< -1 / +1 >

#Ulysse 765

La phrase originale

A primrose doublet, fortune’s knave, smiled on my fear. For that are you pining, the bark of their applause ?

Une casaque primevère
chienne du hasard
elle se fout de ma trouille.
Ça que tu désires
l’aboi de leurs standing ovation [1] ?

Progression : 5.56 %

Position géographique

James Joyce par Guillaume Vissac / 11 mars 2014 / Ulysse par jour
Chapitre : Protée - Géographie : Plage de Sandymount - Personnage : Stephen Dedalus - Temps : 10h56 - Thématique : Réminiscence

5 révisions

#Ulysse 765, version 5 (9 mars 2014)

La phrase originale

A primrose doublet, fortune’s knave, smiled on my fear. For that are you pining, the bark of their applause ?

Une casaque primevère
chienne du hasard
elle se fout foutait de ma trouille.
Ça que tu désires
l’aboi de leurs Pour ça que tu poireautes
l’écho d’une standing ovation [1]  ?

Progression : 14986 / 269 233 = 5.56 %

[1Stephen] ovation  ? cherchait déjà la standing ovation, l’applause, en se remémorant lui-même étudiant en Ulysse 323. Ici, l’aboi, the bark, c’est la jappe du clébard entendue en Ulysse 763 qui déclenche cette phrase en pensée.

Stephen Dedalus, Réminiscence, Protée, Entre 10h40 et 11h10, Plage de Sandymount

#Ulysse 765, version 4 (8 mars 2014)

La phrase originale

A primrose doublet, fortune’s knave, smiled on my fear. For that are you pining, the bark of their applause ?

Une casaque Casaque primevère
esclave / chienne du hasard
souriait de ma peur / se foutait de ma trouille.
Pour ça que tu poireautes
l’écho d’une standing ovation ?

Progression : 14986 / 269 233 = 5.56 %

#Ulysse 765, version 3 (21 septembre 2013)

La phrase originale

A primrose doublet, fortune’s knave, smiled on my fear. For that are you pining, the bark of their applause ?

Casaque primevère
esclave / chienne du hasard
souriait de ma peur / se foutait de ma trouille.
Pour ça que tu poireautes
l’écho l’aboi de leurs hourras / la jappe de leurs bravos / la hurle d’une standing ovation ?

Progression : 14986 / 269 233 = 5.56 %

#Ulysse 765, version 2 (25 août 2013)

La phrase originale

A primrose doublet, fortune’s knave, smiled on my fear. For that are you pining, the bark of their applause ?

Casaque primevère
esclave / chienne du hasard
souriait de ma peur / se foutait de ma trouille .
Pour ça que tu poireautes
l’aboi de leurs hourras / la jappe de leurs bravos / la hurle d’une standing ovation ?

Progression : 14986 / 269 233 = 5.56 %



Notes

[1Stephen] cherchait déjà la standing ovation, l’applause, en se remémorant lui-même étudiant en Ulysse 323. Ici, l’aboi, the bark, c’est la jappe du clébard entendue en Ulysse 763 qui déclenche cette phrase en pensée.

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 France.

Syndication RSS | Rechercher | Spip | Contact