Protée



  • #Ulysse 580

    7 septembre 2013

    La phrase originale

    Ineluctable modality of the visible : at least that if no more, thought through my eyes.

    Inéluctable tonalité du visible [1] :
    du moins si ce n’est pas plus
    réfléchi par mes yeux [2].

    Progression : 4.29 %

  • #Ulysse 581

    8 septembre 2013

    La phrase originale

    Signatures of all things I am here to read, seaspawn and seawrack, the nearing tide, that rusty boot. Snotgreen, bluesilver, rust : coloured signs. Limits of the diaphane. But he adds : in bodies.

    Signatures de tout ce que moi je décode
    œufs & varech drainés par la marée
    cette Doc Martens rouillée.
    Vert morve
    bleu argent
    rouille :
    couleur des signes.
    Limites du diaphane.
    Mais il précise :
    dans les corps.

    Progression : 4.30 %

  • #Ulysse 582

    9 septembre 2013

    La phrase originale

    Then he was aware of them bodies before of them coloured. How ? By knocking his sconce against them, sure. Go easy.

    Alors il prend conscience d’eux-les-corps avant leurs eux-couleurs.
    Comment.
    En se niquant la gueule tout contre
    évidemment.
    Vas-y mollo.

    Progression : 4.31 %

  • #Ulysse 583

    10 septembre 2013

    La phrase originale

    Bald he was and a millionaire, maestro di color che sanno. Limit of the diaphane in. Why in ? Diaphane, adiaphane. If you can put your five fingers through it it is a gate, if not a door. Shut your eyes and see.

    Il était chauve & millionnaire aussi
    maestro di color che sanno [3].
    Limite du diaphane dans.
    Pourquoi dans ?
    Diaphane
    adiaphane.
    Si tu peux passer tes cinq doigts à travers c’est une grille
    pas une porte.
    Ferme tes yeux & vois.

    Progression : 4.33 %

  • #Ulysse 584

    11 septembre 2013

    La phrase originale

    Stephen closed his eyes to hear his boots crush crackling wrack and shells. You are walking through it howsomever. I am, a stride at a time.

    Stephen ferme les yeux pour entendre ses semelles mordre les coquilles & les bogues de varech crépitées.
    Tu y marches quelque part.
    Me voilà
    un pas après l’autre.

    Progression : 4.34 %

  • #Ulysse 585

    12 septembre 2013

    La phrase originale

    A very short space of time through very short times of space. Five, six :
    the nacheinander. Exactly : and that is the ineluctable modality of the audible.

    De micro-espaces de temps aux micro-temps d’espace.
    Cinq
    Six :
    le nacheinander [4].
    Exactement :
    & voilà l’inéluctable tonalité de l’audible [5].

    Progression : 4.35 %

  • #Ulysse 586

    13 septembre 2013

    La phrase originale

    Open your eyes. No. Jesus ! If I fell over a cliff that beetles o’er his base, fell through the nebeneinander ineluctably !

    Ouvre les yeux.
    Non.
    Putain !
    Si je tombe d’une falaise qui s’avance au-dessus de sa base dans la mer [6]
    je passerais inéluctablement à travers le nebeneinander [7] !

    Progression : 4.35 %

  • #Ulysse 587

    14 septembre 2013

    La phrase originale

    I am getting on nicely in the dark. My ash sword hangs at my side. Tap with it : they do.

    Je m’avance gentiment dans le noir.
    Ma canneblanche suspendue à ma taille.
    Tâtonne avec :
    c’est ce qu’ils [8] font.

    Progression : 4.36 %

  • #Ulysse 588

    15 septembre 2013

    La phrase originale

    My two feet in his boots are at the ends of his legs, nebeneinander. Sounds solid : made by the mallet of Los Demiurgos.

    Mes deux pieds dans ses pompes sont à l’autre bout de ses jambes [9]
    nebeneinander [10].
    L’air solide :
    made in Los Demiurgos sous les maillets.

    Progression : 4.37 %

  • #Ulysse 589

    16 septembre 2013

    La phrase originale

    Am I walking into eternity along Sandymount strand ?

    Marcherais-je vers l’éternité via la grève Sandymount ?

    Progression : 4.37 %

  • #Ulysse 590

    17 septembre 2013

    La phrase originale

    Crush, crack, crick, crick. Wild sea money. Dominie Deasy kens them a’. Won’t you come to Sandymount, Madeline the mare ?

    Croque craque crique crique.
    Le fric des mers sauvages [11].
    Maître Deasy toi même tu sais.

    Amène-toi à Sandymount
    Madeline le choual !

    Progression : 4.38 %

  • #Ulysse 591

    18 septembre 2013

    La phrase originale

    Rhythm begins, you see. I hear. Acatalectic tetrameter of iambs marching.
    No, agallop : deline the mare.

    Le rythme arrive
    regarde.
    J’entends.
    Les tétramètres d’iambes acatalectiques en marche.
    Non : au galop :
    deline le choual.

    Progression : 4.39 %

  • #Ulysse 592

    19 septembre 2013

    La phrase originale

    Open your eyes now. I will. One moment. Has all vanished since ? If I open and am for ever in the black adiaphane. Basta ! I will see if I can see.

    Ouvre les yeux maintenant.
    Vais le faire.
    Deux secondes.
    Tout a-t-il disparu depuis [12] ?
    Et si je les ouvre & que je me retrouve dans le noir adiaphane.
    Basta !
    Je verrai si je peux voir.

    Progression : 4.40 %

  • #Ulysse 593

    20 septembre 2013

    La phrase originale

    See now. There all the time without you : and ever shall be, world without end.

    Allez regarde
    Ici depuis tout temps sans toi :
    & pour toujours
    jusqu’aux confins du monde [13].

    Progression : 4.40 %

  • #Ulysse 594

    21 septembre 2013

    La phrase originale

    They came down the steps from Leahy’s terrace prudently, Frauenzimmer : and down the shelving shore flabbily, their splayed feet sinking in the silted sand.

    Elles descendent prudemment les marches de la Leahy’s Terrace
    Frauenzimmer :
    puis le long du rivage incliné
    leurs pieds plats se dissolvent dans la bourbe du sable.

    Progression : 4.41 %

  • #Ulysse 595

    22 septembre 2013

    La phrase originale

    Like me, like Algy, coming down to our mighty mother.

    Comme moi
    comme Algy [14]
    attirées par notre super mère [15]

    Progression : 4.41 %

  • #Ulysse 596

    23 septembre 2013

    La phrase originale

    Number one swung lourdily her midwife’s bag, the other’s gamp poked in the beach. From the liberties, out for the day.

    La première balance comme une brute ses affaires de sage-femme
    l’autre plante un parapluie géant [16] dans le sable.
    Viennent des Liberties [17]
    de sortie aujourd’hui.

    Progression : 4.42 %

  • #Ulysse 597

    24 septembre 2013

    La phrase originale

    Mrs Florence MacCabe, relict of the late Patk MacCabe, deeply lamented, of Bride Street.

    Mme Florence MacCabe
    veuve de feu Patk MacCabe
    toutes mes condoléances
    de Bride Street.

    Progression : 4.43 %

  • #Ulysse 598

    25 septembre 2013

    La phrase originale

    One of her sisterhood lugged me squealing into life. Creation from nothing. What has she in the bag ?

    Une de ses collègues [18] m’a tiré tout braillard vers la vie.
    Création ex-nihilo [19].
    Qu’est-ce qu’elle a dans son sac ?

    Progression : 4.44 %

  • #Ulysse 599

    26 septembre 2013

    La phrase originale

    A misbirth with a trailing navelcord, hushed in ruddy wool. The cords of all link back, strandentwining cable of all flesh.

    Une fausse couche l’ombilic à la traîne [20]
    fourré dans du coton rougi.
    Nos cordons bout à bout se relayent enchaînés [21]
    câble encordé de toute chair.

    Progression : 4.44 %

  • #Ulysse 600

    27 septembre 2013

    La phrase originale

    That is why mystic monks. Will you be as gods ? Gaze in your omphalos.

    Voilà pourquoi les moines mystiques.
    Veux-tu être l’égal des dieux [22] ?
    Cherche dans ton omphalos.

    Progression : 4.45 %

  • #Ulysse 601

    28 septembre 2013

    La phrase originale

    Hello ! Kinch here. Put me on to Edenville. Aleph, alpha : nought, nought, one.

    Allo !
    C’est Minus.
    Passez-moi Edenville.
    Aleph, alpha :
    zéro zéro un [23].

    Progression : 4.45 %

  • #Ulysse 602

    29 septembre 2013

    La phrase originale

    Spouse and helpmate of Adam Kadmon : Heva, naked Eve.

    L’épouse & l’adjoint de l’Adam Kadmon [24] :
    Héva l’Eve nue.

    Progression : 4.46 %

  • #Ulysse 603

    30 septembre 2013

    La phrase originale

    She had no navel. Gaze. Belly without blemish, bulging big, a buckler of taut vellum, no, whiteheaped corn, orient and immortal, standing from everlasting to everlasting. Womb of sin.

    Elle [25] était sans nombril.
    Regarde.
    Ventre sans vice
    volumineux
    bouclier de vélin tendu
    non
    blé blanc roulé en boule
    d’aurore & immortel
    à jamais pour toujours.
    La matrice du péché.

    Progression : 4.47 %


  • [1Pris à Julián Ríos.

    [2Tout le début du chapitre Protée est gorgé d’Aristote.

    [3« Maître de ceux qui savent », issu de l’Enfer de Dante, durant la description d’Aristote, qui irradie littéralement dans ce passage

    [4L’un après l’autre, en allemand.

    [5Rapport à l’inéluctable tonalité du visible murmuré en Ulysse 580.

    [6Cf. Ulysse 286, Stephen reprend cet extrait d’Hamlet qui décrit Elseneure.

    [7Côte à côte, en allemand.

    [8Ils : les aveugles, ceux qui s’avancent comme lui dans le noir.

    [9Rappelons que Stephen porte un pantalon & des chaussures que son pote Mulligan lui a refilés, cf. Ulysse 62et 65, notamment.

    [10Cf. note en Ulysse 586.

    [11En argot shells (coquilles) signifie fric.

    [12Stephen ferme les yeux volontairement depuis Ulysse 584.

    [13

    Artwork d’Utena emprunté au site référence Ohtori.nu.

    Schéma de l’école Ohtori à la manière de Dante emprunté à l’excellent site Tenshi Androgynous.

    [14Cf. Ulysse 43 (et note).

    [15Expression déjà utilisée en Ulysse 46.

    [16« Grand parapluie ou gamp, du nom de l’infirmière Sarah Gamp du roman Vies et aventures de Martin Chuzzlewit de Dickens », nous apprend Julian Rios (Tristram, p. 53). Par ailleurs, dans Giacomo Joyce la phrase : « Love me, love my umbrella » / « Aime-moi, aime mon parapluie » .

    [17Quartier pauvre de Dublin situé au sud de la Liffey :


    Voir une carte plus grande

    [18Une sage-femme, donc (cf. Ulysse 596). Après son retour provisoire au néant (les yeux clos), Stephen les a ouverts sur une nouvelle naissance, via ces sages-femmes qu’il aperçoit (ou qu’il invente).

    [19Redite d’une formule utilisée en Ulysse 300.

    [20Stephen imagine la contenance du sac de la sage-femme qu’il apinche sur la plage depuis l’Ulysse 598.

    [21Dans le livre Strandentwinning Cable : Joyce, Flaubert and intertextuality, Scarlett Baron explique la chose suivante (voir plus bas pour la version traduite pour l’occasion) :


    Dans le chapitre « Protée » d’Ulysse, un Stephen démoralisé, toujours décrit comme un littérateur nécessiteux, marche seul, abattu, le long de la grève de Sandymount. Ses pensées philosophiques absconses, retranscrites par le biais d’un monologue intérieur, illustrent un retour à ses précédentes méditations sur la création. Provoqués par la vision lointaine de deux silhouettes sur la plage qu’il imagine par erreur être des sages-femmes, Stephen compare la simplicité divine et abstraite de la « Création ex nihilo » à la complexité tentaculaire et la matérialisation chaotique de la naissance humaine via son « ombilic à la traîne ». Bien que Stephen, répétant les mots dangereusement tentants que prononce le serpent de la bible, entretient brièvement le fantasme d’être « l’égal des dieux » (tout comme il se l’imagine à la fin du Portrait), il admet en lui-même que dans toute réalité humaine les « cordons bout à bout enchaînés » forment un « câble encordé de toute chair ». L’esprit de Stephen imagine une matrice originelle depuis laquelle ce câble prend source et auquel tous les cordons reviennent, à la fois comme organes humains et textuels : il s’agit d’Eve, son « ventre privé d’ombilic », une surface vierge, un « ventre immaculé ».

    [22Renvoi (d’après l’Ulysses anotated) à la Genèse (3:5) : « Alors le serpent dit à la femme : Vous ne mourrez point ; Mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal. »
    Voir aussi la note tirée de Strandentwinning Cable : Joyce, Flaubert and intertextuality en Ulysse 599.

    [23

    Le sac de la sage-femme ou la bourse de la vie qui unit l’humanité par un commun cordon ombilical - ou téléphonique - en ce mythique appel de Stephen aux origines : « Allô ! Ici Kinch. Donnez-moi Édenville. Alpeh, alpha : zéro, zéro, un. 

    Julián Ríos, Chez Ulysse, Tristram, traduction Albert Bensoussan et Geneviève Duchêne, P. 53

    [24L’homme originel :

    [25Elle : l’Eve nue dont il est question en Ulysse 602, celle vers qui les « câbles encordés de toute chair » reviennent tous (cf. Ulysse 599).