281118


Multitudes bigarrées de formes humaines aux têtes d’animaux, vertébrés et invertébrés, et toutes sortes de bêtes et bestioles aux têtes d’hommes et de femmes et d’avortons, masses semi-humaines qui pullulent comme des fourmilières, écument comme des vagues, s’abattent comme des avalanches dans des abîmes de ténèbres.
Grappes d’homoncules blanchâtres et jaunâtres qui se précipitent dans un entonnoir de braises.
Démons aux corps recouverts d’excrétions et d’excroissances, minérales et végétales, de crêtes de sécrétions et de corail et de lichens, qui se chevauchent dans la cohue.

Julián Ríos, Monstruaire, Tristram, traduction Geneviève Duchêne, P. 26

Là, nuit toute la journée. C’est le gris. C’est décembre avant même l’heure. Quelque part donc c’est pire. C’est. En plus il pleut. Les trottoirs sont luisant de ça, tous. La branche orange ondule. Je la vois faire, traverser la fenêtre, aller puis revenir. Ça ne me touche pas vraiment, ce mouvement. Le froid revient. On a baissé le chauffage. Logique. Cherish the way a friend takes you from point A to point Be (Activating cities). Là, c’en est à me faire de l’effervescence dans les mains et les pieds toute la journée, ça dure depuis deux jours, ça commence à me –
Ça, plus le maté Canarias (je suis revenu au Canarias) comme réduit en poudre très fine, il fait beaucoup de poussière, résultat la macération ne se fait pas et ça fait de la boue qui obstrue vite, trop vite, la bombilla, donc ça se bouche. Mais qu’est-ce que j’y peux ? Note pour plus tard : ne plus prendre le Canarias. Note numéro deux : comment on est censé l’écrire, l’hypochlorite de sodium, avec ou sans majuscule sur le J ? Je suis assez confiant pour le match de ce soir [1] (je prends soin de l’écrire avant que le coup de sifflet soit donné). J’en suis à mettre du wasabi sur des pommes de terre ou du choux (et ça ne m’aide pas à remonter le sens du temps).

 [2]

29 décembre 2018
par Guillaume Vissac
Journal
#Corps #Football #Froid #Julián Ríos #Noam Assayag

[1Victoire 2-1 contre Liverpool. On a répondu présent dans les duels.

[2Cette photo de Thibault Camus illustre un article de 20 minutes titré « On sait être des hommes », les Parisiens se sont sortis les tripes et ils sont fiers (sic).

<  -  >

Partager

Révisions

8 révisions

281118, version 9 (29 décembre 2018)

Froid, Corps, Julián Ríos, Football, Noam Assayag

<blockquote>

Multitudes bigarrées de formes humaines aux têtes d’animaux, vertébrés et invertébrés, et toutes sortes de bêtes et bestioles aux têtes d’hommes et de femmes et d’avortons, masses semi-humaines qui pullulent comme des fourmilières, écument comme des vagues, s’abattent comme des avalanches dans des abîmes de ténèbres.

Démons aux corps recouverts d’excrétions et d’excroissances, minérales et végétales, de crêtes de sécrétions et de corail et de lichens, qui se chevauchent dans la cohue.

Julián Ríos, Monstruaire, Tristram, traduction Geneviève Duchêne, P. Monstruaire 26

</blockquote>

Là, nuit toute la journée. C’est le gris. C’est décembre avant même l’heure. Quelque part donc c’est pire. C’est. En plus il pleut. Les trottoirs sont luisant de ça, tous. La branche orange ondule. Je la vois faire, traverser la fenêtre, aller puis revenir. Ça ne me touche pas vraiment, ce mouvement. Le froid revient. On a baissé le chauffage. Logique C’est logique . Cherish the way a friend takes you from point A to point Be ([ ( Activating cities->https://circadian . cities ). co/product/activating-cities-noam-assayag/]). C’est chiant . Là, c’en est à me faire de l’effervescence dans les mains et les pieds toute la journée, ça dure depuis deux jours, ça commence à me –

 [1]

[1Cette photo de Thibault Camus illustre un article de 20 minutes titré «  On sait être des hommes », les Parisiens se sont sortis les tripes et ils sont fiers (sic).

281118, version 8 (25 décembre 2018)

281118, version 7 (23 décembre 2018)

Là, il fait nuit toute la journée. C’est le gris. C’est décembre avant même l’heure. Quelque part donc c’est pire. C’est. En plus il pleut. Les trottoirs sont luisant de ça, tous. La branche orange ondule. Je la vois faire, traverser la fenêtre, aller puis revenir. Ça ne me touche pas vraiment, ce mouvement. Le froid revient. On a baissé le chauffage. C’est logique. Cherish the way a friend takes you from point A to point Be ( ( Activating cities). ). Là, c’en ça en est à me faire de l’effervescence dans les mains et les pieds toute la journée, ça dure depuis deux jours, ça commence à me –

Ça, plus le maté Canarias (je suis revenu au Canarias, mais pas non plus le même que le premier que j’avais pris et qui était trop fort , un autre bref ) est comme réduit en poudre très fine, il fait beaucoup de poussière, résultat la macération ne se fait pas et ça fait de la boue qui obstrue vite, trop vite, la bombilla, et ça se bouche. C’est chiant. Mais qu’est-ce que j’y peux ? Note pour plus tard : ne plus prendre reprendre le Canarias. Note numéro deux : comment on est censé l’écrire, l’hypochlorite de sodium, avec ou sans majuscule sur le J ? Je suis assez confiant pour le match de ce soir [2] (je prends soin de l’écrire avant que le coup de sifflet soit donné). J’en suis à mettre du wasabi sur des pommes de terre ou du choux (et ça ne m’aide pas à remonter le sens du temps).

[2Victoire 2-1 contre Liverpool. On a répondu présent dans les duels.

281118, version 6 (15 décembre 2018)

Là, il fait nuit toute la journée. C’est le gris. C’est décembre avant même l’heure. Quelque part donc c’est pire. C’est. En plus il pleut. Les trottoirs sont luisant de ça, tous. La branche orange ondule. Je la vois faire, traverser la fenêtre, aller puis revenir. Ça ne me touche pas vraiment, ce mouvement. Le froid revient. On a baissé le chauffage. C’est logique. Cherish the way a friend takes you from point A to point Be (Activating cities). Là, ça en est à me faire de l’effervescence dans les mains et les pieds toute la journée, ça dure depuis deux jours, ça commence à me saouler. , ça en est à me faire de l’effervescence dans les mains et les pieds toute la journée , ça dure depuis deux jours , ça commence à me

281118, version 5 (1er décembre 2018)

Là, il fait nuit toute la journée. C’est le gris. C’est décembre avant même l’heure. Quelque part donc c’est pire. C’est. En plus il pleut. Les trottoirs sont luisant de ça, tous. La branche orange ondule. Je la vois faire, traverser la fenêtre, aller puis revenir. Ça ne me touche pas vraiment, ce mouvement. Le froid revient. On a baissé le chauffage. C’est logique. Cherish the way a friend takes you from point A to point Be (Activating cities). Là, ça en est à me faire de l’effervescence dans les mains et les pieds toute la journée, ça dure depuis deux jours, ça commence à me saouler. Ça, plus le maté Canarias (je suis revenu au Canarias, mais pas non plus le même que le premier que j’avais pris et qui était trop fort, bref) est comme réduit en poudre très fine, il fait beaucoup de poussière, résultat la macération ne se fait pas et ça fait de la boue qui obstrue vite, trop vite, la bombilla, et ça se bouche. C’est chiant. Mais qu’est-ce que j’y peux ? Note pour plus tard : ne plus reprendre le Canarias. Note numéro deux : comment on est censé l’écrire, l’hypochlorite de sodium, avec ou sans majuscule sur le J ? Je suis assez confiant pour le match de ce soir [3] (je prends soin de l’écrire avant que le coup de sifflet soit donné). J’en suis à mettre du wasabi sur des pommes de terre ou du choux (et ça ne m’aide pas à remonter le sens du tempsmalheureusement ).

[3Victoire 2-1 contre Liverpool. On a répondu présent présents dans les duels.

281118, version 4 (29 novembre 2018)

jpg/830x532_thiago-silva-marquinhos-transe-apres-avoir-contre-salah-lors-psg-liverpool-28-novembre-2018.jpg
 [4]

[4Cette photo de Thibault Camus illustre un article de 20 minutes titré « On sait être des hommes », les Parisiens se sont sortis les tripes et ils sont fiers (sic).

Là, il fait nuit toute la journée. C’est le gris. C’est décembre avant même l’heure. Quelque part donc c’est pire. C’est. En plus il pleut. Les trottoirs sont luisant de ça, tous. La branche orange ondule. Je la vois faire, traverser la fenêtre, aller puis revenir. Ça ne me touche pas vraiment, ce mouvement. Le froid revient. On a baissé le chauffage. C’est logique. Cherish the way a friend takes you from point A to point Be (Activating cities). Là, ça en est à me faire de l’effervescence dans les mains et les pieds toute la journée, ça dure depuis deux jours, ça commence à me saouler. Ça, plus le maté Canarias (je suis revenu au Canarias, mais pas non plus le même que le premier que j’avais pris et qui était trop fort, bref) est comme réduit en poudre très fine, il fait beaucoup de poussière, résultat la macération ne se fait pas et ça fait de la boue qui obstrue vite, trop vite, la bombilla, et ça se bouche. C’est chiant. Mais qu’est-ce que j’y peux ? Note pour plus tard : ne plus reprendre le Canarias. Note numéro deux : comment on est censé l’écrire, l’hypochlorite de sodium, avec ou sans majuscule sur le J ? Je suis assez confiant pour le match de ce soir [5] (je Je suis assez confiant pour le match de ce soir ( je prends soin de l’écrire avant que le coup de sifflet soit donné). J’en suis à mettre du wasabi sur des pommes de terre ou du choux (et ça ne m’aide pas à remonter le sens du temps malheureusement).

[5Victoire 2-1 contre Liverpool. On a répondu présents dans les duels.

281118, version 3 (28 novembre 2018)

Monstruaire 26

Là, il fait nuit toute la journée. C’est le gris. C’est décembre avant même l’heure. Quelque part donc c’est pire. C’est. En plus il pleut. Les trottoirs sont luisant de ça, tous. La branche orange ondule. Je la vois faire, traverser la fenêtre, aller puis revenir. Ça ne me touche pas vraiment, ce mouvement. Le froid revient. On a baissé le chauffage. C’est logique. Cherish the way a friend takes you from point A to point Be (Activating cities). Là, ça en est j’en suis à me faire de l’effervescence dans les mains et les pieds toute la journée, ça dure depuis deux jours, ça commence à me saouler. Ça, plus le maté Canarias (je suis revenu au Canarias, mais pas non plus le même que le premier que j’avais pris et qui était trop fort, bref) est comme réduit en poudre très fine, il fait beaucoup de poussière, résultat la macération ne se fait pas et ça fait de la boue qui obstrue vite, trop vite, la bombilla, et ça se bouche. C’est chiant. Mais qu’est-ce que j’y peux ? Note pour plus tard : ne plus reprendre le Canarias. Note numéro deux : comment on est censé l’écrire, l’hypochlorite de sodium, avec ou sans majuscule sur le J ? Je suis assez confiant pour le match de ce soir (je prends soin de l’écrire avant que le coup de sifflet soit donné). J’en suis à mettre du wasabi sur des pommes de terre ou du choux (et ça ne m’aide pas à remonter le sens du temps malheureusement).

281118, version 2 (28 novembre 2018)

Là, il fait nuit toute la journée. C’est le gris. C’est décembre avant même l’heure. Quelque part donc c’est pire. C’est. En plus il pleut. Les trottoirs sont luisant de ça, tous. La branche orange ondule. Je la vois faire, traverser la fenêtre, aller puis revenir. Ça ne me touche pas vraiment, ce mouvement. Le froid revient. On a baissé le chauffage. C’est logique. Là, j’en suis à faire de l’effervescence dans les mains et les pieds toute la journée, ça dure depuis deux jours, ça commence à me saouler. Ça, plus le maté Canarias (je suis revenu au Canarias, mais pas non plus le même que le premier que j’avais pris et qui était trop fort, bref) est comme réduit en poudre très fine, il fait beaucoup de poussière, résultat la macération ne se fait pas et ça fait de la boue qui obstrue vite, trop vite, la bombilla, et ça se bouche. C’est chiant. Mais qu’est-ce que j’y peux ? Note pour plus tard : ne plus reprendre le Canarias. Note numéro deux : comment on est censé l’écrire, l’hypochlorite de sodium, avec ou sans majuscule sur le J ? Je suis assez confiant pour le match de ce soir (je prends soin de l’écrire avant que le coup de sifflet soit donné). J’en suis à mettre du wasabi sur des pommes de terre ou du choux (et ça ne m’aide pas à remonter le sens du temps malheureusement).
Guillaume Vissac

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |