Fin de Eff. Du moins, d’une première forme de Eff. C’était prévu comme ça. Terminer avant demain. Ce n’est pas tout à fait exact : il manque le tout début et la toute fin (qui sont une seule et même entité). Mais ça, je le ferai plus tard, lorsqu’il faudra couper, couper, couper. Dans quelques années, je pense. Je veux d’abord l’oublier complètement. Lui laisser le temps de muter bien. Devenir autre chose. Radicalement autre chose. Et, peut-être, de le laisser entièrement tomber si ça ne revient pas, l’envie d’en faire quelque chose. J’accueille cette possibilité avec beaucoup de détachement et de calme. Total donc de ces mots : 510 975.

GV
lundi 19 novembre 2018 - mardi 23 juin 2020




5 révisions

191018, version 6 (26 février 2020)
Déplacé de « Journal » vers « 2018 ».
191018, version 5 (19 novembre 2018)
Fin de Eff. Du moins, d’une première forme du premier jet de Eff. C’était prévu comme ça. Terminer avant [demain->article4184 ]. demain . Ce n’est pas tout à fait exact : il manque le tout début et la toute fin (qui sont son une seule et même entité). Mais ça, je le ferai plus tard, lorsqu’il faudra lorsque j’aurai l’énergie et l’envie de me replonger dedans et de couper, couper, couper. Dans quelques années , Pas avant deux ou trois ans je pense. Je veux d’abord l’oublier complètement, ce machin . Lui laisser le temps de muter bien. Devenir autre chose. Radicalement autre chose. Et, peut-être, après tout c’est une possibilité , de le laisser entièrement tomber si ça ne revient pas, l’envie d’en faire quelque chose. J’accueille cette possibilité avec beaucoup de détachement et de calme bienveillance . Total donc de ces mots : 510 975.
Fin
191018, version 4 (19 novembre 2018)
Fin de Eff. Du moins, du premier jet de Eff. C’était prévu comme ça. Terminer avant demain. Ce n’est pas tout à fait exact : il manque le tout début et la toute fin (qui son une seule et même entité). Mais ça, je le ferai plus tard, lorsque j’aurai l’énergie et l’envie de me replonger dedans et de couper, couper, couper. Pas avant deux ou trois ans je pense. Je veux d’abord l’oublier complètement, ce machin truc . Lui laisser le temps de muter bien . Devenir De devenir autre chose. Radicalement autre chose. Et, peut-être, après tout c’est une possibilité, de le laisser entièrement tomber si ça ne revient pas, l’envie d’en faire quelque chose. J’accueille cette possibilité avec bienveillance. Total donc de ces mots : 510 975.
191018, version 3 (8 novembre 2018)
Fin de Eff. Du moins, du premier jet de Eff. C’était prévu comme ça. Terminer avant demain. Ce n’est pas tout à fait exact : il manque le tout début et la toute fin (qui son une seule et même entité). Mais ça, je le ferai plus tard, lorsque j’aurai l’énergie et l’envie de me replonger dedans et de couper, couper, couper. Pas avant deux ou trois ans je pense. Je veux d’abord l’oublier complètement, ce truc. Lui laisser le temps de muter. De devenir autre chose. Radicalement autre chose. Et, peut-être, après tout c’est une possibilité, de le laisser entièrement tomber si ça ne revient pas, l’envie d’en faire quelque chose. J’accueille cette possibilité avec bienveillance. Total donc de ces mots : 510 975.
191018, version 2 (19 octobre 2018)
GV
Les plus lus : 270513 · 100813 · 130713 · 120614 · 290813 · 271113 · 211113 · 010918 · Fuir est une pulsion, listing adolescent · 120514 ·

Derniers articles : 230520 · 220520 · LV · 210520 · 200520 · 190520 · 180520 · 170520 · 160520 · 150520 ·

Au hasard : 270120 · NdT · 200916 · 130517 · 090414 · 270213 · 030519 · 280316 · Semaine 19 · Semaine 26 ·
Quelques mots clés au hasard : Kurt Steiner · Goran Petrović · Ivar Ch’Vavar · Emily Loizeau · J. G. Ballard · Thierry Beinstingel · Nathalie Sarraute · Anael Chadli · Sébastien Ménard · Sabine Azéma · Emmanuel Tugny · Rembrandt · Stéphane Desienne · Danielle Carlès · Isidore Isou · Eiji Otsuka · Marie Redonnet · Migraine · Johannes Vermeer · Hiromi Uehara · Jiminy Panoz · Laurent Herrou · Walt Disney · Spike Bonham-Carter · Arnaud Rykner · Temps · Bk · Coup de tête · Studio Walrus · Marina Tsvétaïéva

Guillaume Vissac est né dans la Loire un peu après Tchernobyl. Éditeur pour publie.net depuis 2015, il mène également ses propres chantiers d’écriture, de piratage littéraire et de traduction.

Livres : Accident de personne (Othello, réédition 2018) · Le Chien du mariage (traduction du recueil d'Amy Hempel, Cambourakis, 2018) · Mondeling (avec Junkuu Nishimura, publie.net, 2015) · Coup de tête (publie.net, 2013, réédité en 2017) · Accident de personne (publie.net, 2011) · Livre des peurs primaires (publie.net, 2010) · Qu'est-ce qu'un logement (publie.net, 2010)