290515


C’est 2010 all over again. Je l’écris quelque part (c’est vrai). Des douleurs, des aliens dans le ventre [1], les symptômes d’une hernie oui mais sans la hernie : aujourd’hui à nouveau échographie infructueuse. Tout va bien, c’est fictif. C’est fictif, je laisse passer l’expo Bowie à la Philharmonie. Comme j’ai laissé passer, il y a quelques semaines, la ressortie de L’homme qui venait d’ailleurs et puis mille autres choses, films, expos, rencontres, instants, avant cela.

Un premier jet de quatrième pour La mécanique du texte :

L’écriture est en mutation perpétuelle : nous nous trouvons désormais après le livre et la question de nos outils à l’heure du numérique n’a jamais semblé aussi centrale. Écrivons-nous autrement ? La technique au sens large influence-t-elle la littérature ? De nouveaux outils impliquent-ils des œuvres nouvelles ? Ces œuvres nécessitent-elles à leur tour de nouvelles méthodes de médiation ? Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses, il n’y a pas de lutte à mort entre papier et numérique comme on a pu le croire un temps, il n’y a pas de futur inéluctable imposé par les grandes majors de l’édition. Le futur est maintenant, il s’écoule sous nos doigts et il ne tient qu’à nous de comprendre l’origine de son flux et la forme qu’il prend. La réflexion proposée par Thierry Crouzet est double. Une étude à l’angle inhabituel : l’importance de l’outil, de la technique et de la technologie dans nos habitudes d’écriture. Et, en creux, une plongée dans son propre parcours, sa démarche d’auteur expert de rien, comme il aime à se présenter lui-même, pour mieux s’inscrire dans une voix personnelle, parfois intime.

De la tablette à la tablette, du codex à Wattpad, de l’écriture manuscrite à l’écriture en ligne adossée à nos bases de données ou au cloud, Thierry Crouzet traverse le temps et se penche sur l’épaule de ceux qui pratiquent l’écriture (des auteurs aux parcours divers tels que Flaubert, Mark Twain, Katherine Pancol, Perec, François Bon ou George R.R. Martin). Essai au spectre large, réflexion sur les mutations fortes qui continuent aujourd’hui encore à recomposer nos horizons littéraires, La mécanique du texte épluche nos usages et nos façons d’appréhender le lirécrire. Sa grande clarté, sa rigueur et sa souplesse en font un outil important pour nous aider à traverser nos questionnements contemporains.

Le Transoxiane quatre, pourrais-je enfin m’y mettre tous les jours ? C’est vital il le faut. La phrase que je me dis c’est donc ok maintenant il faut que je valide. Le chapitre 1 par exemple, ok. Le 2, qui est en réalité une fusion du 2 et du 4, réécrit. Et puisque je n’ai rien dans le ventre, que mes douleurs sont sans substance et sans origine, je cours 4km32, 29min06, sur les Love Fail. Le long de l’avenue montante quelqu’un dit faut que j’aille m’acheter des collants et un Red Bull maintenant.

23 juin 2015
par Guillaume Vissac
Journal
#Corps #Courir #David Bowie #David Lang #Publie.net #Thierry Crouzet #Transoxiane

[1Je me souviens des peurs primaires écrites fin 2010, c’était ça, des aliens dans le ventre.

<  -  >

Partager

Révisions

8 révisions

290515, version 9 (23 juin 2015)

Publie.net, David Bowie, Corps, Courir, Transoxiane, Thierry Crouzet, David Lang
C’est 2010 all over again. Je l’écris J’écris c’est 2010 all over again quelque part (c’est vrai). Des douleurs, des aliens dans le ventre[publie.net/fr/ebook/9782814503021/livre-des-peurs-primaires" class='spip_out' rel='external'>Je me souviens des [peurs primaires Des douleurs , des aliens dans le ventre [1] .]] , les symptômes d’une hernie oui mais sans la hernie : , et aujourd’hui à nouveau encore échographie infructueuse. Tout va bien, c’est fictif. C’est fictif, je laisse passer l’expo Bowie à la Philharmonie. Comme j’ai laissé passer, il y a quelques semaines, la ressortie en salles de L’homme qui venait d’ailleurs et puis mille autres choses, films, expos, rencontres, instants , avant cela.

[1Je me souviens des peurs primaires écrites fin 2010, c’était ça, des des aliens dans le ventre.

jpg/textmecapub.jpg

290515, version 8 (20 juin 2015)

J’écris c’est 2010 all over again quelque part (c’est vrai). Des douleurs, des aliens dans le ventre [2], les symptômes d’une hernie oui mais sans la hernie, et aujourd’hui encore une échographie infructueuse. Tout va bien, c’est fictif. C’est fictif, je laisse passer l’expo Bowie à la Philharmonie. Comme j’ai laissé passer, il y a quelques semaines, la ressortie en salles de L’homme qui venait d’ailleurs et puis mille autres tant d’autres choses, films, expos, rencontres, avant cela.

Le Transoxiane quatre, pourrais-je enfin m’y mettre tous les jours ? C’est vital il le faut. La phrase que je me dis est donc ok maintenant il faut que je valide. Le chapitre 1 par exemple, c’est ok. Le 2, qui est en réalité une fusion du 2 et du 4, est réécrit. Et puisque je n’ai rien dans le ventre, que mes douleurs sont sans substance et sans origine, je cours crois 4km32, 29min06, sur les Love Fail. Le long de l’avenue montante quelqu’un dit faut que j’aille m’acheter des collants et un Red Bull maintenant.

[2Je me souviens des peurs primaires écrites fin 2010, c’était ça , des aliens dans le ventre .

290515, version 7 (31 mai 2015)

Le Transoxiane quatre, pourrais-je enfin m’y mettre tous les jours ? C’est vital il le faut. La phrase que je me dis est donc ok maintenant il faut que je valide. Le chapitre 1 par exemple, c’est ok. Le 2, qui est en réalité une fusion du 2 et du 4, est réécrit. Et puisque je n’ai rien dans le ventre, que mes douleurs sont sans substance et sans origine, je crois 4km32, 29min06, sur les Love Love Fail. . Le long de l’avenue montante quelqu’un dit faut que j’aille m’acheter des collants et un Red Bull maintenant.

290515, version 6 (31 mai 2015)

Un premier jet de Une quatrième pour La mécanique du texte, fin juin :

<blockquote > 4e

L’écriture est en mutation perpétuelle : nous nous trouvons désormais après le livre et la question de nos outils à l’heure du numérique n’a jamais semblé aussi centrale. Écrivons-nous autrement ? La technique au sens large influence-t-elle la littérature ? De nouveaux outils impliquent-ils des œuvres nouvelles ? Ces œuvres nécessitent-elles à leur tour de nouvelles méthodes de médiation ? Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses, il n’y a pas de lutte à mort entre papier et numérique comme on a pu le croire un temps, il n’y a pas de futur inéluctable imposé par les grandes majors de l’édition. Le futur est maintenant, il s’écoule sous nos doigts et il ne tient qu’à nous de comprendre l’origine de son flux et la forme qu’il prend. La réflexion proposée par Thierry Crouzet est double. Une étude à l’angle inhabituel : l’importance de l’outil, de la technique et de la technologie dans nos habitudes d’écriture. Et, en creux, une plongée dans son propre parcours, sa démarche d’auteur expert de rien, comme il aime à se présenter lui-même, pour mieux s’inscrire dans une voix personnelle, parfois intime.

De la tablette à la tablette, du codex à Wattpad, de l’écriture manuscrite à l’écriture en ligne adossée à nos bases de données ou au cloud, Thierry Crouzet traverse le temps et se penche sur l’épaule de ceux qui pratiquent l’écriture (des auteurs aux parcours divers tels que Flaubert, Mark Twain, Katherine Pancol, Perec, François Bon ou George R.R. Martin). Essai au spectre large, réflexion sur les mutations fortes qui continuent aujourd’hui encore à recomposer nos horizons littéraires, La mécanique du texte épluche nos usages et nos façons d’appréhender le lirécrire. Sa grande clarté, sa rigueur et sa souplesse en font un outil important pour nous aider à traverser nos questionnements contemporains.

290515, version 5 (29 mai 2015)

Le Transoxiane quatre, pourrais-je enfin m’y mettre tous les jours ? C’est vital il le faut. La phrase que je me dis est donc ok maintenant il faut que je valide. Le chapitre 1 par exemple, c’est ok. Le 2, qui est en réalité une fusion du 2 et du 4, est réécrit. Et puisque je n’ai rien dans le ventre, que mes douleurs sont sans substance et sans origine, je crois 4km32, 29min06, sur les Love Fail.

290515, version 4 (29 mai 2015)

Le Transoxiane quatre, pourrais-je enfin m’y mettre tous les jours ? C’est vital il le faut. La phrase que je me dis est donc ok maintenant il faut que je valide. Le chapitre 1 par exemple, c’est ok. Le 2, qui est en réalité une fusion du 2 et du 4, est réécrit.

290515, version 3 (29 mai 2015)

Une quatrième pour La mécanique du texte, fin juin :

4e

Le Transoxiane quatre, pourrais-je enfin m’y mettre tous les jours ? C’est vital il le faut. La phrase que je me dis est donc ok maintenant il faut que je valide. Le chapitre 1 par exemple, c’est ok.

290515, version 2 (29 mai 2015)

J’écris c’est 2010 all over again quelque part (c’est vrai). Des douleurs, des aliens dans le ventre [3], les symptômes d’une hernie oui mais sans la hernie, et là encore une échographie infructueuse. Tout va bien, c’est fictif. C’est fictif, je laisse passer l’expo Bowie à la Philharmonie. Comme j’ai laissé passer, il y a quelques semaines, la ressortie en salles de L’homme qui venait d’ailleurs et tant d’autres choses, films, expos, rencontres, avant cela.

[3Je me souviens des peurs primaires écrites fin 2010.

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |