Toutes les sortes de bombes


Dresser encore d’autres listes fictives de fausses offres d’emploi faussement sollicitées me donne l’impression d’effectuer ni plus ni moins qu’une falsification de moi-même, et c’est sacrément bien.

Depuis dimanche, Trois pylônes v4 a bien fonctionné, et j’écrème au fil des jours, très lentement mais très bien, le trop plein de merdasses qu’il y a encore. Le texte est très dense , aussi faut-il avoir la patience de le passer au filtre régulièrement. J’ai commencé aussi, hier, la traduction d’une autre nouvelle de The Dog of the Marriage, d’Amy Hempel, celle qui s’appelle « The Afterlife » et bute déjà sur une phrase, très tôt dans le texte, qui dit texto « He was a bigger catch for the sorrow attached », rapport à la poésie de la phrase.

Dans La fille aux cheveux étranges, trouvé aussi une liste qui pourrait rappeler une certaine forme de peurs primaires, ni plus ni moins, une page « simplement titrée PEUR » et qui disait :

« La bombe. »
« Une fusion du réacteur ou une bombe. »
« Un cancer – du genre lent. »
« L’hyperinflation. »
« L’effet de serre. »
« Que ma femme m’ébouillante dans mon sommeil. »
« L’hyperinflation et le crack fiscal conséquent. »
« Que toute la population de la Chine se mette à sauter sur place en même temps. »
« La bombe russe. »
« La confusion. »
« La voix de mon père. »
« L’épuisement de l’ozone. »
« L’apocalypse. »
« Quand le téléphone sonne en pleine nuit. »
« Un genre de cancer lent à cause d’une fusion nucléaire ou d’une bombe. »
« Le noir. »
« Que j’ébouillante mon mari dans son sommeil. »
« L’hiver nucléaire. »
« Que des dirigeants de l’U. des R.S.S. Soient trop jeunes pour se souvenir de ce qu’a été la seconde guerre mondiale. »
« Le surendettement. »
« La peur (elle-même). »
« Toutes les sortes de bombes. »
« La Contamination de la Race aryenne blanche par la subversion des pédés nègres. »
« L’ébouillantement. »
« La lumière. »
« Le terrorisme nucléaire. »
« La confusion. »
« Moi-même. »
« Que Dieu n’existe pas. »
« La gêne. »
« Mon sexe. »
« Qu’ils fassent une suite à cette série sur les colocataires. »
« Que je meure et que je monte au paradis mais quand j’y arrive ça arrête d’être le paradis parce que je suis là. »
« Mourir par intoxication à l’eau. »
« Les bombes qui tiennent dans des mallettes. »
« Que Dieu existe. »
« Que les créateurs de Max Headroom soient en train d’inventer autre chose. »

David Foster Wallace, Vers l’ouest faire route la trajectoire de l’empire in La fille aux cheveux étranges, Au diable Vauvert, trad : Charles Recoursé, P.370-371

<  -  >

Partager

Révisions

Aucune révision

Commentaires

Messages

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Autres articles



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |