sans

J’aimais surtout m’étendre, on serait près de moi, quelqu’un à qui j’aurais pu dire ou prononcer la phrase, cette phrase, je ne vais pas la nommer, tout le monde la mâche cette phrase, tout le monde saurait la dire, en d’autres circonstances que celle-ci, voilà, j’aimerais surtout m’étendre. Mais une fois étendu j’aurais l’oeil maladroit, de l’écorce à la peau, je frôlerais le duvet froid des choses, j’échangerais toutes mes mains contre une côte, j’aurais la lèvre auprès des langues, des soupirs inspirés, de la matière ou de la pulpe je ne sais pas moi, de l’écume à l’émulsion très lente, ce serait dans ma tête toutes ces choses. Mais je ne mordrais pas la chair, je ne connaîtrais rien de l’odeur et du goût. J’aurais les dents ouvertes et la mâchoire tremblante et ce serait mieux sans.



15 mars 2014
par Guillaume Vissac
Esquisses
Tags : Corps
<  -  >

Révisions

4 révisions

sans, version 5 (15 mars 2014)

sans, version 4 (15 mars 2014)

J’aimais surtout m’étendre, représenter celui , celle , on serait près de moi ceux je ne sais pas que j’aurais pu rejoindre , quelqu’un à qui j’aurais pu dire ou prononcer la phrase, cette phrase, je ne vais pas la nommer, tout le monde la mâche cette phrase, tout le monde saurait la dire, en d’autres circonstances que celle-ci, voilà, j’aimerais surtout m’étendre. Mais une fois étendu j’aurais l’oeil maladroit, de l’écorce à la peau, je frôlerais le duvet froid des choses, j’échangerais toutes mes mains contre une côte, j’aurais la lèvre auprès des langues, des soupirs inspirés, de la matière ou de la pulpe je ne sais pas moi, de l’écume à l’émulsion très lente, ce serait dans ma tête toutes ces choses. Mais je ne mordrais pas la chair, je ne connaîtrais rien de l’odeur et du goût. J’aurais les dents ouvertes et la mâchoire tremblante et ce serait sera mieux sans.

sans, version 3 (13 mars 2014)

J’aimais surtout m’étendreà travers , représenter celui, celle, ceux je ne sais pas que j’aurais pu rejoindre, à qui j’aurais j’ai pu dire ou prononcer penser la phrase, cette phrase, je ne vais pas la nommer, tout le monde la mâche cette phrase parlemente , tout le monde saurait la direcette phrase , en d’autres circonstances que celle-ci la mienne épurée , voilà, j’aimerais surtout m’étendre. Mais une fois étendu j’aurais l’oeil maladroit, de l’écorce à la rêche sur la peau, je frôlerais le duvet froid des choses, j’échangerais toutes mes mains contre une côte, j’aurais la lèvre auprès près des langues, des soupirs inspirés, de la matière ou de la pulpe je ne sais pas moi encore , de l’écume à l’émulsion très lente, ce serait dans ma la tête toutes ces choses . Mais je ne mordrais pas la chair, je ne connaîtrais connaîtrait rien de l’odeur et , du goût. J’aurais les dents ouvertes et la mâchoire tremblante et ce sera mieux sans comme ça .Sans.

sans, version 2 (10 mars 2014)

J’aimais surtout m’étendre à travers, mes espaces intérieurs et me représenter celui, celle, ceux je ne sais pas que j’aurais pu rejoindre, à qui j’ai pu dire ou penser la phrase allongés près de moi , cette phrase et m’imaginer , je ne vais pas froissant la nommer pupille maladroite , tout frôlant le monde la parlemente duvet froid des os , approchant une main près des côtes , une lèvre près des langues , une espèce de soupir inspiré , tout le monde saurait la dire cette phrase près d’être soufflé des bronches aux interstices des dents , en d’autres circonstances que mais sans jamais mordre à la mienne épurée chair , voilà , j’aimerais surtout m’étendre ni sans jamais connaître le goût ni l’odeur de leurs temps . Mais une fois étendu j’aurais l’oeil maladroit, de la rêche sur la peau, je frôlerais le duvet froid des choses, j’échangerais toutes mes mains contre une côte, j’aurais la lèvre près des langues, des soupirs inspirés, de la matière ou de la pulpe je ne sais pas encore, de l’écume à l’émulsion très lente, dans la tête. Mais je ne mordrais pas la chair, je ne connaîtrait rien de l’odeur, du goût. J’aurais les dents ouvertes et la mâchoire tremblante et ce sera mieux C’est comme çaque j’aime faire . Sans Je préfère sans .

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Partager



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |