261118


Faut-il écrire
néo-nazi ou néonazi ?
Djihadiste ou djihaddiste ?
Google doit se poser
de ces questions quand il explore
ce que j’explore. Derrière
Libre Office plantera deux fois, trois fois, huit fois de suite sur le même texte, au même moment, il faut alors reprendre et refaire les mêmes corrections qu’au préalable, décoquiller à la petite cuillère. Sincèrement j’ai pas souvenir qu’il y n’ait jamais eu ne serait-ce qu’un seul
Libre Office stable
sur Mac
(c’est un problème)
et je crois bien que c’est la première fois
que je regarde
le clip de « Lazarus ».
Ne restent que les riffs de la batterie sur le récif
des songes mais on ne doit pas dire riffs, je pense, pour une batterie. Peut-être que « Bara no hanayome », ce texte à écrire pour Seconda, du 25 au 27 janvier prochain, ce pourrait être, comme ici, un va et vient permanent entre une forme d’écriture poétique, hachée, et une forme d’écriture continue, type journal. Je sais pas. J’ère. Je n’ai encore ri-
en écrit. Peut-être aussi que je pourrais caviarder des mots et alors
il y aurait une forme de profondeur née de ces caviardages, un effet de hors champ. Il faudrait dans ce cas matérialiser dans le son
le son du caviardage. Mais peut-être tout simplement convient-il de poser les choses maintenant pour pouvoir les fixer (et arrêter ainsi d’écrire
avec la tête
ouverte à tout).
Il suffit d’essayer (j’y arrive pas). J’essaye mais non. H. me dit, tu peux te prendre une soirée off d’écrire mais ça fait plus d’un mois que je me prends des soirées off d’écrire et j’ai beau essayer et essayer encore sur Jowee Omicil ça ne marchera pas. Je garde ce machin
bara.odt
quelque part dans la mémoire de l’appareil et j’éteins tout
rideau. J’ai joué. J’ai perdu. À la place, en revenir à ça :

(...) Gray préféra dès lors se taire, subir les lignes sinueuses de sa pensée (la lumière, vous ai-je parlé de la lumière), cette spirale dont on ignorait encore le sens ou qui plutôt semblait à la fois se dévider de l’extérieur, se perdre en conjectures absurdes, et se resserrer sur sa proie jusqu’à l’étranglement – jusqu’à l’asphyxie –, et Gray, regardant l’assistante ne pas le regarder, se demanda si l’on pouvait avoir un accident autoérotique avec une idée, si l’on pouvait finir en tenue d’Adam, pendu à un bouton de porte, repu de jouissance et étouffé non pas par un bas fumé mais par une idée – c’était vertigineux.

Jakuta Alikavazovic, La blonde et le bunker, L’olivier, P. 163

<  -  >

Partager

Révisions

13 révisions

261118, version 4 (26 novembre 2018)

c’est un problème

et je crois bien que c’est la première fois

que je regarde

le clip de «  Lazarus  ». .

C’est un problème.

261118, version 3 (26 novembre 2018)

Faut-il écrire

C’est un problème.

261118, version 2 (26 novembre 2018)

0 | 10 | Tout afficher

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |