081118


J’étais là sur mes listes de SP à venir et passés à essayer de mélanger des lignes et des colonnes, à trouver de nouvelles idées pour, eh bien, faire respirer nos livres en-dehors de leur corps de pixels et papier, pour qu’ils rayonnent le plus loin possible d’eux-mêmes, avec dans une partie de mon cerveau multitaské une espèce de quête insoluble des quelques chansons heureuses qui m’ont marqué au cours de ma vie [1] (je suis plutôt du genre à cultiver une forme de méchante mélancolie de l’âme) quand soudain cette annonce, le communiqué de presse de la SGDL sur les prix révélations décernés cet automne avec, donc, ce merveilleux prix révélation de traduction pour le Chien. Derrière, ce sera difficile de s’y remettre et, après avoir passé quinze jours à répéter au Japon les mêmes mots (ありがとうございます) me revoilà à remercier tout le monde encore, au fur et à mesure que les messages me viennent. Et il en vient beaucoup. Regardé mes comptes bancaires pour la première fois depuis le retour du Japon. Pendant, non plus, je ne suis pas allé voir (ne faites pas ça). Mais tout va bien. Tout est bien. Alors j’achète un livre pour fêter ça, et je prends quelques cours, par messagerie interposée, avec L., de texting.

 [2]

8 décembre 2018
par Guillaume Vissac
Journal
#Amy Hempel #L. #Metronomy #Publie.net #Traduire

[1Par exemple il y a celle qui faisait So hold on tight to everything you love. Honestly, it’s all I care about et qui est tellement belle. Ou la suivante : « Love letters ».

[2Photo SGDL.

<  -  >

Partager

Révisions

8 révisions

081118, version 9 (8 décembre 2018)

J’étais là sur mes listes de SP à venir et passés à essayer de mélanger des lignes et des colonnes, à trouver de nouvelles idées pour, eh bien, faire respirer [nos livres->https://www.publie.net] J’étais sur mes listes de SP à venir et passés à essayer de mélanger des lignes et des colonnes , à trouver de nouvelles idées pour , eh bien , faire respirer nos livres en-dehors de leur seul corps de pixels et papier, pour qu’ils rayonnent le plus loin possible d’eux-mêmes d’eux-même , avec dans une partie de mon cerveau multitaské une espèce de quête insoluble des quelques de chansons heureuses qui m’ont marqué au cours de ma vie [1] .]] (je suis plutôt du genre à cultiver une forme de méchante mélancolie de l’âme) quand soudain cette annonce a résonné l’annonce , le communiqué de presse de la SGDL sur [les les prix révélations décernés cet automne->https://www automne avec , donc , ce merveilleux prix révélation de traduction pour le Chien .sgdl.org/sgdl-accueil/l-actualite-sgdl/3410-palmares-des-prix-revelation-2018] avec, donc, ce merveilleux prix révélation de traduction pour le Chien. Derrière, ce sera difficile de s’y remettre et, après avoir passé quinze jours à répéter au Japon les mêmes mots (ありがとうございます) me revoilà à remercier tout le monde encore, au fur et à mesure que les messages me viennent. Et il en m’en vient beaucoup. Alors ありがとうございます. Regardé mes comptes bancaires pour la première fois depuis le retour du Japon. Pendant, non plus, je ne suis pas allé voir (ne faites pas ça). Mais tout va bien. Tout est bien. Alors j’achète un livre pour fêter ça, et je prends quelques cours, par messagerie interposée, avec [L L .->mot43], de texting.

[1Par exemple il y a celle qui faisait So hold on tight to everything you love. Honestly, it’s all I care about et qui est tellement belle. Ou la suivante : «  Love letters ».

Publie.net, L., Amy Hempel, Traduire, Metronomy
jpg/dreozczxqaezt9f.jpg-large.jpg
 [2] photo sgdl

[2Photo SGDL .

081118, version 8 (4 décembre 2018)

J’étais là sur mes listes de SP à venir et passés à essayer de mélanger des lignes et des colonnes, à trouver de nouvelles idées pour, eh bien, faire respirer nos livres en-dehors de leur seul petit corps de papier, pour qu’ils rayonnent le plus loin possible d’eux-même, avec dans une partie de mon cerveau multitaské une espèce de quête insoluble de chansons heureuses qui m’ont marqué au cours de ma vie [3] (je suis plutôt du genre à cultiver une forme de méchante mélancolie de l’âme) quand soudain a résonné l’annonce, le communiqué de presse , de la SGDL sur les prix révélations décernés cet automne avec, donc, ce merveilleux prix révélation de traduction pour le Chien. Derrière, ce sera difficile de s’y remettre et, après avoir passé quinze jours à répéter au Japon les mêmes mots (ありがとうございます) me revoilà à remercier tout le monde encore, au fur et à mesure que les messages me viennent. Et il m’en vient beaucoup. Alors ありがとうございます. Regardé mes comptes bancaires pour la première fois depuis le retour du Japon. Pendant, non plus, je ne suis pas allé voir (ne faites pas ça). Mais tout va bien. Tout est bien. Alors j’achète un livre pour fêter ça, et je prends quelques cours, par messagerie interposée, avec L., de texting.

[3Par exemple il y a celle qui faisait So hold on tight to everything you love. Honestly, it’s all I care about et qui est tellement belle. Ou la suivante : Love letters.

081118, version 7 (26 novembre 2018)

J’étais là sur mes listes de SP à venir et passés à essayer de mélanger des lignes et des colonnes, à trouver de nouvelles idées pour, eh bien, faire respirer nos livres en-dehors de leur seul petit corps de papier, pour qu’ils rayonnent le plus loin possible d’eux-même, avec dans une partie de mon cerveau multitaské une espèce de quête insoluble de chansons heureuses qui m’ont marqué au cours de ma vie [4] (je suis plutôt du genre à cultiver une forme de méchante mélancolie de l’âme) quand soudain a résonné l’annonce, le communiqué de presse, de la SGDL sur les prix révélations décernés cet automne avec, donc, ce merveilleux prix révélation de traduction pour le Chien. Derrière, ce sera difficile de s’y remettre et, après avoir passé quinze jours à répéter au Japon les mêmes mots (ありがとうございます) me revoilà à remercier tout le monde encore, au fur et à mesure que les messages me viennent. Et il m’en vient beaucoup. Alors ありがとうございます. Regardé mes comptes bancaires pour la première fois depuis le retour du Japon. Pendant, non plus, je ne suis pas allé voir (ne faites pas ça). Mais tout va bien. Tout est bien. Alors j’achète un livre pour fêter ça, et je prends quelques cours, par messagerie interposée, avec L., de texting.

[4Par exemple il y a celle qui faisait So hold on tight to everything you love. Honestly, it’s all I care about et qui est tellement belle. Ou la suivante : Love letters.

081118, version 6 (9 novembre 2018)

photo sgdl

081118, version 5 (8 novembre 2018)

J’étais là sur mes listes de SP à venir et passés à essayer de mélanger des lignes et des colonnes, à trouver de nouvelles idées pour, eh bien, faire respirer nos livres en-dehors de leur seul petit corps de papier pour qu’ils rayonnent le plus loin possible d’eux-même, avec dans une partie de mon cerveau multitaské une espèce de quête insoluble de chansons heureuses qui m’ont marqué au cours de ma vie [5] (je suis plutôt du genre à cultiver une forme de méchante mélancolie de l’âme) quand soudain a résonné l’annonce, le communiqué de presse, de la SGDL sur les prix révélations décernés cet automne avec, donc, ce merveilleux prix révélation de traduction pour le Chien. Derrière, ce sera difficile de s’y remettre et, après avoir passé quinze jours à répéter au Japon les mêmes mots (ありがとうございます) me revoilà à remercier tout le monde encore, au fur et à mesure que les messages me viennent. Et il m’en vient beaucoup. Alors ありがとうございます. Regardé mes comptes bancaires pour la première fois depuis le retour du Japon. Pendant, non plus, je ne suis pas allé voir (ne faites pas ça). Mais tout va bien. Tout est bien. Alors j’achète un livre pour fêter ça, et je prends quelques cours , par messagerie interposée , avec L ., de texting.

[5Par exemple il y a celle qui faisait So hold on tight to everything you love. Honestly, it’s all I care about et qui est tellement belle. Ou la suivante : Love letters.

081118, version 4 (8 novembre 2018)

J’étais là sur mes listes de SP à venir et passés à essayer de mélanger des lignes et des colonnes, à trouver de nouvelles idées pour, eh bien, faire respirer nos livres en-dehors de leur seul petit corps de papier pour qu’ils rayonnent le plus loin possible d’eux-même, avec dans une partie de mon cerveau multitaské une espèce de quête insoluble de chansons heureuses qui m’ont marqué au cours de ma vie [6] (je suis plutôt du genre à cultiver une forme de méchante mélancolie de l’âme) quand soudain a résonné l’annonce, le communiqué de presse, de la SGDL sur les prix révélations décernés cet automne avec, donc, ce merveilleux prix révélation de traduction pour le Chien. Derrière, ce sera difficile de s’y remettre et, après avoir passé quinze jours à répéter au Japon les mêmes mots (ありがとうございます) me revoilà à remercier tout le monde encore, au fur et à mesure que les messages me viennent. Et il m’en vient beaucoup. Alors ありがとうございます. Regardé mes comptes bancaires pour la première fois depuis le retour du Japon. Pendant, non plus, je ne suis pas allé voir (ne faites pas ça). Mais tout va bien. Tout est bien. Alors j’achète un livre pour fêter ça.

[6Par exemple il y a celle qui faisait So hold on tight to everything you love. Honestly, it’s all I care about et qui est tellement belle. Ou la suivante : Love letters.

081118, version 3 (8 novembre 2018)

J’étais là sur mes listes de SP à venir et passés à essayer de mélanger des lignes et des colonnes, à trouver de nouvelles idées pour, eh bien, faire respirer nos livres en-dehors de leur seul petit corps de papier pour qu’ils rayonnent le plus loin possible d’eux-même, avec dans une partie de mon cerveau multitaské une espèce de quête insoluble de chansons heureuses qui m’ont marqué au cours de ma vie [7] (je suis plutôt du genre à cultiver une forme de méchante mélancolie de l’âme) quand soudain a résonné l’annonce, le communiqué de presse, de la SGDL sur les prix révélations décernés cet automne avec, donc, ce merveilleux prix révélation de traduction pour le Chien. Derrière, ce sera difficile de s’y remettre et, après avoir passé quinze jours à répéter au Japon les mêmes mots (ありがとうございます) me revoilà à remercier tout le monde encore, au fur et à mesure que les messages me viennent. Et il m’en vient beaucoup. Alors ありがとうございます.

[7Par exemple il y a celle qui faisait So hold on tight to everything you love. Honestly, it’s all I care about et qui est tellement belle. Ou la suivante : Love letters.

081118, version 2 (8 novembre 2018)

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Autres articles



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |