< -1 / +1 >

#Ulysse 784

La phrase originale

They serpented towards his feet, curling, unfurling many crests, every ninth, breaking, plashing, from far, from farther out, waves and waves.

Serpentent entre ses pattes
en boucles
se jettent entre les crêtes
chaque neuvième se brisant
clapotant
venues de loin
bien plus loin
par vagues par vagues [1].

Progression : 5.68 %

Position géographique

James Joyce par Guillaume Vissac / 30 mars 2014 / Ulysse par jour
Chapitre : Protée - Géographie : Plage de Sandymount - Personnage : Stephen Dedalus - Temps : 10h58 - Thématique : mɛʁ

4 révisions

#Ulysse 784, version 4 (23 mars 2014)

Stephen Dedalus, mɛʁ, Protée, Entre 10h40 et 11h10, Plage de Sandymount

La phrase originale

They serpented towards his feet, curling, unfurling many crests, every ninth, breaking, plashing, from far, from farther out, waves and waves.

Serpentent entre ses pattes
en boucles
se jettent / se ruent entre les crêtes / croquant combien de crêtes
chaque neuvième se brisant
clapotant
venues de loin
de bien plus loin
par vagues par vagues [1].

Progression : 15344 / 269 233 = 5.68 %

[1La construction anglaise laisse le flou, au début de la phrase, sur le sujet réel de ces actions : they, cela peut à la fois correspondre aux vagues, dont il est question dans la phrase précédente, cf. Ulysse 783 (wavenoise Ulysse 783 ( wavenoise ) mais, aussi, et c’est même le dernier compléments de la phrase, les troupeaux de morses. Évidemment, dans le monde réel, ce sont les vagues qui se déversent à la truffe de ce chien, mais dans le monde intérieur de Stephen, qui est l’observateur distant de cette scène, une autre vision est possible (rappelons qu’en Ulysse 756 et 757, qui est l’observateur distant de cette scène , une autre vision est possible ( rappelons qu’en Ulysse tant , il voyait déferler sur les côtes devant lui rien moins que le passé historique) ; c’est la raison pour laquelle nous choisissons de conserver cette douce ambiguité.

#Ulysse 784, version 3 (23 mars 2014)

La phrase originale

They serpented towards his feet, curling, unfurling many crests, every ninth, breaking, plashing, from far, from farther out, waves and waves.

Serpentent entre ses pattes
en boucles
se jettent / se ruent entre les crêtes / croquant combien de crêtes
chaque neuvième se brisant
clapotant
venues venant / ça vient de loin
de bien plus loin
des vagues des vagues / par vagues par vagues [2].

Progression : 15344 / 269 233 = 5.68 %

[2La construction anglaise laisse le flou, au début de la phrase, sur le sujet réel de ces actions : they, cela peut à la fois correspondre aux vagues, dont il est question dans la phrase précédente, cf. Ulysse 783 (wavenoise) mais, aussi, et c’est même le dernier compléments de la phrase, les troupeaux de morses. Évidemment, dans le monde réel, ce sont les vagues qui se déversent à la truffe de ce chien, mais dans le monde intérieur de StephenÉvidemment , dans le monde réel , ce sont les vagues qui se déversent à la truffe de ce chien , mais dans le monde intérieur de Stephen , qui est l’observateur distant de cette scène, une autre vision est possible (rappelons qu’en Ulysse tant, il voyait déferler sur les côtes devant lui rien moins que le passé historique) ; c’est la raison pour laquelle nous choisissons de conserver cette douce belle ambiguité.

#Ulysse 784, version 2 (29 juillet 2013)

La phrase originale

They serpented towards his feet, curling, unfurling many crests, every ninth, breaking, plashing, from far, from farther out, waves and waves.

Serpentent entre ses pattes
en boucles
se jettent / se ruent entre les crêtes / croquant combien de crêtes
chaque neuvième se brisant
clapotant
venant / ça vient de loin
de bien plus loin
des vagues des vagues / par vagues par vagues [3].

Progression : 15344 / 269 233 = 5.68 %

[3La construction anglaise laisse le flou, au début de la phrase, sur le sujet réel de ces actions : they, cela peut à la fois correspondre aux vagues, dont il est question dans la phrase précédente, cf. Ulysse 783 (wavenoise) mais, aussi, et c’est même le dernier compléments de la phrase, les troupeaux de morses. Évidemment, dans le monde réel, ce sont les vagues qui se déversent à la truffe de ce chien, mais dans le monde intérieur de Stephen, qui est l’observateur distant de cette scène, une autre vision est possible (rappelons qu’en Ulysse tant, il voyait déferler sur les côtes devant lui rien moins que le passé historique) ; c’est la raison pour laquelle nous choisissons de conserver cette belle ambiguité.



Notes

[1La construction anglaise laisse le flou, au début de la phrase, sur le sujet réel de ces actions : they, cela peut à la fois correspondre aux vagues, dont il est question dans la phrase précédente, cf. Ulysse 783 (wavenoise) mais, aussi, et c’est même le dernier compléments de la phrase, les troupeaux de morses. Évidemment, dans le monde réel, ce sont les vagues qui se déversent à la truffe de ce chien, mais dans le monde intérieur de Stephen, qui est l’observateur distant de cette scène, une autre vision est possible (rappelons qu’en Ulysse 756 et 757, il voyait déferler sur les côtes devant lui rien moins que le passé historique) ; c’est la raison pour laquelle nous choisissons de conserver cette douce ambiguité.

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 France.

Syndication RSS | Rechercher | Spip | Contact