171116


What Nepal taught me, he said, was that what we are striving for is not transcendence but transformation. The world is there to be transformed. The human being is there to be transformed. Not transcended, transformed. When a note is played six hundred and sixty-six times it is transformed. The ear that hears the same note six hundred and sixty-six times is transformed.

Gabriel Josipovici, Infinity

Firminy Vert. Tout est encastré, tout est tagué et vide. Plus personne vit ici. Un mec me parle, il sillonne la France pour se faire retirer des tumeurs dans plein de villes différentes. Il appelle ça la part de Satan. J’essaye de prendre en photo la fumée lumineuse qui s’échappe à l’horizon, entre les tours, derrière le city stade, sauf qu’on bouge. Ce sur quoi je suis monté c’est pas fixe, c’est un véhicule en mouvement. Enfin finir la version web de Kalces. Heureux du résultat mais j’avais l’impression, à tort, de ne jamais en voir le bout. Il est là. Parution demain. Derniers messages, derniers réglages avant publication. Les auteurs sont contents, mails émouvants. Une première partie du boulot est faite. Pas la plus dure. Mais je ressemble à rien. Reçus de la Poste qui trainent sur le bureau. Fait pas si froid dehors. Une vidéo en accéléré pour notre soirée de lancement de La Vie verticale en octobre. La chute du ciel derrière. Quentin m’a envoyé un livre : L’apocryphe. Ça me touche assez. Pendant plusieurs dizaines de seconde ça me coupe de la course du jour, comme une respiration, à regarder l’enveloppe, le dos, l’adresse, le nom du livre et le post-it dedans. Dragon Ball Super : il faut attendre l’épisode 48 pour que ça devienne bien. On m’informe que mon conseiller bancaire a changé de numéro. J’avais un conseiller bancaire ? Au bout des 10’21 de la Metamorphosis II : 796 mots au terme desquels, plot twist, je me surprends moi-même. Duvert : les siennes nous si.

<  -  >

Partager

Révisions

13 révisions

171116, version 14 (25 décembre 2016)

Publie.net, Rêve, Quentin Leclerc, Neil Gaiman, Philip Glass, Dragon Ball, Lou Sarabadzic, Tony Duvert, Gabriel Josipovici
jpg/dsc_0783.jpg

Gabriel Josipovici , Infinity

[Firminy Vert->mot126 ]. Par hasard , Firminy Vert . Tout est encastré, tout est tagué et vide. Plus personne vit ici. Un mec me parle, il sillonne la France pour se faire retirer des tumeurs dans plein de villes différentes. Il appelle ça la part de Satan. J’essaye de prendre en photo la fumée lumineuse qui s’échappe à l’horizon, entre les tours, derrière le city stade, sauf qu’on bouge. Ce sur quoi je suis monté c’est pas fixe, c’est un véhicule en mouvement. Enfin finir [la la version web de Kalces->https://publie . Kalces . net/weblivres/kalces/]. Heureux du résultat mais j’avais l’impression, à tort, de ne jamais en voir le bout. Il est là. [Parution demain->https://www Parution demain .publie.net/livre/kalces-f-jou-s-jan-m-meurisse/]. Derniers messages, derniers réglages avant publication. Les auteurs sont contents, mails émouvantsje trouve . Une première partie du boulot est faite. Pas la plus dure. Mais je ressemble à rien. Reçus Vis dans les reçus de la Poste qui trainent sur le bureau. Fait pas si froid que ça dehors. Une vidéo en accéléré pour notre [soirée soirée de lancement de lancement->https://vimeo La Vie verticale en octobre .com/191976961] de [La Vie verticale->https://www.publie.net/livre/la-vie-verticale-lou-sarabadzic/] en octobre. La chute du ciel derrière. [Quentin->http://ql.relire.net] Quentin m’a envoyé un livre : [L’apocryphe->http://www . L’apocryphe . leseditionsdeminuit.fr/livre-Apocryphe_(L_)-1767-1-1-0-1.html]. Ça me touche assez. Pendant plusieurs dizaines de seconde ça me coupe de la course du jour, comme une respiration, à regarder l’enveloppe, le dos, l’adresse, le nom du livre et le post-it dedans. Dragon Ball Super DBS : il faut donc attendre l’épisode 48 pour que ça devienne bien. On m’informe que mon conseiller bancaire a changé de numéro. J’avais un conseiller bancaire ? Au bout des 10’21 de la Metamorphosis II : 796 mots au terme desquels, plot plot twist, , je me surprends moi-même. Duvert : les siennes nous si.

171116, version 13 (24 décembre 2016)

Par hasard, sur Firminy Vert. Tout est encastré, tout est tagué et vide. Plus personne vit ici. Un mec me parle, sillonne la France pour se faire retirer des tumeurs dans plein de villes différentes. Il appelle ça la part de Satan. J’essaye de prendre en photo la fumée lumineuse qui s’échappe à l’horizon, entre les tours, derrière le city stade, sauf mais je me rends soudain compte qu’on bouge. Ce sur quoi je suis monté c’est ça n’est pas fixe, c’est un véhicule en mouvement. Enfin finir la version web de Kalces. Heureux du résultat mais j’avais l’impression, à tort, de ne jamais en voir le bout. Il est là. Parution demain. Derniers messages, derniers réglages avant publication. Les auteurs sont contents, mails émouvants je trouve. Une première partie du boulot est faite. Pas la plus dure. Mais je ressemble à rien. Vis dans les reçus de la Poste qui trainent sur le bureau. Fait pas si froid que ça dehors. Une vidéo en accéléré pour notre soirée de lancement de La Vie verticale en octobre. La chute du ciel derrière. Quentin m’a envoyé un livre : L’apocryphe. Ça me touche assez. Pendant plusieurs dizaines de seconde ça me coupe de la course du jour, comme une respiration, à regarder l’enveloppe, le dos, l’adresse, le nom du livre et le post-it dedans. DBS. DBS  : il Il faut donc attendre l’épisode 48 pour que ça devienne bien. On m’informe que mon conseiller bancaire a changé de numéro. J’avais un conseiller bancaire ? Au bout des 10’21 de la Metamorphosis II : 796 mots au terme desquels, plot twist, je me surprends moi-même. Duvert : les siennes nous si.

171116, version 12 (23 décembre 2016)

Par À déboucher par hasard sur Firminy Vert. Tout est encastré, tout est tagué et vide. Plus personne vit ici. Un mec me parle, il sillonne la France pour se faire retirer des tumeurs dans plein de villes différentes. Il appelle ça la part de Satan. J’essaye de prendre en photo la fumée lumineuse qui s’échappe à l’horizon, entre les tours, derrière le city stade, mais je me rends soudain vite compte qu’on que l’on bouge. Ce sur quoi je suis monté ça n’est pas fixe, c’est un véhicule en mouvement. Enfin finir la version web de Kalces. Heureux du résultat mais j’avais l’impression, à tort, de ne jamais en voir le bout. Il est là. Parution demain, il était plus que temps . Derniers messages, derniers réglages avant publication. Les auteurs sont contents, mails émouvants je trouve. Une première partie du boulot est faite. Pas la plus dure. Mais je ressemble à rien. Vis dans les reçus de la Poste qui trainent sur le bureau. Fait pas si froid que ça dehors. Une vidéo en accéléré pour notre soirée de lancement de La Vie verticale en octobre. La chute du ciel derrièrenous . Quentin m’a envoyé un livre : L’apocryphe. Ça me touche assez. Pendant plusieurs dizaines de seconde ça me coupe de la course du jour, comme une respiration, à regarder l’enveloppe, le dos, l’adresse, le nom du livre et le post-it dedans. DBS. Il faut donc attendre l’épisode 48 pour que ça devienne bien. On m’informe que mon conseiller bancaire a changé de numéro. J’avais un conseiller bancaire ? Au bout des 10’21 de 10’21de la Metamorphosis II : 796 mots au terme desquels, plot twist, je me surprends moi-même. Duvert : les siennes nous si.

171116, version 11 (18 décembre 2016)

À déboucher par hasard sur Firminy Vert. Tout est encastré, tout est tagué et vide. Plus personne vit ici. Un mec me parle, il sillonne la France pour se faire retirer des tumeurs dans plein de villes différentes. Il appelle ça la part de Satan. J’essaye de prendre en photo la fumée lumineuse qui s’échappe à l’horizon, entre les tours, derrière le city stade, mais je me rends vite compte que l’on bouge. Ce sur quoi je suis monté ça n’est pas fixe, c’est un véhicule en mouvement. Enfin finir la version web de Kalces. Heureux du résultat mais j’avais l’impression, à tort, de ne jamais en voir le bout. Il est là. Parution demain, il était plus que temps. Derniers messages, derniers réglages avant publication. Les auteurs sont contents, mails émouvants je trouve. Une première partie du boulot est faite. Pas la plus dure. Mais je ressemble à rien. Vis dans les reçus de la Poste qui trainent sur le bureau. Fait pas si froid que ça dehors. Une vidéo en accéléré pour notre soirée de lancement de La Vie verticale en octobre. La chute du ciel derrière nous. Quentin m’a envoyé un livre : L’apocryphe. Ça me touche assez. Pendant plusieurs dizaines de seconde ça me coupe de la course du jour, comme une respiration, à regarder l’enveloppe, le dos, l’adresse, le nom du livre et le post-it dedans. DBS. Il faut donc attendre l’épisode 48 pour que ça devienne bien. On m’informe que mon conseiller bancaire a changé de numéro. J’avais un conseiller bancaire ? Bergounioux a une dent contre les jeux de rôle : Jean ne nous accompagne pas. Il va s’adonner à un truc idiot qui s’appelle des « jeux de rôle », avec ses copains. Au bout des 10’21de la Metamorphosis II : 796 mots au terme desquels, plot twist, je me surprends moi-même. Duvert : les siennes nous si.

171116, version 10 (18 décembre 2016)

À déboucher par hasard sur Firminy Vert. Tout est encastré, tout est tagué et vide. Plus personne vit ici. Un mec me parle, il sillonne la France pour se faire retirer des tumeurs dans plein de villes différentes. Il appelle ça la part de Satan. J’essaye de prendre en photo la fumée lumineuse qui s’échappe à ) l’horizon, entre les tours, derrière le city stade, mais je me rends vite compte que l’on bouge. Ce sur quoi je suis monté ça n’est pas fixe, c’est un véhicule en mouvement. Enfin finir la version web de Kalces. Heureux du résultat mais j’avais l’impression, à tort, de ne jamais en voir le bout. Il est là. Parution demain, il était plus que temps. Derniers messages, derniers réglages avant publication. Les auteurs sont contents, mails émouvants je trouve. Une première partie du boulot est faite. Pas la plus dure. Mais je ressemble à rien. Vis dans les reçus de la Poste qui trainent sur le bureau. Fait pas si froid que ça dehors. Une vidéo en accéléré pour notre soirée de lancement de La Vie verticale en octobre. La chute du ciel derrière nous. Quentin m’a envoyé un livre : L’apocryphe. Ça me touche assez. Pendant plusieurs dizaines de seconde ça me coupe de la course du jour, comme une respiration, à regarder l’enveloppe, le dos, l’adresse, le nom du livre et le post-it dedansécrit . DBS. Il faut donc attendre l’épisode 48 pour que ça devienne bien. On m’informe que mon conseiller bancaire a changé de numéro. J’avais un conseiller bancaire ? Bergounioux a une dent contre les jeux de rôle : Jean ne nous accompagne pas. Il va s’adonner à un truc idiot qui s’appelle des « jeux de rôle », avec ses copains. Au bout des 10’21de la Metamorphosis II : 796 mots au terme desquels, plot twist, je me surprends moi-même. Duvert : les siennes nous si.

171116, version 9 (18 novembre 2016)

À déboucher par hasard sur Firminy Vert. Tout est encastré, tout est tagué et vide. Plus personne vit ici. Un mec me parle, il sillonne la France pour se faire retirer des tumeurs dans plein de villes différentes. Il appelle ça la part de Satan. J’essaye de prendre en photo la fumée lumineuse qui s’échappe ) l’horizon, entre les tours, derrière le city stade, mais je me rends vite compte que l’on bouge. Ce sur quoi je suis monté n’est pas fixe, c’est un véhicule en mouvement. Enfin finir la version web de Kalces. Heureux du résultat mais j’avais l’impression, à tort, de ne jamais en voir le bout. Il est là. Parution demain, il était plus que temps. Derniers messages, derniers réglages avant publication. Les auteurs sont contents, mails émouvants je trouve. Une première partie du boulot est faite. Pas la plus dure. Mais je ressemble à rien. Vis dans les reçus de la Poste qui trainent sur le bureau. Fait pas si froid que ça dehors. Une vidéo en accéléré pour notre soirée de lancement de La Vie verticale en octobre. La chute du ciel derrière nous. Quentin m’a envoyé un livre : L’apocryphe. Ça me touche assez. Pendant plusieurs dizaines de seconde ça me coupe de la course du jour, comme une respiration, à regarder l’enveloppe, le dos, l’adresse, le nom du livre et le post-it dedans écrit. DBS. Il faut donc attendre l’épisode 48 pour que ça devienne bien. On m’informe que mon conseiller bancaire a changé de numéro. J’avais un conseiller ? Bergounioux a une dent contre les jeux de rôle : Jean ne nous accompagne pas. Il va s’adonner à un truc idiot qui s’appelle des « jeux de rôle », avec ses copains. Au bout des 10’21de la Metamorphosis II : 796 mots au terme desquels, plot twist, je me surprends moi-même. Duvert : les siennes nous si.

171116, version 8 (17 novembre 2016)

À déboucher par hasard sur Firminy Vert. Tout est encastré, tout est tagué et vide. Plus personne vit ici. Un mec me parle, il sillonne la France pour se faire retirer des tumeurs dans plein de villes différentes. Il appelle ça la part de Satan. J’essaye de prendre en photo la fumée lumineuse qui s’échappe ) l’horizon, entre les tours, derrière le city stade, mais je me rends vite compte que l’on bouge. Ce sur quoi je suis monté n’est pas fixe, c’est un véhicule en mouvement. Enfin finir la version web de Kalces. Heureux du résultat mais j’avais l’impression, à tort, de ne jamais en voir le bout. Il est là. Parution demain, il était plus que temps. Derniers messages, derniers réglages avant publication. Les auteurs sont contents, mails émouvants je trouve. Une première partie du boulot est faite. Pas la plus dure. Mais je ressemble à rien. Vis dans les reçus de la Poste qui trainent sur le bureau. Fait pas si froid que ça dehors. Une vidéo en accéléré pour notre soirée de lancement de La Vie verticale en octobre. La chute du ciel derrière nous. Quentin m’a envoyé un livre : L’apocryphe. Ça me touche assez. Pendant plusieurs dizaines de seconde ça me coupe de la course du jour, comme une respiration, à regarder l’enveloppe, le dos, l’adresse, le nom du livre et le post-it dedans écrit. DBS. Il faut donc attendre l’épisode 48 pour que ça devienne bien. On m’informe que mon conseiller bancaire a changé de numéro. J’avais un conseiller ? Au bout des 10’21de la Metamorphosis II : 796 mots au terme desquels, plot twist, je me surprends moi-même. Duvert : les siennes nous si.

171116, version 7 (17 novembre 2016)

À déboucher par hasard sur Firminy Vert. Tout est encastré, tout est tagué et vide. Plus personne vit ici. Un mec me parle, il sillonne la France pour se faire retirer des tumeurs dans plein de villes différentes. Il appelle ça la part de Satan. J’essaye de prendre en photo la fumée lumineuse qui s’échappe ) l’horizon, entre les tours, derrière le city stade, mais je me rends vite compte que l’on bouge. Ce sur quoi je suis monté n’est pas fixe, c’est un véhicule en mouvement. Enfin finir la version web de Kalces. Heureux du résultat mais j’avais l’impression, à tort, de ne jamais en voir le bout. Il est là. Parution demain, il était plus que temps. Derniers messages, derniers réglages avant publication. Les auteurs sont contents, mails émouvants je trouve. Une première partie du boulot est faite. Pas la plus dure. Mais je Je ressemble à riensinon . Vis dans les reçus de la Poste qui trainent sur le bureau. Fait pas si froid que ça dehors. Une vidéo en accéléré pour notre soirée de lancement de La Vie verticale en octobre. La chute du ciel derrière nous. Quentin m’a envoyé un livre : L’apocryphe. Ça me touche assez. Pendant plusieurs dizaines de seconde ça me coupe de la course du jour, comme une respiration, à regarder l’enveloppe, le dos, l’adresse, le nom du livre et le post-it dedans écrit. DBS. Il faut donc attendre l’épisode 48 pour que ça devienne bien. On m’informe que mon conseiller bancaire a changé de numéro. J’avais un conseiller ? Au bout des 10’21de la Metamorphosis II : 796 mots au terme desquels, plot twist, je me surprends moi-même.

171116, version 6 (17 novembre 2016)

À déboucher par hasard sur Firminy Vert. Tout est encastré, tout est tagué et vide. Plus personne vit ici. Un mec me parle, il sillonne la France pour se faire retirer des tumeurs dans plein de villes différentes. Il appelle ça la part de Satan. J’essaye de prendre en photo la fumée lumineuse qui s’échappe ) l’horizon, entre les tours, derrière le city stade, mais je me rends vite compte que l’on bouge. Ce sur quoi je suis monté n’est pas fixe, c’est un véhicule en mouvement. Enfin finir la version web de Kalces. Heureux du résultat mais j’avais l’impression, à tort, de ne jamais en voir le bout. Il est là. Parution demain, il était plus que temps. Je ressemble à rien sinon. Vis dans les reçus de la Poste qui trainent sur le bureau. Fait pas si froid que ça dehors. Une vidéo en accéléré pour notre soirée de lancement de La Vie verticale en octobre. La chute du ciel derrière nous. Quentin m’a envoyé un livre : L’apocryphe. Ça me touche assez. Pendant plusieurs dizaines de seconde ça me coupe de la course du jour, comme une respiration, à regarder l’enveloppe, le dos, l’adresse, le nom du livre et le post-it dedans écrit. DBS. Il faut donc attendre l’épisode 48 pour que ça devienne bien. On m’informe que mon conseiller bancaire a changé de numéro. J’avais un conseiller ?

171116, version 5 (17 novembre 2016)

À déboucher par hasard sur Firminy Vert. Tout est encastré, tout est tagué et vide. Plus personne vit ici. Un mec me parle, il sillonne la France pour se faire retirer des tumeurs dans plein de villes différentes. Il appelle ça la part de Satan. J’essaye de prendre en photo la fumée lumineuse qui s’échappe ) l’horizon, entre les tours, derrière le city stade, mais je me rends vite compte que l’on bouge. Ce sur quoi je suis monté n’est pas fixe, c’est un véhicule en mouvement. Enfin finir la version web de Kalces. Heureux du résultat mais j’avais l’impression, à tort, de ne jamais en voir le bout. Il est là. Parution demain, il était plus que temps. Je ressemble à rien sinon. Vis dans les reçus de la Poste qui trainent sur le bureau. Fait pas si froid que ça dehors. Une vidéo en accéléré pour notre soirée de lancement de La Vie verticale en octobre. La chute du ciel derrière nous. Quentin m’a envoyé un livre : L’apocryphe. Ça me touche assez. Pendant plusieurs dizaines de seconde ça me coupe de la course du jour, comme une respiration, à regarder l’enveloppe, le dos, l’adresse, le nom du livre et le post-it dedans écrit. DBS. Il faut donc attendre l’épisode 48 pour que ça devienne bien.

0 | 10 | Tout afficher

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Autres articles



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |