051218


La demi-moitié du visage d’Aurélie était cachée par sa tasse et tu imagines le thé dans du lait coulant sur sa langue et de là dans sa gorge : c’est mon amie.

Nathalie Quintane, Crâne chaud, P.O.L

J’écris co-working, je pense cow-working. Toute une journée à ne faire au fond que des tâches lentes, grises. Le journal du Japon, ça me manque. C’est mieux d’écrire quand on a de quoi vivre (ou le contraire). Il faut impérativement que je me (re)mette à l’écriture des roses, pour Seconda, qui aura lieu du 25 au 27 janvier. J’y arrive pas. Je veux dire j’essaye. Quelques lignes, rien. Aucune prise. H. : de quoi ça parle ? — Je sais pas. Peut-être qu’il faudrait une contrainte. Peut-être qu’il faudrait que je commence par du son, pas par des mots. Et c’est encore la énième fois que j’abandonne Monstruaire.

<  -  >

Partager

Révisions

10 révisions

051218, version 11 (6 janvier 2019)

H., Julián Ríos, Nathalie Quintane, Bara no hanayome

<blockquote>

La demi-moitié du visage d’Aurélie était cachée par sa tasse et tu imagines le thé dans du lait coulant sur sa langue et de là dans sa gorge : c’est mon amie.

Nathalie Quintane, Crâne chaud, P.O.L

</blockquote>

J’écris Quand j’écris co-working, je pense cow-working. Comme disent les jeunes (non), c’est déceptif. Toute une journée à ne faire au fond que des tâches lentes, grises. Le journal du Japon, ça me manque. C’est mieux d’écrire quand on a de quoi vivre (ou le contraire). Il faut impérativement que je me (re)mette à l’écriture des roses, pour Seconda, [qui aura lieu du 25 au 27 janvier->https://www .atelierdebricolage.net/wp-content/uploads/2019/01/annonceSeconda-pourA4-web.pdf]. J’y arrive pas. Je veux dire j’essaye. Quelques lignes, puis rien. Aucune Il n’y a aucune prise. Pas de visibilité. [H H .->mot59]  : de quoi ça parle ? — Je sais pas. Peut-être qu’il faudrait une contrainte. Peut-être qu’il faudrait que je commence par du son, pas par des mots. Et c’est encore la énième fois que j’abandonne Monstruaire.Quintane quelque part.

jpg/dsc_1204.jpg

051218, version 10 (4 janvier 2019)

Quand j’écris co-working, je pense j’écris cow-working. Comme disent les jeunes (non), c’est déceptif. Toute une journée à ne faire au fond que des tâches lentes, grises. Le journal du Japon, ça me manque. C’est mieux d’écrire quand on a de quoi vivre (ou le contraire). Il faut impérativement que je me (re)mette à l’écriture des roses, pour Seconda. J’y arrive pas. Je veux dire j’essaye. Quelques lignes puis rien commencent . Il n’y a aucune prise. Pas de visibilité. H. : de quoi ça parle ? — Je sais pas. Peut-être qu’il faudrait une contrainte. Peut-être qu’il faudrait que je commence par du son, pas par des mots de l’écriture . Et c’est encore la énième fois que j’abandonne Monstruaire. Quintane quelque part.

051218, version 9 (3 janvier 2019)

Quand j’écris co-working, j’écris cow-working. Comme disent les jeunes (non), c’est déceptif. Toute une journée à ne faire au fond que des tâches lentes, et grises. Le journal du Japon, ça me manque. C’est mieux d’écrire quand on a de quoi vivre (ou le contraire). Il faut impérativement que je me (re)mette à l’écriture des roses, pour Seconda. J’y arrive pas. Je veux dire j’essaye. Quelques lignes commencent. Il n’y a aucune prise. Pas de visibilité. H. : de quoi ça parle ? — Je sais pas. Peut-être qu’il faudrait une contrainte. Peut-être qu’il faudrait que je commence par du le son, pas par de l’écriture. Et c’est encore la énième fois que j’abandonne Monstruaire. Quintane quelque part.

051218, version 8 (23 décembre 2018)

Quand j’écris co-working, j’écris cow-working. Chaque fois que je me retrouve à écrire co-working, je commence par écrire cow-working. Comme disent les jeunes (non), c’est déceptif. Toute une journée à ne faire au fond que des tâches lentes et grises. Le journal du Japon, ça il me manque. C’est mieux d’écrire quand on a de quoi vivre (ou le contraire). Il faut impérativement que je me (re)mette à l’écriture des roses, pour Seconda. J’y arrive pas. Je veux dire j’essaye. Quelques lignes commencent. Il n’y a aucune prise. Pas de visibilité. H. : de quoi ça parle ? — Je sais pas. Peut-être qu’il faudrait une contrainte. Peut-être qu’il faudrait que je commence par le son, pas par de l’écriture. Et c’est encore la énième fois que j’abandonne Monstruaire. Quintane quelque part.

051218, version 7 (15 décembre 2018)

Chaque fois que je me retrouve mets à écrire co-working, je commence par écrire cow-working. Comme disent les jeunes (non), c’est déceptif. Toute une journée à ne faire au fond que des tâches lentes et grises. Le journal du Japon, il me manque. C’est mieux d’écrire quand on a de quoi vivre (ou le contraire). Il faut impérativement que je me (re)mette à l’écriture des roses, pour Seconda. J’y arrive pas. Je veux dire j’essaye. Quelques lignes commencent. Il n’y a aucune prise. Pas de visibilité. H. : de quoi ça parle ? — Je sais pas. Peut-être qu’il faudrait une contrainte. Peut-être qu’il faudrait que je commence par le son, pas par l’écriture. Et c’est encore la énième fois que j’abandonne Monstruaire. Quintane quelque part.

051218, version 6 (7 décembre 2018)

Chaque fois que je me mets à écrire co-working, je commence par écrire cow-working. Comme disent les jeunes (non), c’est déceptif. Toute une journée à ne faire au fond que des tâches lentes et grises. Le journal du Japon me manque. C’est mieux d’écrire quand on a de quoi vivre (ou le contraire). Il faut impérativement que je me (re)mette à l’écriture des roses, pour Seconda. J’y arrive pas. Je veux dire j’essaye. Quelques lignes commencent. Il n’y a aucune prise. Pas de visibilité. H. : de quoi ça parle ? — Je sais pas. Peut-être qu’il faudrait une contrainte. Peut-être qu’il faudrait que je commence par le son, pas par l’écriture. Et c’est encore la énième fois que j’abandonne Monstruaire. Quintane quelque part.

051218, version 5 (6 décembre 2018)

Chaque fois que je me mets à écrire co-working, je commence par écrire cow-working. Comme disent les jeunes (non), c’est déceptif. Toute une journée à ne faire au fond que des tâches lentes et grises. Le journal du Japon me manque. C’est mieux d’écrire quand on a de quoi vivre (ou le contraire). Il faut impérativement que je me (re)mette à l’écriture des roses, pour Seconda. J’y arrive pas. Je veux dire j’essaye. Quelques lignes commencent. Il n’y a aucune prise. Pas de visibilité. H. : de quoi ça parle ? — Je sais pas. Peut-être qu’il faudrait une contrainte. Peut-être qu’il faudrait que je commence par le son, pas par l’écriture. Et c’est encore la énième fois que j’abandonne Monstruaire.

051218, version 4 (5 décembre 2018)

Chaque fois que je me mets à écrire co-working, je commence par écrire cow-working. Comme disent les jeunes (non), c’est déceptif. Toute une journée à ne faire au fond que des tâches lentes et grises. Le journal du Japon me manque. C’est mieux d’écrire quand on a de quoi vivre (ou le contraire). Il faut impérativement que je me (re)mette à l’écriture des roses, pour Seconda. J’y arrive pas. Je veux dire j’essaye. Quelques lignes commencent. Il n’y a aucune prise. Pas de visibilité. H.  : de quoi ça parle ? — Je sais pas.

051218, version 3 (5 décembre 2018)

Chaque fois que je me mets à écrire co-working, je commence par écrire cow-working. Comme disent les jeunes (non), c’est déceptif. Toute une journée à ne faire au fond que des tâches lentes et grises. Le journal du Japon me manque. C’est mieux d’écrire quand on a de quoi vivre (ou le contraire). Il faut impérativement que je me (re)mette à l’écriture des roses, pour Seconda.

051218, version 2 (5 décembre 2018)

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Autres articles



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |