290818


Chaque fois que je vais à la BNF pour un rendez-vous, il faut en passer par des labyrinthes interminables sous les tours. Pour ce que j’en sais, on pourrait tout aussi bien finir par déboucher de l’autre côté de la Seine. Ou bien, qui sait, de l’Atlantique ? Rien ne me choque plus désormais. Pas même les trois petites chèvres qu’ils (je n’ai pas noté qui) ont invitées dans les jardins. Ce n’était donc pas une légende urbaine. Je sortirai d’ici avec des yeux pas exactement alignés avec le reste de mes yeux, résultat la passerelle Simone-de-Beauvoir est saturée d’aliasing aujourd’hui. Il y a donc bien un problème avec ces putains de verres censés reporter la même correction qu’avant (mais en réalité non).

<  -  >

Partager

Révisions

7 révisions

290818, version 8 (29 septembre 2018)

Chaque fois que je vais à la BNF pour un [rendez-vous->https://www.publie.net] Fatigant . Chaque fois que je vais à la BNF pour un rendez-vous professionnel , il faut en passer par des labyrinthes interminables sous les tours. Pour ce que j’en sais, on pourrait tout aussi bien finir par déboucher de l’autre côté de la Seine. Ou bien, qui sait, de l’Atlantique ? Rien ne me choque plus désormais. Pas même les trois petites chèvres qu’ils (je n’ai pas noté qui) ont invitées dans les jardins. Ce n’était donc pas Ce n’était donc pas une légende urbaine. Je sortirai d’ici avec des yeux pas exactement alignés avec le reste de mes yeux, résultat notamment quand il faudra revenir du côté des jardins de Bercy et marcher sur la passerelle Simone-de-Beauvoir qui est saturée d’aliasing aujourd’hui. Il y a donc bien Il y a donc bien un problème avec ces verres , ces verres , ces putains de verres , censés reporter reproduire la même correction qu’avant que précédemment (mais en réalité non).
Publie.net, Paris
jpg/dlwyhjdw4ae7fwr.jpg-large-2.jpg

290818, version 7 (28 septembre 2018)

Chaque fois que je vais à la BNF pour un rendez-vous professionnel, il faut en passer par des labyrinthes interminables sous les tours. Pour ce que j’en sais, on pourrait tout aussi bien finir par déboucher de l’autre côté de la Seine. Ou bien, qui sait, de l’Atlantique ? Rien ne me choque plus désormais. Pas même les trois petites chèvres qu’ils (je n’ai pas noté qui) ont invitées dans les jardins. Ce n’était donc pas une légende urbaine. Je Mais je sortirai d’ici avec des yeux pas exactement alignés avec le reste de mes yeux, notamment quand il faudra revenir du côté des jardins de Bercy et marcher sur la passerelle Simone-de-Beauvoir qui est saturée d’aliasing aujourd’hui. Il y a donc bien un problème avec ces verres, ces verres, ces putains de verres, censés reproduire la même correction que précédemment (mais en réalité non). Fatigant C’est fatigant .

290818, version 6 (27 septembre 2018)

Chaque fois que je vais à la BNF pour un rendez-vous professionnel, il faut en passer par des labyrinthes interminables sous les tours ( mais pas pour prendre un abonnement publie . net hein, faut pas déconner) il faut en passer par des labyrinthes interminables sous les tours. Pour ce que j’en sais, on pourrait tout aussi bien finir par déboucher de l’autre côté de la Seine. Ou bien, qui sait, de l’Atlantique ? Rien ne me choque plus désormais. Pas même les trois petites chèvres qu’ils (je n’ai pas noté qui) ont invitées dans les jardins. Ce n’était donc pas une légende urbaine. Mais je sortirai d’ici avec des yeux pas exactement alignés avec le reste de mes yeux, notamment quand il faudra revenir du côté des jardins de Bercy et marcher sur la passerelle Simone-de-Beauvoir qui est saturée d’aliasing aujourd’hui. Il y a donc bien un problème avec ces verres, ces verres, ces putains de verres, censés reproduire la même correction que précédemment ( mais en réalité non ). . En réalité non. C’est fatigant.

290818, version 5 (26 septembre 2018)

Chaque fois que je vais à la BNF pour un rendez-vous professionnel ( mais pas pour prendre un abonnement publie il faut en passer par des labyrinthes interminables sous les tours .net hein, faut pas déconner) il faut en passer par des labyrinthes interminables sous les tours. Pour ce que j’en sais, on pourrait tout aussi bien finir par déboucher de l’autre côté de la Seine. Ou bien, qui sait, de l’Atlantique ? Rien ne me choque plus désormais. Pas même les trois petites chèvres qu’ils (je n’ai pas noté qui) ont invitées dans les jardins. Ce n’était donc pas une légende urbaine. Mais je sortirai d’ici avec des yeux pas exactement alignés avec le reste de mes yeux, notamment quand il faudra revenir du côté des jardins de Bercy et marcher sur la passerelle Simone-de-Beauvoir qui est saturée d’aliasing aujourd’hui. Il y a donc bien un problème avec ces verres, ces verres , ces putains de verres , censés reproduire la même correction que précédemment. En réalité non. C’est fatigant.

290818, version 4 (16 septembre 2018)

290818, version 3 (8 septembre 2018)

Chaque fois que je vais à la BNF pour un rendez-vous professionnel il faut en passer par des labyrinthes interminables sous les tours. Pour ce que j’en sais, on pourrait tout aussi bien finir par déboucher de l’autre côté de la Seine. Ou bien, qui sait, de l’Atlantique ? Rien ne me choque plus désormais. Pas même les trois petites chèvres qu’ils (je n’ai pas noté qui) ont invitées dans les jardins. Ce n’était donc pas une légende urbaine. Mais je sortirai d’ici avec des yeux pas exactement alignés avec le reste de mes yeux, notamment quand il faudra revenir du côté des jardins de Bercy et marcher sur la passerelle Simone-de-Beauvoir qui est saturée d’aliasing aujourd’hui. Il y a donc bien un problème avec ces verres, censés reproduire la même correction que précédemment. En réalité non. C’est fatigant.

290818, version 2 (30 août 2018)

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |