300618


J’écris beaucoup plus vite quand je vois pas ce que je fais. Quand l’écran reste noir, ou quand moi je ferme les yeux. Ou quand je me focalise juste sur la jonction de mes doigts sur les touches, sans perspective, sans plongée vers l’écran. Par exemple, ces 583 mots pour Eff. C’est-à-dire qu’il n’y a aucun détachement critique au moment de l’apparition des lettres, et je n’ai pas le temps de revenir dessus ou de douter d’X ou Y : je suis sans discontinuer dans le flux, l’impulsion (dans l’oubli tout autant). Quand, en parallèle, j’avancerai avec beaucoup plus de peine sur les pages noircies sur un coin de table (en réalité un coin de genou) durant le MDLP qu’il faut bien recopier (2650 mots ici). Total à fin juin : 430 000 mots. Il y a aussi ce hashtag Twitter, #DocTocToc qui permet à des médecins ici et là d’échanger sur des cas précis ou sur des photos pour mieux diagnostiquer. Une mine d’informations pour Morphine(s) ? Je cherchais plutôt des forums de médecins jusque-là (ou d’étudiants en médecine), Twitter ça ne m’était même pas venu à l’esprit. Les douleurs liées aux articulations, elles s’éloignent. Progressivement. Doucement. Mais elles s’éloignent. Derrière, c’est un match d’anthologie (France - Argentine, 4-3) dans une chaleur qu’on peut qualifier d’étouffante.

<  -  >

Partager

Révisions

8 révisions

300618, version 9 (3 août 2018)

Corps, Twitter, Football, ///
gif/giphy.gif
<img2511|center > but de Pavard
J’écris beaucoup plus vite quand je vois pas ce que je fais. Quand l’écran il reste noir, ou quand moi je ferme les yeux. Ou quand je me focalise juste sur la jonction de mes doigts sur les touches, sans perspective, sans plongée avancée vers l’écran. Par exemple, ces 583 mots pour Eff. C’est-à-dire qu’il n’y a aucun aucune détachement critique au moment de l’apparition des lettres, et je n’ai pas le temps de revenir dessus ou de douter d’X de ci ou Y ça : je suis sans discontinuer dans le flux, l’impulsion (dans l’oubli tout autant ). Quand, en parallèle, j’avancerai avec beaucoup plus de peine sur les pages noircies sur un coin de table (en réalité un coin de genou) durant le [MDLP->http://www . MDLP qu’il faut bien recopier ( 2650 mots ici ). marche-poesie.com] qu’il faut bien recopier (2650 mots ici). Total à fin juin : 430 000 mots. Il y a aussi ce hashtag Twitter, [#DocTocToc->https://twitter.com/hashtag/DocTocToc?src=hash] Il y a aussi ce hashtag Twitter , #DocTocToc qui permet à des médecins ici et là d’échanger sur des cas précis ou sur des photos pour mieux diagnostiquer. Une mine d’informations pour Morphine(s) ? Je cherchais plutôt des forums de médecins jusque-là (ou d’étudiants en médecine), Twitter ça ne m’était même pas venu à l’esprit. Les douleurs Les douleurs liées aux articulations, elles s’éloignent. Progressivement. Doucement. Mais elles s’éloignent. Derrière, c’est un match d’anthologie (France - Argentine, 4-3) dans une chaleur qu’on peut qualifier d’étouffante.

300618, version 8 (2 août 2018)

J’écris beaucoup plus vite quand je vois pas ce que je fais j’écris . Quand l’écran il reste noir, ou quand moi je ferme les yeux. Ou quand je me focalise juste sur la jonction de mes doigts sur les touches, sans perspective, sans avancée vers l’écran. Par exemple, ces 583 mots pour Eff. C’est-à-dire qu’il n’y a aucune détachement critique au moment de l’apparition des lettres, et je n’ai pas le temps de revenir dessus ou de douter de ci ou ça  : je suis sans discontinuer dans le flux, l’impulsion (mais aussi dans l’oubliquasi instantanément ). Quand, en parallèle, j’avancerai avec beaucoup plus de peine sur les pages noircies sur un coin de table (en réalité un coin de genou) durant le MDLP qu’il faut bien recopier (2650 mots ici). Total à fin juin : 430 000 mots. Il y a aussi ce hashtag Twitterque je découvre , #DocTocToc qui permet à des médecins ici et là d’échanger sur des cas précis ou sur des photos pour mieux diagnostiquer. Une mine d’informations pour Morphine(s) ? Je cherchais plutôt des forums de médecins jusque-là (ou d’étudiants en médecine), Twitter ça ne m’était même pas venu à l’esprit. Les douleurs liées aux articulations, elles s’éloignent. Progressivement. Doucement. Mais elles s’éloignent. Derrière, c’est un match d’anthologie (France - Argentine, 4-3) dans une chaleur qu’on peut qualifier d’étouffante.

300618, version 7 (1er août 2018)

J’écris J’ignore à quoi c’est  : j’écris beaucoup plus vite quand je vois pas ce que j’écris. Quand l’écran reste noir, ou quand moi je ferme les yeux. Ou quand je me focalise juste sur la jonction de mes les doigts sur les touches, sans perspective vers l’écran. Par exemple, ces 583 mots pour Eff. C’est-à-dire qu’il n’y a aucune détachement critique au moment de l’apparition des lettres, je suis sans discontinuer dans le flux, l’impulsion (mais aussi dans l’oubli quasi instantanément). Quand, en parallèle, j’avancerai avec beaucoup plus de peine sur les pages noircies sur un coin de table (en réalité un coin de genou) durant le MDLP qu’il faut bien recopier (2650 mots ici). Total à fin juin : 430 000 mots. Il y a aussi ce hashtag Twitter que je découvre, #DocTocToc qui permet à des médecins ici et là d’échanger sur des cas précis ou sur des photos pour mieux diagnostiquer. Une mine d’informations pour Morphine(s) ? Je cherchais plutôt des forums de médecins jusque-là (ou d’étudiants en médecine), Twitter ça ne m’était même pas venu à l’esprit. Les douleurs liées aux articulations, elles s’éloignent. Progressivement. Doucement. Mais elles s’éloignent. Derrière, c’est un match d’anthologie (France - Argentine, 4-3) dans une chaleur qu’on peut qualifier d’étouffante.

300618, version 6 (30 juillet 2018)

J’ignore à quoi c’est dû : j’écris beaucoup plus vite quand je ne vois pas ce que j’écris. Quand l’écran reste noir, ou quand moi je ferme les yeux. Ou quand je me focalise juste sur les doigts sur les touches, sans perspective vers sur l’écran. Par exemple, ces 583 mots pour Eff. C’est-à-dire qu’il n’y a aucune détachement critique au moment de l’apparition des lettres, je suis sans discontinuer dans le flux, l’impulsion ( mais aussi dans l’oubli quasi instantanément ). . Quand, en parallèle parallèlement , j’avancerai avec beaucoup plus de peine sur les pages noircies sur un coin de table (en réalité un coin de genou) durant le MDLP qu’il faut bien recopier (2650 mots ici). Total à fin juin : 430 000 mots. Il y a aussi ce hashtag Twitter que je découvre, #DocTocToc qui permet à des médecins ici et là d’échanger sur des cas précis ou sur des photos pour mieux diagnostiquer. Une mine d’informations pour Morphine(s) ? Je cherchais plutôt des forums de médecins jusque-là (ou d’étudiants en médecine), Twitter ça je ne m’était même penserai pas venu du tout à l’esprit Twitter . Les douleurs liées aux articulations, elles s’éloignent. Progressivement. Doucement. Mais elles s’éloignent. Derrière, c’est un match d’anthologie (France - Argentine, 4-3) dans une chaleur qu’on peut qualifier d’étouffante étouffante .

300618, version 5 (29 juillet 2018)

J’ignore à quoi c’est dû : , mais j’écris beaucoup plus vite quand je ne vois pas ce que j’écris. Quand l’écran reste noir, ou quand je ferme les yeux. Ou quand je me focalise juste sur les doigts sur les touches, sans perspective sur l’écran. Par exemple, ces 583 mots pour Eff. C’est-à-dire qu’il n’y a aucune détachement critique au moment de l’apparition des lettres, je suis sans discontinuer dans le flux, l’impulsion. Quand, parallèlement, j’avancerai avec beaucoup plus de peine sur les pages noircies sur un coin de table (en réalité un coin de genou) durant le MDLP qu’il faut bien recopier (2650 mots ici). Total à fin juin : 430 000 mots. Il y a aussi ce hashtag Twitter que je découvre, #DocTocToc qui permet à des médecins ici et là d’échanger sur des cas précis ou sur des photos pour mieux diagnostiquer. Une mine d’informations pour Morphine(s) ? Je cherchais plutôt des forums de médecins jusque-là (ou d’étudiants en médecine), je ne penserai pas du tout à Twitter. Les douleurs liées aux articulations, elles s’éloignent. Progressivement. Doucement. Mais elles s’éloignent. Derrière, c’est un match d’anthologie (France - Argentine, 4-3) dans une chaleur étouffante.

300618, version 4 (23 juillet 2018)

J’ignore à quoi c’est dû, mais j’écris beaucoup plus vite quand je ne vois pas ce que j’écris. Quand l’écran reste noir, ou quand je ferme les yeux. Ou quand je me focalise juste sur les doigts sur les touches, sans perspective sur aucun aperçu vers l’écran. Par exemple, ces 583 mots pour Eff. Quand, parallèlement, j’avancerai avec beaucoup plus de peine sur les pages noircies sur un coin de table (en réalité un coin de genou) durant le MDLP qu’il faut bien recopier (2650 mots ici). Total à fin juin : 430 000 mots. Il y a aussi ce hashtag Twitter que je découvre, #DocTocToc qui permet à des médecins ici et là d’échanger sur des cas précis ou sur des photos pour mieux diagnostiquer. Une mine d’informations pour Morphine(s) ? Je cherchais plutôt des forums de médecins jusque-là (ou d’étudiants en médecine), je ne penserai pas du tout à Twitter. Les douleurs liées aux articulations, elles s’éloignent. Progressivement. Doucement. Mais elles s’éloignent. Derrière, c’est un match d’anthologie (France - Argentine, 4-3) dans une chaleur étouffante.

300618, version 3 (1er juillet 2018)

but de Pavard
J’ignore à quoi c’est dû, mais j’écris beaucoup plus vite quand je ne vois pas ce que j’écris. Quand l’écran reste noir, ou quand je ferme les yeux. Ou quand je me focalise juste sur les doigts sur les touches, sans aucun aperçu vers l’écran. Par exemple, ces 583 mots pour Eff. Quand, parallèlement, j’avancerai avec beaucoup plus de peine sur les pages noircies sur un coin de table (en réalité un coin de genou) durant le MDLP qu’il faut bien recopier (2650 1104 mots ici). Total à fin juin : 430 000 mots. Il y a aussi ce hashtag Twitter que je découvre, #DocTocToc qui permet à des médecins ici et là d’échanger sur des cas précis ou sur des photos pour mieux diagnostiquer. Une mine d’informations pour Morphine(s) ? Je cherchais plutôt des forums de médecins jusque-là (ou d’étudiants en médecine), je ne penserai pas du tout à Twitter. Les douleurs liées aux articulations, elles s’éloignent. Progressivement. Doucement. Mais elles s’éloignent. Derrière, c’est un match d’anthologie (France - Argentine, 4-3) dans une chaleur étouffante.

300618, version 2 (30 juin 2018)

J’ignore à quoi c’est dû, mais j’écris beaucoup plus vite quand je ne vois pas ce que j’écris. Quand l’écran reste noir, ou quand je ferme les yeux. Ou quand je me focalise juste sur les doigts sur les touches, sans aucun aperçu vers l’écran. Par exemple, ces 583 mots pour Eff. Quand, parallèlement, j’avancerai avec beaucoup plus de peine sur les pages noircies sur un coin de table (en réalité un coin de genou) durant le MDLP qu’il faut bien recopier (1104 mots ici). Il y a aussi ce hashtag Twitter que je découvre, #DocTocToc qui permet à des médecins ici et là d’échanger sur des cas précis ou sur des photos pour mieux diagnostiquer. Une mine d’informations pour Morphine(s) ? Je cherchais plutôt des forums de médecins jusque-là (ou d’étudiants en médecine), je ne penserai pas du tout à Twitter. Les douleurs liées aux articulations, elles s’éloignent. Progressivement. Doucement. Mais elles s’éloignent.
Guillaume Vissac

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |