160319


Dans ce rêve, Joachim avait inclus un nombre invraisemblables d’idées farfelues dans Hh et je lisais ça estomaqué. Malheureusement, je ne me souviens d’aucune d’entre elles, je ne revois que mon regard derrière le manuscrit papier (preuve que c’était un rêve), et pas une fois la caméra n’est passée de l’autre côté pour qu’on puisse lire (lire !) la réalité de ces vor-textes fous. Histoire du chien : La lecture est certainement plus épuisante pour celui qui lit que pour celui qui est lu. Et j’apprendrai soudain sur les réseaux que Marine Le Pen serait hyper dédiabolisée, c’est une soi-disante experte politique sur un soi-disant plateau de télé en vue qui le dit, et j’en veux à cette femme d’avoir invité le FN à faire irruption dans ce journal. À Bercy, les tortues sont de retour, ce qui doit vouloir dire que nous sommes sortis de l’hiver (ouf). Ce qui me rappelle que j’ai parfois des scrupules à piquer des phrases à X ou Y pour Morphine(s). Ou plutôt, pour être plus exact, à compiler des phrases pour Morphine(s) (je n’ai quasiment rien inclus encore dans le texte ni décidé ce que je ferai ou non). Par exemple, Ouanessa Younsi, j’ai mis de côté des passages entiers de son livre Soigner, aimer mais j’aurai des scrupules à lui emprunter quoi que ce soit. Scrupule = Hésitation à agir, inquiétude morale provenant de la crainte de commetre une faute. Voilà. C’est que je serais mal à l’aise à détourner l’imaginaire d’un ou d’une auteure qui m’est contemporain, tout le contraire d’auteurs classiques morts et enterrés depuis longtemps, voire même d’auteurs en voie de canonisation. C’est la même chose aujourd’hui avec Claro et ce passage parfait de Tous les diamants du ciel auquel je n’ose même pas prélever un seul mot, même si je l’inclurai tout de même dans l’herbier :

Oh, comme Lucy voyageait peu, sa vie vouée à la consommation de ce qui l’émaciait, l’effaçait. Comme Lucy voyageait peu, hormis l’excursion baptisée !!! TRIP !!! quand, enfin, durant quelques heures, elle pouvait, recroquevillée, tour à tour sèche et moite, folle et cassante, courtisée par le seul poids des draps, les mains entre ses cuisses rougies, rejoindre ce seuil impalpable depuis lequel il est possible d’apercevoir non le mariage du ciel et de l’enfer mais l’union de la vérité et du mensonge, quand tout ce qui détruit se veut invention – après, c’était la chute, le flip, l’étroitesse du corps devenu vasque où allonger les dernières fleurs, à quelques pétales de l’overdose, qu’elle cueillerait un jour, afin de mieux pâlir sous cette pluie qui n’est pas la pluie, ce feu qui n’est pas le feu, ce temps qui n’est plus le temps.

<  -  >

Partager

Révisions

7 révisions

160319, version 8 (18 avril 2019)

Dans ce rêve, [Joachim->http://jsene.net/] Dans ce rêve , Joachim avait inclus un nombre invraisemblables d’idées farfelues dans [Hh->http://jsene Hh et je lisais ça estomaqué .net/spip.php ?article1086] et je lisais ça estomaqué. Malheureusement, je ne me souviens d’aucune d’entre elles de rien quant aux idées elles-mêmes , je ne revois que mon regard derrière le manuscrit papier (preuve que c’était un rêve), et pas une fois la caméra n’est passée de l’autre côté pour qu’on puisse lire (lire !) la réalité de ces vor-textes fous. [Histoire du chien->http://www.lenouvelattila.fr/histoire-du-chien/] Histoire du chien : La lecture est certainement plus épuisante pour celui qui lit que pour celui qui est lu. Et j’apprendrai soudain sur les réseaux que Marine Le Pen Lepen serait hyper dédiabolisée, c’est une soi-disante soit-disante experte politique sur un soi-disant soit-disant plateau de télé en vue qui le dit, et j’en veux à cette femme d’avoir invité le FN à faire irruption dans ce [journal->rubrique1 ]. journal . À Bercy, les tortues sont de retour, ce qui doit vouloir dire que nous sommes sortis de l’hiver (ouf). Ce qui me rappelle que j’ai parfois des scrupules à piquer des phrases à X ou Y pour Morphine(s). Ou plutôt, pour être plus exact, à compiler des phrases pour Morphine(s) Ou plutôt , pour être plus exact , à compiler des phrases pour Morphine(s ) (je n’ai quasiment rien inclus inclu encore dans le texte ni décidé ce que je ferai ou non). Par exemple, Ouanessa Younsi, j’ai beaucoup mis de côté des passages entiers de son livre [Soigner Aimer , soigner ( ou le contraire , aimer->http://memoiredencrier vérifier ) mais j’aurai des scrupules à lui emprunter quoi que ce soit .com/soigner-aimer-ouanessa-younsi/] mais j’aurai des scrupules à lui emprunter quoi que ce soit. Scrupule = Hésitation à agir, inquiétude morale provenant de la crainte de commetre une faute. Voilà. C’est que je serais mal à l’aise à détourner l’imaginaire d’un ou d’une auteure qui m’est contemporain, tout le contraire d’auteurs classiques morts et enterrés depuis longtemps, voire même d’auteurs en voie de canonisation. comme par exemple ( trouver quelques exemples ). C’est la même chose aujourd’hui avec [Claro->http://towardgrace.blogspot.com] et ce passage parfait de [Tous les diamants du ciel->https://www.actes-sud.fr/catalogue/litterature/tous-les-diamants-du-ciel] C’est la même chose aujourd’hui avec Claro et ce passage parfait de Tous les diamants du ciel auquel je n’ose même pas prélever un seul mot, même si je l’inclurai tout de même dans l’herbier l’herbier pour Morphine(s ) (par professionnalisme )  :  :
Publie.net, Joachim Séné, Paris, Claro, Rêve, ///, Ouanessa Younsi, Hélène Bessette
jpg/dsc_1497.jpg

160319, version 7 (17 avril 2019)

Dans ce rêve, Joachim avait inclus un nombre invraisemblables d’idées farfelues dans Hh et je lisais ça estomaqué. Malheureusement, je ne me souviens de rien quant aux idées elles-mêmes, je ne revois que mon regard derrière le manuscrit papier (preuve que c’était un rêve), et pas une fois la caméra n’est passée de l’autre côté pour qu’on puisse lire (lire !) la réalité de ces vor-textes vortextes fous. Histoire du chien : La lecture est certainement plus épuisante pour celui qui lit que pour celui qui est lu. Et j’apprendrai soudain sur les réseaux que Marine Lepen serait hyper dédiabolisée, c’est une soit-disante experte politique sur un soit-disant plateau de télé en vue qui le dit, et j’en veux à cette femme d’avoir invité le FN à faire irruption dans ce journal. À Bercy, les tortues sont de retour, ce qui doit vouloir dire que nous sommes sortis de l’hiver (ouf). Ce qui me rappelle que j’ai parfois des scrupules à piquer des phrases à X ou Y pour Morphine(s). Ou plutôt, pour être plus exact, à compiler des phrases pour Morphine(s) (je n’ai quasiment rien inclu encore dans le texte ni décidé ce que je ferai ou non). Par exemple, Ouanessa Younsi, j’ai beaucoup mis de côté des passages entiers de son livre Aimer, soigner (ou le contraire, vérifier) mais j’aurai des scrupules à lui emprunter quoi que ce soit. Scrupule = Hésitation à agir, inquiétude morale provenant de la crainte de commetre une faute. Voilà. C’est que je serais mal à l’aise à détourner l’imaginaire d’un ou d’une auteure qui m’est contemporain, tout le contraire d’auteurs classiques morts et enterrés depuis longtemps, voire même d’auteurs en voie de canonisation comme par exemple (trouver quelques exemples). C’est la même chose aujourd’hui avec Claro et ce passage parfait de Tous les diamants du ciel auquel je n’ose même pas prélever un seul mot, même si je l’inclurai tout de même dans l’herbier pour Morphine(s) (par professionnalisme) :

160319, version 6 (15 avril 2019)

Dans ce rêve, Joachim avait inclus un nombre invraisemblables d’idées farfelues dans Hh et je lisais ça estomaqué. Malheureusement, je ne me souviens de rien quant aux idées elles-mêmes, je ne revois que mon regard derrière le manuscrit papier (preuve que c’était un rêve), et pas une fois la caméra n’est passée de de l’autre côté côté pour qu’on puisse lire (lire !) la réalité de ces vortextes fous vortex et de ce texte fou . Histoire du chien : La lecture est certainement plus épuisante pour celui qui lit que pour celui qui est lu. Et j’apprendrai soudain sur les réseaux que Marine Lepen serait hyper dédiabolisée, c’est une soit-disante experte politique sur un plateau de télé en vue qui le dit, et j’en veux à cette femme d’avoir invité le FN à faire irruption dans ce journal. À Bercy, les tortues sont de retour, ce qui doit vouloir dire que nous sommes sortis de l’hiver ( ouf ). . Ce qui me rappelle que j’ai parfois des scrupules à piquer des phrases à X ou Y pour Morphine(s). Ou plutôt, pour être plus exact, à compiler des phrases pour Morphine(s) (je n’ai quasiment rien inclu inclus encore dans le texte ni décidé ce que je ferai ou non). Par exemple, Ouanessa Younsi, j’ai beaucoup mis de côté des passages entiers de son livre Aimer, soigner (ou le contraire, vérifier) mais j’aurai des scrupules à lui emprunter quoi que ce soit. Scrupule = Hésitation à agir, inquiétude morale provenant de la crainte de commetre une faute. Voilà. C’est que je serais mal à l’aise à détourner l’imaginaire d’un ou d’une auteure qui m’est contemporain, tout le contraire d’auteurs classiques morts et enterrés depuis longtemps, voire même d’auteurs en voie de canonisation comme par exemple (trouver quelques exemples). C’est la même chose aujourd’hui avec Claro et ce passage parfait de Tous les diamants du ciel auquel je n’ose même pas prélever un seul mot, même si je l’inclurai tout de même dans l’herbier pour Morphine(s) (par professionnalisme) :

160319, version 5 (17 mars 2019)

<blockquote></blockquote>

ladite citation

160319, version 4 (17 mars 2019)

Dans ce rêve, Joachim avait inclus un nombre invraisemblables d’idées farfelues dans Hh et je lisais ça estomaqué. Malheureusement, je ne me souviens de rien quant aux idées elles-mêmes, je ne revois que mon regard derrière le manuscrit papier (preuve que c’était un rêve), et pas une fois la caméra n’est passée de l’autre côté pour qu’on puisse lire (lire !) la réalité de ces vortex et de ce texte fou. Histoire du chien : La lecture est certainement plus épuisante pour celui qui lit que pour celui qui est lu. Et j’apprendrai soudain sur les réseaux que Marine Lepen serait hyper dédiabolisée, c’est une soit-disante experte politique sur un plateau de télé en vue qui le dit, et j’en veux à cette femme d’avoir invité le FN à faire irruption dans ce journal. À Bercy, les tortues sont de retour, ce qui doit vouloir dire que nous sommes sortis de l’hiver. Ce qui me rappelle que j’ai parfois des scrupules à piquer des phrases à X ou Y pour Morphine(s). Ou plutôt, pour être plus exact, à compiler des phrases pour Morphine(s) (je n’ai quasiment rien inclus encore dans le texte ni décidé ce que je ferai ou non). Par exemple, Ouanessa Younsi, j’ai beaucoup mis de côté des passages entiers de son livre Aimer, soigner (ou le contraire, vérifier) mais j’aurai des scrupules à lui emprunter quoi que ce soit. Scrupule = Hésitation à agir, inquiétude morale provenant de la crainte de commetre une faute. Voilà. C’est que je serais mal à l’aise à détourner l’imaginaire d’un ou d’une auteure qui m’est contemporain, tout le contraire d’auteurs classiques morts et enterrés depuis longtemps, voire même d’auteurs en voie de canonisation comme par exemple (trouver quelques exemples). C’est la même chose aujourd’hui avec Claro et ce passage parfait de Tous les diamants du ciel auquel je n’ose même pas prélever un seul mot, même si je l’inclurai tout de même dans l’herbier pour Morphine(s) (par professionnalisme) :

160319, version 3 (16 mars 2019)

Dans ce rêve, Joachim avait inclus un nombre invraisemblables d’idées farfelues dans Hh et je lisais ça estomaqué. Malheureusement, je ne me souviens de rien quant aux idées elles-mêmes, je ne revois que mon regard derrière le manuscrit papier (preuve que c’était un rêve), et pas une fois la caméra n’est passée de l’autre côté pour qu’on puisse lire (lire !) la réalité de ces vortex et de ce texte fou. Histoire du chien : La lecture est certainement plus épuisante pour celui qui lit que pour celui qui est lu. Et j’apprendrai soudain sur les réseaux que Marine Lepen serait hyper dédiabolisée, c’est une soit-disante experte politique sur un plateau de télé en vue qui le dit, et j’en veux à cette femme d’avoir invité le FN à faire irruption dans ce journal. Ce qui me rappelle que j’ai parfois des scrupules à piquer des phrases à X ou Y pour Morphine(s). Ou plutôt, pour être plus exact, à compiler des phrases pour Morphine(s) (je n’ai quasiment rien inclus encore dans le texte ni décidé ce que je ferai ou non). Par exemple, Ouanessa Younsi, j’ai beaucoup mis de côté des passages entiers de son livre Aimer, soigner (ou le contraire, vérifier) mais j’aurai des scrupules à lui emprunter quoi que ce soit. Scrupule = Hésitation à agir, inquiétude morale provenant de la crainte de commetre une faute. Voilà. C’est que je serais mal à l’aise à détourner l’imaginaire d’un ou d’une auteure qui m’est contemporain, tout le contraire d’auteurs classiques morts et enterrés depuis longtemps, voire même d’auteurs en voie de canonisation comme par exemple (trouver quelques exemples). C’est la même chose aujourd’hui avec Claro et ce passage parfait de Tous les diamants du ciel auquel je n’ose même pas prélever un seul mot, même si je l’inclurai tout de même dans l’herbier pour Morphine(s) (par professionnalisme) :

160319, version 2 (16 mars 2019)

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Autres articles



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |