sur Twitter, qui est d’une justesse dingue : on a parfois l’envie – l’envie non : la rage – de brouiller notre phrase, d’opacifier notre prose, de tout poétiser, de passer plusieurs couches de couleur – ou plutôt, de gâcher la peinture, de ruiner la surface du tableau, pour crever cet œil transparent qui nous fait horreur.

300818, version 6 (28 septembre 2018)

J’aime pas, quand je lis un manuscrit, découvrir le résumé ou l’argumentaire qu’a pu en faire l’auteur.e juste avant. En général, j’attends d’être au beau milieu du truc pour revenir dessus et me dire, ah, donc ça parle de ça. Parfois, ça ne coïncide pas. Je veux dire, le texte tel qu’il est présenté et le texte lui-même. D’autres fois encore, je prends prétexte avec soulagement de tel ou tel écueil durant la lecture pour motiver un refus de ma part, et j’aime je n’aime pas ressentir ça : ça me donne l’impression de refuser une prise sous garantie. Une prise sous garantie de quoi ? D’être donné à lire. Cette phrase de Mahigan, sur Twitter, qui est d’une justesse dingue : on a parfois l’envie – l’envie non : la rage – de brouiller notre phrase, d’opacifier notre prose, de tout poétiser, de passer plusieurs couches de couleur – ou plutôt, de gâcher la peinture, de ruiner la surface du tableau, pour crever cet œil transparent qui nous fait horreur.

300818, version 5 (16 septembre 2018)

300818, version 4 (8 septembre 2018)

J’aime Je n’aime pas, quand je lis un manuscrit, découvrir le résumé ou l’argumentaire qu’a pu en faire l’auteur.e juste avant. En général, j’attends d’être au beau milieu du truc pour revenir dessus et me dire, ah, donc ça parle de ça. Parfois, ça ne coïncide pas. Je veux dire, le texte tel qu’il est présenté et le texte lui-même. D’autres fois encore, je prends prétexte avec soulagement de tel ou tel écueil durant la lecture pour motiver un refus de ma part, et je n’aime pas ressentir ça : ça me donne l’impression de refuser une prise sous garantie. Une prise sous garantie de quoi ? D’être donné à lire. Cette phrase de Mahigan, sur Twitter, qui est d’une justesse dingue : on a parfois l’envie – l’envie non : la rage – de brouiller notre phrase, d’opacifier notre prose, de tout poétiser, de passer plusieurs couches de couleur – ou plutôt, de gâcher la peinture, de ruiner la surface du tableau, pour crever cet œil transparent qui nous fait horreur.

300818, version 3 (30 août 2018)

Je n’aime pas, quand je lis un manuscrit, découvrir le résumé ou l’argumentaire qu’a pu en faire l’auteur.e juste avant. En général, j’attends d’être au beau milieu du truc pour revenir dessus et me dire, ah, donc ça parle de ça. Parfois, ça ne coïncide pas. Je veux dire, le texte tel qu’il est présenté et le texte lui-même. D’autres fois encore, je prends prétexte avec soulagement de tel ou tel écueil durant la lecture pour motiver un refus de ma part, et je n’aime pas ressentir ça : ça me donne l’impression de refuser une prise sous garantie. Une prise sous garantie de quoi ? D’être donné à lire. Cette phrase de Mahigan, sur Twitter, est d’une justesse dingue : on a parfois l’envie – l’envie non : la rage – de brouiller notre phrase, d’opacifier notre prose, de tout poétiser, de passer plusieurs couches de couleur – ou plutôt, de gâcher la peinture, de ruiner la surface du tableau, pour crever cet œil transparent qui nous fait horreur.

300818, version 2 (30 août 2018)

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |