251114


"If you aren’t “Papa’s” doctor,” I said, “who is ?”
“One of my staff, a Dr. Schlichter von Koenigswald.”
“A German ?”
“Vaguely. He was in the S.S. for fourteen years. He was a camp physician at Auschwitz for six of those years.”
“Doing penance at the House of Hope and Mercy is he ?”
“Yes,” said Castle, “and making great strides, too, saving lives right and left.
"Good for him.”
“Yes. If he keeps going at his present rate, working night and day, the number of people he’s saved will equal the number of people he let die—in the year 3010.”

Kurt Vonnegut, Cat’s Cradle

Dans Ulysse, le mot joggerfry (géographie mais déformé). Je ne sais pas si c’est réellement quelque chose qui prend appui sur du sens ou juste un jeu de mot d’un mot mal prononcé et frit dans l’huile. Sabine me fait la remarque également, il faut que je cogite.

C’est vrai que le chapitre est centré sur la nourriture et le goût. Pense à géografrittes mais c’est imprononçable. Ma première option fut jeugraphie mais on perd la friture. Viendra ensuite yogafritte, plus tarabiscoté mais plus récréatif. Paradoxalement, c’est via un autre texte que j’en viens à comprendre (pas forcément simple ou clair pour moi à l’origine) que ce joggerfry n’est rien d’autre qu’une prononciation d’enfant (Bloom longe une école et s’y remémore, aussi, ses mots). La friture, elle, est importante pour la suite puisqu’on embraye sur de la nourriture avec la phrase suivante. Ce livre, celui par lequel j’en suis venu à cette déformation à la bouche de môme, s’appelle The Heart of an Orphan. C’est manifestement un gamin qui parle. A new big orfun sleeps in our dormitory the maytrun spelt it. She wears a pompy door on a mouse she made outa the maps in her joggerfry. J’ignore qui l’a écrit ce texte et ce que c’est au fond. Où ça nous mène, les mots.

<  -  >

Partager

Révisions

3 révisions

251114, version 4 (12 décembre 2014)

Kurt Vonnegut, Traduire, Ulysse par jour, Sabine Huynh

<blockquote > tweet

"If you aren’t “Papa’s” doctor,” I said, “who is ?”

“Yes. If he keeps going at his present rate, working night and day, the number of people he’s saved will equal the number of people he let die—in the year 3010.”

Kurt Vonnegut , Cat’s Cradle cat’s craddle hier ( un ou deux )

</blockquote>

Dans [Ulysse->http://www.fuirestunepulsion.net/ulysse/], le mot [joggerfry->http://www.fuirestunepulsion.net/ulysse/spip.php?article1024] (géographie Dans Ulysse , le mot joggerfry ( géographie mais déformé). Je ne sais pas si c’est réellement quelque chose qui prend appui sur du sens ou juste un jeu de mot d’un mot mal prononcé et frit dans l’huile. [Sabine->http://www.sabinehuynh.com] Sabine me fait la remarque également, il faut que je cogite.

jpg/p1010230.jpg

251114, version 3 (12 décembre 2014)

Dans Ulysse, le mot joggerfry ( géographie mais déformé ). joggerfry . C’est le mot géographie déformé. Je ne sais pas si c’est réellement quelque chose qui prend appui sur du sens ou juste un jeu de mot d’un mot mal prononcé et frit dans l’huile. Sabine me fait la remarque également, il faut que je cogite.

C’est vrai que le chapitre est centré sur la nourriture et le goût. Pense à géografrittes mais c’est imprononçable. Ma première option fut jeugraphie mais on perd la friture. Viendra ensuite yogafritte , yogafritte qui est plus tarabiscoté , mais aussi plus récréatif. Paradoxalement, c’est via un autre texte que j’en viens à comprendre (pas forcément simple ou clair pour moi à l’origine) que ce joggerfry n’est rien d’autre qu’une prononciation d’enfant (Bloom longe une école et s’y remémore, aussi, ses mots). La friture, elle, est importante pour la suite puisque l’on embraye sur de la nourriture avec la phrase suivante. Ce livre, celui par lequel j’en suis venu à cette déformation à la de bouche de môme, s’appelle The Heart of an Orphan. C’est manifestement un gamin qui parle. A new big orfun sleeps in our dormitory the maytrun spelt it. She wears a pompy door on a mouse she made outa the maps in her joggerfry. J’ignore qui l’a écrit ce texte et ce que c’est au fond. Où ça nous mène, les mots.

251114, version 2 (25 novembre 2014)

C’est vrai que le chapitre est centré sur la nourriture et le goût. Pense à géografrittes mais c’est imprononçable. Ma première option fut jeugraphie jeuographie mais on perd la friture. Viendra ensuite yogafritte qui est plus tarabiscoté, mais plus récréatif. Paradoxalement, c’est via un autre texte que j’en viens à comprendre (pas forcément simple ou clair pour moi à l’origine) que ce joggerfry n’est rien d’autre qu’une prononciation d’enfant (Bloom longe une école et s’y remémore, aussi, ses mots). La friture, elle, est importante pour la suite puisque l’on embraye sur de la nourriture avec la phrase suivante. Ce livre, celui par lequel j’en suis venu à cette déformation de bouche de môme, s’appelle The Heart of an Orphan. C’est manifestement un gamin qui parle. A new big orfun sleeps in our dormitory the maytrun spelt it. She wears a pompy door on a mouse she made outa the maps in her joggerfry. J’ignore qui l’a écrit ce texte et ce que c’est au fond. Où ça nous mène, les mots.Cogiter donc.

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |