Fantômes en spray


...un peu l’impression de rester cloîtré sur le Maid of Palestine avec le narrateur schizophrène de La vitesse des choses ; alors ok on voit défiler le monde autour mais soyons honnête, on ne le voit défiler que depuis l’envers d’un hublot un peu terne donc bon ; depuis deux semaines que je me règle tous les matins sur radio-anpe rien n’arrive (mer d’huile faut croire) ; des CV-lettres de motivation envoyées il y en a eu, et pas qu’un peu, simplement de l’autre côté il n’y a rien ; aucun retour ; que dalle ; à croire que moi aussi je suis l’un de ces fantômes en spray qui sature le pont du Maid of Palestine (ou S.S. Quantum) ; à croire que moi aussi je parle aux morts enfermé dans la chambre froide au sous-sol sauf que les morts ne me répondent pas ; ils ne me demandent même pas de les regarder (je veux que tu me regardes... voilà... c’est mieux maintenant) ; alors bon je continue d’envoyer ce que je suis censé envoyer en me disant un jour où l’autre ça finira bien par ; pour autant mes journées ne sont pas vides ; l’impression de revivre sans arrêt les mêmes heures façon Un jour sans fin (Bill Murray en moins) ; cette journée d’août 2004 ou 2005 je sais plus et tout se répète en permanence, les moindres mots, les moindres pas ; mon narrateur déambule puis marche arrière il revient sur le parvis de la gare à se faire engueuler par un type dont il ne connaît même pas le nom ; un type qui pourrait bien être un fantôme lui aussi ; puis il remonte la rue du tram jusqu’à chez lui et on revient sur le moment où il se dit ok je me tire et c’est ce qu’il fait, bien avant de mourir à son tour, cervicales éclatées sur le chaud de la route ; un fantôme à l’envers somme toute ; je préfère le laisser sur le bord du plongeoir à attendre que le signale éclate ; Ajay en ligne de mire ; tous les fantômes de sa vie d’avant réunis autour ; c’est plus calme ; c’est plus doux ; c’est plus digne ; j’aimerais quand même qu’on me réponde ; qu’on me force à sortir ; qu’on m’impose des heures fixes ; sinon le moteur tourne à vide ; sinon je reste bloqué entre les mêmes journées caniculaires à jongler entre avance et retour rapide sans trop me décider sur quelle image mettre pause ; paraît que c’est aussi ça le S.S. Quantum...


Scott Matthew - Amputee

<  -  >

Partager

Révisions

Aucune révision

Commentaires

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Autres articles



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |