161018


Quelqu’un en Croatie s’occupe d’une cigogne blessée par un chasseur depuis 25 ans. Tous les ans, le compagnon de cette cigogne (appelons ça comme ça) part en Afrique du Sud sans elle, pour la migration. Tout le monde attend son retour. Il semblerait que cet homme livestream l’attente de son retour. Quand il revient, c’est une libération. Des histoires de cigognes. Ici, le vélo est toujours sur mon balcon et je ne m’en sers plus. Acheté un oreiller de voyage. À un moment donné, à quelqu’un : et le Claradol, t’en es content ? Je termine des tâches et ensuite je checke la petite case dans ma liste de tâches. J’ai une deadline. J’avance mieux quand j’ai une deadline. J’ai peur du vide. J’avance mal que je suis dans le vide. N’être pas dans le vide, donc. Je n’ai jamais vraiment capté One Piece. Il y aurait une installation d’art contemporain angoissante, malaisante comme disent les jeunes (sic), à concevoir : diffuser l’intégralité de la série Friends mais sans les rires. Des heures de programme truffés de trous, juste des blancs, des blancs qui ne seraient pas des respirations mais le contraire. C’est quoi le contraire de respirer ? Un autre truc que disent les jeunes, me dit H., ses élèves de collège en l’occurrence : j’ai dead ça (j’ai bien géré). Je trouve ça merveilleux, moi, les monosyllabes.

<  -  >

Partager

Révisions

6 révisions

161018, version 7 (19 novembre 2018)

Migraine, Publie.net, H., Friends
jpg/dsc_0559.jpg
Quelqu’un en Croatie s’occupe d’une cigogne blessée par un chasseur depuis 25 ans. Tous les ans, le compagnon de cette cigogne (appelons ça comme ça) part en Afrique du Sud sans elle, pour la migration. Tout le monde attend son retour. Il semblerait que cet homme livestream l’attente de son retour. Quand il revient, c’est une libération. Des histoires de cigognes. Ici, le vélo est toujours sur mon balcon et je ne m’en sers plus. Ça aussi, c’est une cigogne blessée quelque part. Quelque part, c’est-à-dire là, sur mon balcon. Acheté un oreiller de voyagepour le cou . À un moment donné, à quelqu’un : et le Claradol, t’en es content ? Je termine des tâches qui nécessitent qu’elles soient terminées et ensuite je checke la petite case dans ma liste de tâches. J’ai une deadline. J’avance mieux quand j’ai une deadline. J’ai peur du vide. J’avance mal que je suis dans le vide. N’être pas dans le vide, donc. Je n’ai jamais vraiment capté One One Piece. . Il y aurait une installation d’art contemporain angoissante, malaisante comme disent les jeunes (sic), à concevoir envisager : diffuser l’intégralité de la série Friends mais sans les rires. Des heures de programme truffés de trous, juste des blancs, des blancs qui ne seraient pas des respirations mais le contraire. C’est quoi le contraire de respirer ? Un autre truc que disent les jeunes, me dit [H H .->mot59] C’est gros . , ses élèves de collège en l’occurrence : j’ai dead ça (j’ai bien géré). Monosyllabes. Je trouve ça merveilleux, moi , les monosyllabes .

161018, version 6 (19 novembre 2018)

161018, version 5 (8 novembre 2018)

Quelqu’un en Croatie s’occupe d’une cigogne blessée par un chasseur depuis 25 ans. Tous les ans, le compagnon de cette cigogne (appelons ça comme ça) part en Afrique du Sud sans elle, pour la migration. Tout le monde attend son retour. Il semblerait que cet homme livestream l’attente de son retour. Quand il revient, c’est une libération. Des histoires de cigognes. Ici, le vélo est toujours sur mon balcon et je ne m’en sers plus. Ça aussi, c’est une cigogne blessée quelque part. Quelque part, c’est-à-dire là, sur mon balcon. Acheté un oreiller de voyage pour le cou. C’est gros. À un moment donné, à quelqu’un : et le Claradol, t’en es content ? Je termine des tâches qui nécessitent qu’elles soient terminées et ensuite je checke la petite case dans ma liste de tâches. J’ai une deadline. J’avance mieux quand j’ai une deadline. J’ai peur du vide. J’avance mal que je suis dans le vide. N’être pas dans le vide, donc. Je n’ai jamais vraiment capté One Piece. Il y aurait une installation d’art contemporain angoissante, malaisante comme disent les jeunes (sic), à envisager : diffuser l’intégralité de la série Friends mais sans les rires. Des heures de programme truffés de trous, juste des blancs, des blancs qui ne seraient pas des respirations mais le contraire. C’est quoi le contraire de respirer ? Un autre truc que disent les jeunes, me dit H., ses élèves de collège en l’occurrence : j’ai dead ça (j’ai bien géré). Monosyllabes. Je trouve ça merveilleux.

161018, version 4 (16 octobre 2018)

Quelqu’un en Croatie s’occupe d’une cigogne blessée par un chasseur depuis 25 ans. Tous les ans, le compagnon de cette cigogne (appelons ça comme ça) part en Afrique du Sud sans elle, pour la migration. Tout le monde attend son retour. Il semblerait que cet homme livestream l’attente de son retour. Quand il revient, c’est une libération. Des histoires de cigognes. Ici, le vélo est toujours sur mon balcon et je ne m’en sers plus. Acheté un oreiller de voyage pour le cou. C’est gros. À un moment donné, à quelqu’un : et le Claradol, t’en es content ? Je termine des tâches qui nécessitent qu’elles soient terminées et ensuite je checke la petite case dans ma liste de tâches. J’ai une deadline. J’avance mieux quand j’ai une deadline. J’ai peur du vide. J’avance mal que je suis dans le vide. N’être pas dans le vide, donc. Je n’ai jamais vraiment capté One Piece. Il y aurait une installation d’art contemporain angoissante, malaisante comme disent les jeunes (sic), à envisager : diffuser l’intégralité de la série Friends mais sans les rires. Des heures de programme truffés de trous, juste des blancs, des blancs qui ne seraient pas des respirations mais le contraire. C’est quoi le contraire de respirer ? Un autre truc que disent les jeunes, me dit H., ses élèves de collège en l’occurrence : j’ai dead ça (j’ai bien géré). Je trouve ça merveilleux.

161018, version 3 (16 octobre 2018)

Quelqu’un en Croatie s’occupe d’une cigogne blessée par un chasseur depuis 25 ans. Tous les ans, le compagnon de cette cigogne (appelons ça comme ça) part en Afrique du Sud sans elle, pour la migration. Tout le monde attend son retour. Il semblerait que cet homme livestream l’attente de son retour. Quand il revient, c’est une libération. Des histoires de cigognes. Ici, le vélo est toujours sur mon balcon et je ne m’en sers plus. Acheté un oreiller de voyage pour le cou. C’est gros. À un moment donné, à quelqu’un : et le Claradol, t’en es content ? Je termine des tâches qui nécessitent qu’elles soient terminées et ensuite je checke la petite case dans ma liste de tâches. J’ai une deadline. J’avance mieux quand j’ai une deadline. J’ai peur du vide. J’avance mal que je suis dans le vide. N’être pas dans le vide, donc. Il y aurait une installation d’art contemporain angoissante, malaisante comme disent les jeunes (sic), à envisager : diffuser l’intégralité de la série Friends mais sans les rires. Des heures de programme truffés de trous, juste des blancs, des blancs qui ne seraient pas des respirations mais le contraire. C’est quoi le contraire de respirer ? Un autre truc que disent les jeunes, me dit H., ses élèves de collège en l’occurrence : j’ai dead ça (j’ai bien géré). Je trouve ça merveilleux.

161018, version 2 (16 octobre 2018)

Quelqu’un en Croatie s’occupe d’une cigogne blessée par un chasseur depuis 25 ans. Tous les ans, le compagnon de cette cigogne (appelons ça comme ça) part en Afrique du Sud sans elle, pour la migration. Tout le monde attend son retour. Il semblerait que cet homme livestream l’attente de son retour. Quand il revient, c’est une libération. Des histoires de cigognes. Ici, le vélo est toujours sur mon balcon et je ne m’en sers plus. Acheté un oreiller de voyage pour le cou. C’est gros. À un moment donné, à quelqu’un : et le Claradol, t’en es content ? Je termine des tâches qui nécessitent qu’elles soient terminées et ensuite je checke la petite case dans ma liste de tâches. J’ai une deadline. J’avance mieux quand j’ai une deadline. J’ai peur du vide. J’avance mal que je suis dans le vide. N’être pas dans le vide, donc.
Guillaume Vissac

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |