300119


À voix haute : tu connais la graphie mistralienne ? Par écrit dans un mail : je fais ça souvent (disparaître). Le long d’une série de messages textuels, peut-être avec un chat bot : mon nom est Méfiance. Dans un café un moment sur la place, lumineux, pour un thé vert avec quelqu’un : je suis à l’intérieur avec un pull bleu. C’est toujours difficile de saisir la nature de ces temps passés quand on rencontre quelqu’un et qu’on parle de son écriture, de son travail, de ses projets. Il faut sans cesse parier sur l’avenir (l’avenir m’enfume). Oui, on a parlé de Chevillard. J’ai renversé plein d’eau sur ma proto-Kindle soviétique qui n’a même pas bronché. Un moment de mon après-midi à courir de boutique en boutique dans Paris pour chercher quelque chose que je ne sais pas nommer. Je finirai par demander comment eux ils l’appellent. Mais des pochettes adhésives documents ci-inclus bien sûr. Ils n’ont pas ça. Après avoir échangé avec quelqu’un d’autre par mail, à moi-même cette fois-ci : pourquoi ressentir le besoin de brouiller les cartes à ce point ? De quoi aurait-on peur ?

<  -  >

Partager

Révisions

8 révisions

300119, version 9 (10 mars 2019)

Publie.net, Paris, Eric Chevillard
jpg/img_20190130_154844_991.jpg
À voix haute : tu connais la graphie mistralienne ? Par écrit dans un mailà quelqu’un : je fais ça souvent (disparaître). Le long d’une série de messages textuels, peut-être avec un chat bot : mon nom est Méfiance. Dans un café un moment sur la place, lumineux, pour un thé vert avec quelqu’un : je suis à l’intérieur avec un pull bleu. C’est toujours difficile de saisir la nature de ces temps passés passé quand on rencontre quelqu’un et qu’on parle de son écriture , de son travail , de ses projets . Il faut sans cesse parier sur l’avenir (l’avenir m’enfume). Oui, on a parlé de Chevillard. ( pas que ). J’ai renversé plein d’eau sur ma proto-Kindle soviétique qui n’a même pas bronché. Un moment de mon après-midi à courir de boutique en boutique dans Paris pour chercher quelque chose que je ne sais pas nommer. Je finirai par demander comment eux ils l’appellent. Mais des pochettes adhésives documents ci-inclus bien sûr. Ils n’ont pas ça. Après avoir échangé avec quelqu’un d’autre par mail, cette fois-ci à moi-même cette fois-ci : pourquoi ressentir le besoin de brouiller les cartes à ce point ? De quoi aurait-on j’ai peur ?

300119, version 8 (9 mars 2019)

À voix haute : tu connais la graphie mistralienne ? Par écrit dans un mail message à quelqu’un : je fais ça souvent (disparaître). Le long d’une série de messages textuels, peut-être avec un chat bot : mon nom est Méfiance. Dans un café un moment sur la place, lumineux, pour un thé vert avec quelqu’un : je suis à l’intérieur avec un pull bleu. C’est toujours difficile de saisir la nature de ces temps passé quand on rencontre quelqu’un . Il faut sans cesse parier sur l’avenir (l’avenir m’enfume). Oui , on On a parlé de Chevillard (pas que). J’ai renversé plein d’eau sur ma proto-Kindle soviétique qui n’a même pas bronché. Un moment de mon après-midi à courir de boutique en boutique dans Paris pour chercher quelque chose que je ne sais pas nommer. Je finirai par demander comment eux ils l’appellent. Mais des pochettes adhésives documents ci-inclus bien sûr. Ils n’ont pas ça. Après avoir échangé avec quelqu’un par mail, cette fois-ci à moi-même : pourquoi ressentir le besoin de brouiller les cartes à ce point ? De quoi j’ai peurquand il s’agit de délivrer un message simple ?

300119, version 7 (9 mars 2019)

À voix haute : tu connais la graphie mistralienne ? Par écrit dans un message à quelqu’un : je fais ça souvent (disparaître). Le long d’une série de messages textuels, peut-être avec un chat bot : mon nom est Méfiance. Dans un café un moment sur la place, lumineux, pour un thé vert avec quelqu’un : je suis à l’intérieur avec un pull bleu . . C’est toujours difficile de saisir la nature de ces si c’est un tempsqui s’avérera utile un jour ou l’autre , ça . Il faut sans cesse parier sur l’avenir (l’avenir m’enfume). On Oui , on a parlé de Chevillard (pas que). J’ai renversé plein d’eau sur ma proto-Kindle soviétique qui n’a même pas bronché. Un moment de mon après-midi à courir de boutique en boutique dans Paris pour chercher quelque chose que je ne sais pas nommer. Je finirai par demander comment eux ils l’appellent. Mais des pochettes adhésives documents ci-inclus bien sûr. Bien sûr. Ils n’ont pas ça. Il faut en recourir aux diables de la vente en ligne encore. Après avoir échangé avec quelqu’un par mailje me demanderai : pourquoi ressentir le besoin de brouiller les cartes à ce point ? De quoi j’ai peur quand il s’agit de délivrer un message simple ?

300119, version 6 (26 février 2019)

À voix haute : tu connais la graphie mistralienne ? Par écrit dans un message à quelqu’un : je fais ça souvent (disparaître). Le long d’une série de messages textuels, peut-être avec un chat bot : mon nom est Méfiance. Dans un café un moment sur la place, lumineux, pour un thé vert avec quelqu’un. C’est toujours difficile de saisir si c’est un temps qui s’avérera utile un jour ou l’autre, ça. Il faut sans cesse parier sur l’avenir (l’avenir m’enfume). Oui, on a parlé de Chevillard (pas que). J’ai renversé plein d’eau sur ma proto-Kindle Kindle soviétique qui n’a même pas bronché. Un moment de mon après-midi à courir de boutique en boutique dans Paris pour chercher quelque chose que je ne sais pas nommer. Je finirai par demander comment eux ils l’appellent. Mais des pochettes adhésives documents ci-inclus bien sûr. Bien sûr. Ils n’ont pas ça. Il faut en recourir aux diables de la vente en ligne encore. Après avoir échangé avec quelqu’un AK par mail email je me demanderai : pourquoi ressentir le besoin de brouiller les cartes à ce point ? De quoi j’ai peur quand il s’agit de délivrer un message simple ?

300119, version 5 (18 février 2019)

À voix haute : tu connais la graphie mistralienne ? Par écrit dans un message à quelqu’un : je fais ça souvent (disparaître). Le long d’une série de messages textuels, peut-être avec un chat bot : mon nom est Méfiance. Dans un café un moment sur la place, lumineux, pour un thé vert avec quelqu’un. C’est toujours difficile de saisir si c’est un temps qui s’avérera utile un jour ou l’autre, ça. Il faut sans cesse parier sur l’avenir (l’avenir m’enfume). Oui, on a parlé de Chevillard (pas que). J’ai renversé plein d’eau sur ma Kindle soviétique qui n’a même pas bronché, rien . Un moment de mon après-midi à courir de boutique en boutique dans Paris pour chercher quelque chose que je ne sais pas nommer. Je finirai par demander comment eux ils l’appellent. Mais des pochettes adhésives documents ci-inclus bien sûr. Bien sûr. Ils n’ont pas ça. Il faut en recourir aux diables de la vente en ligne encore. Après avoir échangé avec AK par email je me demanderai : pourquoi ressentir le besoin de brouiller les cartes à ce point ? De quoi j’ai peur quand il s’agit de délivrer un message simple ?

300119, version 4 (31 janvier 2019)

À voix haute : tu connais la graphie mistralienne ? Par écrit dans un message à quelqu’un : je fais ça souvent (disparaître). Le long d’une série de messages textuels, peut-être avec un chat bot : mon nom est Méfiance. Dans un café un moment sur la place, lumineux, pour un thé vert avec quelqu’un. C’est toujours difficile de saisir si c’est un temps qui s’avérera utile un jour ou l’autre, ça. Il faut sans cesse parier sur l’avenir (l’avenir m’enfume). Oui, on a parlé de Chevillard (pas que). J’ai renversé plein d’eau sur ma Kindle soviétique qui n’a pas bronché, rien. Un moment de mon après-midi à courir de boutique en boutique dans Paris pour chercher quelque chose que je ne sais pas nommer. Je finirai par demander comment eux ils l’appellent. Mais des pochettes adhésives documents ci-inclus bien sûr. Bien sûr. Ils n’ont pas ça. Il faut en recourir aux diables de la vente en ligne encore. Après avoir échangé avec AK par email je me demanderai : pourquoi ressentir le besoin de brouiller les cartes à ce point ? De quoi j’ai peur quand il s’agit de délivrer un message simple ?

300119, version 3 (30 janvier 2019)

À voix haute : tu connais la graphie mistralienne ? Par écrit dans un message à quelqu’un : je fais ça souvent (disparaître). Le long d’une série de messages textuels, peut-être avec un chat bot : mon nom est Méfiance. Dans un café un moment sur la place, lumineux, pour un thé vert avec quelqu’un. C’est toujours difficile de saisir si c’est un temps qui s’avérera utile un jour ou l’autre, ça. Il faut sans cesse parier sur l’avenir (l’avenir m’enfume). Oui, on a parlé de Chevillard (pas que). Un moment de mon après-midi à courir de boutique en boutique dans Paris pour chercher quelque chose que je ne sais pas nommer. Je finirai par demander comment eux ils l’appellent. Mais des pochettes adhésives documents ci-inclus bien sûr. Bien sûr. Ils n’ont pas ça. Il faut en recourir aux diables de la vente en ligne encore. Après avoir échangé avec AK par email je me demanderai : pourquoi ressentir le besoin de brouiller les cartes à ce point ? De quoi j’ai peur quand il s’agit de délivrer un message simple ?

300119, version 2 (30 janvier 2019)

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Autres articles



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |