040918


Cette parenthèse idyllique qui a plané sur notre week-end s’est à présent refermée sur une espèce de gris blanchâtre qui pèle ou qui pèse sur les rideaux d’échafaudages en face de nos fenêtres. À Auchan ils ne font plus le thé que je prends. À la place, il y a de nouveaux parfums comme par exemple du rooibos au caramel. Mais qui achète ce genre de choses ? Poulpir a décidé qu’elle ne voulait plus manger de la mâche, elle délaisse. Tartelette a un œil qui pleure. Artaud : Le soleil a comme un regard. Mais un regard qui regarderait le soleil. Il faudrait toujours s’en remettre à des tâches robotiques. Je dois me laisser complètement dissoudre là-dedans. Ça éclaire. Quand soudain : est-ce que le maté ce serait pas bon contre la migraine ? (oui) Il y a toujours tout un tas de gens pour dire, quelque part, que tout et n’importe quoi est bon contre la migraine. J’y croirai malgré tout car je suis comme celui qui sentait que la vérité était non pas ailleurs mais là, quelque part.

 [1]

5 octobre 2018
par Guillaume Vissac
Journal
#Antonin Artaud #Lapin #Migraine #X-Files

[1Illustration Ellie Sandall.

<  -  >

Partager

Révisions

10 révisions

040918, version 11 (5 octobre 2018)

Cette parenthèse idyllique qui a plané sur notre Cette parenthèse idyllique qui a plané sur ce week-end s’est à présent refermée sur une espèce de gris blanchâtre qui pèle ou qui pèse sur les rideaux d’échafaudages en face de nos fenêtres. À Auchan ils ne font plus le thé que je prends. À la place, il y a de nouveaux parfums comme par exemple du rooibos au caramel. Mais qui achète ce genre de choses ? Poulpir a décidé qu’elle ne voulait plus manger de la mâche, elle délaisse. Tartelette a un œil qui pleure. Artaud : Le soleil a comme un regard. Mais un regard qui regarderait le soleil. Il Quand on se sent sombrer dans une espèce de trou noir et sans fond il faudrait toujours s’en remettre à des tâches robotiques. Je dois me laisser complètement dissoudre là-dedans. Et quand en plus ces tâches robotiques ont à voir avec Artaud, ça fonctionne d’autant mieux. Ça éclaire. Quand soudain : est-ce que le maté ce serait pas bon contre la migraine ? (oui) Il y a toujours tout un tas de gens pour dire, quelque part, que tout et n’importe quoi est bon contre la migraine. J’y croirai malgré tout car je suis comme celui qui sentait croyait que la vérité était non n’était pas ailleurs mais là, quelque part part  : I want to believe .
Migraine, Lapin, Antonin Artaud, X-Files
 [1]

[1Illustration Ellie Sandall.

jpg/dsc_0465-2.jpg

040918, version 10 (3 octobre 2018)

Cette parenthèse météo idyllique qui a plané sur ce week-end cher à notre cœur s’est à présent refermée sur une espèce de gris blanchâtre qui pèle ou qui pèse sur les rideaux d’échafaudages en face de nos fenêtres. À Auchan ils ne font plus le thé que je prends. À la place, il y a de nouveaux parfums comme par exemple du rooibos au caramel. Mais qui achète ce genre de choses ? Poulpir a décidé qu’elle ne voulait plus manger de la mâche, elle la délaisse. Tartelette a un œil qui pleure. Artaud : Le soleil a comme un regard. Mais un regard qui regarderait le soleil. Quand on se sent sombrer dans une espèce de trou noir et sans fond il faudrait toujours s’en remettre à des tâches robotiques. Je dois me laisser complètement dissoudre là-dedans. Et quand en plus ces tâches robotiques ont à voir avec Artaud, ça fonctionne d’autant mieux. Ça éclaire. Quand soudain : est-ce que le maté ce serait pas bon contre la migraine ? (oui) Il y a toujours tout un tas de gens pour dire, quelque part, que tout et n’importe quoi est bon contre la migraine. J’y croirai malgré tout car je suis comme celui qui croyait que la vérité n’était pas ailleurs mais , quelque part Mulder : I want to believe.

040918, version 9 (2 octobre 2018)

Cette parenthèse météo idyllique qui a plané sur ce week-end cher à notre cœur s’est à présent refermée sur une espèce de gris blanchâtre qui pèle ou qui pèse sur les rideaux d’échafaudages en face de nos fenêtres. À Auchan ils ne font plus le thé que je prends. À la place, il y a de nouveaux parfums comme par exemple du rooibos au caramel. Mais qui achète ce genre de choses ? Poulpir a décidé qu’elle ne voulait plus manger de la mâche, elle la délaisse. Tartelette a un œil qui pleure. Artaud : Le soleil a comme un regard. Mais un regard qui regarderait le soleil. Quand on se sent sombrer dans une espèce de trou noir et sans fond il faudrait toujours s’en remettre à des tâches robotiques. Je dois me laisser complètement dissoudre là-dedans. Et quand en plus ces tâches robotiques ont à voir avec Artaud, ça fonctionne d’autant mieux. Ça éclaire. Quand soudain : est-ce que le maté ce serait pas bon contre la migraine ? (oui) Il y a toujours tout un tas de gens pour dire, quelque part, que tout et n’importe quoi est bon contre la migraine. J’y croirai malgré tout car je suis comme Mulder : I want to believe.

040918, version 8 (29 septembre 2018)

Cette parenthèse météo idyllique qui a plané sur ce week-end cher à notre cœur s’est à présent refermée sur une espèce de gris blanchâtre qui pèle ou qui pèse sur les rideaux d’échafaudages en face de nos fenêtres. À Auchan ils ne font plus le thé que je prends. À la place, il y a de nouveaux parfums comme par exemple du rooibos au caramel. Mais qui achète ce genre de choses ? Poulpir a décidé qu’elle ne voulait plus manger de mâche, elle la délaisse. Tartelette a un œil qui pleure. Artaud : Le soleil a comme un regard. Mais un regard qui regarderait le soleil. Quand on se sent je me sens sombrer dans une espèce de trou noir et sans fond il faudrait toujours s’en remettre que je m’en remette à des tâches robotiques. Je dois me laisser complètement dissoudre là-dedans dans ça . Et quand en plus ces tâches robotiques ont à voir avec Artaud, ça fonctionne d’autant mieux. Ça éclaire. Quand soudain, ça m’est venu : est-ce que le maté ce serait pas bon contre la migraine ? (oui) Il y a toujours tout un tas de gens pour dire, quelque part, que tout et n’importe quoi est bon contre la migraine. J’y croirai malgré tout car je suis comme Mulder : I want to believe.

040918, version 7 (16 septembre 2018)

Cette parenthèse météo idyllique qui a plané sur ce week-end cher à notre cœur s’est à présent refermée sur une espèce de gris blanchâtre qui pèle ou qui pèse sur les rideaux d’échafaudages en face de nos fenêtres. À Auchan ils ne font plus le thé que je prends. À la place, il y a de nouveaux parfums comme par exemple du rooibos au caramel. Mais qui achète ce genre de choses ? Poulpir a décidé qu’elle ne voulait plus manger de mâche, elle la qu’elle délaisse. Tartelette a un œil qui pleure. Artaud : Le soleil a comme un regard. Mais un regard qui regarderait le soleil. Quand je me sens sombrer dans une espèce de trou noir et sans fond il faudrait toujours que je m’en remette à des tâches robotiques. Je dois me laisser complètement dissoudre dans ça. Et quand en plus ces tâches robotiques ont à voir avec Artaud, ça fonctionne d’autant mieux. Ça éclaire. Quand soudain, ça m’est venu : est-ce que le maté ce ne serait pas bon contre la migraine ? (oui) Il y a toujours tout un tas de gens pour dire, quelque part, que tout et n’importe quoi est bon contre la migraine. J’y croirai malgré tout car je suis comme Mulderlà-dessus : I want to believe.

040918, version 6 (8 septembre 2018)

Cette parenthèse météo idyllique qui a plané sur ce week-end si cher à notre cœur s’est à présent refermée sur une espèce de gris blanchâtre qui pèle ou qui pèse sur les rideaux d’échafaudages en face de nos fenêtres. À Auchan ils ne font plus le thé que je prends. À la place, il y a de nouveaux parfums comme par exemple du rooibos au caramel. Mais qui Qui achète ce genre de choses ? Poulpir a décidé qu’elle ne voulait plus manger de mâche, qu’elle délaisse. Tartelette a un œil qui pleure. Artaud : Le soleil a comme un regard. Mais un regard qui regarderait le soleil. Quand je me sens sombrer dans une espèce de trou noir et sans fond il faudrait toujours que je m’en remette à des tâches robotiques. Je dois me laisser complètement dissoudre dans ça. Et quand en plus ces tâches robotiques ont à voir avec Artaud, ça fonctionne d’autant mieux. Ça éclaire. Quand soudain, ça m’est venu : est-ce que le maté ne serait pas bon contre la migraine ? (oui) Il y a toujours tout un tas de gens pour dire, quelque part, que tout et n’importe quoi est bon contre la migraine. J’y croirai malgré tout car je suis comme Mulder là-dessus  : I want to believe . Avoir conscience de ça ne m’empêchera pas d’y croire .

040918, version 5 (5 septembre 2018)

Cette parenthèse météo idyllique qui a plané sur ce week-end si cher à notre cœur s’est à présent refermée sur une espèce de gris blanchâtre qui pèle ou qui pèse sur les rideaux d’échafaudages en face de nos fenêtres. À Auchan ils ne font plus le thé que je prends. À la place, il y a de nouveaux parfums comme par exemple du rooibos au caramel. Qui achète ce genre de choses ? Poulpir a décidé qu’elle ne voulait plus manger de mâche, qu’elle délaisse. Tartelette a un œil qui pleure. Artaud : Le soleil a comme un regard. Mais un regard qui regarderait le soleil. Quand je me sens sombrer dans une espèce de trou noir et sans fond il faudrait toujours que je m’en remette à des tâches robotiques. Je dois me laisser complètement dissoudre dans ça. Et quand en plus ces tâches robotiques ont à voir avec Artaud, ça fonctionne d’autant mieux. Ça éclaire. Quand soudain, ça m’est venu : est-ce que le maté ne serait pas bon contre la migraine ? (oui) Il y a toujours tout un tas de gens pour dire, quelque part, que tout et n’importe quoi est bon contre la migraine. Avoir conscience de ça ne m’empêchera pas d’y croire.

040918, version 4 (4 septembre 2018)

040918
Cette parenthèse météo idyllique qui a plané sur ce week-end si cher à notre cœur s’est à présent refermée sur une espèce de gris blanchâtre qui pèle ou qui pèse sur les rideaux d’échafaudages en face de nos fenêtres. À Auchan ils ne font plus le thé que je prends. À la place, il y a de nouveaux parfums comme par exemple du rooibos au caramel. Qui achète ce genre de choses ? Poulpir a décidé qu’elle ne voulait plus manger de mâche, qu’elle délaisse. Tartelette a un œil qui pleure. Artaud : Le soleil a comme un regard. Mais un regard qui regarderait le soleil. Quand je me sens sombrer dans une espèce de trou noir et sans fond il faudrait toujours que je m’en remette à des tâches robotiques. Je dois me laisser complètement dissoudre dans ça. Et quand en plus ces tâches robotiques ont à voir avec Artaud, ça fonctionne d’autant mieux. Ça éclaire.

040918, version 3 (4 septembre 2018)

Cette parenthèse météo idyllique qui a plané sur ce week-end si cher à notre cœur s’est à présent refermée sur une espèce de gris blanchâtre qui pèle ou qui pèse sur les rideaux d’échafaudages en face de nos fenêtres. Poulpir a décidé qu’elle ne voulait plus manger de mâche, qu’elle délaisse. Tartelette a un œil qui pleure. Artaud : Le soleil a comme un regard. Mais un regard qui regarderait le soleil. Quand je me sens sombrer dans une espèce de trou noir et sans fond il faudrait toujours que je m’en remette à des tâches robotiques. Je dois me laisser complètement dissoudre dans ça. Et quand en plus ces tâches robotiques ont à voir avec Artaud, ça fonctionne d’autant mieux. Ça éclaire.

040918, version 2 (4 septembre 2018)

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |