210216


J’ai pris Atlas des reflets célestes pour un sous-Pavić [1]. C’est plus complexe que ça. Je suis dedans. Un chapitre très court et particulièrement beau : il ne raconte rien que l’émoi de quelqu’un assis à côté d’une jeune fille dans un cinéma. Les notes décuplent ça. Sans les notes ce passage ne mesure que quelques lignes. Les notes sont écrites dans le même corps que le texte, ce qui d’abord surprend, ensuite on se prête à penser que les notes pèsent autant que le texte, et qu’à ce stade il n’y a plus de notes, plus de texte, mais une même matière commune qu’on pourrait appeler une substance. Il est écrit : de même qu’il convient de se laver régulièrement les dents, il faut aussi régulièrement surveiller ce qu’il en est en chacun de nous du rapport entre mensonge et vérité. Repris le chemin du lac et de la course. 4km70, 34min02 sur le Canto Ostinato meets Jazz (explicit). Relisant les épreuves pour la parution d’Une armée d’amants en avril, je me surprends à découvrir encore de nouveaux sens cachés, des correspondances, des éclats dans le texte, même après X lectures. C’est un texte tellement riche, tellement drôle, tellement fort. La couverture rouge conçue par Roxane est superbe. Le titre est là pour nous harponner l’œil.

<  -  >

Partager

Révisions

5 révisions

210216, version 6 (27 mars 2016)

Publie.net, Jeroen van Veen, Simeon ten Holt, Courir, David Buuck, Juliana Spahr, Goran Petrović, Mike del Ferro
<img1720|center > covers AoL  ?
J’ai pris [Atlas des reflets célestes->https://charybde2.wordpress.com/2015/10/10/note-de-lecture-atlas-des-reflets-celestes-goran-petrovic/] pour un sous-Pavić [1]. sous-Pavić .]]. C’est plus complexe que ça. Je suis dedans. Un chapitre très court et particulièrement beau : il ne raconte rien que l’émoi de quelqu’un assis à côté d’une jeune fille dans un cinéma. Les notes décuplent ça. Sans les notes ce passage ne mesure que quelques lignes. Les notes sont écrites dans le même corps que le texte, ce qui d’abord surprend, ensuite on se prête à penser que les notes pèsent autant que le texte, et qu’à ce stade il n’y a plus de notes, plus de texte, mais une même matière commune qu’on pourrait appeler une substance. Il est écrit : de même qu’il convient de se laver régulièrement les dents, il faut aussi régulièrement surveiller ce qu’il en est en chacun de nous du rapport entre mensonge et vérité. Repris le chemin du lac et de la course. 4km70, 34min02 sur le Canto Ostinato meets Jazz ([ explicit->article3216] ( explicit ). ). Relisant les épreuves pour la parution d’[Une armée d’amants->http://www.publie.net/livre/une-armee-damants-juliana-spahr-david-buuck/] Relisant les épreuves pour la parution d’Une armée d’amants en avril, je me surprends à découvrir encore de nouveaux sens cachés, des correspondances, des éclats dans le texte, même après X lectures. C’est un texte tellement riche, tellement drôle, tellement fort. [La couverture rouge->http://fuirestunepulsion.net/IMG/jpg/9782371774537.jpg] La couverture rouge conçue par [Roxane->http://roxane Roxane est superbe .chapalpanoz.com] est superbe. Le titre est là pour nous harponner l’œil.

[1C’est J’ai pris Atlas des reflets célestes pour un sous-Pavić[">C’est déjà bien d’être un sous-[Pavić.

png/aol.png, jpg/9782371774537.jpg

210216, version 5 (27 mars 2016)

210216, version 4 (27 mars 2016)

J’ai pris Atlas des reflets célestes pour un sous-Pavić [2]. C’est un peu plus complexe que ça. Je suis dedans. Un chapitre très court et particulièrement beau : il ne raconte rien que l’émoi de quelqu’un assis à côté d’une jeune fille dans un cinéma. Les notes décuplent ça. Sans les notes ce passage ne mesure que quelques lignes. Les notes sont écrites dans le même corps que le texte, ce qui d’abord surprend, ensuite on se prête à penser que les notes pèsent autant que le texte, et qu’à ce stade il n’y a plus de notes, plus de texte, mais une même matière commune qu’on pourrait appeler une substance. Il est écrit : de même qu’il convient de se laver régulièrement les dents, il faut aussi régulièrement surveiller ce qu’il en est en chacun de nous du rapport entre mensonge et vérité. Repris le chemin du lac et de la course. 4km70, 34min02 sur le Canto Ostinato meets Jazz (explicit). Relisant les épreuves pour la parution d’Une armée d’amants en avril, je me surprends à découvrir encore de nouveaux sens cachés, des correspondances, des éclats dans le texte, même après X lectures. C’est un texte tellement riche, tellement drôle, tellement fort. La couverture rouge conçue par Roxane est superbe. Le titre est là pour nous harponner l’œildirect .

[2C’est déjà bien d’être un sous-Pavić.

210216, version 3 (26 mars 2016)

J’ai pris Atlas des reflets célestes pour un sous-Pavić [3]. . C’est déjà bien d’être un sous-Pavić. C’est un peu plus complexe que çasemble-t-il . Je suis dedans, . Un chapitre très court et est particulièrement beau : il ne raconte rien que l’émoi de quelqu’un assis à côté d’une jeune fille dans un cinéma. Les notes décuplent ça. Sans les notes ce passage ne mesure que quelques lignes. Les notes sont écrites dans le même corps que le texte, ce qui d’abord surprend, ensuite on se prête à penser que les notes pèsent autant que le texte, et qu’à ce stade il n’y a plus de notes, plus de texte, mais une même matière commune qu’on pourrait appeler une substance. Il est écrit : de même qu’il convient de se laver régulièrement les dents, il faut aussi régulièrement surveiller ce qu’il en est en chacun de nous du rapport entre mensonge et vérité. Repris le chemin du lac et de la course. 4km70, 34min02 sur le Canto Ostinato meets Jazz (explicit). Relisant les épreuves pour la parution d’Une armée d’amants en avril, je me surprends à découvrir encore de nouveaux sens cachés, des correspondances, des éclats dans le texte, même après X lectures. C’est un texte tellement riche, tellement drôle, et tellement fort. Mais qui va aller au-delà d’une dixième lecture pour tout ressentir autant que nous l’avons ressenti ? Ça n’est pas important. La couverture rouge conçue par Roxane est superbe. Le titre est là pour nous harponner l’œil direct.

[3C’est déjà bien d’être un sous-Pavić.

210216, version 2 (21 février 2016)

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Autres articles



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |