240918


Il fait froid le matin, chaud l’après-midi. C’est un problème pour tout un tas de gens. Les voisins qui prennent des douches à des heures anormales, par exemple, c’est un problème. Du moins, ce mot dans l’ascenseur dira que ça l’était. Et c’est toujours quelqu’un, ce n’est jamais personne. On ne sait pas. Ça se fait, toujours. Scotcher une feuille A4 sur le miroir de l’ascenseur pour communiquer indirectement avec ses semblables, je veux dire. Ça semble se faire. Ça fait un bruit de serpent à sonnette (ces douches). Et qui ne se soucierait pas qu’un serpent à sonnette siffle et sinue dans les aiguës à trois heures du matin ou à sept heures, un dimanche ? Moi, j’entends rien de tout ça. Moi, j’essaye de manier le langage d’entreprise le plus doucement possible. Ça risque d’être un peu chronophage signifie ça va être grave relou. Je ne suis pas sûr de bien saisir = je n’en ai pas la moindre idée. On ne m’a pas fourni tel ou tel truc = s’il y a un problème, il ne vient pas de moi. À moins que XX puisse peut-être... ? = j’aimerais vraiment me décharger de ça sur quelqu’un d’autre, si possible à l’extérieur à la société. On avance = mais quand est-ce qu’on va s’en sortir ? On va y arriver = on ne va jamais y arriver ! Pas de panique = sincèrement, c’est affreux ! On pourrait continuer pendant des heures, ou bien parler des fichiers excel dans quoi on s’enfonce à corps perdu pendant toute une partie de nos jours : ici, si je colore telles cases dans telle couleur c’est pour signaler une série de tâches à transmettre à quelqu’un. Choisir un mauve qui tirera sur le rose plutôt qu’un vert (qui donnerait l’impression que tout va bien) ou un rouge (trop agressif un rouge) ça n’est pas anodin. Ça dit quelque chose de moi. Nous. Ça signifie en gros : j’ai bien conscience que ce que je te demande est chiant à mourir et j’essaye d’égayer ça de la façon la plus administrative (et donc la plus grotesque) qui soit. Ça vaut bien le groom d’hôtel – prostitué, non conscient de l’être de Guyotat [1]. Mais plutôt que de raconter ça ici, je pourrais raconter comment j’en suis venu à écrire d’une traite et sans les yeux 1500 mots pour Eff sur Echoes. Je pourrais. Mais là il n’y a pas de traduction à faire, d’équivalence à donner, de correspondances. C’est, simplement, la plus pure expression de ce que c’est, ce geste. Écrire.

Le garçon, moi restant seul en face d’elle mâchoire à la corde, rauque quelques mots bas contre le verre dépoli auxquels répondent, du dehors, des bribes de petits jurons picards, entrouvre la porte-fenêtre : main à l’entrecuisse, le camarade, torse nu, maillot, veste au poing, se dandine sur le seuil, un fracas de moto lui fait retourner tête et torse, la fille voit la marque sur le dos, brûlure en petits traits superposés, de la foudre, reçue enfant dans un boqueteau de l’Amiénois – avec la dent externe, le goût de l’accouplement à l’animal (trace judiciaire civile dans le dossier militaire), comment ce foudroiement ne l’a-t-il pas dispensé du service, et d’une affectation en Algérie ?

Osera-t-il entrer dans cet espace des Riches, des « instruits » ?

Pierre Guyotat, Idiotie, Grasset

9 novembre 2018
par Guillaume Vissac
Journal
#Froid #Paris #Pierre Guyotat #Pink Floyd #Publie.net #Witold Gombrowicz

[1Oui mais l’érotisme se tarit et la littérature aussi…

Je pense à la mort et j’attends.

Je n’ai RIEN accompli. (Gombrowicz, Kronos, Stock, traduction Malgorzata Smorag-Goldber.

<  -  >

Partager

Révisions

9 révisions

240918, version 10 (9 novembre 2018)

Publie.net, Paris, Froid, Pierre Guyotat, Pink Floyd, Witold Gombrowicz
jpg/dsc_0517.jpg

Il fait froid le matin, chaud l’après-midi. C’est un problème pour tout un tas de gens. Les voisins qui prennent des douches à des heures anormales, par exemple, c’est un problème. Du moins, ce mot dans l’ascenseur dira que ça l’était. Et c’est toujours quelqu’un, ce n’est jamais personne. On ne sait pas. Ça se fait, toujours. Scotcher une feuille A4 sur le miroir de l’ascenseur pour communiquer indirectement avec ses semblables, je veux dire. Ça semble se faire. Ça fait un bruit de serpent à sonnette (ces douches). Et qui ne se soucierait pas qu’un serpent à sonnette siffle et sinue dans les aiguës à trois heures du matin ou à sept heures, un dimanche ? Moi, j’entends rien de tout ça. Moi, j’essaye de manier le langage d’entreprise le plus doucement possible. Ça risque d’être un peu chronophage signifie ça va être grave relou. Je ne suis pas sûr de bien saisir = je n’en ai pas la moindre idée. On ne m’a pas fourni tel ou tel truc = s’il y a un problème, il ne vient pas de moi. À moins que XX puisse peut-être... ? = j’aimerais vraiment me décharger de ça sur quelqu’un d’autre, si possible à l’extérieur à la société. On avance = mais quand est-ce qu’on va s’en sortir ? On va y arriver = on ne va jamais y arriver ! Pas de panique = sincèrement, c’est affreux ! On pourrait continuer pendant des heures, ou bien parler des fichiers excel dans quoi on s’enfonce à corps perdu pendant toute une partie de nos jours : ici, si je colore telles cases dans telle couleur c’est pour signaler une série de tâches à transmettre à quelqu’un. Choisir un mauve qui tirera sur le rose plutôt qu’un vert (qui donnerait l’impression que tout va bien) ou un rouge (trop agressif un rouge) ça n’est pas anodin. Ça dit quelque chose de moi. Nous. Ça signifie en gros : j’ai bien conscience que ce que je te demande est chiant à mourir et j’essaye d’égayer ça de la façon la plus administrative (et donc la plus grotesque) qui soit. Plutôt que de raconter ça ici, je pourrais raconter comment j’en suis venu à écrire d’une traite et sans les yeux 1500 mots pour Eff sur Echoes (PF). Je pourrais. Mais là il n’y a pas de traduction à faire, d’équivalence à donner, de correspondances. Ça vaut bien le groom d’hôtel prostitué C’est , simplement , non conscient la plus pure expression de l’être de Guyotat [1]. Mais plutôt que de raconter ça ici, je pourrais raconter comment j’en suis venu à écrire d’une traite et sans les yeux 1500 mots pour Eff sur Echoes. Je pourrais. Mais là il n’y a pas de traduction à faire, d’équivalence à donner, de correspondances. C’est, simplement, la plus pure expression de ce que c’est, ce geste. Écrire.

<blockquote>

Le garçon, moi restant seul en face d’elle mâchoire à la corde, rauque quelques mots bas contre le verre dépoli auxquels répondent, du dehors, des bribes de petits jurons picards, entrouvre la porte-fenêtre : main à l’entrecuisse, le camarade, torse nu, maillot, veste au poing, se dandine sur le seuil, un fracas de moto lui fait retourner tête et torse, la fille voit la marque sur le dos, brûlure en petits traits superposés, de la foudre, reçue enfant dans un boqueteau de l’Amiénois – avec la dent externe, le goût de l’accouplement à l’animal (trace judiciaire civile dans le dossier militaire), comment ce foudroiement ne l’a-t-il pas dispensé du service, et d’une affectation en Algérie ?

Osera-t-il entrer dans cet espace des Riches, des « instruits » ?

Pierre Citation Guyotat, Idiotie , Grasset + Gombrowicz

</blockquote>

[1Oui mais l’érotisme se tarit et la littérature aussi ce que c’est , ce geste . Écrire.

Je pense à la mort et j’attends.

Je n’ai RIEN accompli. (Gombrowicz, Kronos, Stock, traduction Malgorzata Smorag-Goldber.

240918, version 9 (9 novembre 2018)

Il fait froid le matin, chaud l’après-midi. C’est un problème pour tout un tas de gens. Les voisins qui prennent des douches à des heures anormales, par exemple , c’est aussi un problème. Du moins, ce mot dans l’ascenseur dira que ça l’était. Et c’est toujours quelqu’un, ce n’est jamais personne. On ne sait pas. Ça se fait, toujours. Scotcher une feuille A4 sur le miroir de l’ascenseur pour communiquer indirectement avec ses semblables, je veux dire. Ça semble se faire. Ça fait un bruit de serpent à sonnette (ces douches). Et qui ne se soucierait pas qu’un serpent à sonnette siffle et sinue dans les aiguës à trois heures du matin ou à sept heures, un dimanche ? Moi, j’entends rien de tout ça. Moi, j’essaye de manier le langage d’entreprise le plus doucement possible. Ça risque d’être un peu chronophage signifie ça va être grave relou. Je ne suis pas sûr de bien saisir = je n’en ai pas la moindre idée. On ne m’a pas fourni tel ou tel truc = s’il y a un problème, il ne vient pas de moi. À moins que XX bidule puisse peut-être... ? = j’aimerais vraiment me décharger de ça sur quelqu’un d’autre, si possible à l’extérieur à la société. On avance = mais quand est-ce qu’on va s’en sortir ? On va y arriver = on ne va jamais y arriver ! Pas de panique = sincèrement, c’est affreux ! On pourrait continuer pendant des heures, ou bien parler des fichiers excel dans quoi on s’enfonce à corps perdu pendant toute une partie de nos jours : ici, si je colore telles cases dans telle couleur c’est pour signaler une série de tâches à transmettre à quelqu’un. Choisir un mauve qui tirera sur le rose plutôt qu’un vert (qui donnerait l’impression que tout va bien) ou un rouge (trop agressif un rouge) ça n’est pas anodin. Ça dit quelque chose de moi. Nous. Ça signifie en gros : j’ai bien conscience que ce que je te demande est chiant à mourir et j’essaye d’égayer ça de la façon la plus administrative (et donc la plus grotesque) qui soit. Plutôt que de raconter ça ici, je pourrais raconter comment j’en suis venu à écrire d’une traite et sans les yeux 1500 mots pour Eff sur Echoes (PF). Je pourrais. Mais là il n’y a pas de traduction à faire, d’équivalence à donner, de correspondances. C’est, simplement, la plus pure expression de ce que c’est, ce geste. Écrire.

Citation Guyotat + Gombrowicz

240918, version 8 (8 novembre 2018)

Il fait froid le matin, chaud l’après-midi. C’est un problème pour tout un tas de gens. Les voisins qui prennent des douches à des heures anormales, c’est aussi un problème. Du moins, à en croire ce mot dans l’ascenseur dira que ça l’était . Et c’est C’est toujours quelqu’un, ce n’est jamais personne. On ne sait pas. Ça se fait, toujours. Scotcher une feuille A4 sur le miroir de l’ascenseur pour communiquer indirectement avec ses semblables, je veux dire. Ça semble se faire. Ça fait un bruit de serpent à sonnette (ces douches). Et qui ne se soucierait pas qu’un serpent à sonnette siffle et sinue dans les aiguës à trois heures du matin ou à sept heures, un dimanche ? Moi, j’entends je n’entends rien de tout ça. Moi, j’essaye de manier le langage d’entreprise le plus doucement possible. Ça risque d’être un peu chronophage signifie ça va être grave relou. Je ne suis pas sûr de bien saisir = je n’en ai pas la moindre idée. On ne m’a pas fourni tel ou tel truc = s’il y a un problème, il ne vient pas de moi. À moins que bidule puisse peut-être... ? = j’aimerais vraiment me décharger de ça sur quelqu’un d’autre, si possible à l’extérieur à la société. On avance = mais quand est-ce qu’on va s’en sortir ? On va y arriver = on ne va jamais y arriver ! Pas de panique = sincèrement, c’est affreux ! On pourrait continuer pendant des heures, ou bien parler des fichiers excel dans quoi on s’enfonce à corps perdu pendant toute une partie de nos jours : ici, si je colore telles cases dans telle couleur c’est pour signaler une série de tâches à transmettre à quelqu’un. Choisir un mauve qui tirera sur le rose plutôt qu’un vert (qui donnerait l’impression que tout va bien) ou un rouge (trop agressif un rouge) ça n’est pas anodin. Ça dit quelque chose de moi. Nous. Ça signifie en gros : j’ai bien conscience que ce que je te demande est chiant à mourir et j’essaye d’égayer ça de la façon la plus administrative (et donc la plus grotesque) qui soit. Plutôt que de raconter ça ici, je pourrais raconter comment j’en suis venu à écrire d’une traite et sans les yeux 1500 mots pour Eff sur Echoes (PF). Je pourrais. Mais là il n’y a pas de traduction à faire, d’équivalence à donner, de correspondances. C’est, simplement, la plus pure expression de ce que c’est, ce geste. Écrire.

Citation Guyotat + Gombrowicz

240918, version 7 (8 novembre 2018)

Il fait froid le matin, et chaud l’après-midi. C’est un problème pour tout un tas de gens. Les voisins qui prennent des douches à des heures anormales, c’est aussi un problème. Du moins, à en croire ce le mot qu’a laissé quelqu’un dans l’ascenseur. C’est toujours quelqu’un, ce n’est jamais personne. On ne sait pas. Ça se fait, toujours. Scotcher une feuille A4 sur le miroir de l’ascenseur pour communiquer indirectement avec ses semblables, je veux dire. Ça semble se faire. Ça fait un bruit de serpent à sonnette (ces douches). Et qui ne se soucierait pas qu’un serpent à sonnette siffle et sinue dans les aiguës à trois heures du matin ou à sept heures, un dimanche ? Moi, je n’entends rien de tout ça. Moi, j’essaye de manier le langage d’entreprise le plus doucement possible. Ça risque d’être un peu chronophage signifie ça va être grave relou. Je ne suis pas sûr de bien saisir = je n’en ai pas la moindre idée. On ne m’a pas fourni tel ou tel truc = s’il y a un problème, il ne vient pas de moi. À moins que bidule puisse peut-être... ? = j’aimerais vraiment me décharger de ça sur quelqu’un d’autre, si possible à l’extérieur à la société. On avance = mais quand est-ce qu’on va s’en sortir ? On va y arriver = on ne va jamais y arriver ! Pas de panique = sincèrement, c’est affreux ! On pourrait continuer pendant des heures, ou bien parler des fichiers excel dans quoi on s’enfonce à corps perdu pendant toute une partie de nos jours : ici, si je colore telles cases dans telle couleur c’est pour signaler une série de tâches à transmettre à quelqu’un. Choisir un mauve qui tirera sur le rose plutôt qu’un vert (qui donnerait l’impression que tout va bien) ou un rouge (trop agressif un rouge) ça n’est pas anodin. Ça dit quelque chose de moi. Nous. Ça signifie en gros : j’ai bien conscience que ce que je te demande est chiant à mourir et j’essaye d’égayer ça de la façon la plus administrative (et donc la plus grotesque) qui soit. Plutôt que de raconter ça ici, je pourrais raconter comment j’en suis venu à écrire d’une traite et sans les yeux 1500 mots pour Eff sur Echoes (PF). Je pourrais. Mais là il n’y a pas de traduction à faire, d’équivalence à donner, de correspondances. C’est, simplement, la plus pure expression de ce que c’est, ce geste. Écrire.

Citation Guyotat + Gombrowicz

240918, version 6 (13 octobre 2018)

Il fait froid le matin et chaud l’après-midi. C’est un problème pour tout un tas de gens. Les voisins qui prennent des douches à des heures anormales, c’est aussi un problème. Du moins, à en croire le mot qu’a laissé quelqu’un dans l’ascenseuraujourd’hui . C’est toujours quelqu’un, ce n’est jamais personne. On ne sait pas. Ça se fait, toujours. Scotcher une feuille A4 sur le miroir de l’ascenseur pour communiquer indirectement avec ses semblables, je veux dire, ça se fait . Ça semble se faire. Ça fait un bruit de serpent à sonnette (ces douches). Et qui ne se soucierait pas qu’un serpent à sonnette siffle et sinue aigrement dans les aiguës à trois heures du matin ou à sept heures, un dimanche ? Moi, je n’entends rien de tout ça. Moi, j’essaye de manier le langage d’entreprise le plus doucement possible. Ça risque d’être un peu chronophage signifie ça va être grave relou. Je ne suis pas sûr de bien saisir = je n’en ai pas la moindre idée. On ne m’a pas fourni tel ou tel truc = s’il y a un problème, il ne vient pas de moi. À moins que bidule puisse peut-être... ? = j’aimerais vraiment me décharger de ça sur quelqu’un d’autre, si possible à l’extérieur à la société. On avance = mais quand est-ce qu’on va s’en sortir ? On va y arriver = on ne va jamais y arriver ! Pas de panique = sincèrement, c’est affreux ! On pourrait continuer pendant des heures, ou bien parler des fichiers excel dans quoi on s’enfonce à corps perdu pendant toute une partie de nos jours : ici, si je colore telles cases dans telle couleur c’est pour signaler une série de tâches à transmettre à quelqu’un. Choisir un mauve qui tirera sur le rose plutôt qu’un vert (qui donnerait l’impression que tout va bien) ou un rouge (trop agressif un rouge) ça n’est pas anodin. Ça dit quelque chose de moi. Nous. Ça signifie en gros : j’ai bien conscience que ce que je te demande est chiant à mourir et j’essaye d’égayer ça de la façon la plus administrative (et donc la plus grotesque) qui soit. Plutôt que de raconter ça ici, je pourrais raconter comment j’en suis venu à écrire d’une traite et sans les yeux 1500 mots pour Eff sur Echoes (PF). Je pourrais. Mais là il n’y a pas de traduction à faire, d’équivalence à donner, de correspondances. C’est, simplement, la plus pure expression de ce que c’est, ce geste. Écrire.

Citation Guyotat + Gombrowicz

240918, version 5 (25 septembre 2018)

Il fait froid le matin et chaud l’après-midi. C’est un problème pour tout un tas de gens. Les voisins qui prennent des douches à des heures anormales, c’est aussi un problème. Du moins, à en croire le mot qu’a laissé quelqu’un dans l’ascenseur aujourd’hui. C’est toujours quelqu’un, ce n’est jamais personne. On ne sait pas. Ça se fait, toujours. Scotcher une feuille A4 sur le miroir de l’ascenseur pour communiquer indirectement avec ses semblables, je veux dire, ça se fait. Ça semble se faire. Ça fait un bruit de serpent à sonnette (ces douches). Et qui ne se soucierait pas qu’un serpent à sonnette siffle et sinue aigrement dans les aiguës à trois heures du matin ou à sept heures, dimanche ? Moi, je n’entends rien de tout ça. Moi, j’essaye de manier le langage d’entreprise le plus doucement possible. Ça risque d’être un peu chronophage signifie ça va être grave relou. Je ne suis pas sûr de bien saisir = je n’en ai pas la moindre idée. On ne m’a pas fourni tel ou tel truc = s’il y a un problème, il ne vient pas de moi. À moins que bidule puisse peut-être... ? = j’aimerais vraiment me décharger de ça sur quelqu’un d’autre, si possible à l’extérieur à la société. On avance = mais quand est-ce qu’on va s’en sortir ? On va y arriver = on ne va jamais y arriver ! Pas de panique = sincèrement, c’est affreux ! On pourrait continuer pendant des heures, ou bien parler des fichiers excel dans quoi on s’enfonce à corps perdu pendant toute une partie de nos jours : ici, si je colore telles cases dans telle couleur c’est pour signaler une série de tâches à transmettre à quelqu’un. Choisir un mauve qui tirera sur le rose plutôt qu’un vert (qui donnerait l’impression que tout va bien) ou un rouge (trop agressif un rouge) ça n’est pas anodin. Ça dit quelque chose de moi. Nous. Ça signifie en gros : j’ai bien conscience que ce que je te demande est chiant à mourir et j’essaye d’égayer ça de la façon la plus administrative (et donc la plus grotesque) qui soit. Plutôt que de raconter ça ici, je pourrais raconter comment j’en suis venu à écrire d’une traite et sans les yeux 1500 mots pour Eff sur Echoes (PF). Je pourrais. Mais là il n’y a pas de traduction à faire, d’équivalence à donner, de correspondances. C’est, simplement, la plus pure expression de ce que c’est, ce geste. Écrire.

Citation Guyotat + Gombrowicz

240918, version 4 (24 septembre 2018)

Il fait froid le matin et chaud l’après-midi. C’est un problème pour tout un tas de gens. Les voisins qui prennent des douches à des heures anormales, c’est aussi un problème. Du moins, à en croire le petit mot qu’a laissé quelqu’un dans l’ascenseur hier ou aujourd’hui. C’est toujours quelqu’un, ce n’est jamais personne. On ne sait pas. Ça se fait, toujours. Scotcher une feuille A4 sur le miroir de l’ascenseur pour communiquer indirectement avec ses semblables , je veux dire, ça se fait. Ça semble se faire. Ça fait un bruit de serpent à sonnette (ces douches). Et qui ne se soucierait pas qu’un serpent à sonnette siffle sonne et sinue aigrement dans les aiguës aigues à trois heures du matin ou à sept heures, un dimanche ? Moi, je n’entends rien de tout ça. Moi, j’essaye de manier le langage d’entreprise le plus doucement possible. Ça risque d’être un peu chronophage signifie ça va être grave relou. Je ne suis pas sûr de bien saisir = je n’en ai pas la moindre idée. On ne m’a pas fourni tel ou tel truc = s’il y a un problème, il ne vient pas de moi. À moins que bidule puisse peut-être... ? = j’aimerais vraiment me décharger de ça sur quelqu’un d’autre, si possible tant qu’à faire à l’extérieur à la société. On avance = mais quand est-ce qu’on va s’en sortir ? On va y arriver = on ne va jamais y arriver ! Pas de panique = sincèrement, c’est affreux ! On pourrait continuer pendant des heures, ou bien parler des fichiers excel dans quoi on s’enfonce à corps perdu pendant toute une partie de nos jours : ici, si je colore telles cases dans telle couleur c’est pour signaler une série de tâches à transmettre à quelqu’un. Choisir un mauve qui tirera sur le rose plutôt qu’un vert (qui donnerait l’impression que tout va bien) ou un rouge (trop agressif un rouge) ça n’est pas anodin. Ça dit quelque chose de moi. Nous. Ça signifie en gros : j’ai bien conscience que ce que je te demande est chiant à mourir et j’essaye d’égayer ça de la façon la plus administrative ( et donc la plus grotesque ) qui soit. Plutôt que de raconter ça ici, je pourrais raconter comment j’en suis venu à écrire d’une traite et sans les yeux 1500 mots pour Eff sur Echoes (PF). Je pourrais. Mais là il n’y a pas de traduction à faire, d’équivalence à donner, de correspondances. C’est, simplement, la plus pure expression de ce que c’est, ce geste. Écrire.

240918, version 3 (24 septembre 2018)

Il fait froid le matin et chaud l’après-midi. C’est un problème pour tout un tas de gens. Les voisins qui prennent des douches à des heures anormales, c’est aussi un problème. Du moins, à en croire le petit mot qu’a laissé quelqu’un dans l’ascenseur hier ou aujourd’hui. C’est toujours quelqu’un, ce n’est jamais personne. On ne sait pas. Ça se fait toujours. Scotcher une feuille A4 sur le miroir de l’ascenseur, je veux dire, ça se fait. Ça semble se faire. Ça fait un bruit de serpent à sonnette (ces douches). Et qui ne se soucierait pas qu’un serpent à sonnette sonne et sinue aigrement dans les aigues à trois heures du matin ou à sept heures un dimanche ? Moi, je n’entends rien de tout ça. Moi, j’essaye de manier le langage d’entreprise le plus doucement possible. Ça risque d’être un peu chronophage signifie ça va être grave relou. Je ne suis pas sûr de bien saisir = je n’en ai pas la moindre idée. On ne m’a pas fourni tel ou tel truc = s’il y a un problème, il ne vient pas de moi. À moins que bidule puisse peut-être... ? = j’aimerais vraiment me décharger de ça sur quelqu’un d’autre, tant qu’à faire à l’extérieur à la société. On avance = mais quand est-ce qu’on va s’en sortir ? On va y arriver = on ne va jamais y arriver ! Pas de panique = sincèrement, c’est affreux ! On pourrait continuer pendant des heures, ou bien parler des fichiers excel dans quoi on s’enfonce à corps perdu pendant toute une partie de nos jours : ici, si je colore telles cases dans telle couleur c’est pour signaler une série de tâches à transmettre à quelqu’un. Choisir un mauve qui tirera sur le rose plutôt qu’un vert (qui donnerait l’impression que tout va bien) ou un rouge (trop agressif un rouge) ça n’est pas anodin. Ça dit quelque chose de moi. Ça signifie en gros : j’ai bien conscience que ce que je te demande est chiant à mourir et j’essaye d’égayer ça de la façon la plus administrative qui soit.

240918, version 2 (24 septembre 2018)

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |