Interrogatoire


Gribouillé dans la semaine, remodelé début et fin d’aprèm, avant et après le grand néant ici twitté. Work in progress très provisoire [1].

XAABC2 (37c) [2]

st-ce qu’on te réveille ? on est bien
avec nous ? C’est quoi ton nom zvrj ?
Tu te réveilles, on existe ? On a les
yeux en face des yeux ? Qu’est-ce que
c’est ton nom sale con ? Quel âge tes
cernes ? Où c’est donc que tu vis, tu
es d’ici, d’ailleurs ? Où ça dans les
trains & dans lesquels de trains ? Tu
nous dis ? Et depuis combien de temps
au fait ? Ca veut dire quoi, d’abord,
toujours ? Tu peux répondre steplaît,
vite ? Tu peux te mettre droit & nous
regarder quand on t’parle ? T’as faim
ou soif, tu fumes ? Tu veux un truc à
mordre, bouffer ? T’es tranquille, tu
veux bien ? On ouvre bien grand toute
sa gueule & on écoute ? Est-ce que tu
les connais ces mômes ? Tu l’sais toi
comment qu’on les appelle ces mômes ?
Tu connaîtrais pas leur véritable nom
des fois ? Où t’étais avant d’être en
bas, là-bas au fond où nos mecs t’ont
cueilli ? Quelle ligne, quel wagon ou
bien quelle rame ? Quelle heure ? Oui
mais quand ? Dis-nous, juste, comment
ça se fait que tu sois pas fiché hein
tu veux ? Et ça t’dit quelqu’chose un
appareil qui sert à aspirer les puces
de nos peaux, enfin les tiennes ? Dis
ça te dit quelqu’chose ? L’expression
s’faire sucer les dents, les chips ou
bien les microfiches, ça t’dit ou pas
zvrj ? Ca te dit ces trucs là ? Et on
t’a, déjà, sucé les chips des nerfs à
la grandépoque ? Oui, mais combien de
fois jamais ? Comment ça s’fait alors
qu’tu sois pas fiché ? Redinoudonc un
peu ton nom celui de tout à l’heure ?
Et rien à voir avec Rimbaud, t’sais ?
Vrai ? T’as vraiment vécu dehors tout
le long de ta putain de vie, ou alors
aurais-tu, un jour, un jour fréquenté
la compagnie des hommes, enfin j’veux
dire des sapiens sapiens, tu m’suis ?
Oui ou non ? C’était quand ? Qui peut
nous confirmer ces dires douteux ? Ok
mais son nom ? Où qu’on la trouvera ?
Ben tiens ? Et à l’époque ? Ce serait
quoi son nom, son âge, ses ondes, son
numéro de code-barres, sa profession,
son rythme cardiaque & son goût ? Qui
a dit qu’elle était quoi ? C’est quoi
ton lien avec cette bonne femme ? Oui
mais depuis quand ? Combien de temps,
combien de gosses, combien de mètres,
cube & carré ? Oui mais combien ? Oui
mais combien ? On peut en revenir aux
faits ? Ca t’emmerde si on s’en tient
aux faits ? Tu peux nous donner, bon,
comme ça, de tête, là, la composition
d’un cocktail Molotov ? Et tu y viens
souvent traîner au business block ? A
l’origine t’aimais ça l’hyperviolence
des masses non-gouvernementales ? Qui
a dit quoi ? C’est quoi tes opinions,
tes opinions politiques de dégénéré ?
Au fait, est-on inscrit ? Inscrit sur
les fichiers
(gorge) zéléctoraux ? Et
pourquoi ça ? Pourquoi ? Tu en as toi
des sympathies pour ces types ? Quant
aux vrais noms, les connais-tu ? Sûr,
vraiment sûr ? Sûr de toi, ouais ? On
ne t’aurait donc jamais vu ou croisé,
connu ou niqué dans des manifs ou des
rassemblements de ce genre ? Cogite &
cogite & penses-y veux-tu bien ? Bon,
tu les connais les types ? Les vrais,
les vrais types ? Tu les connais ? Tu
les as jamais vus sur les images & la
presse sous cutanée ? Tu les connais,
non ? Et leurs masques, leurs masques
de Rimbaud, tu les connais aussi ? Et
les noms qu’ils se donnent ? Et l’âge
qu’ils se donnent ? Et le goût qu’ils
se donnent ? As-tu déjà quitté Dubrov
ou sa région ? Et pourquoi ? Et as-tu
déjà entendu parler des ozbiljan ? Tu
as faim, soif, froid ? Tu reconnais ?
Sur cette photo, tu reconnais ? Cette
photo là ? Celle-ci ? Et sur celle-ci
tu reconnais un type, qui que ce soit
& n’importe lequel ? Sous les masques
jamais ? Et lui là, tu es sûr merdeux
de pauvtâche ? Kestadikoi con ? Lui ?
Et lui là tu es sûr ? Et lui ? Et lui
sur le côté, tu reconnais ? Et lui ou
elle ? Et lui ? Et lui ? Et celle-ci,
là par terre ? Et lui ? Ou elle ? Lui
pas mieux ? Et elle ? Et lui ? Et lui
ou elle ou autre ? Vraiment ? Sûr sûr
sûr ? Comment être vraiment sûr sûr à
100% ? Comment ? Et elle ? Et lui non
plus ? Et lui aussi ? Et cet autre là
derrière le sac de crache ? Et lui ou
