310119


D’après LEM, nous sommes victimes d’un quimbois. Et moi, s’il y a bien un truc que peut m’apprendre « Bara no Hanayome », c’est que j’aime cacher des trucs d’autres trucs. Par exemple un texte. Il y aurait quelque chose à faire (est-ce faisable ? j’imagine qu’à coup de CSS oui) : créer sciemment une page type erreur 404 sauf qu’à l’intérieur des caractères qu’on trouve habituellement sur ces pages (des phrases standardisées), il y aurait toute une vie littéraire, un genre de long poème caché. Il faudrait zoomer, zoomer, zoomer beaucoup jusqu’à entrer dans le noir même des lettres et déchiffrer ce poème. De quoi parlerait ce truc ? Je sais pas. Ça pourrait être un sort. Et la plupart des gens qui se rendraient à cette adresse se diraient que ça marche pas. Bien sûr, pour que ça marche, il ne faudrait révéler à personne le pot-aux-roses, ce que je suis précisément en train de faire ici et maintenant. Et si j’en avais les capacités, je ne sais pas, intellectuelles, techniques, je me bricolerais à l’aide d’un Raspberry Pi et d’un quelconque Kindle, plus un de ces claviers pliables dont parlait Thierry dans son journal, une petite machine à écrire eink. À quoi ça me servirait ? À écrire des quimbois ? À un moment donné de ma journée, dilemme de concordance des temps. Après un moment à tergiverser, je me dirai : que ferait N. à ma place ? Et j’ai ouvert le Grévisse. Le plus chiant quand tu prépares un truc à la courge, c’est encore de vérifier sur le listing en ligne qui recense toutes les variétés de courges qui existent en ce monde laquelle est réellement ta courge à toi. La, c’était censé avoir un goût de châtaigne ou presque (et, effectivement, ce sera bien le cas).

<  -  >

Partager

Révisions

8 révisions

310119, version 9 (10 mars 2019)

D’après [LEM->https://lionel-edouard-martin.net], [nous->https://www.publie.net] D’après LEM , nous sommes victimes d’un quimbois. Et moi, s’il y a bien un truc que peut m’apprendre « Bara no Hanayome », c’est que j’aime cacher des trucs d’autres trucs dans le texte . Par exemple un texte. Il y aurait quelque chose un truc à faire (est-ce faisable ? j’imagine qu’à coup de CSS oui) : créer tu créerais sciemment une page type erreur 404 sauf qu’à l’intérieur des caractères qu’on trouve habituellement sur ces pages (des phrases standardisées), il y aurait toute une vie littéraire, un genre de long poème caché. Il faudrait zoomer, zoomer, zoomer beaucoup jusqu’à entrer dans le noir même des lettres et déchiffrer ce poème. De quoi parlerait ce truc ? Je sais pas. Ça pourrait être un sort. Et la plupart des gens qui se rendraient à cette adresse se diraient que ça marche pas. Bien sûr, pour que ça marche , il ne faudrait révéler à personne le pot-aux-roses, ce que je suis précisément en train de faire ici et maintenant. Et si j’en avais les capacités, je ne sais pas, intellectuelles, techniques, je me bricolerais à l’aide d’un Raspberry Pi et d’un quelconque Kindle, plus un de ces claviers pliables [dont dont parlait Thierry dans son journal->https://tcrouzet journal , une petite machine à écrire eink .com/2018/12/02/carnet-de-route-novembre-2018/], une petite machine à écrire eink. À quoi ça cela me servirait ? À écrire des quimbois ? À un moment donné de ma journée, un dilemme de concordance des temps. Après un moment à tergiverser, je me dirai : que ferait [N N .->mot24] à ma place ? Et j’ai ouvert le [Grévisse->https://fr Grévisse .wikipedia.org/wiki/Le_Bon_Usage]. Le plus chiant quand tu prépares un truc à la courge, c’est encore de vérifier sur le listing en ligne qui recense toutes les variétés de courges qui existent en ce monde laquelle est réellement ta ta courge à toi . La, c’était censé avoir un goût de châtaigne ou presque (et , effectivement , ce sera bien le cas oui ).
Publie.net, N., Lionel-Édouard Martin, Thierry Crouzet, Bara no hanayome
jpg/dsc_1390.jpg

310119, version 8 (10 mars 2019)

D’après LEM, nous sommes victimes d’un quimbois. Et moi, s’il y a bien un truc que peut m’apprendre «  Bara no Hanayome », , c’est que j’aime cacher des trucs dans le texte. Il y aurait un truc à faire (est-ce faisable ? j’imagine qu’à coup de CSS oui) : tu créerais sciemment une page type erreur 404 sauf qu’à l’intérieur des caractères qu’on trouve habituellement sur ces pages (des phrases standardisées), il y aurait toute une vie littéraire, un genre de long poème caché. Il faudrait zoomer, zoomer, zoomer beaucoup jusqu’à entrer dans le noir même des lettres et déchiffrer ce poème. De quoi parlerait ce truc ? Je ne sais pas. Ça pourrait être un sort. Bien sûr, il ne faudrait révéler à personne le pot-aux-roses, ce que je suis précisément en train de faire ici et maintenant. ( c’est con ). Et si j’en avais les capacités, je ne sais pas, intellectuelles, techniques, je me bricolerais à l’aide d’un Raspberry Pi et d’un quelconque Kindle, plus un de ces claviers pliables dont parlait Thierry dans son journal, une petite machine à écrire eink. À quoi cela me servirait ? À écrire des quimbois ? À un moment donné de ma journée, un dilemme de concordance des temps. Après un moment à tergiverser, je me dirai : que il ferait quoi , N. , à ma place ? Et j’ai ouvert le Grévisse. Le plus chiant quand tu prépares un truc à la courge, c’est encore de vérifier sur le listing en ligne qui recense toutes les variétés de courges qui existent en ce monde courge laquelle est réellement ta courge la tienne . La, c’était censé avoir un goût de châtaigne ou presque (oui).

310119, version 7 (9 mars 2019)

D’après LEM, nous sommes victimes d’un quimbois. Et moi, s’il y a bien un truc que peut m’apprendre Bara no Hanayome BNH , c’est que j’aime cacher des trucs dans le texte. Il y aurait un truc à faire (est-ce faisable ? j’imagine qu’à coup de CSS oui) : tu créerais sciemment une page type erreur 404 sauf qu’à l’intérieur des caractères qu’on trouve habituellement sur ces pages (des phrases standardisées), il y aurait toute une vie littéraire, un genre de long poème caché. Il faudrait zoomer, zoomer, zoomer beaucoup jusqu’à entrer dans le noir même des lettres et déchiffrer ce poème. De quoi parlerait ce truc ? Je ne sais pas. Ça pourrait être un sort. Par exemple un quimbois. Bien sûr, il ne faudrait révéler à personne le pot-aux-roses, ce que je suis précisément en train de faire ici et maintenant (c’est con). Et si j’en avais les capacités, je ne sais pas, intellectuelles, techniques, je me bricolerais à l’aide d’un Raspberry Pi et d’un quelconque Kindle, plus un de ces claviers pliables dont parlait Thierry dans son journal, une petite machine à écrire eink. À quoi cela me servirait ? À écrire des quimbois ? À un moment donné de ma journée, un dilemme de concordance des temps. Après un moment à tergiverser, je me dirai : il ferait quoi, N., à ma place ? Et j’ai ouvert le Grévisse. Le plus chiant quand tu prépares un truc à la courge, c’est encore de vérifier sur le listing en ligne qui recense toutes les variétés de courge laquelle est réellement la tienne. La, c’était censé avoir un goût de châtaigne ou chataigne presque (oui).

310119, version 6 (26 février 2019)

D’après LEM, nous sommes victimes d’un quimbois. Et moi, s’il y a bien un truc que peut m’apprendre BNH, c’est que j’aime cacher des trucs dans le texte. Il y aurait un truc à faire (est-ce faisable ? j’imagine qu’à coup de CSS oui) : tu créerais sciemment une page type erreur 404 sauf qu’à l’intérieur des caractères qu’on trouve habituellement sur ces pages (des phrases standardisées), il y aurait toute une vie littéraire, un genre de long poème caché. Il faudrait zoomer, zoomer, zoomer beaucoup jusqu’à entrer dans le noir même des lettres et déchiffrer ce poème. De quoi parlerait ce truc ? Je ne sais pas. Ça pourrait être un sort. Par exemple un quimbois. Bien sûr, il ne faudrait révéler à personne le pot-aux-roses, ce que je suis précisément en train de faire ici et maintenant ( c’est con ). . Et si j’en avais les capacités, je ne sais pas, intellectuelles, techniques, je me bricolerais à l’aide d’un Raspberry Pi et d’un quelconque Kindle, plus un de ces claviers pliables dont parlait Thierry dans son journal, une petite machine à écrire eink. À quoi cela me servirait servirait-il ? À écrire des quimbois ? À un moment donné de ma journée, un dilemme de concordance des temps. Après un moment à tergiverser, je me dirai : il que ferait quoi , N., à ma place ? Et j’ai ouvert le Grévisse. Le plus chiant quand tu prépares un truc à la courge, c’est encore de vérifier sur le listing en ligne qui recense toutes les variétés de courge laquelle est réellement la tienne. La, c’était censé avoir un goût de chataigne presque (oui).

310119, version 5 (18 février 2019)

310119, version 4 (31 janvier 2019)

D’après LEM, nous sommes victimes d’un quimbois. Et moi, s’il y a bien un truc que peut m’apprendre BNH, c’est que j’aime cacher des trucs dans le texte. Il y aurait un truc à faire (est-ce faisable ? j’imagine qu’à coup de CSS oui) : tu créerais sciemment une page type erreur 404 sauf qu’à l’intérieur des caractères qu’on trouve habituellement sur ces pages (des phrases standardisées), il y aurait toute une vie littéraire, un genre de long poème caché. Il faudrait zoomer, zoomer, zoomer beaucoup jusqu’à entrer dans le noir même des lettres et déchiffrer ce poème. De quoi parlerait ce truc ? Je ne sais pas. Ça pourrait être un sort. Par exemple un quimbois. Bien sûr, il ne faudrait révéler à personne le pot-aux-roses, ce que je suis précisément en train de faire ici et maintenant. Et si j’en avais les capacités, je ne sais pas, intellectuelles, techniques, je me bricolerais à l’aide d’un Raspberry Pi et d’un quelconque Kindle, plus un de ces claviers pliables dont parlait Thierry dans son journal, une petite machine à écrire eink. À quoi cela me servirait-il ? À écrire des quimbois ? À un moment donné de ma journée, un dilemme de concordance des temps. Après un moment à tergiverser, je me dirai : que ferait N. à ma place ? Et j’ai ouvert le Grévisse. Le plus chiant quand tu prépares un truc à la courge, c’est encore de vérifier sur le listing en ligne qui recense toutes les variétés de courge laquelle est réellement la tienne. La, c’était censé avoir un goût de chataigne presque (oui).

310119, version 3 (31 janvier 2019)

D’après LEM, nous sommes victimes d’un quimbois. Et moi, s’il y a bien un truc que peut m’apprendre BNH, c’est que j’aime cacher des trucs dans le texte. Il y aurait un truc à faire (est-ce faisable ? j’imagine qu’à coup de CSS oui) : tu créerais sciemment une page type erreur 404 sauf qu’à l’intérieur des caractères qu’on trouve habituellement sur ces pages (des phrases standardisées), il y aurait toute une vie littéraire, un genre de long poème caché. Il faudrait zoomer, zoomer, zoomer beaucoup jusqu’à entrer dans le noir même des lettres et déchiffrer ce poème. De quoi parlerait ce truc ? Je ne sais pas. Ça pourrait être un sort. Par exemple un quimbois. Bien sûr, il ne faudrait révéler à personne le pot-aux-roses, ce que je suis précisément en train de faire ici et maintenant. Et si j’en avais les capacités, je ne sais pas, intellectuelles, techniques, je me bricolerais à l’aide d’un Raspberry Pi et d’un quelconque Kindle, plus un de ces claviers pliables dont parlait Thierry dans son journal, une petite machine à écrire eink. À quoi cela me servirait-il ? À écrire des quimbois ? À un moment donné de ma journée, un dilemme de concordance des temps. Après un moment à tergiverser, je me dirai : que ferait N. à ma place ? Et j’ai ouvert le Grévisse.

310119, version 2 (31 janvier 2019)

310119
D’après LEM, nous sommes victimes d’un quimbois. Et moi, s’il y a bien un truc que peut m’apprendre BNH, c’est que j’aime cacher des trucs dans le texte. Il y aurait un truc à faire (est-ce faisable ? j’imagine qu’à coup de CSS oui) : tu créerais sciemment une page type erreur 404 sauf qu’à l’intérieur des caractères qu’on trouve habituellement sur ces pages (des phrases standardisées), il y aurait toute une vie littéraire, un genre de long poème caché. Il faudrait zoomer, zoomer, zoomer beaucoup jusqu’à entrer dans le noir même des lettres et déchiffrer ce poème. De quoi parlerait ce truc ? Je ne sais pas. Ça pourrait être un sort. Par exemple un quimbois. Bien sûr, il ne faudrait révéler à personne le pot-aux-roses, ce que je suis précisément en train de faire ici et maintenant. Et si j’en avais les capacités, je ne sais pas, intellectuelles, techniques, je me bricolerais à l’aide d’un Raspberry Pi et d’un quelconque Kindle, plus un de ces claviers pliables dont parlait Thierry dans son journal, une petite machine à écrire eink. À quoi cela me servirait-il ? À écrire des quimbois ?
Guillaume Vissac

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |