210818


Et sinon t’as essayé avec du bicarbonate de soude ? Me voilà officiellement prêt à devenir grand-mère. Misère Balkaï doit être du genre à vouloir utiliser, en toutes circonstances, du bicarbonate de soude. Il y aurait un épisode comme ça où elle passerait son temps à l’essayer à toutes les sauces. Et ça fonctionnerait. Savoir si Balkaï est du genre à avoir les larmes aux yeux quand elle écoute des chansons... Par exemple, est-ce que La complainte de la serveuse automate l’émeut aux larmes ? Ou encore, cette cover étrange de Wicked Game par Pipilotti Rist intitulée I’m A Victim of This Song ? Peut-être bien que After all ça la fait pleurer. Je pourrais tout aussi bien laisser tomber cette série. Mais s’il y a bien une raison qui me pousse à m’accrocher (ou bien, qui sait, à m’entêter) c’est une scène tirée de l’épisode 4, encore inédit. On confie à l’héroïne la tâche de retrouver un document perdu en lui envoyant, par email, sa copie numérisée. C’est une image, ou un texte je sais plus. Et elle, elle trouve effectivement la trace de ce document. Elle se pointe au datacenter où est stocké le fichier. Voilà. C’est tout. Et ça me donne envie de republier les deux premiers (peut-être en les retouchant, en les simplifiant un peu) et les deux suivants. Il me faudrait un pseudonyme pour ça. Mais tous ceux que j’ai mis de côté jusqu’à présent (et dont je n’arrive pas, pour le moment, à trouver l’usage) ne vont pas. J’ai donc des identités sans textes et des textes sans identité. C’est pas très grave en soi. Juste, c’est là.

<  -  >

Partager

Révisions

6 révisions

210818, version 7 (21 septembre 2018)

Et sinon t’as essayé avec du bicarbonate de soude ? Me voilà officiellement prêt à devenir grand-mère. Misère Balkaï Misère Balkaï doit être du genre à vouloir utiliser, en toutes circonstances, du bicarbonate de soude. Il y aurait un épisode comme ça où elle passerait son temps à l’essayer essayer ça à toutes les sauces. Et ça fonctionnerait. Savoir si Balkaï est du genre à avoir les larmes aux yeux quand elle écoute des chansons... Par exemple, est-ce que [La La complainte de la serveuse automate->https://www . automate l’émeut aux larmes  ? youtube.com/watch ?v=pCD3flnPHFg&frags=pl%2Cwn] l’émeut aux larmes ? Ou encore, cette cover étrange de Wicked Game par Pipilotti Rist intitulée [I’m I’m A Victim of This Song->https://www . Song  ? youtube.com/watch ?v=ELy0ulAosAA&frags=pl%2Cwn]  ? Peut-être bien que [After all->https://www After all ça la fait pleurer .youtube.com/watch ?v=nwStT-jA1X8&frags=pl%2Cwn] ça la fait pleurer. Je pourrais tout aussi bien laisser tomber cette série. Mais s’il y a bien une raison qui me pousse à m’accrocher (ou bien, qui sait, à m’entêter) c’est une scène tirée de l’épisode 4, encore inédit . On confie à l’héroïne la tâche de retrouver un document perdu en lui envoyant, par email, sa copie numérisée. C’est une image, ou un texte je sais plus. Et elle, elle trouve effectivement la trace de ce document. Elle se pointe au datacenter où est stocké le fichier. Voilà. C’est tout. Et ça me donne envie de republier les deux premiers (peut-être en les retouchant, en les simplifiant un peu) et les deux suivants. Il me faudrait un pseudonyme pour ça. Mais tous ceux que j’ai mis de côté jusqu’à présent (et dont je n’arrive pas, pour le moment, à trouver l’usage) ne vont pas. J’ai donc des identités sans dépourvues de textes et des textes sans identité. C’est pas très grave en soi. Juste, c’est là.
David Bowie, Michel Berger, Neil Gaiman, Transoxiane, Pipilotti Rist
jpg/dsc_0409.jpg

210818, version 6 (20 septembre 2018)

Et sinon t’as essayé avec du bicarbonate de soude ? Me voilà officiellement prêt à devenir grand-mère. Misère Balkaï doit être du genre à vouloir utiliser, en toutes circonstances, du bicarbonate de soude. Il y aurait un épisode comme ça où elle passerait son temps à essayer ça à toutes les sauces. Et ça fonctionnerait. Savoir si Balkaï est du genre à avoir les larmes aux yeux quand elle écoute des chansons... . Par exemple, est-ce que La complainte de la serveuse automate l’émeut aux larmes ? Ou encore, cette cover étrange de Wicked Game par Pipilotti Rist intitulée I’m A Victim of This Song ? Peut-être bien que After all Five years ça la fait pleurer. Je pourrais tout aussi bien laisser tomber cette série. Mais s’il y a bien une raison qui me pousse à m’accrocher (ou bien, qui sait, à m’entêter) c’est une scène tirée de l’épisode 4. On confie à l’héroïne la tâche de retrouver un document perdu en lui envoyant, par email, sa copie numérisée. C’est une image, ou un texte je sais plus. Et elle, elle trouve effectivement la trace de ce document. Elle se pointe au datacenter où est stocké le fichier. Voilà. C’est tout. Et ça me donne envie de republier les deux premiers (peut-être en les retouchant, en les simplifiant un peu) et les deux suivants. Il me faudrait un pseudonyme pour ça. Mais tous ceux que j’ai mis de côté jusqu’à présent (et dont je n’arrive pas, pour le moment, à trouver l’usage) ne vont pas. J’ai donc des identités dépourvues mais pas de textes pour aller avec et des textes sans identité. C’est pas très grave en soi. Juste, c’est là.

210818, version 5 (16 septembre 2018)

Et sinon t’as essayé avec du bicarbonate de soude ? Me voilà officiellement prêt à devenir grand-mère. Misère Balkaï doit être du genre à vouloir utiliser, en toutes circonstances, du bicarbonate de soude. Il y aurait un épisode comme ça où elle passerait passe son temps à essayer ça à toutes les sauces. Et ça fonctionnerait. Savoir si Balkaï est du genre à avoir les larmes aux yeux quand elle écoute des chansons. Par exemple, est-ce que La complainte de la serveuse automate l’émeut aux larmes ? Ou encore, cette cover étrange de Wicked Game par Pipilotti Rist intitulée I’m A Victim of This Song ? Peut-être bien que Five years ... ça la fait pleurer . ça la fait pleurer. Je pourrais tout aussi bien laisser tomber cette série. Mais s’il y a bien une raison qui me pousse à m’accrocher (ou bien, qui sait, à m’entêter) c’est une scène tirée de l’épisode 4. On confie à l’héroïne la tâche de retrouver un document perdu en lui envoyant, par email, sa copie numérisée. C’est une image, ou un texte je sais plus. Et elle, elle trouve effectivement la trace de ce document. Elle se pointe au datacenter où est stocké le fichier. Voilà. C’est tout. Et ça me donne envie de republier les deux premiers (peut-être en les retouchant, en les simplifiant un peu) et les deux suivants. Il me faudrait un pseudonyme pour ça. Mais tous ceux que j’ai mis de côté jusqu’à présent (et dont je n’arrive pas, pour le moment, à trouver l’usage) ne vont pas. J’ai donc des identités mais pas de textes pour aller avec et des textes sans identité. C’est Ça n’est pas très grave en soi. Juste , Mais c’est là.

210818, version 4 (15 septembre 2018)

Et sinon t’as essayé avec du bicarbonate de soude ? Me voilà officiellement prêt à devenir passer mon diplôme de grand-mère. Misère Balkaï doit être du genre à vouloir utiliser, en toutes circonstances, du bicarbonate de soude. Il y aurait un épisode comme ça où elle passe son temps à essayer ça à toutes les sauces. Et ça fonctionnerait. Savoir si Balkaï est du genre à avoir les larmes aux yeux quand elle écoute des chansons. Par exemple, est-ce que La complainte de la serveuse automate l’émeut aux larmes ? Ou encore, cette cover étrange de Wicked Game par Pipilotti Rist intitulée I’m A Victim of This Song ? Peut-être bien que ... ça la fait pleurer. Je pourrais tout aussi bien laisser tomber cette série. Mais s’il y a bien une raison qui me pousse à m’accrocher (ou bien, qui sait, à m’entêter) c’est une scène tirée de l’épisode 4. On confie à l’héroïne la tâche de retrouver un document perdu en lui envoyant, par email, sa copie numérisée. C’est une image, ou un texte je sais plus. Et elle, elle trouve effectivement la trace de ce document. Elle se pointe au datacenter où est stocké le fichier. Voilà. C’est tout. Et ça me donne envie de republier les deux premiers (peut-être en les retouchant, en les simplifiant un peu) et les deux suivants. Il me faudrait un pseudonyme pour ça. Mais tous ceux que j’ai mis de côté jusqu’à présent (et dont je n’arrive pas, pour le moment, à trouver l’usage) ne vont pas. J’ai donc des identités mais pas de textes pour aller avec et des textes sans identité. Ça n’est pas très grave en soi. Mais c’est là.

210818, version 3 (8 septembre 2018)

Et sinon t’as essayé avec du bicarbonate de soude ? Me voilà officiellement prêt à passer mon diplôme de grand-mère. Misère Balkaï doit être du genre à vouloir utiliser, en toutes circonstances, du bicarbonate de soude. Il y aurait un épisode comme ça où elle passe son temps à essayer ça à toutes les sauces. Et ça fonctionnerait. Savoir si Balkaï est du genre à avoir les larmes aux yeux quand elle écoute des chansons. Par exemple, est-ce que La complainte de la serveuse automate l’émeut aux larmes ? Ou encore, cette cover étrange de Wicked Game par Pipilotti Rist intitulée I’m A Victim of This Song ? Peut-être bien que ... ça la fait pleurer. Je pourrais tout aussi bien laisser tomber cette série. Mais s’il y a bien une raison qui me pousse à m’accrocher (ou bien, qui sait, à m’entêter) c’est une scène tirée de l’épisode 4. On confie la tâche à l’héroïne la tâche de retrouver un la trace d’un document perdu en lui envoyant, par email, sa copie numérisée. C’est une image, ou un texte je ne sais plus. Et elle, elle trouve effectivement la trace de ce document. Elle se pointe au datacenter où est stocké le fichier. Voilà. C’est tout. Et ça me donne envie de republier les deux premiers (peut-être en les retouchant, en les simplifiant un peu) et les deux suivants. Il me faudrait un pseudonyme pour ça. Mais tous ceux que j’ai mis de côté jusqu’à présent (et dont je n’arrive pas, pour le moment, à trouver l’usage) ne vont pas. J’ai donc des identités mais pas de textes pour aller avec et des textes sans identité. Ça n’est pas très grave en soi. Mais c’est là.

210818, version 2 (21 août 2018)

Et sinon t’as essayé avec du bicarbonate de soude ? Me voilà officiellement prêt à passer mon diplôme de grand-mère. Misère Balkaï doit être du genre à vouloir utiliser, en toutes circonstances, du bicarbonate de soude. Il y aurait un épisode comme ça où elle passe son temps à essayer ça à toutes les sauces. Et ça fonctionnerait. Savoir si Balkaï est du genre à avoir les larmes aux yeux quand elle écoute des chansons. Par exemple, est-ce que La complainte de la serveuse automate l’émeut aux larmes ? Ou encore, cette cover étrange de Wicked Game par Pipilotti Rist intitulée I’m A Victim of This Song ? Peut-être bien que ... ça la fait pleurer. Je pourrais tout aussi bien laisser tomber cette série. Mais s’il y a bien une raison qui me pousse à m’accrocher (ou bien, qui sait, à m’entêter) c’est une scène tirée de l’épisode 4. On confie la tâche à l’héroïne de retrouver la trace d’un document perdu en lui envoyant, par email, sa copie numérisée. C’est une image, ou un texte je ne sais plus. Et elle, elle trouve effectivement la trace de ce document. Elle se pointe au datacenter où est stocké le fichier. Voilà. C’est tout. Et ça me donne envie de republier les deux premiers (peut-être en les retouchant, en les simplifiant un peu) et les deux suivants. Il me faudrait un pseudonyme pour ça. Mais tous ceux que j’ai mis de côté jusqu’à présent (et dont je n’arrive pas, pour le moment, à trouver l’usage) ne vont pas. J’ai donc des identités mais pas de textes pour aller avec et des textes sans identité. Ça n’est pas très grave en soi. Mais c’est là.
Guillaume Vissac

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |