< -1 / +1 >

#Ulysse 322

La phrase originale

Words Mulligan had spoken a moment since in mockery to the stranger. Idle mockery. The void awaits surely all them that weave the wind : a menace, a disarming and a worsting from those embattled angels of the church, Michael’s host, who defend her ever in the hour of conflict with their lances and their shields.

Ces mots prononcés par Mulligan il y a quelques instants [1] se foutent de l’étranger.
Blague vaseuse.
Un gouffre attend sûrement chacun d’entre eux
eux les brasseurs de brise :
désarmés & défaits [2] par ces anges gladiateurs de l’église
l’armée de St-Michel
celle qui la défendra toujours une fois venue l’heure du fight avec leurs boucliers, leurs lances.

Progression : 2.40%

Position géographique

James Joyce par Guillaume Vissac / 23 décembre 2012 / Ulysse par jour
Chapitre : Télémaque - Géographie : Tour Martello - Personnage : Buck Mulligan - Personnage : Stephen Dedalus - Temps : 8h40 - Thématique : Religion

2 révisions

#Ulysse 322, version 3 (27 juin 2015)

Buck Mulligan, Tour Martello, Télémaque, Entre 8h et 8h45, Stephen Dedalus, Religion, 8h40

La phrase originale

Words Mulligan had spoken a moment since in mockery to the stranger. Idle mockery. The void awaits surely all them that weave the wind : a menace, a disarming and a worsting from those embattled angels of the church, Michael’s host, who defend her ever in the hour of conflict with their lances and their shields.

Ces mots prononcés par Mulligan il y a quelques instants [1] se foutent de blaguant sur l’étranger.
Blague vaseuse.
Un gouffre attend sûrement chacun d’entre eux
eux les brasseurs de brise :
désarmés & défaits [2] par ces anges gladiateurs de l’église
l’armée de St-Michel
celle qui la défendra toujours une fois venue l’heure du fight avec leurs boucliers, leurs lances.

Progression : 2.40%

[1Probablement la « Balade du Joking Jesus » que Mulligan vient de chanter avec fracas entre Ulysse 292 et Ulysse 294.

[2Intéressant de constater que les deux traductions diffèrent quant au sujet de ces actions. Pour Morel, ce sont les hérésiarques qui désarment et défont l’église. Pour la version 2004, c’est l’inverse, et les hérésiarques sont défaits par l’église.

53.288667, -6.113613

<IFRAME SRC="http://www.openstreetmap.fuirestunepulsion . org / ? mlat=53.288667&mlon=-6.net/ulysse/iframes/martello 113613 " style="border  : 1px solid black">

<br />< small><a href="http://www .htm <iframe width="625 " height="450 " width=600 height=460 frameborder="0" scrolling="no " marginheight="0 " marginwidth="0 " SCROLLING="no "> </IFRAME > src="http://www . openstreetmap.org/ ?mlat=53.288667&mlon=-6.113613">Voir une carte plus grande

#Ulysse 322, version 2 (30 juin 2013)

Buck Mulligan, Tour Martello, Télémaque, Entre 8h et 8h45, Stephen Dedalus, Religion
Words Mulligan had spoken a moment since in mockery to the stranger. Idle mockery. The void awaits surely all them that weave the wind : a menace, a disarming and a worsting from those embattled angels of the church, Michael’s host, who defend her ever in the hour of conflict with their lances and their shields.

La phrase originale

Words Mulligan had spoken a moment since in mockery to the stranger. Idle mockery. The void awaits surely all them that weave the wind : a menace, a disarming and a worsting from those embattled angels of the church, Michael’s host, who defend her ever in the hour of conflict with their lances and their shields.

Ces mots prononcés par Mulligan il y a quelques instants [3] blaguant sur l’étranger.
Blague vaseuse.
Un gouffre attend sûrement chacun d’entre eux
eux les brasseurs de brise :
désarmés & défaits [4] par ces anges gladiateurs de l’église
l’armée de St-Michel
celle qui la défendra toujours une fois venue l’heure du fight avec leurs boucliers, leurs lances.

Progression : 2.40%

[3Probablement la « Balade du Joking Jesus » que Mulligan vient de chanter avec fracas entre Ulysse 292 et Ulysse 294.

[4Intéressant de constater que les deux traductions diffèrent quant au sujet de ces actions. Pour Morel, ce sont les hérésiarques qui désarment et défont l’église. Pour la version 2004, c’est l’inverse, et les hérésiarques sont défaits par l’église.

53.288667, -6.113613


Voir une carte plus grande



Notes

[1Probablement la « Balade du Joking Jesus » que Mulligan vient de chanter avec fracas entre Ulysse 292 et Ulysse 294.

[2Intéressant de constater que les deux traductions diffèrent quant au sujet de ces actions. Pour Morel, ce sont les hérésiarques qui désarment et défont l’église. Pour la version 2004, c’est l’inverse, et les hérésiarques sont défaits par l’église.

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 France.

Syndication RSS | Rechercher | Spip | Contact