130619


Toute la fatigue des derniers jours est retombée d’un coup sous la forme d’une lenteur à chaque geste et pensée. Passer un t-shirt, ça me prend vingt minutes. Tout est aqueux dehors, ce sont des fils plus ou moins blancs, j’ai le sentiment (les sentiments sont aussi faux que les peaux qui les couvrent) qu’on est resté à Lourdes beaucoup plus longtemps que ce que la réalité voudrait (nous faire) croire.

<  -  >

Partager

Révisions

7 révisions

130619, version 8 (13 juillet 2019)

Publie.net, Corps, Antonin Crenn
Toute la fatigue des derniers jours Toute la fatigue des derniers jours est retombée d’un coup sous la forme d’une lenteur à chaque geste et pensée. Passer un t-shirt, ça me prend vingt minutes. Tout est aqueux dehors, ce sont des fils plus ou moins blancs, j’ai le sentiment (les sentiments sont aussi faux que les peaux qui les couvrent) qu’on est resté à Lourdes beaucoup plus longtemps que ce que la réalité voudrait semble (nous faire) croire.

130619, version 7 (12 juillet 2019)

Toute la fatigue des derniers jours , semaines , est retombée d’un coup sous la forme d’une lenteur à chaque geste et pensée. Passer un t-shirt, ça me prend vingt minutes. Tout est aqueux dehors, ce sont des fils plus ou moins blancs, j’ai le sentiment (les sentiments sont aussi faux que les peaux qui les couvrent) qu’[on->https://textes qu’on est parti , avec Antonin , beaucoup plus longtemps que ce qu’on est parti en réalité .antonincrenn.com] est resté à Lourdes beaucoup plus longtemps que ce que la réalité semble (nous faire) croire.

130619, version 6 (7 juillet 2019)

Toute la fatigue des derniers jours, et semaines, est retombée d’un coup sous la forme d’une lenteur à chaque geste et pensée. Passer un t-shirt, ça me prend vingt minutes. Tout est aqueux dehors, ce sont des fils plus ou moins blancs, j’ai le sentiment (les sentiments sont aussi faux que les peaux qui les couvrent) qu’on est parti, avec Antonin, beaucoup plus longtemps que ce qu’on est parti en réalité tous les deux .

130619, version 5 (6 juillet 2019)

Toute la fatigue des de ces derniers jours et semaines est retombée d’un coup sous la forme d’une lenteur à chaque geste et à chaque pensée. Passer un t-shirt, ça me prend vingt minutes. Tout est aqueux dehors, ce sont des fils plus ou moins blancs , tout est filandreux blanc et j’ai le sentiment (les sentiments sont aussi faux que les peaux qui les couvrent recouvrent ) qu’on est parti, avec Antonin, beaucoup plus longtemps que ce qu’on est parti tous les deux .

130619, version 4 (28 juin 2019)

Toute la fatigue de ces derniers jours et semaines est retombée d’un coup sous la forme d’une lenteur à chaque geste et à chaque pensée. Passer un t-shirt, ça me prend vingt minutes. Tout est aqueux dehors, tout est filandreux blanc et j’ai le sentiment (les sentiments sont aussi faux que les peaux qui les recouvrent) qu’on est parti, avec Antonin, beaucoup plus longtemps que ce qu’on est parti.

130619, version 2 (13 juin 2019)

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Autres articles



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |