< -1 / +1 >

#Ulysse 668

La phrase originale

His boots trod again a damp crackling mast, razorshells, squeaking pebbles, that on the unnumbered pebbles beats, wood sieved by the shipworm, lost Armada.

Ses semelles croquent à nouveau une foule humide de coquilles [1]
manches de couteaux
galets grinçants
& tout ce qui s’échoue sur eux
bois bouffé par les vers
une Armada perdue [2].

Progression : 4.88 %

Position géographique

53.276063, -6.108634


Afficher une carte plus grande

James Joyce par Guillaume Vissac / 4 décembre 2013 / Ulysse par jour
Chapitre : Protée - Géographie : Plage de Sandymount - Personnage : Stephen Dedalus - Temps : 10h48 - Thématique : mɛʁ

3 révisions

#Ulysse 668, version 4 (15 août 2016)

Stephen Dedalus, mɛʁ, Protée, Entre 10h40 et 11h10, Plage de Sandymount, 10h48

La phrase originale

His boots trod again a damp crackling mast, razorshells, squeaking pebbles, that on the unnumbered pebbles beats, wood sieved by the shipworm, lost Armada.

Ses semelles croquent à nouveau une foule humide de coquilles[">Les mêmes qu’en [Ulysse 584.]]
Rice Krispies [1]
manches de couteaux
galets grinçants
& tout ce qui s’échoue sur eux
bois bouffé par les vers
une Armada perdue [2].

Progression : 4.88 %

[1Cf . Ulysse 584.

[2Comme une nouvelle naissance, le corps de Stephen est craché par la marée, accompagné par d’autres déchets oubliés dont la mère / mer n’a pas voulu. Voilà le décor qui accueille la sortie de méditation (long monologue intérieur d’Ulysse 615 à 666) de Stephen.

#Ulysse 668, version 3 (4 décembre 2013)

La phrase originale

His boots trod again a damp crackling mast, razorshells, squeaking pebbles, that on the unnumbered pebbles beats, wood sieved by the shipworm, lost Armada.

Ses semelles croquent à nouveau une foule humide de Rice Krispies [3]
manches de couteaux
galets grinçants
& tout ce qui s’échoue sur eux
bois bouffé par les vers
une Armada perdue [4].

Progression : 4.88 %

[3Cf Crispies[[Cf . Ulysse 584.

[4Comme une nouvelle naissance, le corps de Stephen est craché par la marée, accompagné par d’autres déchets oubliés dont la mère / mer n’a pas voulu. Voilà le décor qui accueille la sortie de méditation (long monologue intérieur d’Ulysse 615 à 666) de Stephen.

#Ulysse 668, version 2 (1er décembre 2013)

Stephen Dedalus, mɛʁ, Protée, Entre 10h40 et 11h10, Plage de Sandymount
His boots trod again a damp crackling mast, razorshells, squeaking pebbles, that on the unnumbered pebbles beats, wood sieved by the shipworm, lost Armada.

La phrase originale

His boots trod again a damp crackling mast, razorshells, squeaking pebbles, that on the unnumbered pebbles beats, wood sieved by the shipworm, lost Armada.

Ses semelles croquent à nouveau une foule humide de Rice Crispies [5]
manches de couteaux
galets grinçants
& tout ce qui s’échoue sur eux
bois bouffé par les vers
une Armada perdue [6].

Progression : 4.88 %

[5Cf. Ulysse 584.

[6Comme une nouvelle naissance, le corps de Stephen est craché par la marée, accompagné par d’autres déchets oubliés dont la mère / mer n’a pas voulu. Voilà le décor qui accueille la sortie de méditation (long monologue intérieur d’Ulysse 615 à 666) de Stephen.

53.276063, -6.108634


Afficher une carte plus grande



Notes

[1Les mêmes qu’en Ulysse 584.

[2Comme une nouvelle naissance, le corps de Stephen est craché par la marée, accompagné par d’autres déchets oubliés dont la mère / mer n’a pas voulu. Voilà le décor qui accueille la sortie de méditation (long monologue intérieur d’Ulysse 615 à 666) de Stephen.

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 France.

Syndication RSS | Rechercher | Spip | Contact