100117


I’m falling, man / I’m choking, man / I’m fading, man / I’m the broken line... Michel me dit sur Skype j’ai fait des injections de nain. Ça a du sens en plus. Une possible articulation pour l’écriture narrative, si elle existe : copier le modèle du journal, où tu écris une note simple, paragraphe assez court, et tu la reprends une dizaine de fois avant de la fixer. Ici ce serait écrire un plan très détaillé de ce qu’on appelle l’intrigue, une phrase c’est tout, et des chapitres courts à la Cat’s Cradlle, et ensuite l’écriture, et repasser dessus de façon sérielle et dix fois. Tu ferais ça un an et, derrière, ce serait un roman. Texto fictif et dicté par l’algorithmie des mots les plus choisis dans la mémoire du tel : coucou toi qui es le cas échéant et la poésie et les miens. Ce que je fais du Eff manuscrit d’hier je crois que je le sublime mais peut-être je me mens à moi-même. 1432 mots, c’est. C’est augmenté de beaucoup de mots rajoutés ce soir mais on ne sait déjà plus la différence. H. m’aide à décrypter la partition, me dit les noms des notes. Et 1348 autres mots pour ce soir, à l’écran, sur le Natalon in E. Confteor : Je crois que je suis coupable de la dérive peu enthousiasmante de l’humanité.

<  -  >

Partager

Révisions

7 révisions

100117, version 8 (10 février 2017)

David Bowie, H., Kurt Vonnegut, Jeroen van Veen, Simeon ten Holt, Michel Torres, Jaume Cabré
[I’m I’m falling, man / I’m choking, man / I’m fading, man / I’m the broken line...->https://vimeo.com/188145787] [Michel->http://lasagademo.publie.net] Michel me dit sur Skype j’ai fait des injections de nain. Ça a du sens en plus. Une possible articulation pour l’écriture narrative, si elle existe : copier le modèle du journalUne possible articulation pour l’écriture narrative , si elle existe  : copier le modèle du journal , où tu écris une note simple, paragraphe assez court, et tu la reprends une dizaine de fois avant de la fixer. Ici ce serait écrire un plan très détaillé de ce qu’on appelle l’intrigue, une phrase c’est tout, et des chapitres courts à la Cat’s Cradlle, et ensuite l’écriture, et repasser dessus de façon sérielle et dix fois. Tu ferais ça un an et, derrière, ce serait un roman. Texto fictif et dicté par l’algorithmie des mots les plus choisis dans la mémoire du tel : coucou toi qui es le cas échéant et la poésie et les miens. Ce que je fais du Eff manuscrit d’hier Ce que je fais du Eff manuscrit d’hier je crois que je le sublime mais peut-être je me mens à moi-même. 1432 mots, c’est. C’est augmenté de beaucoup de mots rajoutés ce soir mais on ne sait déjà plus la différence. H. m’aide à décrypter la partition, il me dit les noms des notes. Et 1348 autres mots pour ce soir, à l’écran, sur le [Natalon Natalon in E->https://www E .youtube.com/watch ?v=iZbInCgB_Kg]. Confteor : Je crois que je suis coupable de la dérive peu enthousiasmante de l’humanité.

100117, version 7 (8 février 2017)

I’m falling, man / I’m choking, man / I’m fading, man / I’m the broken line... Michel me dit sur Skype j’ai fait des injections de nain. Ça a du sens en plus ici . Une possible articulation pour l’écriture narrative, si elle existe : copier le modèle du journal, où tu écris une note simple, paragraphe assez court, et tu la reprends une dizaine de fois avant de la fixer. Ici ce serait écrire un plan très détaillé de ce qu’on appelle l’intrigue, une phrase c’est tout, et des chapitres courts à la Cat’s Cradlle, et ensuite l’écriture, et repasser dessus de façon sérielle et dix fois. Tu ferais ça un an et, derrière, ce serait un roman. Texto fictif et dicté par l’algorithmie des mots les plus choisis dans la mémoire du tel : coucou toi qui es le cas échéant et la poésie et les miens. Ce que je fais du Eff manuscrit d’hier je crois que je le sublime mais peut-être je me mens à moi-même. 1432 mots, c’est. C’est augmenté de beaucoup de mots rajoutés ce soir mais on ne sait déjà plus la différence. [H H .->mot59] m’aide à décrypter la partition, il me dit les noms des notes . Et 1348 autres mots pour ce soir, à l’écran, sur le Natalon Natalon in E. Confteor : Je crois que je suis coupable de la dérive peu enthousiasmante de l’humanité.

100117, version 6 (11 janvier 2017)

I’m falling, man / I’m choking, man / I’m fading, man / I’m the broken line... Michel me dit sur Skype j’ai fait des injections de nain. Ça a du sens ici. Une possible articulation pour l’écriture narrative, si elle existe : copier le modèle du journal, où tu écris une note simple, paragraphe assez court, et tu la reprends une dizaine de fois avant de la fixer. Ici ce serait écrire un plan très détaillé de ce qu’on appelle l’intrigue, une phrase c’est tout, et des chapitres courts à la Cat’s Cradlle, et ensuite l’écriture, et repasser dessus de façon sérielle et dix fois. Tu ferais ça un an et, derrière, ce serait un roman. Texto fictif et dicté par l’algorithmie des mots les plus choisis dans la mémoire du tel : coucou toi qui es le cas échéant et la poésie et les miens. Ce que je fais du Eff manuscrit d’hier je crois que je le sublime mais peut-être je me mens à moi-même. 1432 mots, c’est. C’est augmenté de beaucoup de mots rajoutés ce soir mais on ne sait déjà plus la différence. H. m’aide à décrypter la partition. Et 1348 autres mots pour ce soir, à l’écran, sur le Natalon in E. Confteor : Je crois que je suis coupable de la dérive peu enthousiasmante de l’humanité.

100117, version 5 (10 janvier 2017)

I’m falling, man / I’m choking, man / I’m fading, man / I’m the broken line... Michel me dit sur Skype j’ai fait des injections de nain. Ça a du sens ici. Une possible articulation pour l’écriture narrative, si elle existe : copier le modèle du journal, où tu écris une note simple, paragraphe assez court, et tu la reprends une dizaine de fois avant de la fixer. Ici ce serait écrire un plan très détaillé de ce qu’on appelle l’intrigue, une phrase c’est tout, et des chapitres courts à la Cat’s Cradlle, et ensuite l’écriture, et repasser dessus de façon sérielle et dix fois. Tu ferais ça un an et, derrière, ce serait un roman. Texto fictif et dicté par l’algorithmie des mots les plus choisis dans la mémoire du tel : coucou toi qui es le cas échéant et la poésie et les miens. Ce que je fais du Eff manuscrit d’hier je crois que je le sublime mais peut-être je me mens à moi-même. 1432 mots, c’est. C’est augmenté de beaucoup de mots rajoutés ce soir mais on ne sait déjà plus la différence. H. m’aide à décrypter la partition. Et 1348 autres mots pour ce soir, à l’écran, sur le Natalon in E.

100117, version 4 (10 janvier 2017)

Michel me dit sur Skype j’ai fait des injections de nain. Ça a du sens ici. Une possible articulation pour l’écriture narrative, si elle existe : copier le modèle du journal, où tu écris une note simple, paragraphe assez court, et tu la reprends une dizaine de fois avant de la fixer. Ici ce serait écrire un plan très détaillé de ce qu’on appelle l’intrigue, une phrase c’est tout, et des chapitres courts à la Cat’s Cradlle, et ensuite l’écriture, et repasser dessus de façon sérielle et dix fois. Tu ferais ça un an et, derrière, ce serait un roman. Texto fictif et dicté par l’algorithmie des mots les plus choisis dans la mémoire du tel : coucou toi qui es le cas échéant et la poésie et les miens. Ce que je fais du Eff manuscrit d’hier je crois que je le sublime mais peut-être je me mens à moi-même. 1432 mots, c’est. C’est augmenté de beaucoup de mots rajoutés ce soir mais on ne sait déjà plus la différence. H. m’aide à décrypter la partition. Et 1348 autres mots pour ce soir, à l’écran, sur le Natalon in E.

100117, version 3 (10 janvier 2017)

Michel me dit sur Skype j’ai fait des injections de nain. Ça a du sens ici. Une possible articulation pour l’écriture narrative, si elle existe : copier le modèle du journal, où tu écris une note simple, paragraphe assez court, et tu la reprends une dizaine de fois avant de la fixer. Ici ce serait écrire un plan très détaillé de ce qu’on appelle l’intrigue, une phrase c’est tout, et des chapitres courts à la Cat’s Cradlle, et ensuite l’écriture, et repasser dessus de façon sérielle et dix fois. Tu ferais ça un an et, derrière, ce serait un roman. Texto fictif et dicté par l’algorithmie des mots les plus choisis dans la mémoire du tel : coucou toi qui es le cas échéant et la poésie et les miens. Ce que je fais du Eff manuscrit d’hier je crois que je le sublime mais peut-être je me mens à moi-même. 1432 mots, c’est. C’est augmenté de beaucoup de mots rajoutés ce soir mais on ne sait déjà plus la différence. H . m’aide à décrypter la partition.
png/capture_d_ecran_2017-01-10_a_21.14.17.png

100117, version 2 (10 janvier 2017)

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |