Plus de pommes dans le distributeur, svp. Non : plus de café. Transiter doucement vers du maté de moins en moins fort, et en moindre quantité jusqu’à
rien. Ensuite, mesurer, observer, sonder, documenter ce rien. Comment se fait-il que la conscience qu’une chose est nocive (ou la suspicion de) la rend plus nocive encore que quand on consommait cette chose dans les mêmes quantités mais sans conscience qu’elle l’était ? De deux choses, justement, l’une, soit c’est un facteur d’anxiété qui s’ajoute à un autre, réel, soit la conscience de quoi que ce soit est nocive, en propre. Donc : mieux vaudrait ne rien savoir, ne rien connaître, ne rien théoriser. Ne pas penser, non plus. Surtout pas. Ne pas mesurer donc, observer, sonder, documenter quoi que ce soit. Il faudrait faire et en même temps ne pas faire. C’est sans doute ça, être le pur produit de son époque (sic sic). De fait : grésil voire pire après un café mais faible, presque pas de grésil après un maté double. Parce que le maté est moins caféiné ? Car c’est anti-inflammatoire ? Parce que j’ai un seuil de sensibilité bas caféinement parlant (ou juste en général) ? Ou parce que j’ai de moins en moins de corps pour absorber quoi que ce soit ? En testant la dimension aléatoire des pages dans la nouvelle version du site (voir l’onglet ♗ plus bas), je suis retombé l’autre jour sur une page du journal qui disait, en 2013, qu’à 68kg j’étais plus lourd que je ne l’avais jamais été. Là, c’est le contraire. Depuis septembre, je fonds, quand bien même je n’ai rien à fondre. La balance ne marche plus : lo. Ce qui peut vouloir dire deux choses : soit les batteries sont trop basses, soit j’ai moi atteint un seuil trop bas pour seulement pouvoir être mesuré. Si ça se trouve, je suis déjà mort et sans même le savoir. Personne ne me l’a dit et ça ne me viendrait même pas à l’esprit que de le suspecter. Sauf que je le fais. Je le fais ici.


vendredi 29 mai 2020 - samedi 20 juillet 2024




31799 révisions
# Objet Titre Auteur Date
Article publié Article 200624 GV il y a 18 heures
Article publié Article 190624 GV hier
Les plus lus : 270513 · 100813 · 130713 · 120614 · 290813 · 271113 · 010918 · 211113 · Fuir est une pulsion, listing adolescent · 120514 ·

Derniers articles : 200624 · 190624 · 180624 · 170624 · 160624 · 150624 · 140624 · 130624 · 120624 · 110624 ·

Au hasard : 170320 · 150810 · Journal de Coup de tête : 120407 · 310122 · 050217 · 040723 · 180119 · Titre à une voix · 281114 · 010314 ·
Quelques mots clés au hasard : Corinne Lovera Vitali · Harper Lee · Chloé Delaume · Loo Hui Phang · Max Richter · António Lobo Antunes · JJK · Low · Galia Ackerman · Go · Général Instin · Patrick Froehlich · Photoshop · Ghost in the Shell · William Shakespeare · Jacques Brel · The Mamas and the Papas · Mathieu Bablet · Chrònis Mìssios · Glenn Close · Daniel Keyes · Dante Alighieri · Jon Fosse · Anna Burns · Catulle · Ichigo Takano · Bastien Vivès · George Onslow · Lost Odyssey · Lauren Groff

Guillaume Vissac est né dans la Loire un peu après Tchernobyl. Éditeur pour publie.net entre 2015 et 2022, fondateur en 2023 du laboratoire d’édition Bakélite, il mène également ses propres chantiers d’écriture et de traduction, principalement en ligne (mais pas que).

Livres : Vers Velvet (Pou, Histoires pédées, 2020). Accident de personne (Othello, réédition 2018) · Le Chien du mariage (traduction du recueil d'Amy Hempel, Cambourakis, 2018) · Mondeling (avec Junkuu Nishimura, publie.net, 2015) · Coup de tête (publie.net, 2013, réédité en 2017) · Accident de personne (publie.net, 2011) · Livre des peurs primaires (publie.net, 2010) · Qu'est-ce qu'un logement (publie.net, 2010)