141018


Boucles végétales, racines d’un rouge vif, carmin de viande ou de baiser, cicatrice dans l’air fumant qui descend sous terre réveiller la puissance dont se nourrissent les vers, je glisse en douceur jusqu’au bout des tunnels de mangrove qui ne finissent jamais, se multiplient, débouchent sur davantage d’opacité, sur d’autres alligators pétrifiés, aussi vides que moi, emplis de ferraille, de poissons et d’oiseaux crevés, de pourriture, de relents préhistoriques. Pourquoi un tel besoin d’amour ?

Philippe Rahmy, Pardon pour l’Amérique, La table ronde

Un jour (quand ?) je prendrai le temps. De reprendre Ulysse de A à Z. De réécrire certains passages. D’en harmoniser d’autres. De terminer le site. De corriger certaines non pas étourderies mais disons plutôt que depuis le début du projet j’ai changé d’avis sur certaines choses, par exemple la mention des tags personnages (faut-il les taguer quand ils sont présent dans la pièce, ou à proximité, quand ils interviennent directement, quand on leur parle ?). De marquer plus les changements de style entre une partie et toutes les autres. De finir, également, de gérer les tags temporels (les heures et les minutes) rétrospectivement. De lire Hélène Cixous ou de reprendre Philippe Forest. Bref, ce n’est pas une journée qu’il me faut mais des semaines de travail, plusieurs mois. Je n’écrirai rien d’autre à côté. Je me concentrerai là-dessus. J’aime assez cette idée. Le ferai-je ? Une chaleur délirante pour un 14 octobre. Short, t-shirt. Ce genre de chaleur. La nuit, tout particulièrement. J’essaye de ramener cette chaleur en pensée vers tous ces jours, fin septembre, où j’ai eu tellement froid. Quelqu’un sur Twitter, une espèce d’invective, et avec Joachim on s’est fait traiter d’ânes. Mais moi j’aime tant les ânes. Ils sont doux.

<  -  >

Partager

Révisions

6 révisions

141018, version 7 (19 novembre 2018)

<blockquote>

Boucles végétales, racines d’un rouge vif, carmin de viande ou de baiser, cicatrice dans l’air fumant qui descend sous terre réveiller la puissance dont se nourrissent les vers, je glisse en douceur jusqu’au bout des tunnels de mangrove qui ne finissent jamais, se multiplient, débouchent sur davantage d’opacité, sur d’autres alligators pétrifiés, aussi vides que moi, emplis de ferraille, de poissons et d’oiseaux crevés, de pourriture, de relents préhistoriques. Pourquoi un tel besoin d’amour ?

Philippe Rahmy , Pardon pour l’Amérique, La table ronde

</blockquote>

Un jour (mais quand ?) je prendrai le temps. De reprendre [Ulysse->http://www tout Ulysse de A à Z .fuirestunepulsion.net/ulysse/] de A à Z. De réécrire certains passages. D’en harmoniser d’autres. De terminer le site. De corriger certaines non pas étourderies mais disons plutôt que depuis le début du projet j’ai changé d’avis sur certaines choses, par exemple la mention des tags personnages (faut-il les taguer quand ils sont présent dans la pièce, ou à proximité, quand ils interviennent directement, quand on leur parle ?). De marquer plus les changements de style entre une partie et toutes les autres. De finir, également, de gérer les tags temporels (les heures et les minutes) rétrospectivement. De lire Hélène Cixous Cixious aussi ou de reprendre Philippe Forest. Bref, ce n’est pas une journée qu’il me faut mais des plusieurs semaines de travail, plusieurs mois. Je n’écrirai rien d’autre à côté. Je me concentrerai là-dessus. J’aime assez cette idée. Le ferai-je ? Une Il fait une chaleur délirante pour un 14 octobre. Short, t-shirt. Ce genre de chaleur. La nuit, tout particulièrement. J’essaye de ramener cette chaleur en pensée vers tous ces jours, fin septembre, où j’ai eu tellement froid. Quelqu’un sur Twitter, une espèce d’invective, et avec [Joachim->http://jsene Joachim on s’est fait traiter d’ânes .net] on s’est fait [traiter d’ânes->https://twitter.com/jabberwocky1949/status/1051483336399568897]. Mais moi j’aime tant les ânes. Ils sont doux.

Twitter, James Joyce, Traduire, Philippe Rahmy, Philippe Forest, Ulysse par jour, Hélène Cixous

141018, version 6 (19 novembre 2018)

Un jour (mais quand ?) je prendrai le temps. De reprendre tout Ulysse de A à Z. De réécrire certains passages. D’en harmoniser d’autres. De terminer le site. De corriger certaines non pas étourderies mais disons plutôt que depuis le début du projet j’ai changé d’avis sur certaines choses, par exemple la mention des tags personnages (faut-il les taguer quand ils sont présent dans la pièce, ou à proximité, quand ils interviennent directement, quand on leur parle ?). De finir, également, de gérer les tags temporels (les heures et les minutes) rétrospectivement. De lire Hélène Cixious aussi ou de reprendre finir Philippe Forest. Bref, ce n’est pas une journée qu’il me faut mais plusieurs semaines de travail, plusieurs mois. Je n’écrirai rien à côté. Je me concentrerai là-dessus. J’aime assez cette idée. Le ferai-je ? Il fait une chaleur délirante pour un 14 octobre. Short t-shirt. Ce genre de chaleur. La nuit, tout particulièrement. La nuit, la couette est en trop. J’essaye de ramener cette chaleur en pensée vers tous ces jours, fin septembre, où j’ai eu tellement froid. Quelqu’un sur Twitter, une espèce d’invective, et avec Joachim on s’est fait traiter d’ânes. Mais moi j’aime tant les ânes. Ils sont doux.

141018, version 5 (8 novembre 2018)

Un jour (mais quand ?) je prendrai le temps. De reprendre tout Ulysse de A à Z. De réécrire certains passages. D’en harmoniser d’autres. De terminer le site. De corriger certaines non pas étourderies mais disons plutôt que depuis le début du projet j’ai changé d’avis sur certaines choses, par exemple la mention des tags personnages (faut-il les taguer quand ils sont présent dans la pièce, ou à proximité, quand ils interviennent directement, quand on leur parle ?). De finir, également, de gérer les tags temporels (les heures et les minutes) rétrospectivement. De lire Hélène Cixious aussi ou de finir Philippe Forest. Bref Brest , ce n’est pas une journée qu’il me faut mais plusieurs semaines de travail, plusieurs mois. Je n’écrirai rien à côté. Je me concentrerai là-dessus. J’aime assez cette idée. Le ferai-je ? Il fait une chaleur délirante pour un 14 octobre. Short t-shirt. Ce genre de chaleur. La nuit, la couette est en trop. J’essaye de ramener cette chaleur en pensée vers tous ces jours, fin septembre, où j’ai eu tellement froid. Quelqu’un sur Twitter, une espèce d’invective, et avec Joachim on s’est fait traiter d’ânes. Mais moi j’aime tant les ânes. Ils sont doux.

141018, version 4 (14 octobre 2018)

Pardon pour l’Amérique

141018, version 3 (14 octobre 2018)

Un jour (mais quand ?) je prendrai le temps. De reprendre tout Ulysse de A à Z. De réécrire certains passages. D’en harmoniser d’autres. De terminer le site. De corriger certaines non pas étourderies mais disons plutôt que depuis le début du projet j’ai changé d’avis sur certaines choses, par exemple la mention des tags personnages (faut-il les taguer quand ils sont présent dans la pièce, ou à proximité, quand ils interviennent directement, quand on leur parle ?). De finir, également, de gérer les tags temporels (les heures et les minutes) rétrospectivement. De lire Hélène Cixious aussi ou de finir Philippe Forest. Brest, ce n’est pas une journée qu’il me faut mais plusieurs semaines de travail, plusieurs mois. Je n’écrirai rien à côté. Je me concentrerai là-dessus. J’aime assez cette idée. Le ferai-je ? Il fait une chaleur délirante pour un 14 octobre. Short t-shirt. Ce genre de chaleur. La nuit, la couette est en trop. J’essaye de ramener cette chaleur en pensée vers tous ces jours, fin septembre, où j’ai eu tellement froid. Quelqu’un sur Twitter, une espèce d’invective, et avec Joachim on s’est fait traiter d’ânes. Mais moi j’aime tant les ânes. Ils sont doux.

141018, version 2 (14 octobre 2018)

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Autres articles



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |