191018


Fin de Eff. Du moins, d’une première forme de Eff. C’était prévu comme ça. Terminer avant demain. Ce n’est pas tout à fait exact : il manque le tout début et la toute fin (qui sont une seule et même entité). Mais ça, je le ferai plus tard, lorsqu’il faudra couper, couper, couper. Dans quelques années, je pense. Je veux d’abord l’oublier complètement. Lui laisser le temps de muter bien. Devenir autre chose. Radicalement autre chose. Et, peut-être, de le laisser entièrement tomber si ça ne revient pas, l’envie d’en faire quelque chose. J’accueille cette possibilité avec beaucoup de détachement et de calme. Total donc de ces mots : 510 975.

19 novembre 2018
par Guillaume Vissac
Journal
#Fin
<  -  >

Partager

Révisions

4 révisions

191018, version 5 (19 novembre 2018)

Fin de Eff. Du moins, d’une première forme du premier jet de Eff. C’était prévu comme ça. Terminer avant [demain->article4184 ]. demain . Ce n’est pas tout à fait exact : il manque le tout début et la toute fin (qui sont son une seule et même entité). Mais ça, je le ferai plus tard, lorsqu’il faudra lorsque j’aurai l’énergie et l’envie de me replonger dedans et de couper, couper, couper. Dans quelques années , Pas avant deux ou trois ans je pense. Je veux d’abord l’oublier complètement, ce machin . Lui laisser le temps de muter bien. Devenir autre chose. Radicalement autre chose. Et, peut-être, après tout c’est une possibilité , de le laisser entièrement tomber si ça ne revient pas, l’envie d’en faire quelque chose. J’accueille cette possibilité avec beaucoup de détachement et de calme bienveillance . Total donc de ces mots : 510 975.
Fin

191018, version 4 (19 novembre 2018)

Fin de Eff. Du moins, du premier jet de Eff. C’était prévu comme ça. Terminer avant demain. Ce n’est pas tout à fait exact : il manque le tout début et la toute fin (qui son une seule et même entité). Mais ça, je le ferai plus tard, lorsque j’aurai l’énergie et l’envie de me replonger dedans et de couper, couper, couper. Pas avant deux ou trois ans je pense. Je veux d’abord l’oublier complètement, ce machin truc . Lui laisser le temps de muter bien . Devenir De devenir autre chose. Radicalement autre chose. Et, peut-être, après tout c’est une possibilité, de le laisser entièrement tomber si ça ne revient pas, l’envie d’en faire quelque chose. J’accueille cette possibilité avec bienveillance. Total donc de ces mots : 510 975.

191018, version 3 (8 novembre 2018)

Fin de Eff. Du moins, du premier jet de Eff. C’était prévu comme ça. Terminer avant demain. Ce n’est pas tout à fait exact : il manque le tout début et la toute fin (qui son une seule et même entité). Mais ça, je le ferai plus tard, lorsque j’aurai l’énergie et l’envie de me replonger dedans et de couper, couper, couper. Pas avant deux ou trois ans je pense. Je veux d’abord l’oublier complètement, ce truc. Lui laisser le temps de muter. De devenir autre chose. Radicalement autre chose. Et, peut-être, après tout c’est une possibilité, de le laisser entièrement tomber si ça ne revient pas, l’envie d’en faire quelque chose. J’accueille cette possibilité avec bienveillance. Total donc de ces mots : 510 975.

191018, version 2 (19 octobre 2018)

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Autres articles



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |