100517


Tandis que l’hiver déclinait et que le printemps fleurissait, nous nous sommes habitués au manque de fiabilité de l’électricité et avons mis au point une méthode pour en profiter chaque fois qu’elle revenait. Nous laissions la lumière de la cuisine tout le temps allumée, et quand elle vacillait avant de se stabiliser, Eva se précipitait dans la buanderie pour lancer une machine puis filait dans son studio, mettait un CD et, ignorant l’échauffement à la barre, commençait à danser tandis que je tirais la chasse pour évacuer l’eau sale des toilettes et ouvrais les robinets pour remplir la baignoire et l’évier tant que la pompe électrique marchait. Ensuite je courais à mon ordinateur et travaillais d’arrache-pied avant que tout ne tombe de nouveau en panne.

Jean Hegland, Dans la forêt, Gallmeister, traduction Josette Chicheportiche

Combien de temps passé à la fenêtre à traquer l’arrivée d’un camion DPD pour une livraison censée s’être déroulée dans le passé mais tardant à advenir dans le présent (et le futur se rapproche à vitesse folle) ? L’ascenseur est en panne : depuis que Macron est élu il est en panne. Combien d’allers-retours des cinq étages, combien de marches par étages. Je sais pas, c’est rhétorique (mais une montre connectée est là qui captera ça). Puis des petites boites dans des grandes, et des kilos de livres dans les petites. Et je n’ai pas idée de comment je vais faire trois pas lesté de ça.

<  -  >

Partager

Révisions

5 révisions

100517, version 6 (15 juin 2017)

Publie.net, Jean Hegland
jpg/dsc_0393-2.jpg
<blockquote>Tandis que l’hiver déclinait et que le printemps fleurissait, nous nous sommes habitués au manque de fiabilité de l’électricité et avons mis au point une méthode pour en profiter chaque fois qu’elle revenait. Nous laissions la lumière de la cuisine tout le temps allumée, et quand elle vacillait avant de se stabiliser, Eva se précipitait dans la buanderie pour lancer une machine puis filait dans son studio, mettait un CD et, ignorant l’échauffement à la barre, commençait à danser tandis que je tirais la chasse pour évacuer l’eau sale des toilettes et ouvrais les robinets pour remplir la baignoire et l’évier tant que la pompe électrique marchait. Ensuite je courais à mon ordinateur et travaillais d’arrache-pied avant que tout ne tombe de nouveau en panne.

Jean Hegland, Dans la forêt, Gallmeister, traduction Josette Chicheportiche

</blockquote>

Combien de temps passé à la fenêtre à traquer l’arrivée d’un camion DPD pour une livraison censée s’être déroulée dans le passé mais tardant à advenir dans le présent (et le futur se rapproche à vitesse folle) ? L’ascenseur est en panne : depuis que Macron est élu il est en panne. Combien d’allers-retours des cinq étages, combien de marches par étages. Je n’en sais pas rien , c’est rhétorique (mais une montre connectée est là qui captera capte ça). Puis des petites boites dans des grandes, et des kilos de livres dans les petites. Et je n’ai pas idée de comment je vais faire trois pas lesté de ça.Mais faudra bien.

100517, version 5 (12 juin 2017)

<blockquote>Tandis que l’hiver déclinait et que le printemps fleurissait, nous nous sommes habitués au manque de fiabilité de l’électricité et avons mis au point une méthode pour en profiter chaque fois qu’elle revenait. Nous laissions la lumière de la cuisine tout le temps allumée, et quand elle vacillait avant de se stabiliser, Eva se précipitait dans la buanderie pour lancer une machine puis filait dans son studio, mettait un CD et, ignorant l’échauffement à la barre, commençait à danser tandis que je tirais la chasse pour évacuer l’eau sale des toilettes et ouvrais les robinets pour remplir la baignoire et l’évier tant que la pompe électrique marchait. Ensuite je courais à mon ordinateur et travaillais d’arrache-pied avant que tout ne tombe de nouveau en panne.

Jean Hegland, Dans la forêt, Gallmeister, traduction Josette Chicheportiche

</blockquote>

Combien de temps passé à la fenêtre à traquer l’arrivée d’un camion DPD pour une livraison censée s’être déroulée dans le passé mais tardant à advenir dans le présent (et le futur se rapproche à vitesse folle) ? L’ascenseur est en panne : depuis que Macron est élu il est en panne . Combien d’allers-retours des cinq étages, combien de marches par étages. Je n’en sais rien, c’est rhétorique ( mais une montre connectée est qui capte ça ). . Puis des petites boites dans des grandes, et des kilos de livres dans les petites. Et je n’ai pas idée de comment je vais faire trois pas lesté de ça. Mais il faudra bien.

100517, version 4 (4 juin 2017)

<blockquote>Tandis que l’hiver déclinait et que le printemps fleurissait, nous nous sommes habitués au manque de fiabilité de l’électricité et avons mis au point une méthode pour en profiter chaque fois qu’elle revenait. Nous laissions la lumière de la cuisine tout le temps allumée, et quand elle vacillait avant de se stabiliser, Eva se précipitait dans la buanderie pour lancer une machine puis filait dans son studio, mettait un CD et, ignorant l’échauffement à la barre, commençait à danser tandis que je tirais la chasse pour évacuer l’eau sale des toilettes et ouvrais les robinets pour remplir la baignoire et l’évier tant que la pompe électrique marchait. Ensuite je courais à mon ordinateur et travaillais d’arrache-pied avant que tout ne tombe de nouveau en panne.

Jean Hegland, Dans la forêt, Gallmeister, traduction Josette Chicheportiche

</blockquote>

Combien de temps passé à la fenêtre à traquer l’arrivée d’un camion DPD pour une livraison censée s’être déroulée dans le passé mais tardant à advenir dans le présent (et le futur se rapproche à vitesse folle)  ? ). L’ascenseur est en panne depuis que Macron est élu . Combien d’allers-retours des cinq étages, combien de marches par étages. Je n’en sais rien, c’est rhétorique. Puis des petites boites dans des grandes, et des kilos de livres dans les petites. Et je Je n’ai pas idée de comment je vais faire trois pas lesté de ça. Mais il faudra bien.

100517, version 3 (15 mai 2017)

<blockquote>Tandis que l’hiver déclinait et que le printemps fleurissait, nous nous sommes habitués au manque de fiabilité de l’électricité et avons mis au point une méthode pour en profiter chaque fois qu’elle revenait. Nous laissions la lumière de la cuisine tout le temps allumée, et quand elle vacillait avant de se stabiliser, Eva se précipitait dans la buanderie pour lancer une machine puis filait dans son studio, mettait un CD et, ignorant l’échauffement à la barre, commençait à danser tandis que je tirais la chasse pour évacuer l’eau sale des toilettes et ouvrais les robinets pour remplir la baignoire et l’évier tant que la pompe électrique marchait. Ensuite je courais à mon ordinateur et travaillais d’arrache-pied avant que tout ne tombe de nouveau en panne.

Jean Hegland, Dans la forêt, Gallmeister, traduction Josette Chicheportiche

</blockquote>

Combien de temps passé à la fenêtre à traquer l’arrivée d’un camion DPD pour une livraison censée s’être déroulée dans le passé mais tardant à advenir dans le présent (et le futur se rapproche à vitesse folle). L’ascenseur est en panne. Combien d’allers-retours des cinq étages, combien de marches par étages. Je n’en sais rien, c’est rhétorique. Puis des petites boites dans des grandes, et des kilos de livres dans les petites. Je n’ai pas idée de comment je vais faire trois pas lesté de ça. Mais il faudra bien.

100517, version 2 (10 mai 2017)

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |