< -1 / +1 >

#Ulysse 372

La phrase originale

Fabled by the daughters of memory. And yet it was in some way if not as memory fabled it. A phrase, then, of impatience, thud of Blake’s wings of excess. I hear the ruin of all space, shattered glass and toppling masonry, and time one livid final flame. What’s left us then ?

Fable [1] des filles de la mémoire [2].
Et pourtant d’une certaine façon ça existe
même si la mémoire ne l’a pas recraché.
Peut-être une phrase dictée par l’impatience
bruit sourd des ailes de Blake
l’excès.
J’entends les ruines cosmiques
bris de verre, croulante architecture
& puis le temps tout juste une dernière flamme livide [3].
Qu’est-ce qui nous reste alors ?

Progression : 2.69%

Position géographique

James Joyce par Guillaume Vissac / 11 février 2013 / Ulysse par jour
Art : William Blake - Chapitre : Nestor - Géographie : Clifton School - Personnage : Stephen Dedalus - Temps : 9h40

2 révisions

#Ulysse 372, version 3 (14 août 2015)

Stephen Dedalus, Nestor, Entre 9h40 et 10h05, Clifton School, William Blake, 9h40

La phrase originale

Fabled by the daughters of memory. And yet it was in some way if not as memory fabled it. A phrase, then, of impatience, thud of Blake’s wings of excess. I hear the ruin of all space, shattered glass and toppling masonry, and time one livid final flame. What’s left us then ?

Fable [1] des filles de la mémoire [2].
Et pourtant d’une certaine façon ça existe
même si la mémoire ne l’a pas recraché.
Peut-être une phrase dictée par l’impatience
bruit sourd des ailes de Blake
l’excès.
J’entends les ruines cosmiques
bris de verre, croulante architecture
& puis le temps tout juste une dernière flamme livide [3].
Qu’est-ce qui nous reste alors ?

Progression : 2.69%

[1Chez Morel on peut lire « Forgée par les filles de la mémoire » et dans la traduction bulldozer 2004 « Fabulations des filles de la mémoire »

[2À mémoire[[A en croire l’Ulysses annotated, réfère à William Blake (A Vision of the Last Judgement)

[3Celle d’Ulysse 304, non blanche dans le texte originale, mais blanche ici, et blanche encore ?

53.276063, -6.108634

<IFRAME SRC="http://www.openstreetmap.fuirestunepulsion . org / ? net/ulysse/iframes/nestor1.htm <iframe width="625 " height="450 " width=600 height=460 frameborder="0" scrolling="no " marginheight="0 " marginwidth="0 " SCROLLING="no "> </IFRAME > src="http://www . mlat=53.276063&mlon=-6.108634" style="border : 1px solid black">


<a href="http://www.openstreetmap.org/?mlat=53.276063&mlon=-6.108634">Voir une carte plus grande

#Ulysse 372, version 2 (10 février 2013)

La phrase originale

Fabled by the daughters of memory. And yet it was in some way if not as memory fabled it. A phrase, then, of impatience, thud of Blake’s wings of excess. I hear the ruin of all space, shattered glass and toppling masonry, and time one livid final flame. What’s left us then ?

Fable [4] des filles de la mémoire [5].
Et pourtant d’une certaine façon ça existe
même si la mémoire ne l’a pas recraché.
Peut-être une phrase dictée par l’impatience
bruit sourd des ailes de Blake
l’excès.
J’entends les ruines cosmiques
bris de verre, croulante architecture
& puis le temps tout juste une dernière flamme livide [6].
Qu’est-ce qui nous reste alors ?

Progression : 2.69%

[4Chez Morel on peut lire « Forgée par les filles de la mémoire » et dans la traduction bulldozer 2004 « Fabulations des filles de la mémoire »

[5A en croire l’Ulysses annotated, réfère à William Blake (A Vision of the Last Judgement)

[6Celle d’Ulysse 304, non blanche dans le texte originale, mais blanche ici, et blanche encore ?

53.276063, -6.108634


Voir une carte plus grande

png/the_vision_of_the_last_judgment.png, png/476px-the_vision_of_the_last_judgment.png
Stephen Dedalus, Nestor, Entre 9h40 et 10h05, Clifton School, William Blake


Notes

[1Chez Morel on peut lire « Forgée par les filles de la mémoire » et dans la traduction bulldozer 2004 « Fabulations des filles de la mémoire »

[2À en croire l’Ulysses annotated, réfère à William Blake (A Vision of the Last Judgement)

[3Celle d’Ulysse 304, non blanche dans le texte originale, mais blanche ici, et blanche encore ?

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 France.

Syndication RSS | Rechercher | Spip | Contact