elle aussi ? Et elle dans sa cagoule,
petite pauvre merde ? Et lui sous les
semelles de nos potes ? Et lui ? Lui,
non, lui non plus ? Et lui la tronche
en sang sous la tronche ? Lui ? Lui &
lui & lui-là caché derrière lui-bis &
la face de ce clebs ? Lui niqué à sec
dans les cages d’à-côté, jusqu’à côté
de la tienne ? Tu es sûr ? 100% super
sûr ? Et lui, le scalp mou sous l’bec
benzène ? Et lui ? Non plus ? Lui non
plus ? Ca alors, vrai ? Et elle, elle
je veux dire, sur cette photo & sur 8
autres ? C’est avant qu’on la viole à
sec avec nos semelles & nos bottes ou
alors je confonds ? Tiens, est-ce que
je confonds ? Tu l’sais toi ? Tu sais
ça si je confonds ? Et lui ? Essayons
sur celui-là, tu veux ? Mais non, pas
lui à peine visible, sale gueule sale
dans les câbles de la machine torture
mais lui là, dans le coin : celui qui
attend son tour, l’albinos massacré &
mordu par l’essence ? Tu vois ? Alors
donc qu’en penses-tu ? Non ? Vraiment
sûr ? Et celle-ci, les bras derrière,
derrière le dos, celle cheveux rouges
& yeux vairons, celle fringuée salope
mais pas trop, celle tatouée derrière
les omoplates, non, oui, celle aux 22
coups de couteau coagulés dans le bas
du thorax & le haut de la gorge ? Oui
mais plus à droite sur la photo il me
semble, non ? Alors ? Celle-ci là, tu
en dis quoi ? Tu es sûr ? Tu es sûr ?
Et lui ? Juste sa tête ? Le reste, le
reste de son corps on ne l’a plus, tu
vois ? Tu comprends ? Juste la tête &
rien de plus, tu vois ? Tu comprends,
oui ou non ? Sans les yeux, oui, mais
car les yeux on ne les a plus ça non,
mais tu comprends n’est-ce pas, hein,
tu le comprends ce que ça veut dire ?
Et lui lancé en pleine action dans un
champ de mines, un Molotov à la main,
main tranchée sous le pouce ? Et lui,
là, pixel blanc dans l’air sale ? Lui
le connais-tu & connais-tu son nom ou
bien es-tu sûr & si oui pourquoi ? Et
peux-tu aussi cocher la case prévue à
cet effet dans le formulaire ? As-tu,
vraiment, les pieds & poings liés là,
dans ton dos, allongé, même le sol, à
peine vêtu, nourrilogéblanchi, ouais,
mais sans possibilité de te redresser
& encore moins d’écrire sur le papier
tes doléances quant à l’organisazion,
oui, ça se dit l’organisazion, de cet
interrogatoire ? Un quoi ? Quand ça ?
Pour qui, pourquoi ? Et lui tiens, tu
le connais, ce lui ? Attends qu’on te
redresse, qu’on te fasse beau & qu’on
nettoie ta gueule de poux, bon, tu as
vu ? Tu te vois ? Tu l’vois le miroir
& derrière ton reflet ? Tu le connais
ce poucave ? Et revenons à ta bouille
tu veux ? Tu as déjà subi ou voulu ou
payé pour une opération de chirurgie,
de mécanisation ou autre intervention
physiologique robotisante du corps ou
esthétique de la face ? Jouirais-tu à
l’occasion, tiens, d’autres identités
que la tienne ? T’as jamais été mordu
par la police ? Vraiment ? Pourquoi ?
Comment ça ? Quand était-ce ? Ah oui,
et pourquoi ? Sais-tu au moins ce que
tu risques ? Tu le sais ? Tu le sais,
dans quelle merde tu te trouves tu le
sais ? Tu te lèves, tu veux ? Tu peux
arrêter de te plaquer contre le mur ?
Tu peux te plaquer contre le mur ? Et
écarter les 2 bras, les jambes, oui ?
Tu la fermes, ok ? T’as entendu, ok ?
Tu m’as entendu ? Tu m’as entendu, ou
bien ? Tu attends, d’accord ? Ok ? Tu
la fermes, oui ? Tu te calmes ? Tu te
calmes, oui ? Tu la fermes ? Et ça te
plaît maintenant ? Tu vas la fermer ?
Ca te plaît, là ? Ca te plaît mieux ?
Ca te plaît mieux, comme ça ? Et ça ?
Ca t’amuse que je te nique ? Et ça te
fait marrer le bruit quand ça craque,
oui ? Tu veux savoir comment ça va se
passer ? Tu veux savoir comment ça va
se passer ? Hein ? Hein ? Tu le sais,
combien on va te foutre, tu le sais ?
Oui ? Combien en tout ? Tu le sais ce

31 mars 2012
par Guillaume Vissac
Labo
#/// #Amputation #Arthur Rimbaud #Corps #Postapocalypse

[1Parfois me dit que ce vies // ne va nulle part, qu’il est mort-né, et que tout ce qui pourra en rester, ce sont ces tip of the iceberg, ces trucs publiés progressivement, ici et là, pour archive.

[2Sans début et sans fin car voilà.

<  -  >

Partager

Révisions

Aucune révision

Commentaires

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |