201018


Prendre son déjeuner dans le Paris - Moscou d’Aeroflot, c’est vivre cette scène de 2001 dans la navette vers la lune : le repas à la paille. Trois heures plus tard il est sept heures de plus à cause du poignet d’H. dont la montre est à l’heure de Tokyo, alors c’était manger encore, un truc russe, un riz pilaf avec du mouton ou de l’agneau et des raviolis de quelque chose (bœuf qui sait) sauf que ce n’était ni russe ni japonais, cette histoire de riz et de raviolis, finalement, c’était (disait l’enseigne) tibétain. Bon. Là, on est censé dormir. Mais moi j’en suis à lister les quelques mots de japonais que je connais sur un carnet. Rakuen, paradis. Okami, loup. Arigato, merci. Konnichiwa, bonjour. Ohayô, bonjour aussi (salut ?). Sumimasen, désolé. Yamete, arrêtez. Aniki, frère. Onii, frère aussi. Onéé, sœur. San, monsieur/madame. Bara no hanayome, la fiancée de la rose. Kokoro, cœur. Kiseki, miracle. Gohan, bol de riz / repas. Koibito, être aimé. Nani, quoi. Sugoi, génial. Sekai, monde. Ouji, prince. Baka, idiot. Neko, chat. Kame, tortue. Onegai, s’il vous plaît. Maboroshi no tsuki, la lune des illusions. Tamago, œuf. Haï, oui. Iié, non. Itadakimasu, bon appétit. Sensei, maître. Kampai, santé. Konami, petite vague. Tomodachi, ami. Mirai, futur.

<  -  >

Partager

Révisions

2 révisions

201018, version 3 (20 novembre 2018)

Prendre son déjeuner dans le Paris - Moscou d’Aeroflot, c’est vivre cette scène de 2001 dans la navette vers la lune : le repas à la paille. Trois heures plus tard il est sept heures de plus à cause du poignet d’H. dont la montre est à l’heure de Tokyo, alors c’était manger encore, un truc russe, un riz pilaf avec du mouton ou de l’agneau et des raviolis de quelque chose (bœuf qui sait) sauf que ce n’était ni russe ni japonais, cette histoire de riz et de raviolis, finalement, c’était (disait l’enseigne) tibétain. Bon. Là, on est censé dormir. Mais moi j’en suis à lister les quelques mots de japonais que je connais sur un carnet. Rakuen, paradis. Okami, loup. Arigato, merci. Konnichiwa, bonjour. Ohayô, bonjour aussi (salut ?). Sumimasen, désolé. Yamete, arrêtez. Aniki, frère. Onii, frère aussi. Onéé, sœur. San, monsieur/madame. Bara no hanayome, la fiancée de la rose. Kokoro, cœur. Kiseki, miracle. Gohan, bol de riz / repas. Koibito, être aimé. Nani, quoi. Sugoi, génial. Sekai, monde. Ouji, prince. Baka, idiot. Neko, chat. Kame, tortue. Onegai, s’il vous plaît. Maboroshi no tsuki, la lune des illusions. Tamago, œuf. Haï, oui. Iié, non. Itadakimasu, bon appétit. Sensei, maître. Kampai, santé. Konami, petite vague. Tomodachi, ami. Mirai, futur.
Stanley Kubrick, Traduire, Ailleurs
jpg/dsc_0577.jpg

201018, version 2 (5 novembre 2018)

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Autres articles



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |