fuirestunepulsion.net | fictions| guillaume vissac | liens

口交

21 octobre 2010, par Guillaume Vissac, dans Chongqing |
Tags : Corps - Ville

(Crédits photos : Seedose.com)

Les tours sont tellement tendres, espaces tellement pris entre murs et le ciel, que le moindre vis à vis s’affiche aussi frontal comme un écran télé de plus petite taille dans le fond du salon. J’ai vu une bouche emporter une bite assez courte et l’avaler jusqu’aux poils du nombril. J’ai vu la tempe astiquer la vitre épaisse et vu des sons sortir de sa gorge engorgée sans pour autant les entendre. J’ai coupé le son de la télévision, radio, internet, cinéma, pour mieux capter la scène. Je suppose que ce sont mes voisins et j’appelle uniquement armé de mon oeil le moindre centimètre carré de leurs peaux secouées pour les voir. Je me dis que les avoir dans ma tête, c’est aussi les connaître. L’un d’entre eux se soulève dans le rectangle de leur salon qui reproduit le mien dans la tour d’en face et crache par terre un extrait de ciel blanc, celui là même qui se découpe dans le fond d’écran de la tour. Quel salaud de silence maintenant.



Share |

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?























Livres


- -

- - - -



-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |