251017


Incapable d’écrire le journal en ce moment. T. hier me disant de noter un truc positif chaque jour et de m’y tenir ; un par jour c’est beaucoup trop. Une espèce de substance a pris possession de moi, je ne sais pas quoi en faire. Hier, je l’ai mise dans Eff. Mais là, il faut absolument que je me réserve uniquement des tâches simples, robotiques même. Pour le reste, je n’arrive pas à réfléchir. J’en suis là. 520 mots pour aujourd’hui (Eff). À la pharmacie de la rue de L. pour une boîte de Nocertone, pas deux, une seule, on les a au compte-goutte, il faudra revenir. Oui mais le monde est gris de nos fadeurs (Sylvain Tesson).

<  -  >

Partager

Révisions

6 révisions

251017, version 7 (23 novembre 2017)

Vide, T., Sylvain Tesson
Incapable d’écrire le journal journal ces derniers jours . en ce moment. T. hier me disant de noter un truc positif hier me disant de noter un truc positif chaque jour et de m’y tenir ; mais un par jour c’est beaucoup trop. Une espèce de substance nauséabonde et pesante a pris possession de moi, et je ne sais pas quoi en faire. Hier, je l’ai mise dans Eff. Mais , Avant une échéance il faut absolument que je me réserve uniquement des tâches simples, robotiques même. Pour le reste, je n’arrive pas à réfléchir. J’en Je suis dans un maëlstrom donc . 520 mots pour aujourd’hui (Eff). À la pharmacie de la rue de L. pour une boîte de Nocertone, pas deux, une seule, on les a au compte-goutte, il faudra revenir. Oui mais le monde est gris de nos fadeurs (Sylvain Tesson).

251017, version 6 (21 novembre 2017)

Incapable d’écrire le journal ces derniers jours. T. hier me disant de noter un truc positif chaque jour et de m’y tenir mais un par jour c’est juste beaucoup trop. Une espèce de substance nauséabonde et pesante a pris possession de moi et je ne sais pas quoi en faire. Hier, je l’ai mise dans Eff. Avant une échéance ( puisque j’appelle ça comme ça ) il faut absolument que je me réserve uniquement des tâches simples, robotiques même. Pour le reste, je n’arrive pas à réfléchir, et ce sera le cas tant que la soirée de demain ne sera pas passée . Je suis dans un maëlstrom donc. 520 mots pour aujourd’hui (Eff). À la pharmacie de la rue de L. pour une boîte de Nocertone, pas deux, une seule, on les a au compte-goutte, il faudra revenir. Oui mais Mais le monde est gris de nos fadeurs (Sylvain Tesson).

251017, version 5 (10 novembre 2017)

Incapable d’écrire le journal ces derniers jours. T. hier me disant de noter un truc positif chaque jour et de m’y s’y tenir mais un par jour c’est juste beaucoup trop. Une espèce de substance nauséabonde et pesante a pris possession de moi et je ne sais pas quoi en faire. Hier, je l’ai mise dans Eff. Avant une échéance (puisque j’appelle ça comme ça) il faut absolument que je me réserve uniquement des tâches simples, robotiques même. Pour le reste, je n’arrive pas à réfléchir, et ce sera le cas tant que la soirée de demain ne sera pas passée. Je suis dans un maëlstrom donc. 520 mots pour aujourd’hui (Eff). À la pharmacie de la rue de L. pour une boîte de Nocertone, pas deux, une seule, on les a au compte-goutte, il faudra revenir. Mais le monde est gris de nos fadeurs (Sylvain Tesson).

251017, version 4 (4 novembre 2017)

Incapable d’écrire le journal ces derniers jours. T. hier me disant de noter un truc positif chaque jour et de s’y tenir mais un par jour c’est juste beaucoup trop. Une espèce de substance nauséabonde et pesante a pris possession de moi et je ne sais pas quoi en faire. Hier, je l’ai mise dans Eff. Avant une échéance (puisque j’appelle ça comme ça) il faut absolument que je me réserve uniquement des tâches simples, robotiques même. Pour le reste, je n’arrive pas à réfléchir, et ce sera le cas tant que la soirée de demain ne sera pas passée. Je suis dans un maëlstrom donc. 520 mots pour aujourd’hui (Eff). À la pharmacie de la rue de L. pour une boîte de Nocertone, pas deux, une seule, on les a au compte-goutte, il faudra revenir. Mais le monde est gris de nos fadeurs (Sylvain Tesson).

251017, version 3 (25 octobre 2017)

Incapable d’écrire le journal ces derniers jours. T. hier me disant de noter un truc positif chaque jour et de s’y tenir mais un par jour c’est juste beaucoup trop. Une espèce de substance nauséabonde et pesante a pris possession de moi et je ne sais pas quoi en faire. Hier, je l’ai mise dans Eff. Avant une échéance (puisque j’appelle ça comme ça) il faut absolument que je me réserve uniquement des tâches simples, robotiques même. Pour le reste, je n’arrive pas à réfléchir, et ce sera le cas tant que la soirée de demain ne sera pas passée. Je suis dans un maëlstrom donc. 520 mots pour aujourd’hui (Eff). À la pharmacie de la rue de L. pour une boîte de Nocertone, pas deux, une seule, on les a au compte-goutte, il faudra revenir.

251017, version 2 (25 octobre 2017)

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |