fuirestunepulsion.net | fictions| guillaume vissac | liens



kbb | Pierrot à 0642508833 #5 est un fragment du projet kiss bye boy , première mise en ligne le 1er février 2011, dernière mise à jour le 20 juin 2011, par Guillaume Vissac, tags : Fuite - kiss bye boy

pierrot tu sais qui c’est encore et oui toujours la même

je te dirais bien de répondre mais je te l’ai tellement dit c’est inutile n’est-ce pas et pourquoi ne pas simplement le faire le dire le croire par habitude c’est tout peut-être parce que c’est déjà trop trop à comprendre trop à subir et trop d’espoir de faux espoir je veux dire tu me comprends n’est-ce pas alors hein à quoi bon n’est-ce pas à quoi bon te dire ces mots s’il te plaît réponds moi quand je sais d’avance que tu n’en feras rien et peut-être même qui sait peut-être tu ne les écoutes pas tout simplement la police m’a dit c’est une possibilité peut-être qu’il efface sans écouter dès qu’il comprend que c’est vous alors peut-être laisser un message avec une voix déguisée ou faire laisser un message à quelqu’un d’autre une autre voix de cette façon au moins savoir que tu l’écouteras jusqu’au bout qui sait pour une fois mais là encore mon raisonnement est pauvre il ne court pas bien loin car tu finirais par comprendre au bout de quelques mots de quelques phrases si je suis bonne et alors là tu pourras raccrocher à loisir et ce sera bis repetita comme on dit voilà comment parle le médecin la personne le psy que je consulte oui c’est un psy autant dire les mots voilà comment il parle et voilà que moi aussi je mets à l’imiter et à quoi bon tout ça

j’ai mis un pieds un oeil dans ton ordinateur j’ai mis les doigts merci à ta petite ta camarade j’ai oublié son nom cette fille enfin ce n’est pas grave je me doutais bien que tu avais quelques conquêtes elle m’a juré que non mais je sais bien et j’ai bien vu dans ton comportement est-ce que ce serait ça tout simplement une peine de coeur tu serais parti pour une peine de coeur un petit coeur brisé cassé ce serait ça vraiment j’ai du mal à y croire et puis cette fille elle ne m’avait pas l’air triste le moins du monde enfin compatissante peut-être car moi sûr je le suis mais elle je ne la vois pas passer des heures au fond de son lit à pleurer ta disparition ta fuite ta fugue ou Dieu sait comment tu l’appelles n’est-ce pas et ce serait bien la seule réaction correcte à avoir pour une petite amie le jour où son jules l’abandonne penses donc un peu à ce que tu fais tes actes ont des conséquences et ces conséquences ce sont des gens comme moi et cette fille qui en payons le prix des gens comme elle et moi des gens qui méritent pas la pauvre peut-être simplement a-t-elle voulu me donner l’impression que tout allait bien que je ne m’inquiète pas que surtout je ne téléphone pas à ses parents avec ça pour ne pas ajouter au drame le cauchemar familial bien sûr que c’est quelque chose que je peux comprendre et je vais même te dire je le comprends d’autant plus bien que je peux me mettre à sa place à la place de cette fille car d’une certaine façon elle et moi on est les mêmes pareilles abandonnées toutes les deux en même temps par le même type enfin le même garçon la même personne vois-tu je parle de toi

laisse-moi reprendre

une minute mon souffle et mes idées ma tête je n’ai pas vraiment les idées claires faut dire que tu m’en fais voir et même baver mais bon tu le sais déjà n’est-ce pas que tu es déjà au courant de tout ça ne mens pas je le sais bien

je te disais oui je te disais voilà il se trouve que j’ai mis les pieds dans ton ordinateur ton amie ta camarade ou je ne sais comment tu l’appelles m’a bien aidé peut-être tu sais déjà à récupérer le code et à ouvrir l’accès

pour l’instant que dire c’est dans un tel état l’ordinateur ton disque dur comme ils disent enfin comme on dit est encore plus en désordre que ta chambre la fois où tu sais quoi ça n’a pas d’importance je n’ai pas appelé pour parler de ça il ne faut pas remuer les vieilles histoires toujours est-il j’ai l’impression de nager moi là-bas dedans et il me faudra des heures pour juste comprendre où je me trouve où quoi est quoi et tous les fichiers les fenêtres je ne suis pas une experte loin de là et peut-être que je ferai appel à quelqu’un pour m’aider à tout comprendre et à tout trouver mais je me dis et c’est curieux c’est curieux car je ne suis plus dans l’urgence et je suis comme résignée vois-tu je pourrais tout aussi bien donner l’ordinateur la tour le disque dur à la police et ils chercheront eux et ils sauront chercher ils iront vite plus vite que moi mais c’est curieux je ne veux pas je ne leur ai même pas parlé de l’ordinateur faut dire je veux pouvoir l’avoir pour moi le garder à moi seule et puis qui sait dans quel état vont-ils le rendre et vont-ils le rendre tout court c’est ça aussi surtout on le voit dans les séries à la télé une fois les trucs mis dans les petits sachets plastique les preuves les pièces comment dit-on à conviction elles n’en ressortent pas de leur petit plastique et certainement pas pour être rendues restituées rapportées à la famille les amis bref les propriétaires légitimes de ces pièces et je pourrais dire adieu si je fais ça à toutes ces mines d’or de renseignement d’informations de données brutes sur toi ces choses ces mots ces détails ces fichiers ces comment dit-on ces octets qui peuvent me permettre de me rapprocher de toi ou d’avoir l’impression

pour ça que je n’ai pas envie d’appeler qui que ce soit pour aller fouiller ou bien ouvrir et dévisser et y fourrer les doigts non ça non sans façon merci je veux être la seule capable et finalement ça m’aide et ça me plait cette idée que je sois seule que je sois lente qu’il me faille des semaines et des mois pour tout comprendre pour tout trouver pour tout atteindre de cette façon retard encore un peu le jour l’heure la minute où il faudra se rendre comme on dit à l’évidence le jour où j’aurais perdu tout espoir et je serai loin de tout et je dirai c’est foutu maintenant je le sais et c’est surtout définitif

oui je ferai ça je procéderai de la sorte comme disent les gens qui parlent avec des manières

oui non je n’appellerai personne ou bien peut-être seulement cette fille ton amie ta petite amie celle qui t’a brisé le coeur ou à qui tu as brisé le coeur elle m’a dit que c’était faux mais je l’ai vu sur elle et j’ai compris et je sais bien

pierrot crois-moi ce n’est pas terminé et crois-moi je vais m’y accrocher à cette idée à toi à cet espoir et à ces tonnes d’informations cryptées je les aurai sois sûr


Premier jet du 01/02/11

pierrot tu sais qui c’est encore

je te dirais bien de répondre mais je l’ai tellement dit c’est inutile n’est-ce pas et pourquoi ne pas simplement le faire le dire le croire par habitude c’est tout peut-être parce que c’est déjà trop trop à comprendre trop à subir et trop d’espoir de faux espoir je veux dire tu me comprends n’est-ce pas alors hein à quoi bon n’est-ce pas à quoi bon te dire ces mots s’il te plaît réponds moi quand je sais d’avance que tu n’en feras rien et peut-être qui sait peut-être tu ne les écoute pas tout simplement la police m’a dit c’est une possibilité peut-être qu’il efface sans écouter dès qu’il comprend que c’est vous alors peut-être laisser un message avec une voix déguisée ou faire laisser un message à quelqu’un d’autre une autre voix de cette façon au moins savoir que tu l’écouteras jusqu’au bout qui sait pour une fois mais là encore mon raisonnement est pauvre il ne court pas bien loin car tu finirais par comprendre au bout de quelques mots de quelques phrases si je suis bonne et alors là tu pourras raccrocher à loisir et ce sera bis repetita comme on dit voilà comment parle le médecin la personne le psy que je consulte oui c’est un psy autant dire les mots voilà comment il parle et voilà que moi aussi je mets à l’imiter et à quoi bon tout ça

j’ai mis un pieds un oeil dans ton ordinateur j’ai mis les doigts merci à ta petite ta camarade j’ai oublié son nom cette fille enfin ce n’est pas grave je me doutais bien que tu avais quelques conquêtes elle m’a juré que non mais je sais bien et j’ai bien vu dans ton comportement est-ce que ce serait ça tout simplement une peine de coeur tu serais parti pour une peine de coeur un petit coeur brisé cassé broyé ce serait ça vraiment j’ai du mal à y croire et puis cette fille elle ne m’avait pas l’air triste le moins du monde enfin compatissante peut-être car moi sûr je le suis mais elle je ne la vois pas passer des heures au fond de son lit à pleurer ta disparition ta fuite ta fugue ou Dieu sait comment tu l’appelles n’est-ce pas et ce serait bien la seule réaction correcte à avoir pour une petite amie le jour où son jules l’abandonne penses donc un peu à ce que tu fais tes actes ont des conséquences et ces conséquences ce sont des gens comme moi et cette fille qui en payons le prix des gens comme elle et moi des gens qui méritent pas la pauvre peut-être simplement a-t-elle voulu me donner l’impression que tout allait bien que je ne m’inquiète pas que surtout je ne téléphone pas à ses parents avec ça pour ne pas ajouter au drame le scandale bien sûr que c’est quelque chose que je peux comprendre et je vais même te dire je le comprends d’autant plus bien que je peux me mettre à sa place à la place de cette fille car d’une certaine façon elle et moi on est les mêmes pareil abandonnées toutes les deux en même temps par le même type enfin le même garçon la même personne vois-tu je parle de toi

laisse-moi reprendre

une minute mon souffle et mes idées ma tête je n’ai pas vraiment les idées claires faut dire que tu m’en fais voir et même baver mais bon tu le sais déjà n’est-ce pas que tu es déjà au courant de tout ça ne mens pas je le sais bien

je te disais oui je te disais voilà il se trouve que j’ai mis les pieds dans ton ordinateur ton amie ta camarade ou je ne sais comment tu l’appelles m’a bien aidé peut-être tu sais déjà à récupérer le code et à ouvrir l’accès

pour l’instant que dire c’est dans un tel état l’ordinateur ton disque dur comme ils disent enfin comme on dit est encore plus en désordre que ta chambre la foi où tu sais quoi ça n’a pas d’importance je n’ai pas appelé pour parler de ça il ne faut pas remuer les vieilles histoires les vieilles querelles toujours est-il j’ai l’impression de nager moi là-dedans et il me faudra des heures pour juste comprendre où je me trouve et où quoi est quoi et tous les fichiers les fenêtres je ne suis pas une experte loin de là et peut-être que je ferai appel à quelqu’un pour m’aider à tout comprendre et à tout trouver mais je me dis et c’est curieux c’est curieux car je ne suis plus dans l’urgence et je suis comme résignée vois-tu je pourrais tout aussi bien donner l’ordinateur la tour le disque dur à la police et ils chercheront eux et ils sauront chercher ils iront vite plus vite que moi mais c’est curieux je ne veux pas je ne leur ai même pas parlé de l’ordinateur faut dire je veux pouvoir l’avoir pour moi le garder à moi seule et puis qui sait dans quel état vont-ils le rendre et vont-ils le rendre tout court c’est ça aussi surtout on le voit dans les séries à la télé une fois les trucs mis dans les petits sachets plastique les preuves les pièces comment dit-on à conviction elles n’en ressortent pas de leur petit plastique et certainement pas pour être rendues restituées rapportées à la famille les amis bref les propriétaires légitimes de ces pièces et je pourrais dire adieu si je fais ça à toutes ces mines d’or de renseignement d’informations de données brutes sur toi ces choses ces mots ces détails ces fichiers ces comment dit-on ces octets qui peuvent me permettre de me rapprocher de toi ou d’avoir l’impression

pour ça que je n’ai pas envie d’appeler qui que ce soit pour aller fouiller ou bien ouvrir et dévisser et y fourrer les doigts non ça non sans façon merci je veux être la seule capable et finalement ça m’aide et ça me plait cette idée que je sois seule que je sois lente qu’il me faille des semaines et des mois pour tout comprendre pour tout trouver pour tout atteindre de cette façon retard encore un peu le jour l’heure la minute où il faudra se rendre comme on dit à l’évidence le jour où j’aurais perdu tout espoir et je serai loin de tout et je dirai c’est foutu maintenant je le sais et c’est surtout définitif

oui je ferai ça je procéderai de la sorte comme disent les gens qui parlent avec des manières

oui non je n’appellerai personne ou bien peut-être seulement cette fille ton amie ta petite amie celle qui t’a brisé le coeur ou à qui tu as brisé le coeur elle m’a dit que c’était faux mais je l’ai vu sur elle et j’ai compris et je sais bien

pierrot crois-moi ce n’est pas terminé et crois-moi je vais m’y accrocher à cette idée à toi à cet espoir et à ces tonnes d’informations cryptées je les aurai sois sûr



Share |

Aucune révision


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


kbb, autres textes


Livres


- -

- - - -



-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |