271218


Tartelette dort sous mon fauteuil et les chouettes font flipper ma mère. Tous les contrats du premier semestre 2019 envoyés. Rilke 2 relu. Et il existe une photo de lui où mon grand-père me ressemble, encore que ce soit probablement le contraire. On n’a pas su dater. Il est l’heure de partir. Pour rejoindre la gare, mon père prendra la rue de la drogue, dont j’ignorais jusqu’à l’existence. Ils ont arrêté des terroristes ici. Qui ça, ils ? On saura pas. Dans ce train, des manuscrits inconcluants. Mais un couple entre à Lyon, ils sont assis l’un derrière l’autre et ils se fightent. C’est une histoire de thunes. Elle lui a avancé 800 balles et elle lui reproche de pas avoir 200€ sur son compte, ce qui était semble-t-il le summum de la honte quand on avait, comme lui, trente-six ans. C’était important cette histoire d’âge, ça reviendra souvent (elle est plus jeune que lui). Lui démentait. Passera son temps à répéter des trucs comme, tu crois que j’ai pas 200€ sur mon compte ? tu crois que j’ai pas 200€ sur mon compte ? Et elle, en se retournant et dans sa barbe un peu, tu me dégoûtes... Aussi, il ne faisait jamais d’efforts, c’était toujours la faute des autres. Qu’est-ce que tu veux répondre à ça ? Moi, je rêvais de lentilles au thon, c’est-à-dire précisément celles que j’allais me faire en rentrant, et peut-être me siffler de la Ice avariée (oui) en regardant Rick et Morty, mais je me vois dans le reflet de la vitre no filter du train et N. avait raison : ici, je fais mon âge. Nagori : La nourriture industrielle réconforte notre vie fragile, environnée de saisons instables, parce qu’elle nous promet que rien ne change, même si le temps avance sans merci.

<  -  >

Partager

Révisions

7 révisions

271218, version 8 (27 janvier 2019)

jpg/dsc_1243.jpg
Publie.net, Train, N., St-Etienne, Lapins, Rainer Maria Rilke, Père, Lionel-Édouard Martin, Lyon, Mère, Ryoko Sekiguchi
Tartelette dort sous mon fauteuil et les chouettes font flipper ma mère. Tous les contrats du premier semestre 2019 sont envoyés. [Rilke->https://www.publie.net/livre/poemes-nouveaux-partie-1-rainer-maria-rilke/] Rilke 2 relu. Et il existe une photo de lui où mon grand-père me ressemble, encore que ce soit probablement le contraire. On n’a pas su dater. Il est l’heure de partir. Pour rejoindre la gare, mon père prendra la rue de la drogue, dont j’ignorais jusqu’à l’existence. Ils ont arrêté des terroristes ici. Qui ça, ils ? On saura pas. Dans ce train, des manuscrits inconcluants. Mais un couple entre à Lyon, ils sont assis l’un derrière l’autre et ils se fightent. C’est une histoire de thunes. Elle lui a avancé 800 balles et elle lui reproche de pas avoir 200€ sur son compte, ce qui était semble-t-il le summum de la honte quand on avait, comme lui, trente-six ans. C’était important cette histoire d’âge, ça reviendra souvent (elle est plus jeune que lui). Lui démentait. Passera son temps à répéter des trucs comme, tu crois que j’ai pas 200€ sur mon compte ? tu crois que j’ai pas 200€ sur mon compte ? Et elle, en se retournant et dans sa barbe un peu, tu me dégoûtes... Aussi, il ne faisait jamais d’efforts, c’était toujours la faute des autres. Qu’est-ce que tu veux répondre à ça ? Moi, je rêvais de lentilles au thon, c’est-à-dire précisément celles que j’allais me faire en rentrant, et peut-être me siffler de la Ice avariée (oui) en regardant Rick et Morty, mais je me vois dans le reflet de la vitre no filter du train et [N N .->mot24] avait raison  : ici avait raison , putain , je fais mon âge. [Nagori->http://www . plusieurs nagori pol-editeur.com/index.php ?spec=livre&ISBN=978-2-8180-4661-6]  : La nourriture industrielle réconforte notre vie fragile, environnée de saisons instables, parce qu’elle nous promet que rien ne change, même si le temps avance sans merci.

271218, version 7 (26 janvier 2019)

Tartelette dort sous mon fauteuil et les chouettes font flipper ma mère. Tous les contrats du premier semestre 2019 sont envoyés. Rilke 2 relu. Et il existe une photo de lui où mon grand-père me ressemble, encore que ce soit probablement le contraire. On n’a pas su dater. Il est l’heure de partir. Pour rejoindre la gare, mon père prendra la rue de la drogue, dont j’ignorais jusqu’à l’existence. Ils ont arrêté des terroristes ici. Qui ça, ils ? On saura pas. Dans ce train, des manuscrits inconcluants. Mais un couple entre à Lyon, ils sont assis l’un derrière l’autre et ils se fightent. C’est une histoire de thunes. Elle lui a avancé 800 balles et elle lui reproche de pas avoir 200€ sur son compte, ce qui était semble-t-il le summum de la honte honteux quand on avait, comme lui, trente-six ans. C’était important cette histoire d’âge, ça reviendra souvent (elle est plus jeune que lui). Lui démentait. Passera son temps à répéter des trucs comme, tu crois que j’ai pas 200€ sur mon compte ? tu crois que j’ai pas 200€ sur mon compte ? Et elle, en se retournant et dans sa barbe un peu, tu me dégoûtes... Aussi, il ne faisait jamais d’efforts d’effort , c’était toujours la faute des autres. Qu’est-ce que tu veux répondre à ça ? Moi, je rêvais de des lentilles au thon, c’est-à-dire précisément celles que j’allais me faire en rentrant, et peut-être me siffler de la Ice avariée (oui) en regardant Rick et Morty, mais je me vois dans le reflet de la vitre no filter du train et N. avait raison, putain, je fais mon âge. plusieurs nagori

271218, version 6 (25 janvier 2019)

Tartelette dort sous mon fauteuil et les chouettes font flipper ma mère. Tous les contrats du premier semestre 2019 sont envoyés. Rilke 2 relu. Et il existe une photo de lui où mon grand-père me ressemble, encore que ce soit probablement le contraire. On n’a pas su dater. Il est l’heure de partir. Pour rejoindre la gare, mon père prendra la rue de la drogue, dont j’ignorais jusqu’à l’existence. Ils ont arrêté des terroristes ici. Qui ça, ils ? On saura pas. Dans ce train, des manuscrits inconcluants. Mais un couple entre à Lyon, ils sont assis l’un derrière l’autre et ils se fightent. C’est une histoire de thunes. Elle lui a avancé 800 balles et elle lui reproche de pas avoir 200€ sur son compte, ce qui était semble-t-il honteux quand on avait, comme lui, trente-six ans. C’était important cette histoire d’âge, ça reviendra souvent (elle est plus jeune que lui). Lui démentait. Passera son temps à répéter des trucs comme, tu crois que j’ai pas 200€ sur mon compte ? tu crois que j’ai pas 200€ sur mon compte ? Et elle, en se retournant et dans sa barbe un peu, tu me dégoûtes... Aussi, il ne faisait jamais d’effort, et c’était toujours la faute des autres. Qu’est-ce que tu veux répondre à ça ? Moi, je rêvais des lentilles au thon que j’allais me faire en rentrant, et peut-être me siffler de la Ice avariée (oui) en regardant Rick et Morty , ), mais je me vois dans le reflet de la vitre no filter du train et N. avait raison, putain , je fais fais mon âge. plusieurs nagori

271218, version 5 (20 janvier 2019)

Tartelette dort sous mon fauteuil et les chouettes font flipper ma mère. Tous les contrats du premier semestre 2019 sont envoyés. Rilke 2 relu. Et il existe une photo de lui où mon grand-père me ressemble, encore que ce soit probablement le contraire l’inverse . On n’a pas su la dater. Il est l’heure de partir. Pour rejoindre la gare, mon père prendra la rue de la drogue, dont j’ignorais jusqu’à l’existence. Ils ont arrêté des terroristes ici. Qui ça, ils ? On saura pas. Dans ce train, des manuscrits inconcluants. Mais un couple entre à Lyon, ils sont assis l’un derrière l’autre et ils se fightent. C’est une histoire Une suite de thunes. Elle lui a avancé 800 balles et elle lui reproche de pas avoir 200€ sur son compte, ce qui était semble-t-il honteux quand on avait, comme lui, trente-six ans. Lui démentait. Passera son temps à répéter des trucs comme, tu crois que j’ai pas 200€ sur mon compte ? tu crois que j’ai pas 200€ sur mon compte ? Et elle, en se retournant et , dans sa barbe un peu, tu me dégoûtes... Aussi, il ne faisait jamais d’effort et c’était toujours la faute des autres. Qu’est-ce que tu veux répondre à ça ? Moi, je rêvais des que de lentilles au thon que j’allais me faire en rentrant, et peut-être me siffler de la Ice avariée (oui), mais je me vois dans le reflet de la vitre no filter du train et N. avait raison, je fais mon âge. plusieurs nagori

271218, version 4 (28 décembre 2018)

Tartelette dort sous mon fauteuil et les chouettes font flipper ma mère. Tous les contrats du premier semestre 2019 sont envoyés. Rilke 2 relu. Et il existe une photo de lui où mon grand-père me ressemble, encore que ce soit probablement l’inverse. On n’a pas su la dater. Il est l’heure de partir. Pour rejoindre la gare, mon père prendra la rue de la drogue, dont j’ignorais jusqu’à l’existence. Ils ont arrêté des terroristes ici. Qui ça, ils ? On saura pas. Dans ce train, des manuscrits inconcluants. Mais un couple entre à Lyon, ils sont assis l’un derrière l’autre et ils se fightent. Une suite de thunes. Elle lui a avancé 800 balles et elle lui reproche de pas avoir 200€ sur son compte, ce qui était semble-t-il honteux quand on avait, comme lui, trente-six ans. Lui démentait. Passera son temps à répéter des trucs comme, tu crois que j’ai pas 200€ sur mon compte ? tu crois que j’ai pas 200€ sur mon compte ? Et elle, en se retournant, dans sa barbe un peu, tu me dégoûtes... Aussi, il ne faisait jamais d’effort et c’était toujours la faute des autres. Qu’est-ce que tu veux répondre à ça ? Moi, je rêvais que de lentilles au thon que j’allais me faire en rentrant, et peut-être me siffler de la Ice avariée (oui), mais je me vois dans le reflet de la vitre no filter du train et N. avait raison, je fais mon âge. plusieurs nagori

271218, version 3 (27 décembre 2018)

Tartelette dort sous mon fauteuil et les chouettes font flipper ma mère. Tous les contrats du premier semestre 2019 sont envoyés. Rilke 2 relu. Et il existe une photo de lui où mon grand-père me ressemble, encore que ce soit probablement l’inverse. On n’a pas su la dater. Il est l’heure de partir. Pour rejoindre la gare, mon père prendra la rue de la drogue, dont j’ignorais jusqu’à l’existence. Ils ont arrêté des terroristes ici. Qui ça, ils ? On saura pas. Dans ce train, des manuscrits inconcluants. Mais un couple entre à Lyon, ils sont assis l’un derrière l’autre et ils se fightent. Une suite de thunes. Elle lui a avancé 800 balles et elle lui reproche de pas avoir 200€ sur son compte, ce qui était semble-t-il honteux quand on avait, comme lui, trente-six ans. Lui démentait. Passera son temps à répéter des trucs comme, tu crois que j’ai pas 200€ sur mon compte ? tu crois que j’ai pas 200€ sur mon compte ? Et elle, en se retournant, dans sa barbe un peu, tu me dégoûtes... Aussi, il ne faisait jamais d’effort et c’était toujours la faute des autres. Qu’est-ce que tu veux répondre à ça ? Moi, je rêvais que de lentilles au thon que j’allais me faire en rentrant, et peut-être me siffler de la Ice avariée (oui), mais je me vois dans le reflet de la vitre no filter du train et N. avait raison, je fais mon âge.

271218, version 2 (27 décembre 2018)

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Autres articles



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |