Stephen Dedalus



  • #Ulysse 4

    9 février 2012

    La phrase originale

    Halted, he peered down the dark winding stairs and called out coarsely :
    — Come up, Kinch ! Come up, you fearful jesuit !

    Silence
    il cherche plus bas l’ombre des marches en spirale
    & lui balance :
    — Bouge-toi, Minus [1] !
    Bouge-toi
    putain de jésuite !

    Progression : 0.025%

  • #Ulysse 5

    10 février 2012

    La phrase originale

    Solemnly he came forward and mounted the round gunrest.

    Le voilà solennel qui se hisse au-dehors & qui mime
    la position du tireur couché [2].

    Progression : 0.028%

  • #Ulysse 7

    12 février 2012

    La phrase originale

    Then, catching sight of Stephen Dedalus, he bent towards him and made rapid crosses in the air, gurgling in his throat and shaking his head.

    Puis
    mirant là son Stephen Dedalus [3]
    il s’incline face à lui
    gribouille des croix dans l’atmosphère
    gargouille des gaz avec sa gorge
    & fait danser sa tête.

    Progression : 0.043%

  • #Ulysse 8

    13 février 2012

    La phrase originale

    Stephen Dedalus, displeased and sleepy, leaned his arms on the top of the staircase and looked coldly at the shaking gurgling face that blessed him, equine in its length, and at the light untonsured hair, grained and hued like pale oak.

    Stephen Dedalus
    grincheux, dormeur
    s’accoude aux cimes des marches
    se tape vénère la tête du pape [4] taré
    oblongue & chevaline la tête
    cheveux brillants mais sans tonsure
    teintés veinés comme un PRÄGEL [5] chêne clair.

    Progression : 0.058 %

  • #Ulysse 13

    18 février 2012

    La phrase originale

    — Thanks, old chap, he cried briskly. That will do nicely. Switch off the current, will you ?

    — Merci vieux
    dit-il soudain.
    C’est nickel.
    Vas-y, débranche.

    Progression : 0.10%

  • #Ulysse 14

    19 février 2012

    La phrase originale

    He skipped off the gunrest and looked gravely at his watcher, gathering about his legs the loose folds of his gown.

    Il vire bottes de sniper [6]
    plante ses deux yeux dans ceux d’en face matant les siens
    & rassemble autour de ses mollets
    les bourrelets mous de son peignoir [7].

    Progression : 0.11%

  • #Ulysse 17

    22 février 2012

    La phrase originale

    — The mockery of it ! he said gaily. Your absurd name, an ancient Greek !

    — C’te blague !
    dit-il gaiement.
    Ton nom [8] débile
    de vieux con grec !

    Progression : 0.12%

  • #Ulysse 18

    23 février 2012

    La phrase originale

    He pointed his finger in friendly jest and went over to the parapet, laughing to himself.

    Tout seul se marre
    après lui avoir mis sa digitale sous le nez
    & puis s’en va
    en direction du parapet.

    Progression : 0.13%

  • #Ulysse 19

    24 février 2012

    La phrase originale

    Stephen Dedalus stepped up, followed him wearily halfway and sat down on the edge of the gunrest, watching him still as he propped his mirror on the parapet, dipped the brush in the bowl and lathered cheeks and neck.

    Stephen Dedalus se lève
    se bouge
    pose un cul sur le cuir [9] & le mate faire :
    coller miroir au parapet
    plonger blaireau au fond du bol
    puis écumer gorge & mâchoires.

    Progression : 0.14%

  • #Ulysse 20

    25 février 2012

    La phrase originale

    Buck Mulligan’s gay voice went on.
    —My name is absurd too : Malachi Mulligan, two dactyls. But it has a Hellenic ring, hasn’t it ? Tripping and sunny like the buck himself. We must go to Athens. Will you come if I can get the aunt to fork out twenty quid ?

    Guillerettes les voix du Buck prolongent :
    — Le mien aussi d’nom est débile :
    Malachi Mulligan
    double dactyles.
    Mais vise un peu l’aura.
    Héllénique, non ?
    Léger & lumineux comme le Buck en personne.
    Faut qu’on aille à Athènes.
    Tu viens si j’arrive à faire cracher vingt balles à la vieille [10] ?

    Progression : 0.16%


  • #Ulysse 21

    26 février 2012

    La phrase originale

    He laid the brush aside and, laughing with delight, cried :
    —Will he come ? The jejune jesuit !

    Ayant viré le blaireau
    mort de rire
    il gueule :
    — Alors elle vient
    ou elle vient pas
    jésuite la tarlouze ?

    Progression : 0.17 %

  • #Ulysse 23

    28 février 2012

    La phrase originale

    — Tell me, Mulligan, Stephen said quietly.

    — Dis-moi
    Mulligan
    Stephen dit doucement.

    Progression : 0.17 %

  • #Ulysse 24

    29 février 2012

    La phrase originale

    — Yes, my love ?

    — Oui, mon amour ?

    Progression : 0.17 %


  • #Ulysse 25

    1er mars 2012

    La phrase originale

    — How long is Haines going to stay in this tower ?

    — Il va encore squatter
    longtemps la tour
    le Haines [11] ?

    Progression : 0.17 %

  • #Ulysse 27

    3 mars 2012

    La phrase originale

    — God, isn’t he dreadful ? he said frankly. A ponderous Saxon.

    — Nom de Dieu quel sale con !
    franchement dit-il.
    Saxon pure jus.

    Progression : 0.18 %

  • #Ulysse 28

    4 mars 2012

    La phrase originale

    He thinks you’re not a gentleman. God, these bloody English ! Bursting with money and indigestion. Because he comes from Oxford.

    Pour lui t’es pas un vrai [12].
    Putain ces cons d’anglais !
    De fric & chiasse farcis.
    Tout ça à cause de son code-barres Oxford.

    Progression : 0.19 %

  • #Ulysse 29

    5 mars 2012

    La phrase originale

    You know, Dedalus, you have the real Oxford manner. He can’t make you out. O, my name for you is the best : Kinch, the knife-blade.

    T’sais Dedalus [13],
    toi t’es Oxford.
    Lui peut pas te piger.
    Moi le p’tit nom que je te colle le meilleur :
    Minus [14]
    a.k.a le scalpel.

    Progression : 0.20 %

  • #Ulysse 31

    7 mars 2012

    La phrase originale

    — He was raving all night about a black panther, Stephen said. Where is his guncase ?

    — Il a passé la nuit à voir
    disait Stephen
    des panthères noires.
    L’est passée où la housse
    de sa Kalashnikov ?

  • #Ulysse 32

    8 mars 2012

    La phrase originale

    — A woful lunatic ! Mulligan said. Were you in a funk ?

    — Quel pauvtaré ! dit Mulligan.
    T’afoutulespétoches ?

    Progression : 0.21%

  • #Ulysse 33

    9 mars 2012

    La phrase originale

    — I was, Stephen said with energy and growing fear. Out here in the dark with a man I don’t know raving and moaning to himself about shooting a black panther.

    — Ouais, dit Stephen
    assez vénère
    & trouille au tronc.
    Imagine-toi planté dans le noir tout contre
    un mec foncedé connu ni d’Eve
    dont la bouche chiale qu’il faut flinguer
    noire une panthère [15]...

    Progression : 0.22 %

  • #Ulysse 34

    10 mars 2012

    La phrase originale

    You saved men from drowning. I’m not a hero, however. If he stays on here I am off.

    Tu ressuscites des noyés.
    Mais j’suis pas superman
    moi [16].
    Si lui reste moi j’me casse.

    Progression : 0.23%

  • #Ulysse 38

    14 mars 2012

    La phrase originale

    He came over to the gunrest and, thrusting a hand into Stephen’s upper pocket, said :
    —Lend us a loan of your noserag to wipe my razor.

    De retour sur le cuir il
    plonge une main dans le corps [17] de Stephen
    & lui dit :
    — File-moi ton tire-jus [18]
    j’dois torcher mon rasoir.

    Progression : 0.25%

  • #Ulysse 39

    15 mars 2012

    La phrase originale

    Stephen suffered him to pull out and hold up on show by its corner a dirty crumpled handkerchief.

    Stephen passif le laisse tirer un vieux mouchoir froissé dégueu
    que Mulligan exhibe (un coin
    deux doigts).

    Progression : 0.26%



  • #Ulysse 41

    17 mars 2012

    La phrase originale

    Then, gazing over the handkerchief, he said :
    — The bard’s noserag ! A new art colour for our Irish poets : snotgreen. You can almost taste it, can’t you ?

    Et puis
    jetant ses yeux derrière ledit mouchoir [19]
    il dit :
    — Tire-jus d’la star !
    Nouvelle couleur arty pour nos petits poètes d’Irlande :
    presque vert morve.
    On pourrait y goûter
    pas vrai ?

    Progression : 0.27%


  • [1

    Kinch, nota le professeur Jones dans son carnet, onomatoppée du sifflement de la lame de couteau et diminutif de Kinchin, tout petit en argot.

    Julián Ríos, Chez Ulysse, Tristram, P.27

    [2Morel et l’armada de 2004 sont d’accord : il s’agit d’une plateforme ou d’une banquette de tir, round, donc circulaire. Je parle de gunrest. Aller ailleurs : y voir le corps. La référence au roman de Manchette est, bien sûr, purement récréative.

    [3Apparition de Stephen Dedalus, soit Télémaque, littéralement aspiré par les cérémonies de l’en haut.

    [4Ulysse 8 se déroule bien sûr en même temps qu’Ulysse 7. Après avoir goûté aux excentricités de Buck Mulligan, on découvre ici la réaction faciale de Stephen Dedalus pendant la bénédiction quasi papale dudit Buck.

    [5PRÄGEL, plan de travail 126 x 62 cm, référence 502.038.30 chez Ikea Cuisine.

    [6Filer la métaphore initiée dans Ulysse 5 avec « la position du tireur couché ». On est toujours sur la gunrest, la banquette de tir et qu’on comprenne : Buck et Stephen habitent une tour, ils sont montés tous deux au sommet pour planter l’incipit. La banquette de tir correspond bien à cette position où l’on voit se lever la campagne alentour (cf. Ulysse 6), position privilégiée pour un tireur, d’où la pirouette (anachronique) vers le sniper ici présent.

    [7Cf. Ulysse 2.

    [8Stephen Dedalus n’a pas inventé le labyrinthe qui enferma le Minotaure, ni les ailes d’Icare, cire et plumes sans goudron (Dédale, oui).

    [9Il s’agit toujours de la fameuse gunrest (cf. Ulysse 5 et 14), pour Morel une plateforme de tir, pour l’armada 2004, nuance, de tir une banquette. A vrai dire j’ignore si ladite banquette est en cuir mais admettons.

    [10La vieille est une tante.

    [11Nom du troisième larron vivant sur place, autre coloc de la tourette, alors « de passage à Dublin pour étudier sur le terrain le folklore local et s’adonner à son livresque gaélique » (Chez Ulysse, toujours).

    [12Suite de la réplique initiée en Ulysse 27.

    [13Suite de la réplique initiée en Ulysse 27 et poursuivie en Ulysse 28.

    [14cf. Ulysse 4.

    [15Précision biographique :

    Le prototype de Haines, l’ami anglais de Mulligan, se nommait en réalité Samuel Chanavix Trench, d’une distinguée famille anglo-irlandaise, et son cauchemar de la panthère qui effraya Stephen fut dans la réalité plus noir et échevelé que dans la fiction, avec coups de revolver de Trench pour mettre en fuite l’épouvantable panthère de la nuit, suivis de peu par d’autres coups de feu tirés par Gogarty sur des casseroles suspendues au-dessus du lit de Joyce, qui lui firent prendre ses jambes à son cou et abandonner la tour aux premières heures pour ne plus y remettre les pieds.

    Julián Ríos, Chez Ulysse, Tristram, traduction Albert Bensoussan et Geneviève Duchêne, P.30-31.

    [16Contrairement à d’autres, cf. Ulysse 2.

    [17Comprendre la poche, celle dite de poitrine. Ici (mettons) matés contre-jour, Buck et Stephen, selon mon oeil, sont des silhouettes, ombres chinoises gigotant noires.

    [181929 et 2004 se sont manifestement mis d’accord sur le terme « tire-jus ». Quant aux autres variations argotiques du mouchoir, en voici quelques-unes : aniterge, aspirant de narine, blavard, blave, blare, blavoir, fassolette, foutrau, moqueux, motieu de fate, mouffion, parc à huitres, patte à blaire, patte à cul, patte à moque, patte à nez, pompier, quatre coins, sèche-moques, tire-gomme, tire-moelle.

    [19Celui tiré en Ulysse 39.