180219


Il doit y avoir un cercle de l’Enfer réservé aux gens qui codent des sites avec des liens de navigation qu’on ne trouve que dans le pied de page et qui l’associent à un infinite scroll. Là je suis d’une lenteur terrifiante. Dans ce texte que je relis, j’avance paragraphe par paragraphe, ligne par ligne, mot par mot, je soupèse tout. Est-ce que ça a un sens ? Je réfléchis en chiffres, en pourcentage. Là, j’en suis à 10% du manuscrit. C’est peu. Ça va me faire la semaine. Lorsque la playlist extirpe telle chanson de Bashung, « Faisons envies », il faudra tout cesser séance tenante et ne rien faire que rien, écouter ça, noter cette phrase, soupeser tout encore, être dans la dissonance et la pluralité des voix. L. m’écrit qu’elle a mis 9h30 pour rentrer à St-Etienne et j’apprends qu’un jeune groupe d’électro et qui chante en français a pris comme nom un quartier de la ville, celui dont ils sont originaires, et qui s’appelle Terrenoire [1]. À des milliers de kilomètres de là, un robot entre en contact pour la toute première fois avec du combustible fondu issu du cœur du réacteur de la centrale de Fukushima. Ils en ont fait une vidéo et c’est glaçant. Même la terminologie employée (premier contact) est lunaire : on a l’impression d’assister à la découverte d’un organisme extraterrestre ou à un degré de profondeur jamais sondée sous la surface des océans. Nos perspectives d’exploration étant extrêmement réduites sur Terre et trop incertaines dans l’espace, c’est comme si on s’était trouvé une autre dimension à explorer : le temps. C’est pour Grieg, ça.

22 mars 2019
par Guillaume Vissac
Journal
#Alain Bashung #Football #L. #Nucléaire #Père #Publie.net #St-Etienne #Temps #Terrenoire #Train #Web

[1J’ai dû mettre une seule fois les pieds brièvement à Terrenoire dans ma vie, après que mon père avait ramené un de mes coéquipiers après un tournoi de foot Dieu sait où au cours duquel probablement on avait dû se ridiculiser comme d’habitude.

<  -  >

Partager

Révisions

9 révisions

180219, version 10 (22 mars 2019)

Il doit y avoir un cercle de l’Enfer réservé aux gens qui codent des sites avec des liens de navigation qu’on ne trouve que dans le pied de page et qui l’associent à un infinite scroll. Non mais sans déconner. Là je suis d’une lenteur terrifiante. Dans ce texte que je relis, j’avance paragraphe par paragraphe, ligne par ligne, mot par mot, je soupèse tout. Est-ce que ça a un sens ? Je réfléchis en chiffres, en pourcentage. Là, j’en suis à 10% du manuscrit. C’est peu. Ça va me faire la semaine. Lorsque la playlist extirpe telle chanson de Bashung, [« Faisons envies »->https://www.youtube.com/watch?v=UUPd2HuGcUM]Lorsque la playlist extirpe telle chanson de Bashung , «  Faisons envies  », il faudra tout cesser séance tenante et ne rien faire que rien, écouter ça, noter cette phrase, soupeser tout encore, être dans la dissonance et la pluralité des voix. ( comme c’est dans l’ère du temps ). [L L .->mot43] m’écrit qu’elle a mis 9h30 pour rentrer à St-Etienne et j’apprends qu’un jeune groupe d’électro et qui chante en français a pris comme nom un quartier de la ville, celui dont ils sont originaires, et qui s’appelle [Terrenoire->https://www . Terrenoire ( j’ai mettre une seule fois les pieds brièvement à Terrenoire dans ma vie , après que mon père avait ramené un de mes coéquipiers après un tournoi de Foot Dieu sait au cours duquel probablement on avait se ridiculiser comme d’habitude ). youtube.com/channel/UCtnQDEJAArVlrT9mhCDraLQ]  [1]. À des milliers XXXXkm de kilomètres de là, un robot entre en contact pour la toute première fois avec du combustible fondu issu du cœur du réacteur de la centrale de Fukushima. Ils en ont fait une vidéo et c’est glaçant. Même la terminologie employée (premier contact) est lunaire : on a l’impression d’assister à la découverte d’un organisme extraterrestre ou à un degré de profondeur jamais sondée sous la surface des océans. Nos perspectives d’exploration étant extrêmement réduites sur Terre et trop incertaines difficile d’accès dans l’espace, c’est comme si on s’était trouvé une autre dimension à explorer : le temps. C’est pour Grieg Grieg , ça . , ça.

[1J’ai dû mettre une seule fois les pieds brièvement à Terrenoire dans ma vie, après que mon père avait ramené un de mes coéquipiers après un tournoi de foot Dieu sait où au cours duquel probablement on avait dû se ridiculiser comme d’habitude.

Publie.net, Train, L., Temps, St-Etienne, Football, Alain Bashung, Père, Nucléaire, Terrenoire, Web

180219, version 9 (21 mars 2019)

Il doit y avoir un cercle de l’Enfer réservé aux gens qui codent des sites avec des liens de navigation qu’on ne trouve que dans le pied de page et qui l’associent à un infinite scroll. Non mais sans déconner. Là je suis d’une lenteur terrifiante. Dans ce texte que je relis, j’avance paragraphe par paragraphe, ligne par ligne, mot par mot, je soupèse tout. Est-ce que ça a un sens ? Je réfléchis en chiffres, en pourcentage. Là, j’en suis à 10% du manuscrit. C’est peu. Ça va me faire la semaine. Lorsque la playlist extirpe telle chanson de Bashung, « Faisons envies », il faudra tout cesser séance tenante et ne rien faire que rien, écouter ça, noter cette phrase, soupeser tout encore, être dans la dissonance et la pluralité des voix (comme c’est dans l’ère du temps). L. m’écrit qu’elle a mis 9h30 pour rentrer à St-Etienne et j’apprends qu’un jeune groupe d’électro et qui chante en français a pris comme nom un quartier de la ville, celui dont ils sont originaires, et qui s’appelle Terrenoire (j’ai dû mettre une seule fois les pieds brièvement à Terrenoire dans ma vie, après que mon père avait ramené un de mes coéquipiers après un tournoi de Foot Dieu sait où au cours duquel probablement on avait dû se ridiculiser comme d’habitude). À XXXXkm de là, un robot entre en contact pour la toute première fois avec du combustible fondu issu du cœur du réacteur de la centrale de Fukushima. Ils en ont fait une vidéo et quelque part c’est glaçant. Même la terminologie employée (premier contact) est lunaire : on a l’impression d’assister à la découverte d’un organisme extraterrestre ou à un degré de profondeur jamais sondée sous la surface des océans. Nos perspectives d’exploration étant extrêmement réduites soit quasiment complète sur Terre et soit trop difficile d’accès dans l’espace, c’est comme si on s’était trouvé une autre dimension à explorercréée par l’homme et de toutes pièces : le temps. C’est pour Grieg, ça.

180219, version 8 (17 mars 2019)

Il doit y avoir un cercle de l’Enfer réservé aux gens qui codent des sites avec des liens de navigation qu’on ne trouve que dans le pied de page et qui l’associent à un infinite scroll. Non mais sans déconner. Là je suis d’une lenteur terrifiante. Dans ce texte que je relis, j’avance paragraphe par paragraphe, ligne par ligne, mot par mot, je soupèse tout. Est-ce que ça a un sens ? Je réfléchis en chiffres, en pourcentage. Là, j’en suis à 10% du manuscrit. C’est peu. Ça va me faire la semaine. Lorsque la playlist extirpe telle chanson de Bashung, « Faisons envies », il faudra tout cesser séance tenante et ne rien faire que rien, écouter ça, noter cette phrase, soupeser tout encore, être dans la dissonance et la pluralité des voix (comme c’est dans l’ère du temps). L. m’écrit qu’elle a mis 9h30 pour rentrer à St-Etienne et j’apprends qu’un jeune groupe d’électro et qui chante en français a pris comme nom un quartier de la ville, celui dont ils sont originaires, et qui s’appelle Terrenoire (j’ai dû mettre une seule fois les pieds brièvement à Terrenoire dans ma vie, après que mon père avait ramené un de mes coéquipiers après un tournoi de Foot Dieu sait où au cours duquel probablement on avait dû se ridiculiser comme d’habitude). À XXXXkm de là, un robot entre en contact pour la toute première fois avec du combustible fondu issu du cœur du réacteur de la centrale de Fukushima. Ils en ont fait une vidéo et quelque part c’est glaçant. Même la terminologie employée (premier contact) est lunaire : on a l’impression d’assister à la découverte d’un organisme extraterrestre ou à un degré de profondeur jamais sondée sous la surface des océans. Nos Comme si nos perspectives d’exploration étant soit quasiment complète sur Terre soit trop difficile d’accès dans l’espace, c’est comme si on s’était trouvé une autre dimension à explorer créée par l’homme et qu’on s’est créé de toutes pièces toute pièce : le temps. C’est pour Grieg, adorerait ça.

180219, version 7 (13 mars 2019)

Il doit y avoir un cercle de l’Enfer réservé aux gens qui codent des sites avec des liens de navigation qu’on ne trouve que dans le pied de page et qui l’associent à un infinite scroll. Non mais sans déconner. Là je suis d’une lenteur terrifiante. Dans ce texte que je relis j’avance paragraphe par paragraphe, ligne par ligne, mot par mot, je soupèse tout. Est-ce que ça a un sens ? Je réfléchis en chiffres, en pourcentage. Là, j’en suis à 10% du manuscrit. C’est peu. Ça va me faire la semaine. Lorsque la playlist extirpe telle chanson de Bashung, « Faisons envies », il faudra tout cesser séance tenante et ne rien faire que rien, écouter ça, noter cette phrase, soupeser tout encore, être dans la dissonance et la pluralité des voix (comme c’est dans l’ère du temps). L. m’écrit qu’elle a mis 9h30 pour rentrer à St-Etienne et j’apprends qu’un jeune groupe d’électro et qui chante en français a pris comme nom un quartier de la ville, celui dont ils sont originaires, et qui s’appelle Terrenoire (j’ai dû mettre une seule fois les pieds brièvement à Terrenoire dans ma vie, après que mon père avait ramené un de mes coéquipiers après un tournoi de Foot Dieu sait où au cours duquel probablement on avait dû se ridiculiser comme d’habitude). À XXXXkm de là, un robot entre en contact pour la toute première fois avec du combustible fondu issu du cœur du réacteur de la centrale de Fukushima. Ils en ont fait une vidéo et quelque part c’est glaçant. Même la terminologie employée (premier contact) est lunaire : on a l’impression d’assister à la découverte d’un organisme extraterrestre ou à un degré de profondeur jamais sondée sous la surface des océans. Comme si nos perspectives d’exploration étant soit quasiment complète sur Terre soit trop difficile d’accès dans l’espace, on s’était trouvé une autre dimension à explorer qu’on s’est créé de toute pièce : le temps. S’en servir pour Grieg adorerait ça .

180219, version 6 (18 février 2019)

png/video-and-photo-footage-of-the-first-contact-to-molten-core-in-reactor-2-2019-02-15-20.15.35-800x500_c.png
Il doit y avoir un cercle de l’Enfer réservé aux gens qui codent des sites avec des liens de navigation dans le pied de page et qui l’associent à un infinite scroll. je Je suis d’une lenteur terrifiante. Dans ce texte que je relis j’avance paragraphe par paragraphe, ligne par ligne, mot par mot, je soupèse tout. Est-ce que ça a un sens ? Je réfléchis en chiffres, en pourcentage. Là, j’en suis à 10% du manuscrit. C’est peu. Ça va me faire la semaine. Lorsque la playlist extirpe telle cette chanson de d Bashung, « Faisons envies », il faudra tout cesser séance tenante et ne rien faire que rien, écouter ça, noter cette phrase, soupeser tout encore , être dans la dissonance et la pluralité des voix (comme c’est dans l’ère du temps). L. m’écrit qu’elle a mis 9h30 pour rentrer à St-Etienne et j’apprends qu’un jeune groupe d’électro et qui chante en français a pris comme nom un quartier de la ville, celui dont ils sont originaires, et qui s’appelle Terrenoire (j’ai dû mettre une seule fois les pieds brièvement à Terrenoire dans ma vie, après que mon père avait ramené un de mes coéquipiers après un tournoi de Foot Dieu sait où au cours duquel probablement on avait dû se ridiculiser comme d’habitude ). À XXXXkm de là, [un robot->https://www.20minutes.fr/planete/2450251-20190213-fukushima-robot-touche-premiere-fois-combustible-fondu] [entre en contact->http://fukushima-diary.com/2019/02/video-and-photo-footage-of-the-first-contact-to-molten-core-in-reactor-2/] pour la toute première fois avec du combustible fondu issu du cœur du réacteur de la centrale de Fukushima. Ils en ont fait une vidéo et quelque part c’est glaçant. Même la terminologie employée (premier contact) est lunaire : on a l’impression d’assister à la découverte d’un organisme extraterrestre ou à un degré de profondeur jamais sondée sous la surface des océans. Comme si nos perspectives d’exploration étant soit quasiment complète sur Terre soit trop difficile d’accès dans l’espace, on s’était trouvé une autre dimension à explorer qu’on s’est créé de toute pièce : le temps. S’en servir pour Grieg.

180219, version 5 (18 février 2019)

Il doit y avoir un cercle de l’Enfer réservé aux gens qui codent des sites avec des liens de navigation dans le pied de page et qui l’associent à un infinite scroll. Je suis d’une lenteur terrifiante. Dans ce texte que je relis j’avance paragraphe par paragraphe, ligne par ligne, mot par mot, je soupèse tout. Est-ce que ça a un sens ? Je réfléchis en chiffres, en pourcentage. Là, j’en suis à 10% du manuscrit. C’est peu. Ça va me faire la semaine. Lorsque la playlist extirpe cette chanson d Bashung, « Faisons envies », il faudra tout cesser séance tenante et ne rien faire que rien, écouter ça, noter cette phrase, être dans la dissonance et la pluralité des voix (comme c’est dans l’ère du temps). L. m’écrit qu’elle a mis 9h30 pour rentrer à St-Etienne et j’apprends qu’un jeune groupe d’électro et qui chante en français a pris comme nom un quartier de la ville, celui dont ils sont originaires, et qui s’appelle Terrenoire (j’ai dû mettre une seule fois les pieds brièvement à Terrenoire dans ma vie, après que mon père avait ramené un de mes coéquipiers après un tournoi de Foot Dieu sait où au cours duquel probablement on avait dû se ridiculiser).

180219, version 4 (18 février 2019)

Il doit y avoir un cercle de l’Enfer réservé aux gens qui codent des sites avec des liens de navigation dans le pied de page et qui l’associent à un infinite scroll. Je suis d’une lenteur terrifiante. Dans ce texte que je relis j’avance paragraphe par paragraphe, ligne par ligne, mot par mot, je soupèse tout. Est-ce que ça a un sens ? Je réfléchis en chiffres, en pourcentage. Là, j’en suis à 10% du manuscrit. C’est peu. Ça va me faire la semaine. Lorsque la playlist extirpe cette chanson d Bashung, « Faisons envies », il faudra tout cesser séance tenante et ne rien faire que rien, écouter ça, noter cette phrase, être dans la dissonance et la pluralité des voix (comme c’est dans l’ère du temps).

180219, version 3 (18 février 2019)

Il doit y avoir un cercle de l’Enfer réservé aux gens qui codent des sites avec des liens de navigation dans le pied de page et qui l’associent à un infinite scroll. Je suis d’une lenteur terrifiante. Dans ce texte que je relis j’avance paragraphe par paragraphe, ligne par ligne, mot par mot, je soupèse tout. Est-ce que ça a un sens ? Je réfléchis en chiffres, en pourcentage. Là, j’en suis à 10% du manuscrit. C’est peu. Ça va me faire la semaine.

180219, version 2 (18 février 2019)

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Autres articles



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |