190319


Léo Messi venait de mourir un jour après Maradona pour être aller se perdre dans des souterrains quelque part (ou bien une mine, peut-être c’était une mine ; une mine stéphanoise en l’occurrence). C’était, disait la presse à répétition, un acte d’amour. On n’en saura pas plus. Moi, j’expliquais au téléphone à quelqu’un que j’étais comme condamné, j’avais un genre de syndrome dégénératif au cerveau qui allait me métamorphoser en légume en l’espace de quelques mois alors j’avais choisi sagement la voie de l’euthanasie, simplement la date retenue venait plus vite que prévu. C’était en novembre, ça devait vouloir dire que nous étions, à ce moment de la chronologie du rêve, en octobre. J’avais des doutes alors. Savoir s’il était plus appréciable de mourir avant que ça ait commencé (la dégénérescence) ou après. Ça ne m’empêchera pas de répondre au téléphone lorsque le livreur de Chronopost, à qui je ne peux rien refuser, m’appellera comme en amont de son apparition, je suis à cinq minutes à peu près, là, traduction il fallait moi que je descende et que je l’attende en bas dans le froid plutôt que lui m’appeler et attendre que je descende les cinq étages à pied, toujours dans ce même froid, bref, ça s’est plutôt bien résolu cette histoire de livraison hivernale, mieux toujours que cette mort promise qui me mettra dans un état étrange, sauf qu’au moment de me donner mon colis (six LIS oublié par LSF vendredi) il me demande aussi si c’est possible de prendre tous les autres colis de l’immeuble, la loge de la gardienne étant fermée à cette heure-là du jour et lui en retard dans sa tournée, et, bon, il se trouve que j’ai dit oui quand bien même, dans les faits, il n’y avait aucun colis supplémentaire à réceptionner, j’ai donc effectué une bonne action qui ne m’a rien coûté, et je peux m’en aller joyeusement me plonger à nouveau dans l’insondable puits sans fond que sont les fichiers des DA publie.net.

<  -  >

Partager

Révisions

4 révisions

190319, version 5 (20 avril 2019)

Publie.net, Mort, St-Etienne, Rêve, Football
jpg/dsc_1504.jpg
Léo Messi venait de mourir un jour après Maradona pour être aller se perdre dans des souterrains quelque part (ou bien une mine, peut-être c’était une mine ; une mine stéphanoise en l’occurrence). C’était, disait la presse à répétition, un acte d’amour. On n’en saura pas plus. Moi, j’expliquais au téléphone à quelqu’un que j’étais comme condamné, j’avais un genre de syndrome dégénératif au cerveau qui allait me métamorphoser en légume humain en l’espace de quelques mois alors j’avais choisi sagement la voie de l’euthanasie, je ne m’étais simplement pas rendu compte que la date retenue venait plus vite que prévu était si proche de nous . C’était en novembre, ça devait vouloir dire que nous étions, à ce moment de la chronologie du rêve, en octobre. J’avais des doutes alors à présent . Savoir s’il était plus appréciable de mourir avant que ça ait commencé ( la dégénérescence ) à dégénérer ou après. Ça ne m’empêchera pas de répondre au téléphone lorsque le livreur de Chronopost, à qui je ne peux rien refuser, m’appellera comme en amont de son apparition, je suis à cinq minutes à peu près, là, traduction il fallait moi que je descende et que je l’attende en bas dans le froid plutôt que lui m’appeler et attendre que je descende les cinq étages à pied, toujours dans ce même froid, bref, ça s’est plutôt bien résolu cette histoire de livraison hivernale , mieux toujours que cette mort promise qui me mettra dans un état étrange, sauf qu’au moment de me donner mon colis (six [LIS->https://www LIS oublié par LSF vendredi ) il me demande aussi si c’est possible de prendre tous les autres colis de l’immeuble , la loge de la gardienne étant fermée à cette heure-là du jour et lui en retard dans sa tournée , et , bon , il se trouve que j’ai dit oui quand bien même , dans les faits , il n’y avait aucun colis supplémentaire à réceptionner , j’ai donc effectué une bonne action qui ne m’a rien coûté , et je peux m’en aller joyeusement me plonger à nouveau dans l’insondable puits sans fond que sont les fichiers des DA publie .publie.net/livre/locked-in-syndrome-garp/] oublié par [LSF->https://www.lightningsource.com] vendredi) il me demande aussi si c’est possible de prendre tous les autres colis de l’immeuble, la loge de la gardienne étant fermée à cette heure-là du jour et lui en retard dans sa tournée, et, bon, il se trouve que j’ai dit oui quand bien même, dans les faits, il n’y avait aucun colis supplémentaire à réceptionner, j’ai donc effectué une bonne action qui ne m’a rien coûté, et je peux m’en aller joyeusement me plonger à nouveau dans l’insondable puits sans fond que sont les fichiers des DA [publie.net->https://www.publie.net]. .

190319, version 4 (20 avril 2019)

Léo Messi venait Léo Messi venait de mourir un jour après Maradona pour être aller se perdre dans des souterrains quelque part (ou bien une mine, peut-être c’était une mine ; une mine stéphanoise en l’occurrence ). C’était, disait la presse à répétition, un acte d’amour. On n’en saura pas plus. Moi, j’expliquais au téléphone à quelqu’un que j’étais comme condamné, j’avais un genre de syndrome dégénératif au cerveau qui allait me métamorphoser en légume humain en l’espace de quelques mois alors j’avais choisi sagement la voie de l’euthanasie, je ne m’étais simplement pas rendu compte que la date retenue prévue pour était si proche de nous. C’était en novembre, ça devait vouloir dire que nous étions, à ce moment de la chronologie du rêve, en octobre. J’avais des doutes à présent. Savoir s’il était plus appréciable de mourir avant que ça ait commencé à dégénérer ou après. Ça ne m’empêchera pas de répondre au téléphone lorsque le livreur de Chronopost, à qui je ne peux rien refuser, m’appellera comme en amont de son apparition, je suis à cinq minutes à peu près, là, traduction il fallait moi que je descende et que je l’attende en bas dans le froid plutôt que lui m’appeler et attendre que je descende les cinq étages à pied, toujours dans ce le même froid, bref, ça s’est plutôt bien résolu cette histoire de livraison, mieux toujours que cette mort promise qui me mettra dans un état étrange, sauf qu’au moment de me donner mon colis (six LIS oublié par LSF vendredi) il me demande aussi si c’est possible de prendre tous les autres colis de l’immeuble, la loge de la gardienne étant fermée à cette heure-là du jour et lui en retard dans sa tournée, et, bon, il se trouve que j’ai dit oui quand bien même, dans les faits, il n’y avait aucun colis supplémentaire à réceptionner, j’ai donc effectué une bonne action qui ne m’a rien coûté, et je peux donc m’en aller joyeusement pour me plonger à nouveau dans l’insondable puits sans fond que sont les fichiers des DA publie.net.

190319, version 3 (18 avril 2019)

Léo Messi venait de mourir un jour après Maradona pour être aller se perdre dans des souterrains quelque part (ou bien une mine, peut-être c’était une mine ; une mine stéphanoise). C’était, disait la presse à répétition, un acte d’amour. On n’en saura pas plus. Moi, j’expliquais au téléphone à quelqu’un que j’étais comme condamné, j’avais un genre de syndrome dégénératif au cerveau qui allait me métamorphoser en légume humain en l’espace de quelques mois alors j’avais choisi sagement la voie de l’euthanasie, je ne m’étais simplement pas rendu compte que la date prévue pour était si proche de nous. C’était en novembre, ça devait vouloir dire que nous étions, à ce moment de la chronologie du rêve, en octobre. J’avais des doutes à présent. Savoir s’il était plus appréciable de mourir avant que ça ait commencé à dégénérer ou après. Ça ne m’empêchera pas de répondre au téléphone lorsque le livreur de Chronopost, à qui je ne peux rien refuser, m’appellera comme en amont de son apparition, je suis à cinq minutes à peu près, là, traduction il fallait moi que je descende et que je l’attende en bas dans le froid plutôt que lui m’appeler et attendre que je descende les cinq étages à pied, toujours dans le même froid, bref, ça s’est plutôt bien résolu cette histoire de livraison, mieux toujours que cette mort promise qui me mettra dans un état étrange, sauf qu’au moment de me donner mon colis (six LIS oublié par LSF vendredi) il me demande aussi si c’est possible de prendre tous les autres colis de l’immeuble, la loge de la gardienne étant fermée à cette heure-là du jour et lui en retard dans sa tournée, et bon il se trouve que j’ai dit oui quand bien même, dans les faits, il n’y avait aucun colis supplémentaire à réceptionner, j’ai donc effectué une bonne action qui ne m’a rien coûté, et je peux donc m’en aller joyeusement pour me plonger à nouveau dans l’insondable puits sans fond que sont les fichiers des DA publie.net.

190319, version 2 (19 mars 2019)

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Autres articles



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |